[Coup de gueule] Des rails, « On lâche rien ! « ..

Je ne présente plus notre ami Jardinier et philosophe Sylvain Rochex, qui désespère malgré ses efforts, à conscientiser cette société du « On lâche rien » qui continue à massacrer notre environnement, pour « rester sur les rails » et, faire comme les autres, consommons, gaspillons, dépensons et.. « on ne lâche rien » dans la continuité… Partagez ! Volti

******

Sylvain Rochex pour Déscolarisation.org

Pixabay

Bon… Je crois que je peux toujours courir. Je crois que je peux me brosser avec une brosse en laiton… Les gens ne veulent pas prendre soin de la terre. C’est vain. Il y a une certaine façon de vivre qui s’est définitivement installée, on appelle ça un mode de vie et c’est lui qui l’emporte dans tous les cas. Aucun pour une vraie bifurcation. Oh bien-sûr, on le dit, on fait comme si, comme si on voulait d’une autre façon de vivre, et c’est le règne absolu de l’hypocrisie qui est une composante majeure de ce mode de vie. Oui, oui, manger des orties,… oui, oui, les toilettes sèches… oui, oui, ne plus avoir de frigo et 8745 objets inutiles,… oui, oui, ne plus voyager sans cesse, oui, oui, ne plus prendre l’avion… Mais on continue de le faire… Car c’est un mode de vie… une façon de vivre aussi fixée que notre pancréas à l’intérieur du corps. École, Travail, Loisirs, Argent, et Supermarché…

On ne peut pas faire autrement, c’est si profondément ancré, aux confins de nos neurones. On dit qu’on voudrait bien faire autrement mais qu’on ne sait pas comment s’y prendre. C’est pourtant simple puisqu’il s’agirait de faire exactement l’inverse de ce qu’on fait : ne pas acheter un objet supplémentaire, mais se séparer d’un, ne pas faire un voyage supplémentaire, mais rester à la même place pour concentrer de l’énergie au lieu de la disperser. Ne pas vivre dans les villes, mais dans la nature. Ne pas beugler avec la foule, mais suivre son instinct.

Prenons une espèce qui pullule : les informaticiens et autres moulés de l’ordinateur ! Bifurquer voudrait dire pour eux, s’intéresser moins à l’ordinateur et plus aux framboises, aux patates, au millepertuis et à l’achillée mille-feuilles, mais il ne le feront pas. Une nouvelle journée, c’est pour eux une nouvelle occasion de CONTINUER à faire de l’informatique. Ils SONT informaticiens, donc pourquoi s’orienter ailleurs ? La Vie sur Terre se meurt totalement et réclame qu’on prenne soin d’elle ? Qu’importe, puisque celui-ci est informaticien. Il fait de l’informatique depuis 25 ans. Donc l’année prochaine, il fera encore de l’informatique.

C’est un curieux phénomène qui consiste à toujours se comporter grosso-modo comme la veille en dépit des nouvelles informations reçues. On peut recevoir des milliards d’informations qui nous intiment de faire autre chose que ce que l’on fait, mais il se trouve que nous sommes inarrêtables. C’est la notion de rails en fait. L’être humain est le seul être vivant à évoluer sur des rails.

Toutes les autres espèces savent bifurquer en fonction du danger. Pas nous. Nous, nous sommes gouvernés par des rails. Ce petit texte constitue une nouvelle information pour quelques êtres humains, une brève information va les traverser, mais elle ne pourra jamais avoir d’incidence sur leurs rails. Qu’il est magistral notre mode de vie ! Qu’il est vraiment incroyable ! Maison ou appart, 8412 objets inutiles, bagnole, travail à la con, voyages, loisirs, les enfants à l’école et surtout ne pas cultiver la terre ou bien deux pieds de tomates achetés chez Botanic.

On ferait bien un compost mais les voisins ne veulent pas. Oui, car, une autre composante majeure de ce mode de vie, c’est de vivre les uns sur les autres. Si tu te tires dans la lande, tu peux faire un compost tranquille, mais tu préfères rester en ville entouré de voisins et dire : « mes voisins ne veulent pas qu’on fasse de compost » (idem pour les toilettes sèches et tout un tas d’autres choses).

