Port du masque: une hystérie collective ?

Comme le port du masque va être obligé dans certains lieux clos (pour l’instant), autant savoir de quoi il retourne. Les gens ont prouvé leur degré de soumission, en acceptant leur mise en résidence, on peut passer au degré suivant. On ne le dira jamais assez, le port du masque ne protège pas d’une éventuelle contamination, il est même néfaste, s’il n’est pas changé régulièrement, nettoyé correctement, bien ajusté etc.. De plus, l’expiration l’humidifie et contribue à en faire un « nid à microbes » que l’on va ré-inspirer. C’est logique. Quand il n’y en avait pas, ils étaient inutiles, à présent qu’ils sont disponibles, on les rend obligatoires. Les porteurs de cette « muselière » en connaissent-ils tout les désavantages ? On grignote toutes nos libertés, sans que ça pose problème ou question ? Après l’obligation du masque, ce sera celle du vaccin ? Encore un moyen de diviser les gens, les regards « noirs » des porteurs envers les « inconscients » qui respire librement, en disent long. Certains de ces masques font penser à Hannibal Lecter du « Silence des Agneaux ». Partagez ! Volti

******

Par Christophe de Brouwer pour Contrepoints via Mondialisation.ca

Aujourd’hui, nous sommes face à une pression populaire extrêmement forte pour le port d’un masque, n’importe lequel. Et si on regardait la situation de façon rationnelle ?

Que l’on croie ou non dans les vertus d’un masque pour se protéger contre les virus et plus particulièrement le covid-19, n’empêche nullement d’avoir une réflexion sur son intérêt. Depuis le Lancet-gate, il devient difficile de faire confiance aux articles « scientifiques » de circonstance.

Il y a cependant une littérature, peu nombreuse, portant sur l’efficacité du masque d’avant la crise du Lancet. Apparemment, dire que les masques aux normes (les autres ?) protègent peut-être ou peut-être pas, pose un évident problème d’acceptation.

Pour nourrir cette réflexion, il suffit d’aller sur medline (la plus grande base de données scientifiques notamment pour le domaine de la santé) et de taper les mots clés suivant : mask/transmission/virus (ou influenza).

Vous trouverez systématiquement à peu près ceci :

« Il y a peu de données pour montrer que l’utilisation de masques simples ou de masques-respirateurs (en dur, avec éventuellement une cartouche type N95 ou FFP2) prévient l’infection à venir. De nouvelles études sur les infections naturelles en milieu contrôlé ou d’études dans des établissements de soins ou communautaires sont nécessaires pour mieux définir l’efficacité des masques faciaux et des masques-respirateurs dans la prévention de la transmission du virus influenza (grippe classique). »

Par exemple cet article-ci, sous lequel on trouve d’autres articles de qualité disponibles d’avant la crise covid-19.

L’OMS

Jusque récemment, aucune étude réellement scientifique -il n’y en a pas beaucoup- n’a été concluante, dans un sens comme dans l’autre, quant au bénéfice du port d’un masque (de qualité, je ne parle pas des autres). Bref, on ne savait toujours pas. C’est pourquoi (et c’est vraiment pourquoi) l’OMS était très prudente dans ses conseils :

« Quand utiliser un masque ? Si vous êtes en bonne santé, vous ne devez utiliser un masque que si vous vous occupez d’une personne présumée infectée par le 2019 nCoV. Portez un masque si vous toussez ou éternuez. Le masque n’est efficace que s’il est associé à un lavage des mains fréquent avec une solution hydroalcoolique ou à l’eau et au savon. Si vous portez un masque, il est important que vous sachiez l’utiliser et l’éliminer correctement. »

Le 10 juin, l’OMS vient de changer ses recommandations. Elle se base sur un travail qu’elle a financé, paru dans le Lancet (!), le 1er juin, concernant les milieux de soins et communautaires (c’est-à-dire avec des masques ad-hoc agréés).

On ne comprend pas bien la méthodologie, puisque pour cette revue et méta-analyse, sur 20 013 études étudiées (?!) réalisés sur 6 continents, 19 834 sont exclues pour en retenir 179 en revue systématique et parmi celles-ci, 44 pour la méta-analyse.

Bien entendu nous ne sommes pas dans des études randomisées avec groupes témoins. Toute cette énorme masse de données aurait été traitée par « intelligence artificielle » (comme l’étude du Lancet-gate). Où allons-nous ?

Aujourd’hui, nous sommes face à une pression populaire extrêmement forte pour le port d’un masque, n’importe lequel. Serions-nous face à une « Mass Sociogenic Ilness » ou « Hystérie collective », ou par les temps qui courent « Hystérie épidémique » ?

Je m’explique :

1. L’épidémie de Covid-19 tire manifestement à sa fin. Le risque de contamination de personne à personne tend vers 0 (RO<1), tant le virus perd progressivement sa capacité à se transmettre.

