Une Amazonie bien pratique pour la politique idiote de Macron..

Comme on le pensait des macronades, de la vraie esbroufe politicienne. Partagez ! Volti

******

Par H16 pour Hashtable

Feu de forêt/Illustration/Pixabay

Comme l’expliquent fort mal certains auteurs, il ne faut jamais perdre une bonne crise : avec l’Amazonie qui brûle, il aurait été dommage pour le président français de ne pas en profiter pour pousser son agenda personnel et de ne pas utiliser ce magnifique tremplin médiatique pour une nouvelle fois enfiler le costume (manifestement trop étroit) de héros des temps modernes, sauveur de la veuve, de l’orphelin, de l’air pur et des petits animaux mignons.

C’est ainsi qu’Emmanuel Macron s’est fendu d’un de ces petits tweets indispensables qui auront permis d’amplement modifier les relations internationales de la France avec le Brésil.

Découvrant que des feux de forêts étaient en cours en Amazonie, le président français a donc prestement exprimé son opinion avec toute la diplomatie dont il était capable. On admirera la dextérité de l’homme d’État dans le tweet suivant :

Eh oui, c’est troporrible, nous allons tous mourir et pour beaucoup (trop), ce tweet de Macron ressemblait à un cri de détresse et à l’affichage d’une conscience écologique du président français.

La réalité est évidemment très différente puisqu’il s’agit surtout d’un « signalement vertuel », destiné d’une part à pleurer dans le sens des larmes écolo-hystériques, d’autre part à donner le change de tous ceux – très nombreux – qui ne peuvent pas encaisser le dirigeant brésilien qui est directement visé par cette agitation cosmétique, et enfin à donner un semblant de raison solide pour rejeter ensuite toute possibilité d’un accord marchand international, ce qui sera fait dans la foulée quelques heures plus tard avec le rejet officiel de l’accord Union Européenne-Mercosur, pourtant âprement négocié pendant 20 ans.

Les petits intérêts politico-politiciens du président français, très soucieux de ne pas trop effaroucher son maigre électorat, passent donc avant l’avenir du pays (dont une partie dépendait de cet accord), quitte à raconter absolument n’importe quoi

Parce qu’en observant l’information de base d’un peu plus près, on se rend surtout compte, encore une fois, de l’extraordinaire vacuité de l’agitation élyséenne. Outre la conception erronée de l’Amazonie en « poumon de la planète » (c’est faux), rien dans ce qui se passe actuellement au Brésil ne permet au chef de l’État français de décréter une situation de crise et d’illustrer son tweet d’une photo aussi spectaculaire qu’inexacte puisque vieille d’au moins 16 ans.

En effet, les incendies actuels d’Amazonie n’ont rien d’exceptionnel et ne méritent en rien ni l’hystérie qui s’est emparée des médias et des réseaux sociaux, ni de servir de prétexte aux rebuffades diplomatiques grossières de Macron : eh oui, l’Amazonie brûle régulièrement. Ce n’est certes pas souhaitable, mais c’est un fait qui dure depuis qu’on l’observe par satellite. Et justement, des photos sont disponibles qui montrent bien que les feux de 2019 sont un phénomène connu.

Pour illustrer, en voici quelques unes, de 2007, 2008, 2009 ou 2010, toutes ces années où Lula était au pouvoir au Brésil et où personne n’a semblé s’inquiéter plus que ça.

On en profitera pour noter que l’Amazonie n’est pas la seule zone concernée (Macron devrait d’ailleurs en profiter pour piquer une petite colère à l’encontre d’autres dirigeants politiques, tant qu’à distribuer des baffes). On attend qu’il rouspète un bon coup sur Evo Morales, dont une partie de la Bolivie crame aussi dans l’indifférence médiatique.

On notera en outre qu’en étudiant les données disponibles auprès de la Nasa ou ailleurs, pour noter aussi que 2019 n’est même pas une année record.

On notera enfin que, données récoltées et images analysées, tout indique de surcroît une diminution des zones brûlées sur Terre : depuis 2003, on estime que les surfaces incendiées ont diminué de 25%.

En somme, absolument rien dans le tweet ni dans les emportements de Macron ne peut se justifier réellement : on est dans le théâtre le plus pur. En revanche, le président français, en agissant de la sorte, montre une belle capacité à une forme d’ingérence maladroite, qui s’apparente presque à du colonialisme décontracté dans les affaires du Brésil dont la population n’a pas besoin de recevoir les leçons de morale françaises, pendant que, toujours en Amazonie mais du côté de la forêt guyanaise, les pollutions au mercure de l’industrie aurifère continuent de poser de graves problèmes locaux sans que Macron ne s’en préoccupe guère, le tartufe.

