Résumé SOTT – Janvier 2021 : Changements Météorologiques Extrêmes

Impressionnant ! Que de dégâts et de misère pour toutes ces populations impactées. On nous enfume avec les énergies « vertes », le renouvelable, la protection de notre environnement. Si vous ne l’avez pas vu, regardez en complément le reportage sur ces fumeuses énergies que l’on nous vend pour acquises, des milliards dépensés en vain pour la vitrine, le profit et la destruction de notre environnement continue de plus belle. Bonne réflexion ! Volti

Source Sott Media (Traduction Yandex)

Capture d’écran

Les hivers deviennent plus rigoureux et plus longs, ce qui a un impact sur les infrastructures de base et les cultures dans le monde entier. Il est clair que nous ne sommes pas correctement préparés pour la prochaine ère glaciaire.

La tempête de neige hivernale la plus percutante aux États-Unis a jusqu’à présent provoqué une diminution rapide de la température et déversé de la neige du Midwest au nord-est, affectant des centaines de millions de personnes. Plus de la moitié des États-Unis était couverte de neige et certaines villes ont reçu jusqu’à 19 pouces. Les États-Unis voient tempête d’hiver après tempête d’hiver sans soulagement.

Iowa a été frappé par une nouvelle chute de neige record ce mois-ci avec 19 pouces déversés à Des Moines, le janvier le plus neigeux pour les 130 dernières années. Des chutes de neige extrêmes ont également enseveli le Texas et la vallée du Mississippi, laissant 150 000 personnes dans le noir.

15 pouces de pluie, des inondations, jusqu’à 100 pouces de neige, des coulées de boue, un glissement de terrain massif et des incendies de forêt ont frappé la Californie. Encore une fois, les conditions météorologiques extrêmes perturbent la vie de millions de Californiens, contribuant à un « exode massif » de l’état.

L’Europe et L’Asie ont également connu l’un de leurs hivers les plus intenses ces dernières années, avec des températures dans certaines régions tombant aussi bas que moins 46.2 degrés Celsius.

La tempête Filomena a frappé L’Espagne Ce mois – ci, produisant la nuit la plus froide depuis au moins 20 ans lorsque la température a plongé à-25C à Molina de Aragón et Teruel, et une chute de neige record depuis 1971 a tué un million d’arbres à Madrid. Tout cela a été accompagné par une tempête supercellulaire avec des vents de 150 km/h à Lleida, des inondations soudaines dans le Sud et un tremblement de terre M4.4 à Grenade. Deux boules de feu de météores ont également été enregistrées au-dessus de la Galice et de Grenade.

La Sibérie a de nouveau battu le record mondial de température froide Ce mois-ci, avec -58°C dans une localité, tandis que la Mongolie a fait face à L’un des hivers les plus extrêmes jamais enregistrés avec des températures aussi basses que -50 C.

La Corée du Sud a été touchée par les conditions météorologiques les plus rudes de la saison alors qu’une vague de froid avec de la neige abondante et des vents forts a stoppé le trafic et cloué au sol les avions. La température à Séoul a chuté à -16.1 C, avec un refroidissement éolien de -25.3 C.

De nombreuses boules de feu de météores ont été observées ou enregistrées pendant la journée de ce mois-ci, tandis qu’une petite météorite est tombée sur une maison en Indonésie. Un signe de l’augmentation de l’activité cométaire?

De fortes pluies et des inondations ont continué de frapper L’Asie de l’est et du Sud-Est, avec des millions de personnes touchées. La pire inondation en un demi-siècle a frappé la Malaisie, entraînant l’évacuation de 50 000 personnes, tandis que Chennai, en Inde, a enregistré les précipitations les plus élevées pour un jour de janvier depuis 1915.

Tout cela et plus encore dans notre résumé des changements de la Terre SOTT pour janvier 2021.

Sott Media

COMPLÉMENT

Source : Documentaire-io via Vivre sainement

«Planet of the humans» est un film documentaire qui fut censuré immédiatement à sa sortie et a fait face à une campagne de répression menée par des soi-disant militants professionnels « écologistes », soutenus par des pseudos milliardaires «écolos», des marchés financiers et de toutes les grandes fondations mises en accusation dans ce film. Ce film de Jeff Gibs et de Michael Moore démontre que certaines industries se prétendent écolos uniquement pour surfer la vague écologie et gagner énormément d’argent dessus alors que ces prétendues industries écologiques sont les pires pollueurs du monde. Après une longue période de censure, ce film fut finalement autorisé, car aucun argument des accusateurs n’était valable. Par contre, ce film n’a toujours pas été diffusé en Français. Alors partagez le un max, tout le monde doit connaître cet énorme scandale que l’on essaie encore de nous cacher.

12 commentaires

  • predateur

    mais c est bien sur la faute aux riches ,ou comment manipuler les moutons de bergerie en cette semaine de neige et de froid https://lesmoutonsenrages.fr/?s=peur+

  • rebel

    Comme d’habitude, certains volontairement mélange tout.
    le changement climatique au debut augmentation CO 2, ainsi que les autres gaz et rechauffement… Ensuite dereglement climatique avec ralentissement de la circulation thermohaline, fonte massive groenland et fonte progressive de l’antarctique…
    Mais nous sommes a la fin du cycle de changement climatique qui va s’effectuer en quelques années seulement vers le point ultime qui est la glaciation ou plus exactement une hyper-glaciation (vu le taux tres eleve de CO2 et autres)…
    Donc les entreprises capitalistes essaient d’en profiter comme d’habitude, mais nous ecologistes n’y sommes comme d’habitude pour rien mais votre anti écologisme primaire devient TRES LOURD……….