Ha la Ville !!! Qu’est-ce qu’on la kiffe ! Et le cinéma ! Et les restos ! Tout ça, tout ça ! Ha cette sensation d’être avec les autres, d’en être ! Sensation qu’on ne veut pas lâcher ! Pour rien au monde ! On sait bien que toute notre vie n’est qu’une illusion et qu’on fait n’importe quoi ! Mais encore une fois ce qui prime, ce sont nos rails. Je n’ai pas mangé d’ortie pendant 30 ans et les autres n’en mangent pas autour de moi d’une part mais d’autre part, j’apprends que ça se mange, que c’est gratuit et que c’est le meilleur légume du monde !

Oh, cette deuxième part n’a pas de poids, aucun. Je vais continuer à ne pas manger d’ortie, puisque je n’en mangeais pas hier. Hier, j’ai acheté des épinards au supermarché, eh bien donc aujourd’hui, demain et les autres jours qui viennent je recommencerai. Après tout, j’ai de l’argent pour acheter des épinards, pourquoi est-ce que je mangerais des orties qui piquent ? Pour la Vie sur terre qui se meurt ? Ça, d’accord, je comprends, mais je n’arrive pas à faire sans mes rails ! Et puis, en plus, si je me mets à faire différemment, ça va jeter un regard violent sur tout mon passé et ça je ne veux pas : je préfère continuer, continuer, continuer, continuer.

Oh qu’il est beau ce mot : toujours continuer, continuer, continuer, continuer. Changer, parfois, mais toujours dans le même cercle, toujours dans les mêmes limites : celles du mode de vie.
Et surtout ne jamais mettre les mains dans la terre, ce serait une telle chute ! Et maudire Sylvain qui ose parler d’obligation morale à cultiver la terre. Toujours maudire celui qui veut nous mettions un genoux à terre.
Toujours maudire celui qui veut que nous devrions (**être**) un être humain.
Toujours maudire celui qui veut VRAIMENT notre bien le plus impérieux.
Toujours maudire celui qui veut que nous nous piquions les doigts avec des orties ! Car nous ce qu’on veut, c’est que des esclaves nous apportent du raisin bon sang !

C’est la faute aux méchants capitalistes de toutes façons et aux gouvernants ! Et puis celle à Sylvain qui veut faire culpabiliser tout le monde et qui ne se remet pas en question lui-même et qui croit détenir la vérité !
Ce n’est pas la faute à nos 8456 objets, à notre tournis, nos mouvements incessants et à notre avidité à chacun.

Ce n’est pas la faute à notre incapacité à chacun de mettre un terme à ce PUTAIN DE MODE DE VIE DE MERDE QUI FLINGUE TOUT.Ce n’est pas la faute à ce nous soyons tous rivés sur l’inutile au lieu de l’Essentiel.
Quoi comment ça ne plus avoir de frigo ???? Mais j’ai toujours eu un frigo moi ! Sur mes rails, c’est marqué FRIGO !!!!! Et sur les rails des autres aussi !!!!!!!!! Alors comment je fais ??????????

Quoi comment ça ne plus boire du café ?????? Ne plus manger du chocolat ????? Et tout et tout et tout et tout !!!!! Quoi, comment ça, ne plus manger de barbe à papa à la fête foraine ?????

Oh qu’il est beau ce moment de l’histoire où les hommes veulent continuer à TOUT PRIX, A JOUIR SANS ENTRAVE au mépris intégral de LA VIE.

« ON LÂCHE RIEN« …. Je comprends maintenant, ENFIN, le sens de ces paroles scandées dans les manifs depuis 15 ans… On lâche rien, concernant notre MODE DE VIE, cette façon de vivre profondément intégrée. Des robots. Je vis avec des robots.

Oui, mes messages on toujours été piquants.

Comme de l’Ortie.

Comme la Vérité.

S.