On le comprend : il ne s’agit pas du tout d’un problème environnemental, mais exclusivement politique.

Comme je l’expliquais en introduction, Macron joue ici à fond la carte du signalement vertuel destiné à montrer à tous à quel point il est un bon soldat du Camp du Bien, aussi ouvert d’esprit et progressiste que Bolsonaro serait populiste et vendu à la destruction de la planète, en commençant par la forêt et le climat.

En cela, le président Macron est aidé par une presse d’une servilité dégoulinante et trop heureuse d’enfin pouvoir cogner sur les méchants désignés, ceux qui n’ont pas l’heur de tomber du bon côté de la barrière sémantique du Camp du Bien.

Tout devra être fait pour tenter de broyer dans les polémiques montées de toutes pièces ceux qui refusent l’agenda progressiste. Il en a été ainsi avec Trump ou Orban, il en est ainsi avec Bolsonaro, Salvini ou même Boris Johnson qui bénéficie à son tour du même mécanisme minable.

On mettra par exemple en exergue une photo totalement sortie de son contexte pour mieux faire passer l’idée qu’il s’agit d’un lourdaud sans finesse et créer une belle polémique à peu de frais. La vidéo complète et le contexte qui n’ont (malheureusement pour la clique journaleuse) pas tardé à sortir donnent une explication différente et renvoient les polémistes à leurs petites manigances sur l’Amazonie.

Cependant, ne vous y trompez pas : que ce soit le climat, l’environnement, la gestion de l’immigration, du communautarisme ou des Gilets jaunes, le Camp du Bien est décidé à ne surtout pas se laisser faire. Sa vision du progrès n’est pas négociable.

Et s’il lui faut mentir, tordre les faits ou faire des crises d’hystérie, il le fera.

H16 pour Hashtable

Voir par H16 :

Vite, il faut nationaliser le réseau ferré. Oh. Wait.

Amiante : vous reprendrez bien un petit repérage obligatoire ?

23 commentaires

  • Avatar Madsick87

    J’ai du mal à comprendre… Ce gars voulait l’accord « Europe – Mercosur » ????? Et du coup, il est triste que l’Amazonie brûles, réduisant à néant son rêve de globalisation ?
    « à donner un semblant de raison solide pour rejeter ensuite toute possibilité d’un accord marchand international, ce qui sera fait dans la foulée quelques heures plus tard avec le rejet officiel de l’accord Union Européenne-Mercosur, pourtant âprement négocié pendant 20 ans. »

    Franchement qu’il se rassures cet homme qui se décrit ainsi : « Je suis naturellement grand, beau, j’ai le teint buriné par le soleil et le sourire enjôleur et des mocassins à gland, un très gros zizi et une absence totale de lucidité sur mes qualités et mes défauts ce qui rend la phrase complètement invraisemblable. Soyons fou, j’ai écrit des livres en plus de ce blog. » ça va se faire !!!!!!!

    Il faut pas confondre les paroles d’un dirigeant et ses actes….. Sans doute son « manques de lucidité » …
    L’Europe est du même avis que lui donc ça devrait le faire sans trop de soucis….
    H16 devrait pas prendre au sérieux les annonces du président Macron….

    Ps : le gars nous donnent un lien « contrepoint » pour moqué Naomi Klein ( en utilisant la théorie qu’elle présente ) , « contrepoint » les même qui nous disent : « Tout, absolument tout ce qui assure notre vie sociale et économique, est payé au départ par le chiffre d’affaires des activités marchandes. »
    Franchement, j’ai jamais vu une entreprise faire du chiffre d’affaire sans être humain…. Un raccourci assez magistral me sembles t il…. Sachant que les cotisations sociales même patronal sont crées par le travail, d’ailleurs sans travailleur, pas de cotisation patronale…. Et sans création de marchandise, pas d’activité marchandes…

  • Avatar engel

    J’ai une véritable question, si quelqu’un pouvait y répondre.

    – Comment une forêt primaire tropicale de feuillus(donc fortement humide et verte) peut-elle brulée ?
    ..A moins que cela ne soient des lieux de repousse broussailleuse, suite à un déforestation ancienne, je vois pas.https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_unsure.gif

  • Avatar mat40

    alors si macron na rien dite on auraient lui cracher dessous en disant qu’il s’en fout, mais parce qu’il dise quelquechose, beh, on lui crache dessous en disant qu’il profit de la situation…. et on nous expliquant qu’il y a des incendies chaque annee et il na rien dites avant , beh , est que ^^on^^ a dite quelque chose avant ?

    est que ^^nous^^ les activistes et militants et eco-fanatiques ont parlez chaque annee de chaque incendi au amazonie et au amerique de sud …… ou est que ^^on^^ parle seulement maintenant parce que macron a parlez et ^^on^^ veut a toute pris cracher sur la politiques ?