Ceci est typique des grippes (terme générique) saisonnières et ce covid-19 apparaît d’évidence une épidémie saisonnière, même si la queue de l’épidémie peut durer et qu’il y ait ici et là des clusters.

Donc en soi, le port de masque perd de son utilité (un masque de qualité, bien porté aurait peut-être été utile durant la montée en puissance de l’épidémie, mais aujourd’hui ?)

2. Le risque de rebond de l’épidémie ne peut être évoqué raisonnablement. Aucune donnée épidémiologique, d’aucun pays, ne permet de relever cela, au contraire, toutes les courbes de mortalité liée à l’épidémie, en pays tempérés de l’hémisphère nord, vont dans le même sens : l’extinction de l’épidémie, même si cela semble prendre du temps comme aux USA.

Bien sûr, des journaux mainstream crient au risque majeur et tutti quanti, qu’on l’observe en Chine, aux USA ou ailleurs (sur base de cas dépistés qui sont d’abord liés à la politique suivie plutôt qu’à la réalité épidémique, et non sur base de la mortalité qui est une donnée plus neutre mais sensible à la qualité du traitement), dans le but -c’est mon interprétation-, de maintenir les populations sous pression.

Bref, nous ne sommes pas sortis des discours pour faire peur qui sont une des bases de l’hystérie épidémique. Ceci, me semble-t-il, arrange d’ailleurs bien certains experts, politiques ou même ces journalistes-lobbyistes de l’apocalypse, qui masquent ainsi leur faillite.

3. Les masques eux-mêmes sont souvent inadéquats et dangereux. Soit parce que le matériau utilisé pour les fabriquer n’est pas adapté (par exemple un masque en tissu de fabrication artisanale), soit parce qu’il est mal porté, ce qui est très courant.

Rappelons que le coronavirus est une nanoparticule et qu’il n’est pas arrêté par le maillage du masque, ni par l’impact, mais par agrégation. La nanoparticule se diffuse en effet par mouvement brownien, elle accompagne le flux d’air dans tous ses méandres sans en dévier, sinon pour s’agréger.

La toxicologie des nanoparticules fut initialement étudiée pour le virus de la poliomyélite qui est un virus d’assez petite taille (30-50 nanomètres). On voulait comprendre pourquoi ce virus atteignait si facilement le système nerveux central.

Cette toxicologie particulière fut redécouverte au début des années 2000 à l’occasion d’une « épidémie » de maladie de type Parkinson dont de jeunes soudeurs étaient atteints aux USA, à l’occasion de ces procès collectifs que l’on connaît là-bas et pas chez nous. En d’autres mots, comment le manganèse contenu dans les soudures atteignait le système nerveux central. Ayant travaillé pour une mine de manganèse en Afrique, j’ai vu des jeunes de 25 ans atteints de Parkinson avancé, c’est très impressionnant et très triste.

Tiens, connaissez-vous les premiers signes de la maladie Covid-19 ? Perte de goût et d’odorat… Pourquoi ?

Parce que, probablement, la voie de pénétration efficace du toxique (virus) n’est pas uniquement les poumons, mais le bulbe olfactif qui se trouve au plafond de la fosse nasale. Cette voie de pénétration mène directement et rapidement là où il ne faut pas.

Le coronavirus est un peu plus grand que celui de la polio, plus petit que celui de la variole. Dans ce cas-ci, de 100 à 150 nanomètres. Pour la pénétration dans les tissus, il a un comportement de type nanoparticule.

C’est pourquoi le problème du masque est tout à fait particulier.

D’ailleurs, en milieu de travail, pour se prémunir des virus, des masques de type FFP3 sont impératifs ; et non des FFP2 (N95) dont on fait l’achat massif : mais, opportunément, les recommandations ont changé (CDC) durant cette épidémie pour en conseiller l’usage, et pourquoi pas.

Il est possible que le port de masque de qualité, bien porté, puisse être utile. Cependant aucune étude scientifique (il n’y en a pas beaucoup) n’est concluante à ce sujet, sauf celle du Lancet du 1er juin dont je viens de faire l’« éloge » ci-dessus, dans un sens comme dans l’autre, lorsqu’il se montre capable d’arrêter les coronavirus qui sont des nanoparticules.

Ceci n’est évidemment pas le cas des masques en tissu qui deviennent d’ailleurs dangereux s’ils ne sont pas nettoyés extrêmement fréquemment : ils deviennent des nids à nanoparticules. En effet, ces masques de tissu se chargent d’humidité avec la respiration et se réchauffent.

Les postillons et autres gouttelettes se fondent dans l’humidité chaude, provoquant une tension de vapeur augmentée qui recueille forcément nombre de nanoparticules. Celles-ci suivront les mouvements d’inspiration et d’expiration, infectant le cas échéant le porteur du masque et son entourage.

