Les machines pour jouer à Dieu…

Une très belle réflexion de notre ami Joseph sur ces machines qui prennent de plus en plus de place dans notre environnement et pas pour le meilleur. Partagez ! Volti

******

Auteur Joseph pour Nouveau-Monde

Img/http://racem.org/caterpillar-797.html

Depuis seulement environ deux siècles, l’Homme a inventé des machines et des instruments. Ceux-ci fonctionnent avec des énergies non animales et non humaines, alors qu’avant il utilisait ses muscles ou ceux de ses animaux domestiqués. Il a créé des machines de plus en plus perfectionnées, des plus minuscules, aussi petites que des microbes, jusqu’aux plus gigantesques, comme les accélérateurs de particules qui s’étendent sur quelques dizaines de kilomètres. Avec elles, il est parvenu à décoder les gênes microscopiques des êtres vivants, et à observer des étoiles lointaines. Il a pu s’enfoncer profondément dans les océans comme les poissons, voler plus haut et plus vite que les oiseaux, et même aller sur la Lune.

Il rêve maintenant d’améliorer les races vivantes et de coloniser d’autres planètes. Il rêve d’immortalité et de toute-puissance. Il joue à Dieu qu’il a oublié dans un coin du passé. A-t-il l’orgueil insensé de faire un jour mieux que ce dernier? Dans son chemin pour y parvenir, il a éliminé une grande partie de forêts, des espèces animales et végétales, amenant le monde au bord de la sixième grande extinction. Il a pollué, désertifié, dégradé la Terre à un point tel qu’il n’est même plus sûr que ses descendants pourront encore y survivre dans deux ou trois générations.

Voulant depuis deux siècles devenir lui-même Dieu, grâce aux machines qu’il a créées, est-il autre chose qu’un enfant immature découvrant ses jouets? A-t-il mesuré les conséquences de ses actes, de la manière dont il joue sans tenir compte des lois de la nature et de la vie? Dans sa quête éperdue de la toute-puissance, a-t-il conservé sa conscience, la pureté originelle de son esprit? Écoute-t-il encore la sagesse de ses ancêtres?

La réponse à toutes ces questions semble négative. Pourtant, si l’Humanité veut survivre, il lui faudra certainement changer radicalement d’approche, ne plus être esclave de ses machines, reconnaître ou redécouvrir les lois naturelles et cosmiques, pas celles qu’elle réduit en équations, mais celles liées à la conscience, au respect de la vie et de l’ordre des choses…

…/…

Lire la suite

Joseph pour Nouveau-Monde

Voir aussi :

Débats en haut ..  **Très belle observation de Michel Alliance**

L’immigration..

L’âme d’une nation

etc….

18 commentaires

  • gnafron

    salut Volti https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_bye.gif

    dis-moi, le texte en grisé, c’est pour économiser de l’encre ? https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wink.gif

  • manguetsou

    Ben oui ! tout cela est exacte ou presque.
    Le problème est bien que l’être humain cherche à devenir dieu, mais il ne va pas jusqu’au bout, son égo est trop petit encore, il faut grandir son égo jusqu’à être l’égo de l’univers, là où justement il n’y a plus d’égo.
    « … est-il autre chose qu’un enfant immature découvrant ses jouets?
    Oui nous en sommes encore à l’enfance de l’humanité.
    En réalité l’être humain est dieu, nous sommes tous dieu, tout est dieu, mais nous l’avons oublié. Comme il est si justement dit : « Dans sa quête éperdue de la toute-puissance, a-t-il conservé sa conscience, la pureté originelle de son esprit?
    Tout est là, retrouver la pureté originelle de notre esprit commun à tous les êtres vivants.

  • bonjour

    il y a des gens qui sont dans la bonté et le partage ..par contre il y a des gens qui sont dans le pouvoir et l’avoir..
    seuls les éléments vitaux engendrés par les énergies de « l’uni-vers » remettront les choses en place
    et c’est dans la bonne voix…

  • CryptoKrom

    « Jouer a Dieu… » pour nuire, détruire et se remplir les poches, combien de milliers d’années sa va durer ?

    a quoi bon inventer des choses utiles détournées par des « sales gosses dangereux » qui ne pense qu’a tout casser, controler, manipuler, voler…pour se remplir les poches?

    Il y a des inventions qui devrait étre detruites pour ne pas finir entre de tels « sales gosses »…tant qu’ils existent et renaitrons…(sa doit certainement étre génétique ces génes du Mauvais Humain )

    https://patents.google.com/patent/US787412A/en?inventor=Nikola+Tesla
    Nikola Tesla voulais offrir au monde (corrompu) ses inventions et l’Energie gratuite…