    • marabout marabout

      écoutez moi ça,le défenseur du politicien à la petite pleurniche
      il va débunker le profil psy à macron,pour qu’on est pitié de lui

      https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yahoo.gif
      merci pour la blague

      • Bonsoir,
        C’est clair, j’ai bien ris aussi.
        Il n’y en a pas un pour reprendre pour l’autre, ce ne sont que des discours politiques avec les enjeux commerciaux à la clé dicté par l’état profond, la finance.

        Les incendies ne datent pas d’hier et il y en a aussi en Afrique central qui n’intéressent pas les politiques car pas d’accords commerciaux en vue avec les pays de AC, pas de Mercosur ou de CETA.

        Orné

        • Avatar mat40

          @orne…

          «  » Les incendies ne datent pas d’hier et il y en a aussi en Afrique central qui n’intéressent pas les politiques car pas d’accords commerciaux en vue avec les pays de AC, pas de Mercosur ou de CETA. «  »

          beh, justement , les incendies ne date pas d’hier et en afrique ,,, mais est que tu a en parlez……

          c’est quand meme vachement hypocrite de critiquer le faite que macron en parle maintenant alors que ^^nous^^ on a rien dites non plus avant ……

          ça fait penser a ma voisine qui passe sa journee a regardez par sa fenetre et des qu’il y a quelqu’un qui se gare sur la troitoire elle sorte de chez elle en hurlent a la mort ….

          «  » non, mais , ou va t’on,,, on ne peut plus continue comme ça ,,, c’est innadmissible,,, il y a meme pas de place pour une femme de passer avec une poussette ou quelqu’un a velo «  » et va direct a la mairie pour plaindre et appel la police nationale ….

          alors que toutes ses amis qui lui viens rendre visite , beh , ils gare sur la troitoire toute la journée…..

          et c’est quand meme grave que si la suituation climatique deviens de plus en plus grave avec de la polution et al que il y a des manifestations de plus en plus frequente des jeunes ecologistes et activistes et meme des scientifiques qui tire sur la sonnette d’alarmes ,,, de critiquer les politiciens quand ils reagi sur ces faites …… non mais ou va t’on,,, on peut pas continue comme ça , c’est innadmissible ,,,,, ((beh oui, c’est de l’humour ironique))

          il faut bien salue qu’il y a en fin des reactions des politiques qui ont rien fait depuis des decennies …….

          et il faut au moins reconnaitre , meme si ça peut etre trop tard, qu’ils tent au moins de faire quelque chose ….. non, mais allo quoi …..

          @ marabout …..

          si Je ecoute et croire toute ce que tu dise ,,, beh Je serrait entraine de perdre mon temps a prendre des photos des trainees persistent et achet des livres debile rempli des mensonges de Claire Séverac

        • Avatar predateur

          juste des déplacements de population vers l europe , c est déjà pas mal https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yahoo.gif

    • Avatar predateur

      https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_good.gifhttps://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_good.gif
      de tout coeur avec toi mat 40https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wink.gif

  • Avatar Flo500

    Admirons le sens du tact du président français, qui l’an dernier faisait référence aux dirigeants italiens par le qualificatif de « Lèpre »… Ce qui lui a valu un retour de bâton qui a scandalisé toute la presse bien-pensante et aux ordres.

    Voici quelques jours, une déclaration tout aussi peu élogieuse envers le président brésilien, nouveau retour de bâton. Et encore une fois toute la presse française s’indigne. (Il ne viendrait pas à l’idée des médias d’inviter le président à plus de courtoisie.)

    Apparemment, il n’y a pas que les « petits gaulois » à se faire insulter.
    Mais aussi les grands « méchants, surtout méchants parce qu’ils ne respectent pas les consignes du Bildeberg.

  • Avatar Montet

    Et elle n’aura pas finie de brûler cette forêt d’Amazonie surtout si Bolsonaro arrive à ses fins avec son programme « Triple A » autoroute, Pont, Centrale hydroélectrique pour créer ainsi un corridor forestier reliant les Andes, l’Amazonie et l’Atlantique. Il veut lier l’Amazonie au reste du pays… Comme Pompidou l’a fait en 1968 pour désenclaver la Bretagne et la relier à la France.

