Marcos Tulio Cruz, leader paysan assassiné au Honduras.. Par Reporterre..

La lutte contre l’accaparement des terres, fait des victimes. La lutte est bien inégale face aux milices armées et il serait temps qu’au lieu de parler des « droits de l’homme », on les fasse respecter. Nous savons que les multinationales, expulsent les peuples pour s’approprier leurs terres. Nous savons aussi que la propagande climatique bat son plein dans la bouche de tous les dirigeants, qui ne lèveront pas le petit doigt contre les intérêts financiers et destructeurs de l’environnement de ces « vampires » qu’ils protègent, ou pire dont ils sont les vassaux. Pour vivre mieux, ce n’est pas de l’argent qu’il faut demander, il faut aussi protéger notre maison, la Terre… nous n’en avons pas de rechange. Dans ces pays où les gangs font aussi la loi, tout comme les cartels de la drogue, la lutte est vraiment bien inégale si on ne les aide pas. Partagez ! Volti

******

Source Reporterre

RIP, amigo

Nouveau meurtre contre un dirigeant paysan au Honduras : dans la nuit du mardi 8 octobre, deux inconnus vêtus d’un uniforme militaire et lourdement armés, le visage couvert d’une cagoule noire, ont fait irruption dans la maison de Marcos Tulio Cruz. Les assassins ont maîtrisé et battu ceux qui se trouvaient là. Ils ont menotté Marcos Tulio et l’ont emmené dans une camionnette grise. Son corps a été retrouvé dans une décharge, avec des signes de torture à la machette et d’autres blessures par balles.

Marco Tulio était un agriculteur victime d’expulsion violente. Il militait pour le respect des droits humains et pour la défense et la récupération des terres des familles de paysans du nord du Honduras, pays où la violence et l’insécurité sont liées aux gangs, aux cartels de la drogue et à l’accaparement des terres pour les industries extractives, contre lesquelles les nombreuses communautés autochtones tentent de se défendre.

Le Centre de recherche et de promotion des droits de l’homme (Ciprodeh) a condamné la « persécution, la criminalisation et l’assassinat de dirigeants paysans », qui s’intensifient au Honduras. L’organisation a appelé les institutions honduriennes à « mener rapidement une enquête et à mettre fin à l’impunité des assassins ».
 
Le Ciprodeh demande le soutien d’autres organisations nationales et internationales pour condamner les meurtres et la violation des droits humains au Honduras.
 

Voir :

12 octobre 2019
Attac repeint en noir le pollueur Total. Six militants en garde à vue
Lire sur reporterre.net

11 octobre 2019
La loi Alimentation est « un échec » pour les paysans comme pour les consommateurs
Lire sur reporterre.net

9 octobre 2019
Trois activistes antipub en garde à vue, un autre en procès, à Lyon
Lire sur reporterre.net

9 octobre 2019
Port de Brétignolles : les opposants ont bloqué le chantier
Lire sur reporterre.net

7 octobre 2019
De nombreux bateaux trichent pour pouvoir polluer
Lire sur reporterre.net

10 commentaires

  • Avatar predateur

    encore une belle introduction hypocrite ….avant de vouloir aller balayer chez les autres faudrait peut être commencer à regarder dans quel état c est chez soi …..quel place à le paysan français en france ?un suicide tout les deux jours dans l indifférence totale ,parce que pour la majorité des citoyens français ,c est qu ils doivent bien le mérité …….encore un bel exemple hier

    JBL1960JBL1960
    samedi 12 octobre 2019 à 10 h 24 min
    Hé hé voui…
    C’est un peu la même pour les agriculteurs et maraichers autour de Rouen, à savoir qu’ils auraient (peut-être) bien voulu écouler leur production souillée mais qu’on leur a interdit de vendre, et qui viennent chouiner…

    faut que ça subisse et surtout que ça ne se plaigne pas ,merci à jbl1960 d apporter de l eau à mon moulin https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wink.gif

    • M.G. M.G.

      Tu mélange tout !
      Ce paysan assassiné au Honduras se battait pour la préservation et contre l’accaparement par les industriels des terres ancestrales. En France les paysans se battent pour la préservation de leurs subventions et la continuité de l’exploitation des terres à coup de pesticides !

      M.G.

      • Volti Volti

        Ça ruisselle mais pas dans le sens qu’il faudrait, aux moutons de payer la casse….
        Les aides publiques aux entreprises : probablement plus de 200 milliards par an. Un billet invité d’Alain Gély
        https://blogs.alternatives-economiques.fr/gadrey/2019/10/08/les-aides-publiques-aux-entreprises-probablement-plus-de-200-milliards-par-an-un-billet-invite-d-alain-gely

      • Avatar predateur

        ces paysans français ,tous des salauds ….faut mieux défendre ceux de l autre bout du monde,qui sont surement bcp plus méritant
        il est bien malheureux que tu aies ce sentiment à propos des paysans français , si ça peut te rassurer tu fais partie de la majorité et pi en france c est guère différent, à chaque paysan qui se suicide il y a une autre exploitation qui s agrandit ,parce que le paysan français est abandonné par le consommateur , il préfére mourir que se battre
        https://www.ladepeche.fr/article/2018/02/02/2734474-pourquoi-les-chinois-font-main-basse-sur-nos-terres-agricoles.html

        • Avatar engel

          Prédateur,

          Faudrait peut-être un jour différencier:
          -les vrais paysans, producteurs/éleveurs affiliés à la confédération paysanne,
          – des industriels, poisons de la terre qui se nomment eux mêmes « exploitants agricoles » ….affiliés à la FNSEA.

          Que les deuxièmes payent le fruit de leurs conneries me semble certes pénible, mais très moral.

          • Avatar predateur

            ah bon ?? c est l étiquette qui fait la qualité du produit ??
            les syndicats c est surtout une bataille d égos , c est pas parce qu ils font partie d un autre syndicat que la fnsea , qu ils travaillent uniquement avec une fourche et une brouette sans lorgner sur l exploitation du voisin https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yahoo.gif
            j en connais qui se sont présentés sous l étiquette conf ou CR et qui exploitent plus de 200 ha avec 150 vaches laitiéres, vrai paysans???

            • Avatar engel

              Oui tu as entièrement raison.
              Mais les étiquettes ont en général le mérite d’informer le public ignorant le produit.
              De plus, les exceptions ne font pas les généralités…et tu le sais très bien.

              Quoi qu’il en soit, quand toute cette génération de « toujours plus, on s’en fout des conséquences » disparaîtra (c’est en court bien qu’ils aient du mal à retrouver des repreneurshttps://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_cool.gif), tu m’étonnes que la terre revivra.

  • Avatar engel

    On,
    Encore un qui n’avait pas compris!
    …Qu’il aurait suffi qu’il vive en permaculture autarcique, tout en ne votant plus, pour faire mourir la vilaine bête-système. Et les méchants qui vont avec…
    Of, mode humour sarcastique noir.

  • Avatar engel

    – En en espérant que son combat et sa mort ne soit pas chose vaine.
    Paix à ce courageux.