Des candidats présidentiels incapables de respecter les règles! Et la commission intervient …

La commission du débat présidentiel adopte des règles pour couper le son des microphones. Les candidats seront muets pendant que l’autre a la parole. Apparemment, ces changements de règles ont mis en colère le camp Trump.
Donald Trump s’est plaint qu’un changement de règle visant à couper le son des microphones pour une partie de son dernier débat télévisé avec Joe Biden est «très injuste» et s’est opposé aux sujets choisis par le modérateur. Lorsque les deux s’affronteront jeudi pour un dernier débat télévisé, chaque candidat verra son microphone coupé tandis que l’autre répondra aux questions sur les familles américaines, la race en Amérique, le changement climatique, la sécurité nationale et le leadership.

Le débat de 90 minutes est divisé en segments de 15 minutes sur les six sujets, chaque candidat étant accordé deux minutes pour prononcer des remarques ininterrompues avant de procéder à un débat public de neuf minutes de chaque segment.

La Commission non partisane sur les débats présidentiels (CPD) a annoncé lundi que «pour faire appliquer cette règle convenue, le seul candidat dont le microphone sera ouvert pendant ces périodes de deux minutes est le candidat qui a la parole selon les règles» . Les deux micros seront réactivés pour une discussion ouverte.

La commission a ajouté dans un communiqué: «Nous nous rendons compte, après des discussions avec les deux campagnes, qu’aucune des deux campagnes ne peut être totalement satisfaite des mesures annoncées aujourd’hui. On peut penser qu’ils vont trop loin et on peut penser qu’ils ne vont pas assez loin. Nous sommes convaincus que ces actions trouvent le juste équilibre et qu’elles sont dans l’intérêt du peuple américain, pour qui ces débats sont organisés ».

La campagne Trump a exprimé des objections au changement, mais a déclaré que le républicain participerait toujours à l’événement du jeudi soir, l’une de ses dernières chances d’atteindre un large public aux heures de grande écoute avant la fin du vote le 3 novembre.

« Le président Trump s’est engagé à débattre de Joe Biden indépendamment des changements de règles de dernière minute de la part de la commission partiale dans sa dernière tentative de donner un avantage à son candidat préféré », a déclaré le directeur de campagne Bill Stepien.

La campagne Trump a précédemment contesté les sujets de certaines des questions que l’animatrice du débat, la correspondante de NBC News, Kristen Welker, avait choisies pour le débat avec Stepien affirmant que les campagnes déjà convenues que la politique étrangère serait au centre.

Trump a déclaré que les conditions du débat étaient injustes: « Je participerai mais il est très injuste qu’ils aient changé les sujets et il est très injuste qu’une fois de plus nous ayons une ancre totalement biaisée. »

Lors d’un récent rassemblement, Trump a déclaré que Welker était «extrêmement injuste». Il a également tweeté: «Elle a toujours été terrible et injuste, comme la plupart des journalistes de Fake News, mais je continuerai de jouer au jeu.»

Un porte-parole de Biden a répondu que la commission des campagnes et des débats avait convenu que Welker choisirait les sujets. « La campagne Trump ment à ce sujet maintenant parce que Donald Trump a peur de faire face à plus de questions sur sa réponse désastreuse de Covid », a déclaré l’attaché de presse national TJ Ducklo.

Le changement de règle sur les microphones intervient après un premier débat chaotique le 30 septembre au cours duquel les candidats à la présidentielle se parlaient constamment, Trump interrompant et attaquant sans relâche son rival démocrate.

Trump est intervenu si fréquemment que Biden a perdu patience à un moment donné et a craqué: «Voulez-vous vous taire, mec? C’est tellement peu présidentiel.

Les républicains et Trump ont critiqué le CPD pour avoir annulé le deuxième débat en raison de problèmes de sécurité après que Trump a été diagnostiqué avec Covid-19.

Trump fait face à une pression intense pour renverser sa campagne, espérant le type de poussée de dernière minute qui lui a donné une victoire de retour il y a quatre ans, alors qu’il traîne Biden dans les sondages nationaux et les États du champ de bataille. Mais une nouvelle augmentation des cas de virus et ses attaques contre des experts comme Anthony Fauci, le plus grand expert américain des maladies infectieuses, dont il a dit lundi que «les gens sont fatigués d’entendre Fauci et tous ces idiots», pourraient saper ses derniers efforts pour attirer les électeurs en dehors de sa base la plus fidèle.

«Comme d’habitude, le président est plus préoccupé par les règles d’un débat qu’il n’obtient à une nation en crise l’aide dont elle a besoin.»

« Je n’ai pas peur », a déclaré Trump aux journalistes avant de décoller pour Tucson, en Arizona, pour son cinquième rallye en trois jours. «Je pense que je suis en colère. Je cours heureux et je fais beaucoup de contenu parce que j’ai fait un excellent travail. « 

Biden était en dehors de la campagne électorale lundi, préparant le débat, mais sa campagne a loué Fauci et a critiqué Trump pour son «leadership imprudent et négligent» qui «menace de mettre plus de vies en danger».

«Le message de clôture de Trump dans les derniers jours de la course 2020 est de se moquer publiquement de Joe Biden pour sa confiance en la science et d’appeler le Dr Fauci, le principal responsable de la santé publique sur Covid-19, une catastrophe et d’autres idiots des responsables de la santé publique», a déclaré la campagne.

Les inquiétudes concernant une éventuelle perte de Biden qui se sont révélées au grand jour ces derniers jours ont pénétré dans les coulisses de la campagne Trump. Trump lui-même a alterné entre l’incrédulité et la colère à l’idée qu’il pourrait perdre face à un candidat qu’il considère comme égaré et incompétent, selon trois responsables de campagne et de la Maison Blanche non autorisés à parler publiquement de conversations privées.

**La Tribune Libre est l’espace de libre expression des abonnés des ME. Son contenu n’engage pas le site des ME.**

Les commentaires sont signés du nom des auteurs et engagent leur seule responsabilité sans que « lesmoutonsenrages » ne prennent en rien à leur compte leur orientation.

2 commentaires

Laisser un commentaire