L’étrange décès de Kathleen Kennedy

La sœur de John et de Robert Kennedy aurait-elle été elle aussi assassinée ?

Beaucoup de gens s’imaginent connaître les conditions dans lesquelles le président John Fitzgerald Kennedy (JFK) fut liquidé, le 22 novembre 1963. Malheureusement, trop de monde croit encore que le coupable était Lee Harvey Oswald. En réalité, ce dernier servit simplement de bouc émissaire. Il fut d’ailleurs lui-même éliminé, par un certain Jacob Leon Rubenstein, plus connu sous le nom Jack Leon Ruby, le 24 novembre 1963, deux jours après JFK : un classique dans les conspirations de ce genre …

Robert Kennedy et la question palestinienne

Le frère de John, Robert, se lança dans la course à la Maison Blanche en 1968. Il fut à son tour assassiné, le 5 juin 1968. Là encore, on s’empressa de désigner un faux coupable : un Palestinien, Sirhan Sirhan. Selon la version officielle, celui-ci aurait agi pour punir le prétendu soutien apporté par Robert à Israël … Ce conte pour enfants de cinq ans, a du moins le mérite de situer clairement l’enjeu : c’est ce conte qui, en somme, nous enjoint de relier les morts de John et de Robert à la Palestine et à Israël … (1).

Kathleen Kennedy, un précédent négligé ?

John et Robert avaient une sœur, Kathleen. En 1944, elle convole en justes noces avec un Britannique, William Cavendish, et devient donc Kathleen Cavendish Kennedy. Son époux décède pendant la Deuxième Guerre mondiale. Devenue veuve, Kathleen aurait entamé une liaison avec un homme marié, Peter Wentworth-Fitzwilliam, qui aurait décidé de divorcer pour se remarier, avec Kathleen.

Mais, le 13 mai 1948 (date significative, selon nous, et dont nous reparlerons plus loin), l’avion dans lequel se trouvent Kathleen et Peter s’écrase, en France, dans l’Ardèche.

Un esprit soupçonneux se demandera immédiatement si la sœur de John et de Robert n’aurait pas été, elle aussi, victime d’une machination et éliminée.

La prétendue malédiction des Kennedy

Après tout, tant de Kennedy (descendants directs, épouses, enfants …) ont connu un destin tragique , que le doute est permis. D’autant plus qu’un autre Kennedy est décédé dans un crash aérien qui aurait bien pu être arrangé. John Fitzgerald Kennedy Junior (JFK Junior, fils de JFK), son épouse et la sœur de celle-ci perdent la vie dans un accident d’avion le 16 juillet 1999. Il s’agissait d’un petit appareil que JFK Junior pilotait lui-même.

Cette succession de décès prématurés ou de drames a suscité la création d’une espèce de légende : la malédiction des Kennedy. Cette sombre malédiction frapperait cette famille pour des raisons mystérieuses, voire surnaturelles …

Le Triangle de la Burle

Et c’est justement au surnaturel que certains désireraient attribuer le décès de Kathleen. En effet, l’accident d’avion dans lequel elle a succombé, a eu lieu dans une zone qui serait particulière. Cette zone aurait connu un nombre anormalement élevé de catastrophes aériennes. Certaines de ces catastrophes seraient même inexpliquées, voire inexplicables, en tout cas étranges et déconcertantes. Cette zone formerait grosso modo un triangle, appelé Triangle de la Burle en référence à un vent qui sévit là-bas et nommé, précisément, la Burle.

Kathleen Kennedy ne serait donc que l’une des nombreuses victimes d’un phénomène d’une nature inexpliquée.

On est même allé plus loin, puisque le Triangle de la Burle est désormais systématiquement relié à l’ufologie : des ovnis auraient été vus dans cette contrée, des sphères lumineuses auraient été aperçues en particulier lors de certains crashes aériens.

Le mythe comme antidote à la vérité

Sans être un spécialiste de la famille Kennedy, on peut relever certains éléments.

