« Énorme. Trump prépare les esprits à la nationalisation de la FED ! » L’édito de Charles SANNAT

Pas facile à comprendre le Trump. Le dollar est menacé, de ne plus être la monnaie de référence pour les échanges mondiaux. Trump a-t-il tenu compte du message de Poutine au forum économique International de Saint-Pétersbourg ? Si la Chine premier créancier des USA, décidait de mettre en circulation, les milliards de bons du trésor américain qu’elle détient, ce serait un énorme tsunami qui aurait des conséquences planétaires, ce doit être la raison pour laquelle, la Chine s’abstient, pourtant elle y pense.. Partagez ! Volti

******

Charles Sannat pour Insolentiae

Mes chères impertinentes, mes chers impertinents,

Trump, sous ses faux airs d’abruti fini, de brute épaisse est bien plus … fin que ce que les médias bien aux ordres vous laissent croire ou penser.

Lorsque Donald Trump, président des Etats-Unis, explique que la FED et son gouverneur font n’importe quoi en montant les taux c’est une chose, mais c’en est une autre et très différente lorsqu’il explique qu’il n’a pas les mêmes outils monétaires à sa disposition que le principal concurrent chinois à savoir le président Xi Jinping.

Décryptons la déclaration très importante de Trump.

Je cite cette dépêche de l’AFP relayée par le site Boursorama.com ici:

1ère étape, la FED fait n’importe quoi !

« Lundi 10 juin, le président américain s’est plaint du fait que la banque centrale ne l’ait pas écouté et ait décidé de relever ses taux. « Ils ne m’ont pas écouté. Ce n’est pas seulement Jay Powell (le président de la Fed) mais il y a des gens à la Fed qui ne sont pas des nôtres », a affirmé Donald Trump sur la chaîne CNBC. Premièrement, ils ont relevé les taux beaucoup trop vite. Deuxièmement, ils ont fait du resserrement monétaire »

2ème étape, Xi Jinping « peut faire ce qu’il veut »

« Donald Trump a ensuite comparé la situation monétaire des États-Unis avec celle de la Chine qui, selon lui, « injecte de l’argent » dans le système monétaire afin de dévaluer sa monnaie et d’ »annuler l’effet des tarifs douaniers ». « N’oubliez pas qu’en Chine, le patron de la Fed, c’est le président Xi, le président chinois », a-t-il lancé. « En tant que patron de la Fed, il peut faire ce qu’il veut », a insisté Donald Trump ».

La 3ème étape n’a pas eu lieu. En quoi consisterait-elle? A aller au bout de la logique sous-entendue par Trump ce qu’il s’est bien gardé de faire pour le moment.

Si XI Jinping a plus de moyens que lui, et que la Chine est l’ennemi qui menace le leadership américain, alors, il faut pouvoir lutter à armes égales, ces armes devant inclure le levier monétaire actuellement confié à … la FED et pas au président des Etats-Unis.

Ou Trump veut-il en venir?

A la nationalisation de la FED pardi, et à la politisation des politiques monétaires. La banque centrale ne serait plus indépendante du pouvoir politique mais directement sous la responsabilité des politiques !!

Trump l’avait déjà évoqué et déjà, en 2016 je vous parlais dans cet article de la tentation de Trump de nationaliser la FED, la banque centrale américaine. D’ailleurs les manifestants après la crise de 2008 défilaient aux Etats-Unis aux cris de « End the FED » ce qui peut se traduire par « Mettons fin à la FED ».

Nombreux sont ceux qui reprochent à la FED d’avoir volé le pouvoir de battre monnaie au nom du peuple, créant ainsi le marché obligataire et l’endettement infini des peuples. Le débat est réel et la réalité un peu plus complexe que cette affirmation sans pour autant qu’elle soit dénuée de fondements économiques.

La question, au fond, est la suivante. A qui doit appartenir le pouvoir de battre monnaie ?

La Chine, elle, a tranché sans hésiter. C’est la banque centrale du peuple, et le nom de la monnaie même chinoise « Renminbi » signifie littéralement : « la monnaie du peuple ». Pour la Chine la monnaie est donc forcément contrôlée par le pouvoir politique.

Trump vient ni plus ni moins de demander d’aligner le fonctionnement américain sur le fonctionnement chinois.

A l’arrivée, ce qu’implique la déclaration du président américain, c’est la nationalisation de la banque centrale américaine… Imaginez un peu l’onde de choc. Imaginez l’impact d’une telle décision sur la banque centrale européenne la BCE… C’est tout simplement explosif, et si Trump va jusqu’au bout de la logique, ce serait également historique.

Il est déjà trop tard, mais tout n’est pas perdu. Préparez-vous !

Charles SANNAT

Voir :

6 commentaires

  • Avatar Poutine

    La Constitution américaine signée à Philadelphie en 1787 stipule, dans son article 1, section 8, § 5, que « c’est au Congrès qu’appartiendra le droit de frapper l’argent et d’en régler la valeur ».
    La FED est une arnaque qui a permis à des banquiers privés de s’enrichir pendant un siècle sur le dos des contribuables. Il va de soi qu’avec des taux d’intérêts proches de 0, il devient nettement moins intéressant de la détenir, sachant par ailleurs que les gains illégitimes ainsi récoltés ont d’ore et déjà permis aux financiers d’accaparer l’économie réelle, but ultime de la manoeuvre.

  • Avatar totophe

    Si Trump va au bout de la logique, il ne serait pas étonnant que certains de ses collaborateurs lui proposent un petit voyage du coté de Dallas, histoire de prendre un bain de foule en limousine…

  • Danielle Danielle

    S’il a vraiment l’intention d’aller au bout… il finira effectivement comme tous ceux qui ont tenté avant lui de s’affranchir des banksters internationaux.

  • Avatar Balou

    Qui dirige l’entreprise privée appelée Etats-Unis d’Amérique ?

    Les États-Unis, ce beau pays de liberté. Depuis 1776, les colonies anglaises ont perdu le pouvoir sur cette contrée (selon la fable écrite dans les livres d’Histoire par une ribambelle de francs-maçons)… En réalité, vous découvrirez dans cet article que les citoyens américains commettent une monumentale erreur en considérant le 4 juillet comme la célébration de l’indépendance de leur entreprise… euh… nation. Et comme toute entreprise, elle appartient forcément à quelqu’un… à la main invisible que voici…

    https://reseauinternational.net/qui-dirige-lentreprise-privee-appelee-etats-unis-damerique/

    English : http://members.iimetro.com.au/~hubbca/corp_us.htm

    Hallucinant.