Définir qui est l’ennemi et lecture du Manifeste, par les Gilets Jaunes constituants.

Les 5 principes de la propagande de guerre : Cacher les intérêts, Cacher l’histoire, Diaboliser, Inverser victime et agresseur, Monopoliser l’information. Si tous les Gilets Jaunes font front commun, il y a une chance.. Partagez ! Volti

******

Source Sirius Galactica

123RF

8 commentaires

  • Avatar Leveilleur

    Inversion des valeurs, inverser victime et agresseur, c’est la tactique pour induire le monde en erreur et pendant se temps là on ne regarde pas les vrais instigateurs des problèmes, c’est pour cela qu’il est indispensable d’avoir un bon discernement pour ne pas se laisser avoir par la manipulation ambiante de ceux qui ont intérêt à ce que l’on reste ignorant et nous savons que là où il y a intérêts financiers obscurs, il y a souvent manipulation et mensonge.

    Il faut choisir, Dieu ou Mammon ? Cela ne veut pas dire rejeter l’argent car l’argent est une énergie qui doit être mis au service de tous ainsi que de la protection de l’environnement et du bien public et non pour acheter les grands médias à but d’induire le peuple en erreur et non pour faire des guerres et nous dire qu’elles sont légitimes et non pour gaver les banques aux détriments des peuples…

    Il faut choisir son camp, revendiquer ses droits, sa dignité, sa liberté sans tomber dans les extrêmes. Un grand défi mais nous pouvons nous rassurer en nous disant que le bien l’emportera toujours sur le mal car le mal ne peut aller que vers sa propre destruction car il ne tient pas compte que la pérennité de la vie est une affaire d’équilibre pour tous.

    Un jour ou l’autre le mal sera mis face à ses contradictions et il n’aura pas d’autre choix que de changer ou de partir vers sa propre destruction. Rien ne sers de nier l’évidence, les plus ignorants sont ceux qui croient être à l’abri en assujettissent les masses et en les faisant souffrir pour leurs seuls profits sans comprendre que nous sommes tous lié.

  • Avatar Montet

    @Leveilleur
    « Un jour ou l’autre le mal sera mis face à ses contradictions »
    Le mal : Ses servants seraient bien capables (et le feront certainement) de tout brûler dans un embrasement généralisé afin de ne pas comparaître devant « le peuple ».
    En tout cas c’est ce que je ferais.

    • Avatar Leveilleur

      Hélas je sais que les démons ne cherchent qu’à détruire l’humanité, mais l’humanité sera-t-elle capable de relever le défi de sa propre survie en écoutant son cœur ? C’est à chacun d’entre nous à ne pas nous soumettre à ce mal qui ronge cette terre, il faut lui faire face et résister à sa tentation.

      N’oublions pas nos origines divines, laissons les démons à leur vide, ils errent comme des âmes en peines en quêtes d’humains faibles qu’ils pourraient manipuler à souhait, en quête d’un homme qui n’a pas la connaissance, qui a peur de vivre et de mourir.

      Alors que le divin nous demandera toujours de faire preuve de courage devant l’adversité, le mal lui se nourrit des lâches et des faibles mais ceux-là finiront un jour ou l’autre par contempler leur propre déchéance, rien ne sert de fuir ce que l’on est.

      «Quand je désespère, je me souviens que tout au long de l’histoire, la voie de la vérité et de l’Amour à toujours triomphé. Il y a eu dans le monde, des tyrans et des assassins et pendant un temps, ils peuvent nous sembler invincibles et à la fin, ils tombent toujours. Pense à cela toujours. » Gandhi.

      • Avatar engel

        Enième révolution colorée..

        Grand bourgeois, l’avocat Gandhi fut à la solde des USA afin d’œuvrer au désossement de l’empire britannique.

        Mais bon, cherches pas plus loin, si tu veux que rien ne change…

        Ps: Rien de personnel contre toi.
        Mais je désespère de voir toujours les mêmes chaînes travesties en solution.

  • Avatar carl54

    Comme Israël, la France utilise des marqueurs chimiques et des nano-particules contre les manifestants une véritable expérimentation à grande échelle de nouvelles techniques de contrôle social similaires à celles des pires dystopies des films et romans de science-fiction.Pour le gouvernement français, il s’agit de « produits de marquage chimique codé » inoffensifs qui imprègnent la peau, les cheveux et les vêtements des personnes visées pour une durée variant entre plusieurs semaines et des dizaines d’années.

    Officiellement cette technologie floue n’a jamais été utilisée contre des êtres humains. Cependant, des informations précises recueillies auprès de certains professionnels de la sécurité indiquent que lors de l’Acte 18 des Gilets jaunes (16 mars), des canons à eau et des gaz contenant des marqueurs d’ADN et des nano-particules ont été utilisés contre les manifestants sans que ces derniers n’en aient été avertis au préalable.