    Quand vous créez une route là-bas, les paysans sans-terre s’installent là où de l’espace a été libéré, le long des routes sur quelques mètres de chaque côté, sur des terres non encore appropriées et non contrôlées.
    Pour nourrir leur famille ils déboisent selon la méthode des brulis et accentuent les zones déforestées de chaque côté de la route.

    Personne ne peut reprocher à des gens qui n’ont que le ciel comme toit de s’accaparer un espace vide et de le « mettre en valeur » pour nourrir leur famille avec un « carré de jardin ».
    Le problème est qu’une famille en attire une autre qui en attire une autre. Et le phénomène s’intensifie de chaque côté et tout du long de cette nouvelle route qui facilite les accès et la vie humaine.
    C’est naturel, l’être humain est un animal grégaire.

    Puis viennent les « grands exploitants » qui profitent de cette main d’œuvre bon marché sur place pour achever le travail plus à l’intérieur des terres au profit du soja (que nous consommons indirectement), parfois de la canne à sucre (pareil) ou pour y élever du bétail (encore pareil).

    C’est un phénomène contre lequel nous « luttons » depuis des décennies chez Nordesta et c’est pour cela que nous avons inclus dans nos projets de reforestation des programmes de conscientisation sur l’intérêt des forêts.
    Nous impliquons complètement les populations locales à ces projets pour qu’elles se les approprient et en soient les porteuses.
    Cela engendre une véritable dynamique de création d’emplois suffisants pour permettre aux gens de vivre sur place « confortablement » au profit et non aux dépends de la forêt alors préservée.
    Exemple. En créant des pépinières pour replanter des millions d’arbres natifs (arbres originaires des lieux : c’est essentiel), il faut :
    Des cueilleurs ramasseurs de fruits.
    Des « vrais experts » de la forêt qui ne savent pas lire mais qui connaissent à fond les mécanismes des biotopes et de la germination particulière des graines.
    Des pépiniéristes que nous formons.
    Des techniciens dans tous les domaines et que nous formons pour faire fonctionner les sites.

    Un important volet est également destiné aux très nombreuses mères de famille isolées. Un programme parmi tant d’autres : la création d’associations féminines gérant des milliers de ruches pour commercialiser le miel, les abeilles participant elles aussi à la sauvegarde de la forêt par la pollinisation.

    Tout cela attire les enfants des rues à qui nous essayons de trouver des solutions (orphelinats, familles d’accueil, formations…).
    Et tout cela créé une dynamique économique et sociale dans le village dont le moteur est la forêt car il faut alimenter « le système » et la population pour que cela perdure.

    Et les politiques locaux devant l’ampleur du phénomène deviennent également de vrais partenaires, ils y ont tout intérêt, et nous sollicitent désormais pour créer ailleurs ces mêmes programmes.

    Pendant que les « gens » « parlent » ici et ailleurs nous agissons bénévolement depuis des décennies. Nous ne sommes pas une ONG « grand public » dévoreuse de financement.

    L’association a été créée par un petit bout de femme, Anita Studer, qui s’est levée contre les grands pour défendre un bout de forêt à l’autre bout du monde. Elle n’a pas cancanée en permanence sur Internet pour refaire le monde. Elle a mis les mains dans le cambouis et je vous promets que sa vie parfois a tenu à… un doigt non pressé sur la détente.
    Une vraie féministe avec la tête sur les épaules et non de pacotille de salon huppé et de réseaux sociaux…
    Plus d’infos : c’est passionnant de voir ce que l’on peut faire avec de la volonté. Il suffit de participer et non de commenter.
    http://www.nordesta.org/fr

    PS : Il serait intéressant de demander à Bouygues, Eiffage et consorts leur avis sur les grands projets d’infrastructure routière; et des centrales hydroélectriques en Amazonie… Et aussi leur demander ce qu’ils ont dit à Macron à ce sujet… j’dis ça j’dis rien…

  • Avatar Tyr

    Après les incendies, il va falloir reboiser.
    Mais il faut quoi, pour qu’un arbre pousse et créé de l’oxygène?
    Du CO2.
    Bref, biologie niveau collège.

    Et ça monsieur le Président Dictateur Général l’a oublié ou ne l’a jamais su.
    Il n’a pas raté 3 fois le concours d’entrée à l’ENS sans raisons.

  • Avatar carl54

    Le débat de certain digne d’une classe de Primaire ?que faites vous des populations !Incendies en Amazonie : des populations entières menacées !Les Indiens non contactés du Brésil https://www.https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yahoo.gifsurvivalinternational.fr/peuples/isoles-bresil

Laisser un commentaire