Bref ces masques peuvent devenir des nids à virus dangereux d’autant que celui-ci survit plusieurs jours sur ces masques humides.

Quant aux masques chirurgicaux, ils sont capables de protéger partiellement, non pas celui qui le porte, mais le patient opéré. Ils arrêtent les nanoparticules à l’expiration dans une proportion d’environ 80 % et en laissent passer cependant environ 20 % : la première protection est la maîtrise des flux d’air dans une salle d’opération.

Ils doivent être changés régulièrement, la norme serait que leur utilisation n’excède pas une heure ; bien sûr, des marges de sécurité sont appliquées à ces normes.

Les masques en dur (masque-respirateur) avec capsule filtrante protègent l’individu qui le porte, surtout à l’inspiration. Cette protection n’est pas absolue. La capsule filtrante laisse passer entre 0,1 – 1 – 5 % des particules selon la qualité du masque : il existe une vraie différence entre un masque FFP2 et FFP3 : comme dit plus haut, c’est ce dernier qui est indiqué pour la protection professionnelle contre les virus ; soyons cependant de bon compte, le FFP2 (N95) arrête aussi des nanoparticules, mais un peu moins bien.

L’état de propreté est essentiel. Ici aussi, le portage ne devrait pas excéder une à deux heures, cependant, pour répondre à la crise, on accepte aujourd’hui des portages plus longs et leur réemploi après nettoyage (5 à 6 fois maximum). Donc, en tout état de cause, idéalement, cela ne se porte certainement pas en permanence, ni le même, jour après jour.

Il faut comprendre que pour les nanoparticules, le pouvoir d’arrêt des masques n’est pas lié à la finesse du maillage mais à des phénomènes d’agrégation/agglutination de la nanoparticule sur le maillage, car si le maillage était trop serré, on ne pourrait plus respirer. Lorsqu’il y a saturation, les capacités de filtration sont compromises.

Donc, résumons.

Les capacités d’arrêt d’un masque demi-visage sont liées :

1. À son ajustement sur le visage : les fuites diminuent fortement l’efficacité du masque et peuvent rendre inopérante la capacité d’arrêt de nanoparticules qui suivent « exactement » le flux de l’air. Il n’y a quasi pas d’inertie à la particule : trop petite et donc aucun effet d’impact comme on peut en trouver pour des micro-particules, les bactéries par exemple.

2. À la quantité filtrée et donc à l’activité de la personne qui le porte, puisque le pouvoir d’arrêt n’est pas total : activité physique intense ou activité au repos ? Dans le premier cas, non seulement la saturation sera vite atteinte mais le nombre de nanoparticules ayant réussi à traverser sera important, dans l’autre cas c’est l’inverse.

3. La taille de la nanoparticule et malheureusement, de ce point de vue, le range 100-200 nm est celui qui pénètre le mieux à travers les filtres. Pas de chance.

4. La quantité des nanoparticules présentes. Comme un masque laisse passer une certaine quantité de nanoparticule (0,1 – 1 – 5 – 20 % ou plus, selon la qualité, l’état du masque, les fuites, etc.), cela implique d’avoir un environnement sain. L’hygiène des locaux est un élément majeur : le facteur de protection lié à la dilution des particules est essentiel ; par exemple, se trouver dans de grandes pièces à air recyclé peut être catastrophique.

5. Le temps d’exposition aux particules infectieuses est, sur base des mêmes observations, également essentiel.

6. Les capacités de défense de l’organisme jouent un rôle clé, que ce soit au niveau des défenses passives et actives de la paroi de l’appareil respiratoire, ou des défenses internes de l’organisme lorsqu’une particule infectante a réussi à passer notamment à travers le bulbe olfactif. Les fumeurs sont plus à risque de ce point de vue, et c’est un exemple.

Bref, ne nous trompons pas : porter efficacement un masque n’est pas simple. De nombreux facteurs jouent un rôle dont la qualité intrinsèque du masque, la qualité du portage du masque, son renouvellement, etc.

Il n’y a pas d’improvisation à ce sujet. La bonne volonté naïve et la non-professionnalisation peuvent être dangereuses. L’urgence de ce point de vue est au niveau du personnel soignant et communautaire.

Au-delà de la polémique, je pense surtout qu’il est important que chacun se saisisse d’outils de réflexion et aille au-delà de la peur pour se forger sa propre opinion. Peu importe finalement qu’au sortir de cette réflexion, certains estiment bénéfique pour eux de porter un masque de tissu plus ou moins artisanal, d’autres non. Mais cela permettra au moins de se respecter les uns les autres.