    Outre les marqueurs chimiques et les nano-particules dont on connaît très mal les effets sur la santé humaine, l’adjonction de nouvelles substances psychotropes aux gaz CS s’assimile à une véritable expérimentation à grande échelle de nouvelles techniques de contrôle social similaires à celles des pires dystopies des films et romans de science-fiction.

    Ces « armes à ADN » développés en Grande-Bretagne et largement utilisés par Israël contiennent des substances chimiques et biologiques dont la nocivité sur la santé humaine a été délibérément ignorée, notamment en Israël où des détenus palestiniens affirment avoir contracté divers types de cancers suite à leur marquage ADN ou l’usage d’autres techniques de contrôle impliquant des nano-particules susceptibles d’avoir endommagé le matériel génétique des cellules de leurs organismes.

    Le gouvernement français a reconnu avoir utilisé des marqueurs chimiques sur des manifestants à titre d’expérimentation lors des manifestations du 1er mai 2018. Or, les populations auraient dû être averties qu’elles allaient faire l’objet d’expériences interdites.

    Pour les défenseurs de tels procédés, les produits de marquage ADN ou ARN ne représentent aucun danger, mais leurs propos ne sont étayés par aucune évidence scientifique.

    On sait que l’impact de la plupart des produits biochimiques utilisés sur l’homme ne peut être décelé qu’après des années puisque la plupart des études non positives sont systématiquement censurées par les grandes compagnies de l’industrie chimique.

    L’usage des substances psychotiques pour le contrôle des manifestations et des émeutes urbaines s’est révélé bien plus dangereux sûr le terrain.

    En 2014, les forces de maintien de l’ordre en Ukraine ont expérimenté des bombes à gaz contenant du LSD fournies par une société israélienne sur des manifestants à Kiev et le résultat fut catastrophique : les manifestants ciblés sont devenus bien plus agités et violents et certains ont commencé à avoir des convulsions violentes avant de se lancer à corps perdu vers les véhicules de police, nécessitant l’usage de balles réelles pour les arrêter.

    Au Brésil, la police a expérimenté dès 2016 des substances chimiques censées calmer les émeutiers, mais l’expérience tourna mal et la police a fini par étouffer les violences en utilisant des armes de guerre. En réalité, la substance utilisée ressemblait à une drogue neurotoxique extrêmement dangereuse qui avait un impact direct sur le système nerveux.

    En Palestine occupée, les forces israéliennes ont utilisé contre les manifestants certains gaz qui contiennent, outre des perturbateurs endocriniens, des substances hallucinogènes et du LSD afin de rendre les manifestants plus violents afin de justifier l’usage des snipers et des tirs de très haute vélocité (balles en alliage spécial pouvant avoir une vitesse initiale de 1200 m/seconde).

    Les gaz utilisés en France pour le maintien de l’ordre incluent le CS (2-chlorobenzylidene malononitrile), des irritants, mais aussi depuis peu des neurotoxiques pouvant profondément altérer les capacités de perception et de conscience.

    D’autres types de nano-particules sont de plus en plus utilisés dans le maintien de l’ordre, mais leur usage reste secret, car même les policiers qui les utilisent ne savent pas toujours la nature de l’arme non létale qu’ils utilisent.

    Avec les marquages chimiques des individus, les sociétés israéliennes et françaises viennent de franchir un pas supplémentaire dans le contrôle totalitaire de l’individu, jusqu’aux racines de ses cheveux et son ADN.

    Source : Strategika 51

    https://strategika51.org/archives/62007

    http://french.almanar.com.lb/1297386

    • Avatar engel

      Hé oui, « doucement », mais sûrement , le système veut nous habituer au principe que manifester soit un délit,…avant de devenir un crime de lèse-république.

  • Bien sûr, il y a les faits. Pour qui « croient » aux Tarots, voici, au sujet du week end dernier et de la position de Mac.. La question étant: quelles conséquences ?
    https://www.youtube.com/watch?v=9H2k4QkDSy8
    Il y en a une autre aussi sur la journée du 5 décembre.
    Je ne connais pas cette médium, mais ce qu’elle dit me semble intéressant. C’est ce que je ressens et je crois que nous sommes nombreux en ce sens.

  • Avatar Flo500

    A propos, Macron est en train de préparer deux choses : les élections municipales et désamorcer les grèves du 5 décembre.

    Comment ?
    La tactique qu’il maîtrise le mieux :des grands confrontation avec le peuple.
    Vous l’avez vu à Amiens voici deux jours, à Whirlpool.

    Parce que vous croyez que c’est un hasard ? Non, il y es tallé pour renouveler son exploit aux présidentielles. Il est déjà en campagne pour les municipales.