    extrait traduit: ( pour les amateurs de tech…attention, ceci n’est PAS le fameux HAARP, car ici c’est LE SOL qui sert de Conducteur… )
     » Au cours de certaines investigations que j’ai effectuées dans le but d’étudier les effets des décharges de foudre sur l’état électrique de la terre, j’ai constaté que des instruments récepteurs sensibles disposés de manière à pouvoir répondre aux perturbations électriques créées par les décharges échouaient parfois pour répondre quand cela aurait dû être fait, et après avoir enquêté sur les causes de ce comportement inattendu, j’ai découvert que cela était dû au caractère des ondes électriques produites dans la terre par les décharges de foudre et dont les régions nodales suivaient à des distances précises source changeante des perturbations.
    D’après les données obtenues dans un grand nombre d’observations des maxima et des minima de ces vagues , leur longueur a varié approximativement de vingt à soixante-dix kilomètres, et ces résultats, ainsi que certaines déductions théoriques, m’ont amené à conclure que des vagues de ce type peuvent se propager dans le monde entier dans toutes les directions et peuvent avoir des longueurs encore plus différentes, les limites extrêmes étant imposées par les dimensions physiques et les propriétés de la terre.
    Reconnaissant dans l’existence de ces vagues une preuve indiscutable que les perturbations créées avaient été conduites de leur origine aux parties les plus mostrophoniques du globe et qu’elles s’étaient reflétées,
    j’ai conçu l’idée de produire de telles vagues dans la terre de façon artificielle avec l’objet de les utiliser à de nombreuses fins utiles pour lesquelles ils sont ou pourraient être jugés applicables.
    Ce problème était rendu extrêmement difficile en raison des immenses dimensions de la planète et, par conséquent, des énormes mouvements d’électricité ou de débits auxquels l’énergie électrique devait être livrée pour se rapprocher, même à un degré lointain, des mouvements ou des débits qui sont manifestement atteints dans les manifestations de forces électriques dans la nature et qui semblaient au départ irréalisables par tout agent humain; mais par des améliorations graduelles et continues d’un générateur d’oscillations électriques, décrites dans mes brevets nos 645 576 et 649 621, j’ai finalement réussi à atteindre des mouvements ou des vitesses de livraison de l’énergie électrique non seulement approximativement, mais des essais et des mesures comparatifs dépassant en réalité ceux des décharges de foudre, et au moyen de cet appareil, j’ai trouvé possible de reproduire autant que de besoin les phénomènes terrestres identiques ou similaires à ceux dus à de telles décharges.
    Grâce à la connaissance des phénomènes que j’ai découverts et aux moyens dont je dispose pour obtenir ces résultats, je peux non seulement effectuer de nombreuses opérations en utilisant des instruments connus, mais aussi proposer une solution à de nombreux problèmes importants liés à l’exploitation ou au contrôle de dispositifs à distance qui, faute de cette connaissance et de l’absence de ces moyens, étaient jusqu’à présent tout à fait impossibles.
    Par exemple, en utilisant un tel générateur d’ondes stationnaires et d’appareils de
    réception correctement placés et réglés dans toute autre calorie, aussi distante soit-elle, il est possible en pratique de transmettre des signaux intelligibles ou de contrôler ou d’activer à tout moment .
    Cet appareil sert à de nombreuses autres utilisations importantes et précieuses, par
    exemple pour indiquer, le cas échéant, l’heure exacte d’un observatoire, pour déterminer la position relative d’un corps ou de sa distance par rapport à un point donné, ou pour déterminer le parcours d’un objet en mouvement , tels que l’avessel en mer, la distance parcourue par la même ou par sa vitesse, ou pour produire de nombreux autres effets utiles à une distance dépendant de l’intensité, de la longueur d’onde, de la direction ou de la vitesse de déplacement, ou de toute autre caractéristique ou propriété des perturbations du véhicule. »

  • Combien de co2 dégagé par le camion?
    Autant qu’une twingo?

  • GROS

    C’est marrant que certains en soit encore à invoquer Dieu.
    L’Homme fait tellement mieux !

  • Oui c’est une belle réflexion, et très juste. Nous prenons ce qu’il y a de pire en nous pour faire tourner ce monde, au lieu d’utiliser notre part divine pour faire un paradis terrestre.

    Alors pour ceux que le mot Dieu choque encore: il ne s’agit pas du personnage à grande barbe blanche peint par Michel Ange. Il s’agit à la fois:
    – de la Source qui a créé les lois de l’Univers, celles que les mathématiciens connaissent depuis des milliers d’années et que les nôtres redécouvrent (à moins que le Hasard les connaissent);
    – de cette part de nous-mêmes capable de nous faire accomplir des miracles, de nous faire ressentir l’empathie, de nous faire aimer au-delà de tout, de nous faire couper le souffle et le mental devant un ciel sublime ou en écoutant la musique des sphères…
    Les deux sont de la même Quintessence, ontologiquement Un.

    Se reconnecter à cette part, c’est reconnaître les Lois de l’Univers, comme le dit Joseph et, à partir de ces Lois, reconsidérer nos pensées, nos paroles et nos actions pour découvrir enfin la vraie Liberté, celle d’au-delà de l’ego. Là, je rejoins Manguetsou.
    (Aucun rapport donc avec les religions pour qui le mot « Liberté » donne de boutons, hormis quand il s’agit des élites. )

    • mianne

      D’accord pour considérer  » cette part de nous-mêmes capable de …..en écoutant la musique des sphères… » (votre citation ) . Rien de divin là dedans, c’est nous, point final .
      Pas d’accord pour une Source qui aurait « créé » les lois de l’Univers . Rien n’a été créé , je ne crois pas à une création au niveau de l’ensemble de tous les univers, car cela supposerait un début et une fin. Or, le temps est un repère purement humain et n’a sans doute pas d’existence au niveau de l’ensemble des univers. Si tout avait été créé et qu’il fallait absolument croire en une création par un créateur pour tout ce qui existe, qui aurait créé le créateur? Qui aurait créé le créateur du créateur etc … jusqu’à l’infini . Et avant cette « création »? Et avant la création de ce qui aurait créé la création ? avant la création de ce qui aurait créé la création de la création etc … ? Absurde . Donc pas de Source créatrice, pas de dieu créateur, pas de création . Pas de repère temporel pour l’ensemble des univers. L’ensemble des univers dont nous faisons partie en tant que microscopique cellule de ce grand organisme composé de matière, (d’antimatière ??? etc …), et d’énergie, avec ses lois, a toujours été là et sera toujours là, se transformant sans cesse .

Laisser un commentaire