Christophe de Brouwer

Christophe de Brouwer : Docteur (PhD) en Science de la Santé publique. Professeur honoraire à l’École de Santé publique de l’Université libre de Bruxelles. Spécialiste de l’impact des exploitations minières sur les populations.

La source originale de cet article est Contrepoints

Copyright © Christophe de Brouwer, Contrepoints, 2020 via Mondialisation.ca

Les commentaires publiés sont signés du nom des auteurs et engagent leur seule responsabilité sans que « lesmoutonsenrages » ne prennent en rien à leur compte leur orientation.

74 commentaires

  • M.G. M.G.

    Et si un jour un groupe « d’experts » ou l’OMS affirment que le virus se propage bien plus facilement par contact, c’est burqa pour tout le monde ?

    M.G.

    • Bonjour MG,
      Il va falloir improviser et changer mes habitudes. A partir lundi, je vais éviter les lieux publics un maximum. Cette histoire me fout un coup au moral. Ca me rend dingue de voir à quel point les gens se couchent. Pourquoi les gens acceptent-ils cela si facilementhttps://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wacko.gif
      Perso, je suis malade, j’ai peut-être ce virus mais je m’en fous. La nature fera son oeuvre, je me nourris bien, je prends de l’argile et même si je devais mourir, ce serait affreux pour moi mais ce sont les règles du jeu. Aujourd’hui, la peur de la mort est au-dessus de tout dans notre société, avant il y avait des choses plus importantes que la mort. On pouvait mourir pour des causes, bonnes ou mauvaises. Actuellement, c’est la vie à tout prix, je n’accepte pas que le prix de ma survie me coûte ma liberté. Et vous ?

      • Avatar eponine13

        Tout à fait d’accord Laurence car la vie ce n’est pas ce que l’on nous impose actuellement. D’autant plus que les recommandations actuelles ne sont en fait que des consignes de mort.
        Il faut au contraire booster nos défenses immunitaire : s’alimenter sainement, bouger, respirer librement, prendre le soleil, profiter des petits bonheurs simples de la vie et surtout ne pas « vivre » dans cette terreur quotidienne.

      • M.G. M.G.

        La liberté coûte cher (pas nécessairement en terme d’argent), mais le bonheur qu’elle procure à l’individu capable de préserver la sienne est incommensurable. La liberté n’est jamais tangible, elle est totalement spirituelle, il serait vain d’espérer la lier au matériel. La liberté se vit individuellement dans le collectif, presque égoïstement, à l’instant présent. La minute précédent cet instant présent n’étant plus à vivre fait déjà partie des souvenirs figés, bons ou mauvais, peu importe, ils ne sont plus la réalité. Le futur, quant à lui, par définition inconnu et imprévisible quoi qu’on en dise ou pense, ne devrait jamais demeurer trop longtemps au centre de nos réflexions, au risque de freiner notre action présente et finalement nous empêcher de vivre.

        La vie est telle un chemin méconnu qu’il nous faut parcourir instant après instant avec pour unique balise guidant nos pas notre propre bon-sens (intuitions), tout le reste n’étant que parasitages et/ou divertissements inutiles destinés à corrompre (masquer) notre liberté …

        M.G.

      • Bonjour,
        Tu n’es pas la seule, je te rassure, on en a nos 100 kg aussi de cette histoire. On commence vraiment à le vivre difficilement toutes cette mascarade et de voir que les gens n’y comprennent rien à rien et se laisse faire.

        La miss n’a pas le choix en plus pour son boulot elle doit le porter tout le temps, minimum deux fois 4 heures. Puis devoir cacher plus de la moitié de son si gracieux visage, ça l’a fout mal (rires).

        Sans compter que doit se préparer psychologiquement à un nouveau confinement qui semble de plus en plus inéluctable.

        On l’a bien vécu la première fois pour diverses raisons, mais cette fois-si, ça ne va pas trop le faire, on redoute ce moment (soupire).

        Orné

    • Comme dit en préambule, c’est dans les milieux publics clos, à partir de lundi. Sauf qu’aujourd’hui, pour un mois, au Grau-du-roi le port du masque est obligatoire dans les rues piétonnes ! Je l’ai intégré dans ma publication du jour ► https://jbl1960blog.wordpress.com/2020/07/18/otons-ce-masque-qui-ne-protege-de-rien/

      Par ailleurs, on m’a signalé que Me Carlo Alberto Brusa formulerait un référé auprès du Conseil d’État sur le futur décret… Donnons lui des bonbons !

      Il est clair que le port obligatoire du masque n’est que la 1ère étape : masque ► vaccin (obligatoire) ► passeport vaccinal ► puçage électronique

      Car avec le vaccin vient le « passeport vaccinal COVID/COVI PASS » qui plus tard se transformera en puce RFID, implant ou nanopuce, peu importe, mais plus sûrement à nanopuce si vous suivez l’actu de Bill La Piquouze grâce à qui BIG PHARMA va se faire un max de flouze !

