François Ruffin : Femmes de ménage, environnement …

J’aime bien ce que dit François Ruffin mais, tant que la France fera partie de ce machin destructeur qu’est l’Europe, qu’elle n’aura pas retrouvé sa souveraineté monétaire, qu’elle sera soumise aux décisions de Bruxelles avec ses fumeux GOPE, qui appauvrissent, pillent, dépossèdent toutes les nations au profit de la privatisation et des marchés en soumettant les peuples à l’austérité. Le bouillant et idéaliste François Ruffin, pourra se démener comme un diable dans un bénitier, tout ce qu’il propose restera lettre morte. Il faut de l’argent pour créer  » un service public national de la dépendance « , argent qui ne sera jamais, en l’état actuel, utilisé pour ce pieu projet. Sortir de ce piège qu’est l’Europe, voilà un bon départ pour finaliser toutes les bonnes idées et projets que porte François Ruffin.. Sortir de ce machin ? Il y a longtemps que François Asselineau le propose. Au delà des partis qui divisent plus qu’ils ne rassemblent, un rapprochement pour le bien de tous, sur des valeurs communes, serait un message fort pour tous les laissés pour compte. Partagez ! Volti

********

Source François Ruffin

Il y a toute une zone de la société qui est invisibilisée : ce sont les assistantes maternelles, ce sont les aides aux enfants handicapés dans les écoles, ce sont les auxiliaires de vie sociale qui s’occupent des personnes âges, ce sont les femmes de ménages. Et comme par hasard ce sont des métiers qui sont à plus de 80% féminins.

Pendant des siècles ont s’est habitué à ce que les femmes travaillent gratuitement à la maison. Maintenant on s’habitue à ce qu’elles fassent un travail peu payé et précaire à l’extérieur de la maison. Ce sont pourtant les emplois les plus précieux. C’est précieux : c’est du lien. Le lien entre les gens : qu’est-ce qu’il y a de plus précieux que ça pour tenir ensemble une société ? Voilà des métiers qui sont méprisés, avec les conditions dans lesquelles on les fait travailler. Des femmes qui ne vont même pas vivre au-dessus du seuil de pauvreté ? Alors qu’elles ont des amplitudes horaires énormes. Qui vont ouvrir les volets le matin à 8h et en allant les fermer à 8h du soir ?

Ce que je peux faire ? L’un de mes apports c’est que j’ai été enquêteur. Ces femmes, ces dames, je les connais, je les ai rencontrées. Je sais où elles travaillent. Je sais comment elles travaillent. On les a suivies. J’en ai fait des papiers dans mon journal.

La deuxième chose que je dois faire : c’est mûrir un projet. Aujourd’hui on n’a pas le pouvoir. Mais peut-être que demain ce seront des gens de notre bord qui auront le pouvoir. Je dois venir en disant que non seulement ce n’est pas normal la façon dont ces femmes travaillent mais nous allons mûrir une proposition. C’est celle d’un service public national de la dépendance. Un grand service public où ça ne soient pas des petits contrats mais où on construit un statut pour les personnes qui s’occupent des handicapés, pour les personnes qui s’occupent des enfants en bas âge et pour celles qui s’occupent des personnes âgées.

Source

9 commentaires

  • predateur

    faut mieux être invisibilisé en tant que femme de ménage,non technicienne de surface ou être à la une des journaux en tant que boucher ,non découpeur de cadavre ????parler des agris ,polueurs ????

    vivons heureux vivons cachés

    je comprends qu il te plaise volti le ruffin il sait mettre le doigt où il faut …
    mais quand on voit son mentor le mélenchon à la croisée des chemins avec le macron ,je me dis que la bergère y croit encore aux beaux parleurs politicar ……quand on t indique la lune ne regardes pas que le doigt https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_bye.gif

  • gnafron

    « Le bouillant et idéaliste François Ruffin » a dû se faire sacrément violence pour appeler à voter Macron https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yahoo.gif

    mais bon, fallait échapper au retour des heures nauséabondes de notre sombre histoire

