Adam Thomson : une visite imminente de Muqtada al-Sadr à Londres

Adam Thomson : une visite imminente de Muqtada al-Sadr à Londres

Muqtada Al-SADR et ses adeptes (mouvement sadrisiste) sont sortis grands vainqueurs des élections parlementaires irakiennes qui se sont déroulées le 10 octobre 2021. Cette issue heureuse déterminerait ses futures collaborations avec l’Occident et des autres parties intéressées.

Les 73 sièges appartenant au mouvement sadrisiste constituent une grande majorité du Parlement irakien et cette victoire de Muqtada aurait des effets décisifs sur la position du Premier Ministre ainsi que sur l’avenir de l’Irak.

Le mouvement sadrisiste ne peut plus limiter sa coopération et que de grandes décisions doivent être prises s’il va s’occuper des affaires stratégiques, nationale, régionale et international du pays. Washington, Londres et Abu-Dhabi doivent être mentionnés parmi la longue liste des acteurs par intérim en Irak. Muqtada va prendre peut-être sa plus grande décision ou la plus critique de sa vie politique tremblante. Le résultat devra être, du moins avec une vision réaliste de l’avenir, une alliance stratégique complète avec Londres et Washington.

Pour l’heure, la première étape a été prise avec succès par une alliance entre Muqtada al-Sadr, Mustafa al-Kadhimi et Nechirvan Barzani de sorte qu’il a conduit à gagner les élections. Au fait, cette victoire aurait été déjà planifiée, car M. Barzani avait rencontré le ministre britannique de la Défense, M. Ben Wallace, et un haut officier de MI6 avant ces élections : la réunion se serait fixée à l’Académie militaire royale Sandhurst. Trois responsables de la sécurité britannique, un commerçant irakien résidant à Londres et Nechirvan Barzani, accompagné de Karwan Jamal Taher, le haut représentant du Kurdistan irakien à Londres, y ont participé. M. Ahmed al-Sadr, le diplomate irakien résidant à Londres et le neveu du chef du mouvement sadrisiste y était aussi présent. Les détails de cette réunion se sont rendus public à l’adresse suivante : https://bit.ly/3b8gums

En fin de compte, la deuxième étape serait pour cette alliance de faire des liens stratégiques avec Londres pour un gouvernement démocratique et puissant en Irak. Donc, Muqtada devra se préparer pour un voyage à Londres, ce qui a été annoncé par un ancien diplomate britannique, Adam Thomson.

Nicole Elgrissy

Laisser un commentaire