      Toutes celles et ceux qui accepteront, sans moufter la 1ère étape seront plus enclins à accepter les autres, comme Kermit masqué dans sa casserole, ça bout gentiment, et y’a pas que les carottes qui seront cuites, car là où le COVI PASS, l’Humanité trépasse ; Je ne suis rien, mais j’ai décidé d’agir.
      J’ai fait quelques courses de précaution ce matin et je peux tenir jusqu’au 5 août sans devoir me déplacer.
      Dans la queue du supermarché ce matin, un couple masqué, se sont embrassés sur le masque, tout content de montrer… qu’ils étaient kons à bouffer du foin… Franchement, ça m’a pas fait marrer.

      C’est pas le moment de mollir, avec des ceusses pareils ben on n’a pas le cul sorti des ronces, hein ?
      https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_bye.gif

      • Avatar eponine13

        Si Me Carlo Alberto Brusa dépose un référé, pour atteinte aux libertés fondamentales sans doute, c’est une bonne chose car cela nous permettra au moins d’être très rapidement fixés.
        Mais je ne me fais guère d’illusions, le principe de précaution de la dictature médicale sera mis en avant.

    • ConscienceU12 ConscienceU12

      Toujours zéro port de masque pour ma part depuis le début de cette mascarade ! …et je tiens toujours n’en déplaise à Engel, moi j’ai toujours été clair sur le sujet: « Y’A PAS MOYEN », et je mis tiens ! https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yes.gif

      • Avatar engel

        Et pourquoi tu voudrais que ça me déplaise ??? https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wacko.gif
        En vérité, j’en ai rien à faire que tu portes un masque ou pas.

        Pour moi, la liberté est sacré. Et donc, tu es libre de tes choix, pourvu que tu les assumes et que tu respectes les miens.

        Ps: Pour moi, « la vérité » n’est jamais dans les extrêmes.
        Ce qui peut-être bon dans certaines circonstances peut s’avérer néfastes dans d’autres.

      • Avatar engel

        Ps: Au contraire, j’aime les hommes (et femmeshttps://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wink.gif) de conviction qui mettent un point d’honneur à mettre en en actes leurs dires, A condition, que sous ce prétexte, ils ne pourrissent pas la vie d’autrui…

  • kalon kalon

    Gaz carbonique ré inspiré et augmentation de l’ acidose sanguine (PH), le super cocktail pour avoir des problèmes cardiaques et pulmonaires ! lol https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_good.gif
    En obligeant le port du masque, on nous propose, tout simplement, de nous jeter à l’eau pour éviter d’être mouillé ! lol ;-)

  • KromoZom Y KromoZom Y

    Quand je met un masque pour aller au supermarché.

  • Avatar eponine13

    Le port du masque n’est qu’une étape et comme Laurence je suis sidérée de voir à quel point les gens sont soumis et en redemandent. De plus, observez les masqués, tous ^ges confondus, si ce ne sont pas les regards noirs, ils regardent le sol, la tête rentrée dans les épaules. Quelle tristesse.

    Hier à Intermarché, j’ai compté 5 personnes, dont moi, sans le masque. Et chez le coiffeur j’étais la seule cliente à ne pas l’avoir.

    La semaine prochaine j’éviterai moi aussi les grandes surfaces. Quand je ne pourrai pas faire autrement (commerces, docteur…), ce sera soit le masque sur le menton, l’oreille, autour du cou.. et/ou avec des inscriptions telles que « baillon », « étouffeur », le mot « liberté » barré, ….

  • Avatar stereo

    Bonjour à toutes et à tous,

    Il faut remarquer une chose tout de même qui a son importance il me semble…

    Depuis que le confinement a été suspendu, il y a eu au travers du pays des milliers de rassemblements faits sans protections particulières et cela révèle une chose très importante et significativve, c’est que les gens ne tombent pas malades en conséquence et ça, ça les emmer… sérieusement car cela contredit toutes les conn… qu’on nous raconte à longueur de journée…
    Il y a quelques jours, je disais à un copain : « 6000 personnes dans les rues de Bayonne, donc d’après leur théorie, dans deux mois tous les bayonnais seront au lit !!! »…
    En fait cette nouvelle décision n’est pas d’ordre sanitaire mais… politique ! Il ne faut pas contredire le « futur » envisagé, ah ! mais…

  • rouletabille rouletabille

    Pour le masque c’est 250€ d’amende .
    Les employés des magasins vous obligent à le mettre ou,A)ils risquent leur place)
    ou B)Le magasin est fermé,vous me direz qu’à Auschwitz ils étaient obligés d’obéir aussi.
    Le vaccin ne sera pas obligatoire,ce sont les gents qui le demanderont pour pouvoir voyager,se soigner etc etc,d’ailleur ceux qui ne seront pas vaccinés auront droit à une belle étoile jaune avant d’etre reconditionné.

