Bitcoin, crypto-monnaies… késako ?

Avec la « promesse » de plus en plus médiatisée d’un blackout attendu un de ces jours, ces cryptomonnaies qui fonctionnent exclusivement par connexion internet et, ne sont pas tangibles, posent la question sur la continuité quand plus rien ne fonctionne. S’il y a des « experts » nous sommes tout ouie…

Par Daniel Vanhove pour Mondialisation.ca

Ces derniers mois, plusieurs articles ont été publiés au sujet des Crypto-monnaies… et il semble, vu les réactions des uns et des autres, que ce nouvel outil financier – qui a déjà plus de 10 ans quand même – reste quelque peu mystérieux pour beaucoup, tant la technologie utilisée est inédite, étrange sinon rébarbative pour le citoyen lambda non encore informé par les autorités – qui traînent en la matière – de ce qu’il en est réellement.

Et pour cause, puisque l’un des buts du/des concepteurs de la première crypto qu’est le Bitcoin, incompris semble-t-il par le plus grand nombre, soit d’échapper au système de plus en plus cadenassé des banques et des États qui ont le monopole des monnaies officielles acceptées lors de toutes transactions ! On comprend mieux dès lors, pourquoi tant d’atermoiements et de discrédits de leurs parts.

Le Bitcoin a été pensé et conçu à la suite de la énième débâcle financière du système bancaire traditionnel – la crise des subprimes en 2008 aux USA – qui est sans foi ni loi sauf celle de dépouiller ses clients, mais avec l’air de ne pas y toucher. La suite de cet effondrement a eut des répercussions au niveau mondial dont certains en paient toujours les frais et ne s’en remettront peut-être même jamais.

La plupart des intervenants sur les sites alternatifs qui tentent via internet d’émettre d’autres voix que celles des merdias habituels contrôlés par les pouvoirs, sont très critiques, voire définitivement dégoûtés des décisions de leurs responsables politiques, et à juste titre au vu des résultats souvent lamentables qu’elles entraînent  dans leur quotidien. Ce nouvel outil financier que sont les crypto-monnaies devrait les intéresser parce que l’un des buts principaux du/des concepteurs est précisément d’échapper à ces contrôles officiels de plus en plus intrusifs dans nos vies, au profit direct des citoyens et en ce sens, il est révolutionnaire.

Avant d’émettre un avis tranché et définitif sur le sujet, je vous invite à regarder une série de 6 petits épisodes d’une dizaine de minutes chacun, qui explique qui, quand, quoi, comment le Bitcoin a été inventé au point de devenir le modèle pour des milliers de crypto-monnaies qui existent aujourd’hui, sans avoir parfois toutes les garanties qu’il convient. Il faut donc rester prudent, mais ne pas être hermétique à un point sensible du système dont on dit qu’il est ‘’le nerf de la guerre’’…

https://www.arte.tv/fr/videos/097372-001-A/le-mystere-satoshi-aux-origines-du-bitcoin-1-6/

Daniel Vanhove

Tous les articles, la tribune libre et commentaires sont sous la responsabilité de leurs auteurs. Les Moutons Enragés ne sauraient être tenus responsables de leur orientation.

2 commentaires

  • userseb

    très beaux documentaires de Arté… cela met l’accent aussi sur la philosophie cyberPunk VS le trading « philanthrope ».
    Dès que Christine Lagarde s’est énervée au sujet des cryptoMonnaies j’ai compris qu’ils allaient tenter d’endiguer ce qui a été mis en place pour faire la leur… Ce qui vient à l’encontre du paradigme de satoshi.
    « …Cryptos are not money, full stop….. » ;)…
    Le Salvador adopte le bitcoin comme monnaie légale… et aussi compte bâtir une ville à l’Energie volcanique financée par celui ci.
    Faut dire que western union se fait un beau bénéfice quand la diaspora rapatrie l’argent aux « pays »… Western comme tant d’autre ;).
    Du point de vue du SLA (Service Level Agreement ) des provider, leur garantie de niveau de services, il faut regarder les contrats qu’ils ont passés.
    Pour exemple, un SLA de 99.9 correspond à une interruption de service de 8h45min par an. un SLA de 90% = interruption possible de 36jours12hr.
    si le SLA n’est pas respecté, déjà ce sont des pénalités financières du fournisseur de service.
    Aussi, prévoyez un porte feuille ‘hardware’… un wallet comme ils disent, histoire de ne pas avoir vos ‘bitcoin’ sur un site qui serait down…

  • sL3 6nk

    Piège (dont la finalité est une seule ‘cryptomonnaie’/monnaie numérique, mondiale).
    Entraine le monde en prison numérique gérée par l’intelligence artificielle (autonome).
    Participe (et pas qu’un peu) à la disparition de la ‘liberté’ (de l’argent liquide).
    Comme (avant/avec) les paiements électroniques divers.
    Boycott total de la cryptomonnaie et payer en argent physique le plus possible (éviter un maximum ces paiements électroniques. Dont ceux par CB. CB qui doit servir essentiellement à retirer du cash) si on souhaite résister (au lieu de collaborer. En plus en prétendant faire l’inverse, concernant plusieurs. La ‘fameuse résistance’ qui collabore) pour de vrai.
    Si le cash disparaît (par notre faute surtout, à cause de notre comportement inconscient et irresponsable), c’est terminé. Tout le monde définitivement (pas de retour en arrière possible) en prison numérique. A la merci de la machine. Avec crédit social (totalement lié à cette crypto. De m…. mais bien tendance, comme pas mal d’autres choses, qui vont avec aussi) et compagnie. Perso ça ne me dit rien du tout. Mais…

Laisser un commentaire