(Humeur désespérée écrite précipitamment)

14 commentaires

  • Probablement que des zones s’atrophient alors que d’autres s’hypertrophient.
    —————
    7’48 – https://www.youtube.com/watch?v=FtMf-4s-cJ8

  • Avatar Leveilleur

    Je repense à la parole du Christ qui disait: « Vivez dans ce monde mais ne vivez pas de ce monde! ». Il sous entendait qu’il ne fallait pas suivre ce mode de vie matérialiste qui n’a comme religion que la consommation et l’argent.

    Aujourd’hui pour la plupart, si tu ne consommes pas, tu es un marginal à la limite du pas normal car tu ne rentres pas dans le moule qui veut que tu dois gagner de l’argent pour satisfaire tes multiples désirs et aussi pour entretenir un système qui ne sert qu’une caste au pouvoir qui vivent depuis toujours de la sueur des autres.

    Déjà à l’école on nous dit: Tu dois apprendre, travailler dur, avoir le meilleur poste, entrer en concurrence avec ton prochain et acheter ta place sur cette Terre, ton droit de vivre !…Mais quelle ironie quand on sait que la vie nous est donnée et que nous n’avons pas à la gagner !

    Il ne faut pas oublier que la Nature nous donne généreusement ses fruits depuis toujours pendant que des hommes avides et insatiables s’accaparent ses ressources sans aucun partage avec leurs frères humains.

    Le Christ disait aussi: « Occupez-vous d’abord de la connaissance et tout le reste viendra de surcroit ! ».
    Cela sous entend que l’univers ne nous abandonne pas et nous apportera l’essentiel de ce que nous avons besoin pour vivre sur Terre.

    Nous sommes sur Terre avant tout pour évoluer, préserver, partager, soigner, soulager, aimer, apprendre spirituellement… A quoi sert de perdre du temps à amasser quantité de chose qui n’apporte rien à notre évolution spirituelle ? Lorsque nous mourrons, nous n’emporterons pas nos biens matériels avec nous, par contre nous emporterons nos actes de biens, notre connaissance, notre amour et nos efforts de compréhensions.

    Alors c’est à chacun de choisir ce qu’il veut pour ça vie présente et future, tout en sachant qu’il y a des voies qui nous font perdre un temps précieux juste pour satisfaire des besoins matériels égoïstes qui détruisent la vie et nous rendent esclaves d’un système qui ne tient pas compte de l’évolution spirituelle de chacun.

    Consommer, c’est détruire !

    https://www.pierre-lassalle.org/consommer-cest-detruire/

  • Avatar mianne

    Comme de nombreuses personnes, j’ai appris pendant mon enfance et montré à mes enfants comment cueillir les orties par en-dessous sans se piquer pour faire les délicieuses et nourrissantes soupes d’orties, ce qui n’empêche pas d’aimer aussi les épinards . Si certains ont toujours eu un frigo, ce n’est pas mon cas . Ma famille n’en avait pas ( aucun appareil électrique à la maison) et quand nous mangions de la viande, du poisson ou du fromage frais, nous l’achetions en rentrant du travail et de l’école pour le consommer au repas suivant. Le lait frais était bouilli chaque soir pour le petit déjeuner du lendemain matin plus éventuellement une crème renversée au dessert du dimanche . Les autres fromages et le beurre étaient placés dans un placard, à l’ombre et à l’abri des insectes , dans le « garde-manger » en fin grillage (évidemment, nous ne connaissions pas les yaourts) , les restes de plats cuisinés attendaient au maximum une journée à l’ombre dans la cocotte en fonte avant d’être réchauffés et consommés . Les oeufs n’avaient (et n’ont toujours )pas besoin de frigo. Evidemment, pas de glaçons pour l’apéro (ma famille ne prenait pas d’apéro), ni de glaces, ni de « crousti-machins » panés surgelés pour les enfants .
    Ce mode de vie sans électricité est de retour pour les amis qui ont résilié volontairement leur contrat d’électricité quand ENEDIS a installé en leur absence un compteur Linky sans tenir compte de leur refus et pour ceux dont le contrat EDF a été résilié contre leur gré pour une facture non payée, faute de moyens.
    Si consommer c’est détruire, on ne peut en accuser les millions de salariés pauvres dont le compte bancaire est dans le rouge dès le 10 du mois, qui consomment les colis de conserves de la banque alimentaire, qui récupèrent et rafistolent tout ce qu’ils peuvent et dont un nombre croissant est contraint de se passer d’électricité.