  • Avatar saute-mouton

    Partagez, partagez et partagez ..
    https://nonaumasqueobligatoire.wesign.it/fr

    Non au port obligatoire du masque en France

    Alors que la fin de l’état d’urgence sanitaire a pris officiellement fin en France le 10 juillet, de nombreuses mesures restrictives, dont le port obligatoire du masque, resteront en vigueur pendant encore 4 mois. Pourquoi ?

    J’en ai marre de toutes ces conneries après obligation à résidence, maintenant c’est port du masque obligatoire !!! J’attend maintenant le port du collier et laisse avec ma muselière en tissus obligatoire… Il faut ce réveiller et une pétition ce n’est pas grand chose, mais c’est un début car notre passivité joue pour EUX

    Pétition contre le port du masque obligatoire, à faire tourner SVP

    https://nonaumasqueobligatoire.wesign.it/fr

    • M.G. M.G.

      On sait par avance ce qu’ils en font des pétitions !

      Le plus simple est de ne pas obéir, point barre. On est pas leurs toutous. Si je dois me rendre dans un magasin et que je me fais refouler pour non port de la muselière, je signifierai au responsable qu’il vient de perdre un client. Si tout le monde fait de même ils vont vite faire marche arrière puisqu’il n’y a que le fric qui gouverne leur petit cerveau …

      M.G.

      • Avatar saute-mouton

        C pas faux, mais une pétition c’est donner une moindre expression et c’est pour ça que je fait tourner !!!! Pour les commerces c’est perdu d’avance ( déjà testé aujourd’hui) dans la Mayenne depuis aujourd’hui masque obligatoire et à part te prendre la tête avec tous, tu va te retrouver comme un con, a moins de pouvoir survivre avec tes réserves !!! J’attend toutes infos et idées pour pouvoir exprimer toute ma haine sur cette manipulation totalitaire, mais voilà rien n’arrive ???

        • Avatar eponine13

          On peut écrire sur le masque !

        • M.G. M.G.

          Avoir des réserves c’est une évidence, et plus que jamais en ces temps d’incertitude. D’ailleurs, mon conseil du jour : faites des réserves de farine (si vous vous demandez pourquoi, faites quelques recherches du côté des stocks de céréales)

          Sinon, je pense sérieusement que la mascarade cessera rapidement quand les magasins commenceront à perdre de l’argent avec des clients qui se raréfient et consommateurs qui ne consomment plus que le minimum vital …

          M.G.

          • Avatar saute-mouton

            C’est ce qu’ils veulent, sinon pourquoi ont t’ils balancés le masque obligatoire ? Les restaus, bars et autres qui viennent juste de repartir et on leurs rebalance cette connerie ? J’ai un pote qui a fait un crédit pour relancer et payer ses dettes, là il ma dit que pour lui c’est fini

            • M.G. M.G.

              Donc, comme je le sous-entendais plus haut, la solution viendra des commerçants. Si les « petits commerces » n’ont pas forcement de poids face au gouvernement, les grandes enseignes ne vont pas se gêner pour imposer leur vision des choses. Quand tu t’appelles « Auchan », « Carrefour » ou « Super U », que tu nourris des millions de personnes, et que tu as des actionnaires à servir alors que l’argent ne rentre plus, c’est toi qui fait la pluie et le beau temps au pays ! Pour reprendre une expression célèbre : « Quand les types de 130 kilos disent certaines choses, les types de 60 kilos les écoutent. » (Michel Audiard)

              Bien sûr, certaine personnes continueront de faire leurs courses au supermarché, mais beaucoup se rabattront sur les marchés et commerces locaux (plus souple sur le règlement).

              Ce qui serait plus embêtant c’est que le gouverne-ment impose le port du masque dans la rue, avec PV à la clé en cas de refus, car la peur du gendarme et de la justice fait toujours recette …

              M.G.

              • Pas seulement la peur du gendarme, il y a l’argument financier. Si l’amende est de 250 euros, c’est plus de la moitié du RSA. A ce tarif là, on est bien obligé de se soumettre.

                Ensuite, un commerce peut ne rien dire mais si tu as un flic à la porte – j’ai vu ça avec le policier municipal qui contrôlait les attestations – idem. Pas le choix ! Sauf, à terme, d’avoir des placards vides et de manger les plantes de la rue ou de la nature (pour qui a la chance de ne pas habiter en ville). Et quand tout a grillé à cause de la chaleur…
                Bref, pas drôle…

                Pour moi, le mot sera « muselière ».

                • Avatar predateur

                  aurais tu changé d avis ??

