Complicité entre gouvernants et gouvernés au service de sa propre justification.

Petite intervention de Sylvain Rochex. Partagez ! Volti

******

Auteur Sylvain Rochex

La fameuse loi, sortie il y a pas longtemps (et le bruit autour), qui renforcerait le pouvoir des mairies pour virer ceux qui cherchent à vivre autrement (« habitats alternatifs »…) avec une amende de 500 Euros par jour, me plonge dans des abimes de réflexion sur le partenariat subtil qui unit gouvernants et gouvernés, propagandistes et propagandés, afin que rien ne bouge.

Oui, il y a une entente subtile, liée à « la fabrique du consentement« . Il y a les gouvernants qui pondent des lois, il y a des propagandistes qui communiquent à propos de ces lois et puis ensuite des influenceurs qui diffusent un message de peur (et « les gens » qui répercutent à l’infini). Et tout ceci n’aboutit qu’à une seule chose : LA JUSTIFICATION. Ce qui commence dans le gouvernement termine en aubaine pour celui qui va pouvoir justifier pourquoi il ne se bouge pas le cul pour changer de mode de vie.

On retrouve le même genre de chose quand l’État maltraite l’un d’entre-nous : c’est toujours monté en épingle à fort retentissement, et c’est caricaturé uniquement pour fournir matière à justification (principalement pour justifier sa lâcheté : « Nan mais si je t’assure, il a fait de la garde-à-vue ! – Pour ça ?!!!! – Ouiiiii, juste pour ça !!!! – Non ?! Sérieux ?!!!). J’avais découvert ça aussi par rapport au sujet de l’école. Un seul cas où l’instruction à domicile se passe mal est mis en avant de manière caricaturale pour justifier que son enfant aille à l’Éducation Nationale.

Cette complicité entre gouvernant et gouverné, entre propagandiste et propagandé, quand on y pense, c’est terrifiant. La Vérité, c’est que les véritables ennemis du peuple seraient donc plutôt les interpellateurs, à la mode Diogène de Sinope ou Antisthène dans l’antiquité (ou Jésus, ou ton pote en colère qui vit dans les bois), bref ceux qui mettent les autres face à leurs contradictions, qui apportent les preuves qu’on peut vivre autrement (et qui le font !) et qui ne cessent d’exhorter à devenir plus sage.

Et face à des contradictions en apparence insurmontables, face aux dissonances cognitives : jaillit une complicité idoine entre gouvernants et gouvernés maquillée de surprise et d’une fausse opposition (on fait les outragés, les choqués, alors que si on pousse à fond cette réflexion, on découvre que le gouvernement est peut-être un allié du peuple…). En fait le gouvernement est là pour mettre un terme aux dissonances cognitives dans la population en offrant des corpus de justifications.

En somme le gouvernement joue à fond un rôle de bouc-émissaire (qui désigne à son tour des bouc-émissaires), c’est un mal nécessaire. Mais nécessaire pour se justifier de ne pas changer sa vie, de ne pas faire les choix radicaux, de ne pas aller planter ses patates, de ne pas réaliser ses rêves. Grâce à cette nouvelle loi (et surtout au bruit qui l’entoure), j’aurai de quoi me justifier la prochaine fois que je rencontrerai un de ces interpellateurs zélés (« extrémistes verts » !), ou la prochaine fois que ma conscience m’interpellera.

Et au fond je ressentirai un apaisement gigantesque, quand je verrai la pelleteuse détruire « un habitat alternatif »… Je ferai semblant d’être du côté de la victime, mais en vérité, je serai toujours du côté de ceux qui m’aident à justifier ma vie actuelle conforme (en accord avec le Prince de ce monde et l’Argent). (« Peuple de Judée, Barrabas ou Jésus ?!« )

La nouvelle loi dont nous parlons ne change pratiquement rien, si ce n’est d’offrir à des millions de gens des excuses toutes trouvées pour rester éternellement dans leur mode de vie (appart, frigo, ciné, EDF, boulot de merde, milliers d’objets, jeux-vidéos, séries télé, supermarché,…)

Et donc, l’ensemble des lois qui nous empêche d’aller vivre de façon naturelle a en fait une double visée qui s’émulent l’une l’autre : enrichir les banquiers certes d’un côté, mais surtout ça nous rassure tous, comme lorsque notre père posait un interdit vis-à-vis d’un truc qui nous foutait la trouille (ET EN PLUS PAPA DIT NON !!! OUF !!!!!)

Sylvain Rochex, 11 février 2020 pour :

www.descolarisation.org

www.debordelisation.net

www.permaculture-belledonne.org

6 commentaires

  • kalon kalon

    Ben oui, c’est tellement vrai que je n’y avais jamais pensé !
    Sauf que……., Au départ, n’est ce pas le pouvoir qui a formaté l’esprit de la multitude à penser comme cela ! https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_unsure.gif
    Les gouvernements et ceux qui les composent n’étant, finalement, que les bras séculiers de ceux qui ont le vrai pouvoir !

  • Avatar DTC

    Oui Sylvain.

    La « fameuse » loi, tu aurais un lien précis? Parce-que Voltigeur a beau avoir dégrossi le travail pour moi, je n’ai pas réussi à la trouver.

    En tout cas, l’angle d’approche est intéressant. Dans mes choix radicaux, les seules emmerdes que j’ai pour l’instant, ne viennent pas des institutions mais des gens autour de moi, qui se font eux-même policiers. Chacun vérifie que tu es bien dans les clous, « hein mais tu n’as pas de permis de construire » etc. C’est juste hallucinant. J’avoue ne pas du tout comprendre comment fonctionnent ces gens là. Ils semblent tous adorer la loi, en fait.

  • Avatar viedecon

    l’article et bien , mais a mon avis ceux qui croie échappé au carcan de la dette comme du reste , l’état va trouver facilement les moyens de remédié a sa . vu que pour emprunté l’état dois montré sla capacité d’un état a rembourser c’est pour cela qu’il vend les bijoux de famille. que l’on cherche a avoir un petit coin pour vivre tranquilou sa le dérange pas , mais que tu vive sans payer des tax la hé hé sa faut pas rêvé en plus si tu touche des subside de l’état la d’une par pour eux cela serra facile de monter la population contre ses gents qui profite de la secu du rsa des différentes structure sans participer . facile une bonne campagne et on sort l’artillerie . ils leur suffit de filer des impôts pour les cuves pour les eaux de pluie pour les cellules pour un truc ou un autre , et le tour et jouer ensuite ta pas le choix tu veut resté la a cultiver des salades ok mais tu devra bosser et payer . de plus sa va pas traîner car ils faut qu’ils règle ses trucs avant que trop de mondes suive ce mode de vie car la un mouvement pourrai ce crée et tenir . bon moi perso je désir pas faire une polémique qui traîne je dis l histoire tranchera et avec le capital quand sa tranche !!!

Laisser un commentaire