Mariage pour tous. PMA, GPA et filiation.

La PMA pour les femmes seules et les lesbiennes va être examinée par le parlement en septembre. Je suis contre ce projet qui trouve sa source à mon avis dans le mariage pour tous. C ‘est donc ce mariage pour tous qu ‘il faut examiner préalablement à une analyse de la PMA et de ce qui suivra certainement, la GPA.

mariage

Le mariage pour tous est plus qu ‘ un droit accordé aux homosexuels, c ‘est un changement qui modifie l ‘ ordonnancement de la société .

C ‘est d ‘abord le principe d ‘égalité qui est mis à mal par ce texte.
L ‘union d’un homme et d’une femme est différente de l’union entre deux hommes ou entre deux femmes. L ‘ homosexualité c ‘est le refus de l’altérité sexuelle alors que l’hétérosexualité fait vivre la complémentarité sexuelle. Seule l ‘ hétérosexualité peut donner la vie, l ‘homosexualité est stérile. Homosexualité et hétérosexualité sont donc différentes. Pour cette raison on ne peut pas appliquer le principe d ‘ égalité à ces comportements. Soumettre ces deux formes d ‘union à une même législation , le  » mariage pour tous  » , est illogique.

Avec la loi sur le mariage pour tous c ‘est le droit qui officialise la confusion des sexes. Cela n ‘est pas sans conséquences.
Les humains ne sont pas semblables dans leur identité , leur histoire , leurs goûts , leur religion…. . En particulier ils sont marqués par leur appartenance à l’un des deux sexes, élément central de leur personnalité. Avec le mariage pour tous la société amène la confusion sur cet élément majeur.
Le mariage pour tous enlève le droit à vivre dans une société ou la différenciation sexuelle, le fait d ‘ être homme ou femme, d ‘ être père ou mère , sont considérés pour ce qu ‘ ils sont : vitaux , et donc seuls à devoir être valorisés par le droit.

Cette loi de plus bouleverse l ‘ordre de conception des règles de droit.
Avant cette loi la société constatait un fait qui lui était favorable : des couples homme-femme se créaient. Le droit, avec le mariage, confortait leur situation pour leur avantage et celui de la société. Le droit ne créait pas de nouvelle situation, il se contentait de valider l ‘ existence d’ une situation utile à la société. Avec la nouvelle loi une situation ne concernant pas la société : deux hommes ou deux femmes vivant en couple, est officialisée, valorisée, encadrée . De ce fait c ‘ est l ‘ État qui devient maître des mœurs. Il peut désormais créer n ‘ importe quelle structure familiale : mariage à trois , à quatre.

En attendant la mise en œuvre de telles nouvelles lubies , le mariage pour tous amène le chaos dans la filiation.
Il existe un lien entre le mariage pour tous et la PMA pour toutes, en particulier les couples de lesbiennes. En effet ce mariage valide un mariage femme-femme , donc sans homme . Ce mariage nous mène à penser qu ‘il est légitime de légaliser une PMA avec des enfants sans père . De même ce mariage pour tous rend possible un mariage homme-homme donc sans femme et il légitime de ce fait la GPA avec des enfants sans père; car la présence de deux hommes ne fait pas un père.
Cela entraîne la mise en place d ‘un système de fabrique d ‘ orphelins, orphelins qui ne sauront même pas qui est leur géniteur.
Le mariage pour tous ignore le principe de la différenciation sexuelle, c est de plus une perversion car il entraîne la PMA et la GPA qui sont des injustices camouflées derrière le masque de l ‘ égalité; il dénie le droit des enfants de connaître leurs ascendants.

Le mariage pour tous c ‘est la confusion inscrite dans le droit, la fin d ‘un repère, l ‘ altération de l ‘ un des fondements de la société : le couple, mot qui originellement recouvre une seule réalité, l ‘union d ‘un homme et d ‘une femme. C ‘est une loi qui doit être abrogée.

Note : Cette tribune est libre, l’opinion exprimée n’engage que l’auteur.

9 commentaires

  • Avatar engel

    Attention, saturation dangereuse !

    Mais que toute ceci me fait ch.é, mais d’une force ! https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_sad.gif

    -La grande histoire de l’humanité nous l’enseigne que l’explosion des mœurs engendre toujours un retour de bâton à la hauteur de l’oppression subit.

    Mais bien sûr, cette fois-ci c’est pas pareil,…se disent-ils.

  • Avatar predateur

    bonjour engel
    il ne s agit pas ici d oppression mais de libération …..je suis bien heureux d avoir l âge que j ai ,et d avoir connu une époque à peu près humaniste ….ou un équilibre ,bien que fragile ,définissait ce qu était la famille ,papa maman et leurs enfants …..je n ose imaginer l avenir quand des enfants éprouvettes seront élevés ,voir dressés par des robots ..https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wacko.gif

  • JBL1960 JBL1960

    Le mariage est une institution, et pour certains la société des sociétés c’est hors État et ses institutions…

    Donc qu’il soit pour tous ou pas, hein ?
    Pour autant, la marchandisation du vivant, c’est NON, et c’est logique lorsqu’on entre en résistance contre la société marchande fer de lance du système un chouïa étatico-capitalisme par l’auto-gestion et l’auto-régulation.

    PMA aujourd’hui, GPA demain ► PMA : pour Pierre Bergé, payer un ouvrier ou une mère porteuse, c’est la même chose… Ben voyons !

    Même le ‘père’ du 1er bébé éprouvette Amandine, explique que la PMA ce n’est pas un progrès : https://www.europe1.fr/societe/jacques-testart-la-pma-ce-nest-pas-un-progres-3456083 on peut pas l’accuser d’être un vilain faché lui hein ?