A Dans une émission diffusée sur un site internet et consacrée au Triangle de la Burle, monsieur Renaud Benoist déclare que l’appareil dans lequel se trouvait Kathleen s’est écrasé sans raison (2). Monsieur Benoist précise : « (…) à partir de ce jour, tout va changer parce que les médias vont commencer à parler de ce lieu, vont commencer à s’y intéresser (…) ils vont jouer sur le côté mystérieux (…) ils vont faire la relation entre leur Triangle des Bermudes et le fameux Triangle de la Burle (…) Le 13 mai 1948, c’est vraiment le point de départ de la médiatisation de ce fameux Triangle de la Burle » .

En somme, si nous saisissons bien, c’est à partir du crash de Kathleen que l’on aurait vraiment commencé à parler du, ou de Triangle de la Burle.

Tant et si bien que vient immédiatement à l’esprit l’idée suivante : et si l’on avait développé ce concept comme on projette un écran de fumée ? Si l’on avait créé toute une mythologie autour de cette zone précisément pour noyer le poisson et empêcher toute enquête sérieuse sur l’accident dont Kathleen a été victime ?

Cela n’aurait pas été la dernière fois qu’une telle manœuvre aurait été employée. C’est même devenu un stratagème particulièrement prisé : les ovnis, en particulier, sont aujourd’hui l’une des supercheries les plus usitées quand il s’agit d’embrouiller des ingénieries inavouables et meurtrières. Ainsi, par exemple, comme nous l’expliquons dans [notre étude sur X-Files]url:X-Files annonçait le 11 Septembre 2001 dès 1998 ! (eclairages.eu) , ce feuilleton et toute la mythologie, toute la ferveur, qu’il a suscitées, avaient pour but, selon nous, d’accompagner l’opération du 11 Septembre 2001. Et nous ne nous éloignons absolument pas de Kathleen Kennedy ou de ses frères, car le 11 Septembre est bien la suite et la continuation du complot contre JFK et Robert Kennedy (3).

B Un mois avant le décès de sa sœur Kathleen, Robert Kennedy avait effectué un voyage en Palestine. Selon la version propagée par les médias oligarchiques, il aurait apporté un soutien total au futur Etat israélien. Il aurait même manifesté une véritable admiration pour les colons qui allaient constituer cet Etat. Mais, est-ce bien certain ? Nous n’avons ni le temps ni les moyens d’étudier exhaustivement le sujet, mais ce voyage en Palestine mériterait un examen plus poussé.

C Comme nous l’avons souligné, Kathleen Kennedy est décédée le 13 mai 1948. C’est-à-dire la veille de ce qu’il est convenu d’appeler la Déclaration d’indépendance d’Israël, survenue le 14 mai 1948. Et nous ne croyons pas à ce genre de coïncidence.

Un contexte sanglant

Il faut rappeler l’atmosphère de cette période.

Aujourd’hui, parce que les faits sont prouvés et établis, aucune personne sérieuse ne conteste que, pour précipiter la création d’Israël, le sionisme organisa attentats, massacres, assassinats. Le meurtre le plus connu visa le comte Bernadotte, membre de la famille royale suédoise, nommé médiateur des Nations Unies pour la Palestine le 20 mai 1948, six jours après qu’eut été déclarée unilatéralement l’ « indépendance » d’Israël. Le comte Bernadotte proposait une solution qui déplaisait fortement aux sionistes. Tout le monde reconnaît que l’homicide a été commis par ces derniers. Wikipedia écrit notamment ceci : « Il est mort assassiné le 17 septembre 1948 à Jérusalem, par des membres du groupe terroriste juif sioniste Lehi » .

