Un scientifique nucléaire iranien assassiné près de Téhéran

Partagez ! Volti

******

Observateur-Continental

Le scientifique iranien Mohsen Fakhrizadeh, que les puissances occidentales soupçonnent d’avoir dirigé des recherches destinées à doter la République islamique de l’arme atomique, a été assassiné vendredi dans les faubourgs de Téhéran, annonce la presse publique. 

Un conseiller militaire de l’ayatollah Ali Khamenei, guide suprême de la Révolution, a imputé le meurtre au gouvernement israélien, qu’il accuse de vouloir provoquer un conflit armé. 

« Dans les derniers jours de la vie politique de leur (…) allié (le président américain Donald Trump), les sionistes cherchent à faire monter la pression sur l’Iran et à provoquer une guerre ouverte », a tweeté le commandant Hossein Dehghan. 

Le chercheur, blessé par balles au volant de sa voiture, a succombé à l’hôpital, précise la presse d’Etat, citant un communiqué de l’armée iranienne. 

« L’équipe médicale n’a malheureusement pas réussi à le ranimer et ce dirigeant et scientifique a accédé il y a quelques minutes au statut de martyr après des années d’efforts et de lutte », dit l’état-major. 

Mohsen Fakhrizadeh est l’unique scientifique iranien nommément désigné dans « l’évaluation finale » sur le programme nucléaire iranien que l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) a remis en 2015. 

Les agences de renseignement occidentales considèrent Fakhrizadeh comme étant derrière le programme secret d’armes nucléaires de l’Iran. 

Il aurait été décrit comme le « père de la bombe iranienne » par des diplomates. 

La nouvelle du meurtre vient au milieu de nouvelles inquiétudes concernant la quantité accrue d’uranium enrichi produit par l’Iran. L’uranium enrichi est un élément vital à la fois pour la production d’énergie nucléaire civile et pour les armes nucléaires militaires.

Dépêche d’agence relayée par Observateur-Continental

Les commentaires publiés sont signés du nom des auteurs et engagent leur seule responsabilité sans que « lesmoutonsenrages » ne prennent en rien à leur compte leur orientation.

Les opinions exprimées par les analystes ne peuvent être considérées comme émanant des moutonsenragés. Elles n’engagent que la responsabilité des auteurs.

11 commentaires

Laisser un commentaire