  • Avatar mianne

    Pourquoi refuser aux couples de lesbiennes et aux femmes seules la PMA et la GPA si tout les autres y ont droit ? Pour l’absence d’un père officiel ? Une photo du donneur, le monsieur qui a accepté de lui donner la vie, suffit . Les enfants des veuves de guerre se sont toujours trouvé des modèles paternels dans leur entourage familial, chez leurs camarades de classe, chez les voisins, les associations sportives etc …L’important, c’est qu’à sa majorité l’enfant puisse avoir connaissance de son patrimoine génétique paternel et même rencontrer le donneur s’il le veut bien .
    « ….De ce fait c ‘est l ‘ État qui devient maître des mœurs. Il peut désormais créer n ‘ importe quelle structure familiale : mariage à trois , à quatre…. »
    Cela existe déjà dans tous les pays où la polygamie est légale mais apparemment quand c’est l’homme qui a plusieurs femmes, personne n’est choqué .
    Les neuf enfants de la famille polygame rapatriée de Syrie ont un père et deux mères .
    La polyandrie est moins courante chez nous (catholicisme, islam et Napoléon n’ont pas avantagé les femmes pour vivre avec plusieurs hommes) mais elle existe et pourquoi pas ?
    En France, combien d’enfants naissent hors mariage ? L’union libre est la situation normale des individus qui ne sont pas nés avec un fil à la patte . Quand, avant sa légalisation, des instituts de sondages venaient me demander si j’étais favorable au mariage des homosexuels, je répondais que non, car je suis pour la suppression totale de cette institution du mariage, contre-nature, qui emprisonne les gens, tant homosexuels qu’hétérosexuels, dans une situation qui ne conviendra peut-être plus à l’un des deux dans quelques années et il faudra bien des vacheries, des souffrances et des honoraires d’avocats pour y remédier . Je me souviens qu’avant 1974 le divorce par consentement mutuel n’existait pas et les époux d’accord pour divorcer et n’ayant pas « fauté »devaient s’envoyer de ridicules lettres d’insultes (dictées par leurs avocats) pour pouvoir entamer une procédure de divorce . Quant au divorce pour adultère, seules les femmes étaient prises en faute car l’adultère pour elles avait lieu n’importe où . Par contre l’homme n’était adultère que s’il ramenait sa maîtresse au domicile conjugal !!! Ailleurs ça ne comptait pas . Napoléon, par son code de la famille, avait tout fait pour protéger les hommes et accabler les femmes . D’ailleurs, avant 1947, le maire disait aux époux que la femme devait obéissance à son mari.
    Une injustice flagrante, aujourd’hui, au moment du mariage , est quand le maire demande aux jeunes mariés s’il a été établi un contrat de mariage . Les fils et filles de riches répondent que oui, leurs familles leur ont bien tout expliqué et les ont même emmenés chez leur notaire pour rédiger le contrat de mariage avec séparation des biens . Par contre les enfants de pauvres ouvrent de grands yeux d’incompréhension car personne ne leur en a jamais parlé , pas leur famille, même pas la mairie au moment de la publication des bans et jamais au collège pendant les cours d’éducation civique, comme si l’institution du mariage ne faisait pas partie des droits civiques et que ces jeunes ne seraient jamais concernés . Devant le maire c’est trop tard pour établir un contrat et le maire inscrit d’autorité pour eux qu’il s’agit d’un « mariage avec communauté des biens  » . Ces jeunes pauvres auront bien des ennuis si l’un des deux monte une entreprise et que cette entreprise fait faillite .
    Institution du mariage inégalitaire, contre-nature et pourrie, à supprimer .
    GPA, PMA, pour toutes et tous, oui . Par contre, je n’aime pas l’idée de payer une mère porteuse . Ce doit être un acte généreux, par exemple entre deux couples lesbien et homosexuel, porter l’enfant d’une soeur, d’une amie, quand on a déjà plusieurs enfants etc …

    • Avatar Tyr

      Peut-être parce que le mot couple est utilisé abusivement?
      Parce qu’en français, couple est utilisé quand il y a mâle et femelle.
      Quand nous avons deux éléments identiques mis ensemble, on ne parle plus de couple mais de paire.
      Et ça, c’est une réalité. On ne dit pas un couple de ciseaux mais une paire de ciseaux, parce que ce sont deux ciseaux identiques ensemble. On ne dit pas un couple de lunettes mais une paire de lunettes, pour la même raison.

      Sauf que si on parlait correctement de paires homosexuelles, les gens seraient majoritairement contre leur donner les avantages dus à un couple(c’est à dire un homme et une femme).

      Et d’ailleurs, si on regarde bien, les homosexuels ont toujours eu le droit de se marier. Ils devaient juste le faire avec quelqu’un du sexe opposé, quelle horreur….

    • Avatar Pimpin

      Je cite : « L’important, c’est qu’à sa majorité l’enfant puisse avoir connaissance de son patrimoine génétique paternel et même rencontrer le donneur s’il le veut bien. »
      Parce que vous êtes certain que ce sera possible ? C’est dans la loi ?

    • Avatar Silouane

      Mianne,

      Si vous entrez sur le terrain : nature et contre-nature :
      Ce qui est contre-nature, ce n’est pas le mariage… mais l’homosexualité.
      Dans la nature faut et un homme et une femme, un mâle et une femelle pour avoir des enfants.

      N’inversons pas les choses svp.

    • Avatar Simsi

      On leur dira à ces enfants issus de la GPA qu’ils sont nés d’un père qui a préféré cracher dans un bocal pour du pognon que d’assumer une relation avec sa mère.
      Définition même de la prostitution…

Laisser un commentaire