                  Avatarbiquette
                  jeudi 23 avril 2020 à 13 h 35 min

                  Bon, après ça, je suis pour le port du masque depuis très longtemps, à l’image des Asiatiques pour qui c’est d’usage.
                  Le seul bémol, c’est quand on doit bouger vraiment, ou parler au travers, car on respire assez mal dedans, ET quand il fera 30° ou plus ! On aura plus de chance de mourir étouffé que d’un virus quelconque !
                  Plusieurs personnes en fabriquent et les offrent. Oui, c’est vraiment de la solidarité. Sauf qu’elles manquent d’élastiques. J’ai trouvé deux masques dans ma boîte aux lettres, venant du comité d’action sociale (pour ma mère et pour moi). Sympa.https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_good.gif

          • Avatar engel

            T’es un indécrottable optimiste.
            Et moi qui croyait avoir compris qu’il fallait vivre l’instant présent car le futur imprévisible….https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_whistle3.gif
             » Le futur, quant à lui, par définition inconnu et imprévisible quoi qu’on en dise ou pense, ne devrait jamais demeurer trop longtemps au centre de nos réflexions, au risque de freiner notre action présente et finalement nous empêcher de vivre.  »
            https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_bye.gif

          • Avatar predateur

            plus assez de céréales ????le bio,par une diminution du volume produit, va t il contraindre les français a avoir faim ???

  • rouletabille rouletabille

    Pour les récalcitrants il y aura le masque sécurisé,impossible à enlever sans clé adéquate..

  • Avatar Jean Xana

    Que dire de plus ?

    Malheureusement ce sont les politiciens élus par les moutons peureux qui font la loi.
    Commencez par jeter votre télé si vous ne l’avez pas fait plus tôt.
    Ne vous soumettez pas.

    ET SURTOUT bannissez la peur de votre esprit !

  • KromoZom Y KromoZom Y

    Histoire d’emmerder le monde, dès lundi c’est keffieh.https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_cool.gif

    Mesdames, mettez vous au niqab, on va bien rigoler.

  • Avatar saute-mouton

    Peut- être un courrier type « manifeste »mêlé par le maximum de personnes à tous nos députés, ils sont élus pour nous représenter ??? Et espère encore l’être.

  • Je trouve qu’il y a pas mal de bonnes idées ici. Bravo les Moutons !
    Si quelqu’un a le texte exact de la loi, ça serait intéressant de l’éplucher pour en découvrir les failles. L’exemple cité plus haut étant la seule notion de « port », sans détail.

  • Avatar predateur

    l hystérie collective est de voir déjà 50 commentaires sur ce sujet ,sachant qu à une époque les moutons de bergerie accusaient les politiques de vouloir les tuer ,faute d avoir mis à leur disposition des masques ….https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yahoo.gif,vive la polémique , j espère qu ils vont bientôt reconfiner la population , on rencontrait bcp moins d imbéciles dans la rue …..

    • Bonsoir,
      Comme on dit souvent il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis.
      On est pas des scientifiques, certaines choses nous ont échappé au début, personnellement j’ai changé d’avis après avoir effectué des recherches et comprendre certaines choses.

      De plus au départ, le non port du masque décidé par le gouvernement qu’il soit le votre ou en Belgique, n’était qu’une décision politique et non scientifique pour protéger les gens.

      C’était tout simplement par manque de masque et rien d’autre.

      Maintenant obliger le port du masque reste une décision politique et non scientifique.

      Dès lors, il serait opportun de ne pas tout mélanger.

      Orné

      • Avatar predateur

        il y a quinze jours j ai conduit ma compagne aux urgences ,tôt le matin , à part deux infirmières qui portaient un masque derrière une vitre à l accueil il n y avait personne …
        elles ont demandé à ma compagne de mettre un masque ,qu elles lui ont fourni, pour être pris en charge , et à moi d aller dehors attendre, vu que je n avais pas de masque ……
        chez le véto ,tout le personnel porte un masque , et le vétérinaire m a dit qu il en portait également un, quand il partait en visite en clientèle
        alors je me permets de supposer ,que ces gens qui sont surement plus compètents que toi et moi en médecine ,voient un intérét non négligeable à porter un masque https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_bye.gif

        • M.G. M.G.

          Le port du masque a son utilité dans le milieu médical : protéger le patient en évitant de le contaminer alors qu’il se trouve affaibli. En dehors du milieu médical, le masque évite uniquement de propulser des gouttelettes (postillons) potentiellement infectés vers autrui, mais il n’apporte pratiquement aucune protection à son porteur, en tout cas pas pour des éléments aussi petits que des virus.

          Tout comme pour n’importe quel grippe (lorsque l’on est en bonne santé générale), mieux vaut chopper un coronavirus afin de développer des anticorps plutôt que de s’isoler derrière un masque au risque de ne plus être en mesure de le combattre si on le croise au moment d’une faiblesse passagère …

          M.G.