    • Avatar Leveilleur

      Je suis d’accord mianne nous n’avons pas besoins de tout ce confort qu’on nous propose à longueur de temps pour vivre, nos anciens vivaient sans tout ça et il vivaient bien.

      Comme le dit ma mère qui a 82 ans, avant on n’avait rien mais on était plus heureux. De toute façon avec l’augmentation de la vie on nous pousse bien malgré nous à faire des choix car les salaires ne suivent pas.

      Le mouvement des gilets jaunes n’a servi à rien, car cette année nous avons eu des augmentations de nourriture, d’essence et d’électricité et chaque années c’est pareil.

      D’une certaine manière, ceux qui sont perdant sont ceux qui ont des choses à vendre car sans argent nous ne pouvons rien consommer, priorité au vital. D’une certaine manière ce n’est pas plus mal pour la planète qui croule sous les détritus de toutes sortes et nous oblige à revoir nos priorités.

      Les vendeurs râlent parce qu’ils ne vendent plus. Par chez moi les magasins ouvrent et ferment au bout d’un an et ceux qui tiennent, ont à peine de quoi survivre et doivent recourir à d’autres astuces pour vivre.

      De plus en plus de gens ont recours à la location vente pour acheter une voiture. Les politiques ne veulent pas que l’on arrête la course au consumérisme mais pourtant la réalité nous rattrape, il n’y a plus de travail, ni de moyen pour tous.

      Jusqu’où tout ça va aller ? Je ne sais pas, mais je pense sérieusement à trouver un camion pour dormir dedans si je ne peux plus payer mon loyer à cause de la vie trop chère.

  • M.G. M.G.

    Rhooo tu vas encore te faire des ennemies Sylvain. C’est pas très « smart » de pousser les z’humains à dérailler. Tu sais, ils ne sont pas prêts de lâcher le manche, surtout pas tant que les assiettes se remplissent toutes seules pendant qu’ils « gagnent leur vie » au travail. Il faut les comprendre aussi, ils n’ont pas envie de côtoyer « capitaine caverne », faire leurs besoins dans la sciure et gratter la terre pour manger. C’est tellement plus distingué de poser son cul sur de la céramique pour chier dans l’eau potable, et infiniment plus raffiné de maintenir ses ongles propres pour s’empoisonner !

    Sur ce, je vous abandonne, la cueillette du millepertuis n’attends pas …

    https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wink.gif M.G.

  • Avatar SANTE

    vous oubliez que la France avait de l’électricité avant les barrages et les centrales nucléaires. Il existe une micro turbine tchèque qui peut alimenter plusieurs maisons.
    Avoir un portable ou une voiture n’implique de coucher avec ou dedans.
    Le frigo peut avoir une certaine utilité sans compter qu’on peut le garder très longtemps.
    Avant, les maisons possédaient des caves fraîches.

  • Avatar predateur

    il y a monsieur sylvain qui a du trop longtemps jouer les chefs de gares , on sent là ,les propos d un gars qui a du rester à quai ,en laissant filer le wagon des plaisirs de la vie https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_cool.gif

  • Avatar van

    bonjour à toutes et tous!

    Et oui j’ai souri en lisant ce courrier se disant coup de gueule. Pas en me moquant! non! mais seulement en observant que nous sommes nombreux à avoir des pensées assez proches et le constat le plus souvent perçu est qu’on a beau hurler, il ne se passe pas grand chose. Pour ma part, je me suis fait une raison depuis longtemps .Une bombe peut exploser immédiatement mais il faut plusieurs générations pour ressentir les effets positifs sur la masse humaine à partir d’une éducation objective fondée sur la philosophie et le respect de l’environnement direct de chaque être. Lisez comment est fabriqué la « machine humaine » et vous comprendrez qu’à un certain âge et pour une majorité, il est plus facile de manipuler un cerveau que de le changer ( cela arrive tôt). tant qu’on ne s’attaquera pas à l’éducation, peu de choses sont possibles. Van ( https://www.facebook.com/reveursdumonde/)

Laisser un commentaire