Petit Emmanuel, nous allons t’attacher en haut de l’arbre. Le temps de l’euthanasie de la République

Je doute que le banquier élyséen écoute cette « mise en garde ». À défaut de l’attacher en haut de l’arbre, on peut sourire de la métaphore de Christian Cotten, qui liste les griefs reprochés au « petit » Emmanuel qui avec ses petites oreilles, des petits poings, sa grande bouche, et son ego démentiel exaspère de plus en plus de français. Partagez ! Volti

******

Auteur Christian Cotten

Image d’illustration/123.fr

Transcription :

Petit Emmanuel, nous allons t’attacher en haut de l’arbre. Le temps est venu de l’euthanasie de la République.

L’arbre que tu as planté le 23 avril 2018 à Washington est mort quelques jours plus tard. Mauvais présage.

Ici, nous avons tout ce qu’il nous faut pour t’attacher en haut de l’arbre avant de t’envoyer en exil au plus loin des terres de France.

Tu as choisi le rapport de force. Tu as choisi de lâcher les chiens en levant tout limite à leurs jouissances du sang versé.

Tu as déjà tout perdu. Petit Emmanuel, nous allons bientôt t’attacher en haut de l’arbre.

Ton cerveau ne disposera jamais des applications neuro-cognitives nécessaires pour guider une culture multi-séculaire comme la nôtre – tu sais, cette culture française qui n’existe pas, disais-tu.

Ta conscience ne s’élargira jamais assez pour anticiper le futur de cette culture-là. L’intelligence collective des populations francophones des terres de France n’a pas besoin de toi. Tu n’es pas à la hauteur.

Tu as déjà tout perdu, Petit Emmanuel. Nous allons très vite t’attacher en haut de l’arbre. Gilets Jaunes en rage. Syndicalistes rouges de colère. Infirmières désespérées et pleines d’amour. Pompiers traumatisés et policiers épuisés. Éboueurs solidaires. Chauffeurs de bus, de trains et de métro déterminés. Égoutiers en grève. Électriciens de très mauvaise humeur. Médecins abattus, avocats en révolte et paysans découragés…

Tous, écœurés de ta médiocrité de dictateur amateur et raté, tous te le disent chaque jour depuis des mois et des semaines de grèves et de manifestations : nous ne voulons pas de ton dernier caprice au service d’une puissance supranationale hors de tout contrôle démocratique, toi qui tente de livrer notre système de retraites solidaires aux gangsters de la finance internationale.

Infirmières et médecins éreintés. Retraités exsangues. Pompiers stressés en guerre contre la police. Parents désenfantés et enfants maltraités par les services sociaux. Enseignants, gendarmes, policiers et paysans suicidés. Chômeurs déprimés. Artisans épuisés. Enseignants submergés. Commerçants ruinés. Femmes violentées et méprisées. Migrants esclavagisés. Agriculteurs exsangues. Chefs d’entreprise spoliés. Travailleurs sociaux désabusés. Fonctionnaires impuissants en grève larvée. Militaires découragés. Travailleurs surexploités et uberisés…

Noirs, Blancs, Jaunes, Métis… Catholiques, Athées, Agnostiques, Juifs, Protestants, Bouddhistes, Musulmans, Illuminés du nouveau monde, artistes et saltimbanques… Amoureux de la Lumière et de l’Amour.

Le temps est venu de faire alliance de nos consciences libérées des manipulations médiatiques contrôlées par les rats de la finance mondialiste.

Le temps est venu de divorcer de nos élites de menteurs, voleurs, violeurs et tueurs soumis aux prédateurs les plus avides.

Tu as déjà tout perdu. Petit Emmanuel, nous allons t’attacher en haut de l’arbre.

Lire la suite à cette adresse : https://drive.google.com/file/d/1vjdY… Prophétie poétique et fake news humoristiques de Christian Cotten/Politique de Vie. 31 janvier 2020. Merci de vos partages sur les réseaux sociaux et sur sur blogs et sites

3 commentaires