  • Il est avéré que la température, plus élevée dans les temps anciens, s’abaisse graduellement.
    Aussi, le mensonge du « réchauffement climatique » est destiné à faire croire que le régime de l’homme, surtout ceux du département « science des orgueilleux mégalomanes », apporte tous les progrès, même ceux du climat.
    On observe dans la nature deux espèces de mouvements : des mouvements « spontanés » et des mouvements « transmis ».
    Cette seconde cause de mouvement engendre des déplacements qui déterminent la plupart des phénomènes météorologiques en dérangeant la stabilité de l’enveloppe gazeuse de la terre.
    C’est cette cause qui détermine la chute des corps à la surface terrestre (et non la fameuse théorie newtonienne de la gravitation universelle). Mais cette réaction constante de l’azote vers la terre, qui lui a pris sa place dans l’espace, n’est pas la seule réaction qu’il exerce. Il tend aussi à se dilater dans une autre direction, c’est-à-dire vers les régions célestes de l’infini.
    De ce côté il est contenu par l’action dynamique des radiations qui le frappent incessamment.
    Mais les radiations ne sont ni immuables ni éternelles, elles sont, au contraire, dans un état constant de variabilité. Or, chacun des changements qui surviennent dans leur mode d’action se traduit, dans les profondeurs de notre atmosphère, par un changement d’état de la réaction de l’azote. Si la pression des radiations devient moins forte, l’azote se dilate ; tous les corps qu’il comprimait se dilatent aussi : c’est la chaleur. Si la pression devient plus forte l’azote augmente sa réaction vers la terre, il comprime plus fortement les corps qui en occupe la surface : c’est le froid.
    Si la pression en plus ou en moins est accidentelle, si elle n’intéresse qu’un seul point de l’atmosphère, il en résulte un changement de densité qui, en se propageant aux couches les plus voisines y détermine « un courant ». C’est le vent.
    Si un seul faisceau de radiation vient à manquer subitement, c’est un vide subit qui est offert au besoin d’expansion de l’azote et dans lequel il se précipite en tournoyant : c’est une trombe, une tornade, un cyclone. Le mouvement commencé dans les régions élevées de l’atmosphère se propage de haut en bas. Lorsqu’il atteint la surface terrestre, le bouleversement des éléments atmosphériques, qui en résulte, détermine toutes sortes de ravages.
    Ainsi donc tout ce qui se passe sur la terre à une cause cosmique ; tout dépend de l’action des astres. C’est dans les profondeurs de l’océan céleste qu’il faut aller chercher la cause de la plus légère brise qui souffle autour de nous. La terre y est étrangère.
    Lien : https://livresdefemmeslivresdeverites.blogspot.com/2017/07/cosmogonie.html

  • Parfaitement ad hoc, la traduction par R71 de William F. Engdhal : La grande conspiration criminelle du “zéro carbone” que je complète et enrichie, notamment via mon dossier des résumés SOTT que j’ai tenu durant 4 ans ► https://jbl1960blog.wordpress.com/2021/02/12/les-nouveaux-rois-de-la-nouvelle-couronne-pour-la-grande-reinitialisation-dun-futur-vert/

    J’ai rajouté le PDF de l’anthropologue JCScott ► Contre le grain, une histoire profonde des premiers États ► https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2018/09/james-c-scott-contre-le-grain-une-histoire-profonde-des-premiers-c3a9tats-2017.pdf qui précise : Ainsi vers 9600 AEC, il y eut un arrêt du refroidissement et s’ensuivit une période de réchauffement climatique, le climat devint plus chaud et plus humide, rapidement. Les températures globales ont peut-être augmentées de l’ordre de 7°C en une décennie. Arbres, mammifères et oiseaux émergèrent pour coloniser un paysage devenu soudain bien plus hospitalier et avec eux bien entendu, leur compagnon naturel, Homo sapiens.

    Et nombreuses vidéos, PDF ad hoc et connexes.

    Je vous livre la conclusion qui fait sens, comme souvent : Merkel, Macron, Gates, Schwab et leurs amis vont accomplir cela en ramenant les standards de vie en Allemagne et dans les pays de l’OCDE au niveau de ceux du Soudan et de l’Éthiopie. Voilà ce qu’est leur dystopie du “Zéro Net Carbone”. Sévèrement limiter les voyages aériens, les déplacements en voiture, les mouvements des gens, fermer les industries “polluantes” [au CO²], tout ça pour réduire le CO² atmosphérique. Intéressant de voir comment de manière si pratique la pandémie du coronavirus* arrive à point pour mettre en scène le Grand Reset et cet agenda 2030 Zéro Net Carbone de l’ONU.

    https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_bye.gif

  • Bonsoir. HCGAIA et BOCO avez vous lu le livre en ligne de Etirev Vérité https://livresdefemmeslivresdeverites.blogspot.com/2017/07/cosmogonie.html ?

    J’ai eu le plaisir de lire la biographie d’HCGAIA sur son site. Je pense qu’il est capable de le comprendre sans trop de problème. Bonne lecture et nous en reparlerons…
    AmourOm.

  • Maxandre

    Il y a eu du verglas au Texas donc le réchauffement c’est un canular !!!
    https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wacko.gif

    Faut vraiment être malhonnête ou taré pour s’imaginer que, si il y a eu plus d’un mètre de neige à New-York, ça signifie qu’il n’y a pas de réchauffement climatique.
    C’EST LA NEIGE DU CANADA QU’ILS ONT EU !

    Ici, au Québec, cette année(encore) il n’y a pas eu beaucoup de neige(2 mois de retard) et la température moyenne est de 10°C supérieur à la normale.
    Aucune journée de -20°C cette année tandis qu’habituellement on en a une vingtaine par année.
    Il y a beaucoup plus de records de chaleur que de records de froid.