  • mianne

    Quand tu parles de société invisibilisée, les femmes de ménage, assistantes maternelles, de vie, etc …, ce n’est pas nouveau . Déjà, dans les années soixante, je réagissais vivement quand un prof ou un écrivain ou un journaliste , professions réservées alors aux enfants de familles bourgeoises, osait dire : « maintenant que les femmes travaillent … » .
    Je disais à ce prof que mes grand-mères, nées au dix-neuvième siècle, avaient toujours eu un emploi, ainsi que ma mère, et qu’il y avait toujours eu plus de femmes avec un emploi et une double journée de travail que de mères simplement au foyer, même au Moyen-Age : paysannes, servantes (parfois une dizaine de servantes pour une seule bourgeoise ou noble oisive), femmes de chambre, nourrices, laveuses, lingères, cuisinières, commerçantes, vendeuses, couturières, brodeuses, repasseuses, caissières, serveuses, concierges, infirmières, plus récemment (19e siècle) des ouvrières d’usine et, depuis toujours, des armées de femmes de ménage . Cet emploi n’empêchait pas ces femmes d’effectuer tous leurs travaux de mères de famille après leur dure journée de travail rémunéré .

    Hélas, tous les nantis ont toujours méprisé ce « petit personnel » , INVISIBLE à leurs yeux . Cela me rappelle ce film américain des années quarante où deux gros industriels blancs discutent devant un cocktail . Le maître de maison et son interlocuteur se vantent de ne jamais employer de noirs . C’est alors que le serviteur noir se penche, avec un grand sourire ironique, pour renouveler leurs cocktails …

  • mianne

    Volti, tu nous parles de François Asselineau .

    C’est bien le seul qui propose de nous sortir immédiatement de cette Union Européenne pourrie où, en fait, nous ne sommes jamais entrés puisqu’en 2005 nous avons refusé en bloc par referendum à 52% tous les articles du traité de Maastricht-Lisbonne de sa Constitution et que nos présidents, coupables de haute-trahison (ils ont fait cyniquement supprimer le crime de forfaiture de notre Constitution Française ) nous infligent quand même antidémocratiquement . Ils font comme si nous avions accepté l’article de notre appartenance à l’OTAN alors que De Gaulle nous en avait sortis . Or nous avons refusé tous ces articles par referendum. Le crime de haute trahison était puni de la peine de mort jusqu’à la suppression de cette dernière, remplacée par la prison à vie . Or, aucun de ces présidents n’est en prison.
    Dans l’ actualité, la prison n’est que pour le voleur affamé de deux paquets de pâtes ( dans le roman de Victor Hugo, Jean Valjean est condamné au bagne pour le vol d’un pain) , pas pour ceux qui volent ou qui détournent des milliards d’euros, pas pour les présidents français qui, au service de puissances étrangères, de banques ou de multinationales, trahissent leur peuple. Justice indépendante ? Il faut un gouvernement honnête qui fasse que la justice soit la même pour tous.

    Malheureusement, le candidat Asselineau n’a pas proposé la suppression, pour le président de la République et les ministres français , du train de vie actuel qui est celui d’un véritable monarque absolu et de sa cour, des privilèges, des retraites somptueuses après seulement six mois d’exercice, des ministres (d’où la valse des copains-ministres), des voitures de fonction et chauffeurs à vie etc … Le fera-t-il ?

    C’est pourquoi, aux prochaines élections, j’attends aussi de ce candidat LA PREUVE de son honnêteté, de sa générosité , de son désintéressement et de son dévouement , pour ne pas que l’on se retrouve, comme d’habitude, avec, au pouvoir, des cupides de droite comme de gauche, amis des lobbys qui parasitent et qui saignent le peuple .

    La seule preuve imparable de ces qualités d’un bon président, le bénévolat : Les décisions pouvant se prendre en réunion du soir après le travail ou le week-end , comme pour le bureau des associations caritatives, le président et les ministres peuvent très bien être des BENEVOLES dévoués à l’intérêt de tous leurs concitoyens, indemnisés SUR JUSTIFICATIFS, des seuls frais RAISONNABLES de protection, de déplacements et de réceptions inhérents à leur fonction .
    Pas de privilèges ( leur seule retraite sera celle de leurs autres emplois dont celui qu’ils auront gardé) et pas de création d’emplois-bidons d’assistants pour leurs famille et amis. Pas de corruption (punie, pour le président et les membres du gouvernement, de prison à vie et de saisie des sommes et des biens mal acquis)

    Par contre les hauts fonctionnaires et les fonctionnaires chargés de faire appliquer et d’appliquer les décisions du président et des ministres ne peuvent pas être des bénévoles car ils doivent y travailler à plein temps et être rémunérés correctement.

    Sans cette preuve dans le programme d’un candidat, je ne me déplacerai pas pour des élections pseudo-démocratiques où les dés sont pipés .