Il serait fastidieux de mentionner tous les attentats et crimes qui furent commis durant ces années. Voici juste cinq dates qui font apparaître sous un jour singulier la disparition tragique de Kathleen Kennedy :

avril 1948 : Robert Kennedy, frère de Kathleen et de JFK, effectue un voyage en Palestine, sur lequel la lumière resterait à faire

13 mai 1948 : décès de Kathleen Kennedy dans un accident d’avion

14 mai 1948 : déclaration unilatérale d’indépendance d’Israël, en violation du droit international et des plans de partage de la Palestine

20 mai 1948 : Bernadotte est nommé médiateur des Nations Unies pour la Palestine

17 septembre 1948 : Bernadotte est tué par les sionistes.

Kathleen, John, Robert … et qui d’autre ?

Si l’accident d’avion dans lequel a péri Kathleen avait été arrangé, qui pourrait croire qu’un quidam palestinien ou les Palestiniens en général eussent possédé les moyens d’une telle opération ?

La même remarque vaut d’ailleurs aussi pour l’assassinat de Robert : seuls des naïfs peuvent imaginer qu’un pauvre hère comme Sirhan Sirhan était capable de déjouer la sécurité mise en place par la police, la CIA etc (4).

Mais, le doute quant aux causes réelles du décès de Kathleen (et de JFK Junior, notamment), devrait amener aussi à se demander si d’autres membres de la famille Kennedy, censés s’être éteints dans des conditions normales, n’auraient pas été également éliminés.

Jusqu’où faudra-t-il remonter pour faire la lumière sur la malédiction des Kennedy (5) ?

(1) Pour tout le monde, il devrait être évident que les assassinats de JFK et de son frère Robert sont étroitement liés.

(2) Au passage, monsieur Benoist commet une erreur, puisqu’il dit que Kathleen s’était embarquée avec son époux, monsieur Cavendish. Monsieur Benoist ajoute, plus tard, qu’en 1971, le Triangle de la Burle a aussi vu le crash d’un avion qui transportait des figures importantes du programme nucléaire français : accident ou attentat, telle est la question que nous nous posons.

(3) C’est un élément de plus qui alimente notre soupçon quant au décès de Kathleen : le 11 Septembre est une ingénierie apocalyptique qui s’est accompagnée du développement d’une mode sur les ovnis. Que l’on parle d’ovnis à propos du Triangle de la Burle, doit nécessairement amener à se demander s’il ne s’agit pas, là aussi, d’une manière de travestir des vérités gênantes. Rappelons ceci : récemment, un général israélien a prétendu que certains pays étaient en contact avec des extraterrestres. Un récit digne de … X-Files, comme par hasard. Dis-moi qui cherche à embrouiller les choses avec des fadaises, et je te dirai qui a intérêt à les embrouiller … Par ailleurs, comme nous l’avons déjà écrit dans d’autres articles, l’opération Covid-19 est la suite du 11 Septembre, ce pour quoi nous l’avons dénommée Covid 11-9.

(4) En fait, accuser un Palestinien du meurtre de Robert pouvait être une manière perverse, sadique, cynique, indirecte, détournée, de revendiquer ce meurtre : pour ceux qui comprenaient, cela sonnait comme un avertissement signifiant que cet assassinat était lié à la question israélo-palestinienne.

(5) Selon plusieurs sources, Kathleen aurait été brouillée avec sa famille, laquelle n’aurait d’ailleurs pas assisté à ses obsèques (hormis l’un de ses frères). Pourquoi ces sources prennent-elles la peine de dire cela ? Ne s’agirait-il pas d’un écran de fumée supplémentaire ? Si des gens finissaient par penser que Kathleen ait pu être éliminée, n’essaierait-on pas de leur faire croire qu’elle l’ait été éventuellement par sa propre famille ?

Sellami

 

**La Tribune Libre est l’espace de libre expression des abonnés des ME. Son contenu n’engage pas le site des ME.**

Les commentaires sont signés du nom des auteurs et engagent leur seule responsabilité sans que « lesmoutonsenrages » ne prennent en rien à leur compte leur orientation.

2 commentaires