          • Tout à fait d’accord. En plus le port du masque sur le long terme affaiblit la personne qui le porte. Il faut s’aérer, prendre le soleil, manger sainement et cerise sur le gâteau, faire une petite cure de probiotiques pour rebooster sa flore intestinale. Le masque n’a nullement sa place dans ce tableau. Il faut se renforcer pour combattre ce virus et non affaiblir son immunité en se cachant. Cette société est vraiment d’une lâcheté, c’est dingue.

    • Avatar engel

      Salut Prédateur,

      T’échaperait-il que normalement on porte des masques au fort d’une épidémie et non après. https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_whistle3.gif

      …Comme une capote, pas trop utile après, à moins de vouloir passer pour un benêt vérolé. https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yahoo.gif

      • Avatar predateur

        https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_bye.gifengel
        ah parce que la pandémie est finie ???il m arrive de partir en voiture en oubliant de mettre la ceinture de sécurité , au bout de quelques kms ,quand je m aperçoie de mon inattention je l enclenche https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wink.gif

        • M.G. M.G.

          C’est ce qu’on appelle le conformisme. D’ailleurs, il me semble que l’acceptation collective du port systématique de la ceinture a été bien plus long que celui du masque. La peur du virus serait-elle plus forte que celle de l’accident de la route ? https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_scratch.gif

          Je te rassure, je suis pour le port de la ceinture … question de bon-sens. On a plus de chance de s’en sortir en cas de choc si l’on est fixé au siège !

          M.G.

          • Avatar engel

            Je suis pour l’obligation d’équipement de ceinture pour les constructeurs et pour le libre choix de chacun d’en user ou non.
            Je suis contre l’obligation du port du casque moto, aussi !

            …Et qu’on vienne pas me parler du coût induit pour la sécu. Sinon interdisons tous les sports à risques, sans oublier la baignade…et le travail, aussi !
            .https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wink.gif

    • Avatar criminalita

      Il faut comprendre leur complot.
      Le but du sans masque pendant l’épidémie était de contaminer le plus de personnes et à présent c’est de rendre les gens plus vulnérables pour la grippe de la rentrée. Il est clair qu’un manque d’oxygène va attrophier votre flux sanguin.
      Je crois que ce masque sera obligatoire jusqu’à l’arrivée de la grippe et dès qu’elle sera là il y aura pénurie de masques pour nous faire porter le même masque bien longtemps et plein de bactéries.

  • Avatar Jean Xana

    Non, ce que Prédateur recommande ce n’est pas le masque pendant l’épidémie, mais après, pour montrer que nous sommes soumis aux ordres même imbéciles… Comme à l’armée.

  • Avatar criminalita

    Vous avez vu ces montres connectées avec une application cardio.
    Le but c’est de vous rendre compte que vous êtes malades.
    Ainsi les cardiologues et docteurs vont augmenter les consultations.
    Big pharma veut vendre des médocs et ils sont prêts à tout pour vous fourguer leur merde.

  • oliver_speed oliver_speed

    Le port du masque, le lavage des mains, la séparation sociale et le verrouillage sont des rituels occultes séculaires:

    https://guyboulianne.com/2020/07/14/covid-19-le-port-du-masque-le-lavage-des-mains-la-separation-sociale-et-le-verrouillage-sont-des-rituels-occultes-seculaires/

    Le Covid 19 est pour faire passer la pillue de plusieurs gros plans du Nouvel Ordre Mondial.

    1) Le Resert Global de l’économie en 2021 avec pour acteurs majeurs, l’OMC, le FMI, la BCE, la FED, le Forum Economique Mondial, la City de Londres et Wall Street.
    2) La Monnaie Mondiale Unique et Numérique (Libra Global Coin) avec son équivalence en Or, donc disparition de la monnaie fiduciaire (billet et pièces).
    3) Révolution 4.0 : 4ème Révolution Industrielle qui avec l’Intelligence Artificielle, les ordinateurs quantiques, la cybernétique et la robotisation de 70 à 75 % des emplois robotisé mettra la moitié de la population mondiale au chômage de masse (d’après Christine Lagarde de la BCE). Et causera une explosion de la criminalité, des expulsions/Sans abris, de la misère, des émeutes de la faim (Famine), explosion des suicides, et une répression coercitive exacerbée et sanglante.
    Voilà le Programme des 3 vagues du Covid19 pour mettre au point cette stratégie du choc. Les dirigeants, les politiques de tous bords, les banques, les marchés financiers, les gouvernements sont tous au parfum. Même Bruno Lemaire présent au Bilderberg 2019 à Montreux en Suisses, les médias généralistes sont complices et tous invités au Diner du Siècle y compris les syndicats. Etapes par Etapes leurs plans est en marche.

Laisser un commentaire