Pas de travail en France ? Pôle emploi propose aux chômeurs de s’exiler en République tchèque…

Si vous êtes intéressé, la République Tchèque a gardé sa monnaie, la couronne tchèque vaut 0,039€, la valeur approximative de 100 CZK (couronnes) est de 4 EUR / 5 USD. Voir la fiche du pays. Si nous avions gardé le Franc… Partagez ! Volti

**********

Source Le Parisien via Aphadolie

L’Ambassade de France en République tchèque et Pôle emploi viennent de lancer une opération séduction baptisée « Czech emploi ».

Ils sont une dizaine de candidats, assis et concentrés, à écouter tour à tour leurs interlocuteurs leur vanter les mérites de la République tchèque en scrutant les documents projetés au tableau. Tous sont inscrits au service mobilité internationale de Pôle emploi. L’attaché de l’ambassade se charge des préliminaires : « 150 offres sont ouvertes aux Français chaque jour. La langue est particulièrement recherchée même si l’anglais est presque indispensable ».

Les visages se détendent en apprenant qu’il n’est pas nécessaire de parler tchèque. C’est encore le représentant de l’ambassade qui abordera immédiatement la question du salaire, admettant que « 1500 € brut par mois ça parait peu, mais la vie est 40 % moins chère qu’en France. ». Et, avec un taux de chômage parmi les plus bas d’Europe (2,4 %), le pays, où sont installées environ 500 entreprises françaises, offre, semble-t-il, des débouchés aux candidats à l’exil puisque 250 000 postes y seraient actuellement vacants.

« La République tchèque propose de nombreuses opportunités d’emploi pour lesquelles les compétences françaises sont recherchées. », confirme-t-on à la direction nationale de Pôle emploi qui reconnaît que « cette destination est méconnue, la mobilisation du public sur cette destination n’est pas spontanée et demande un réel investissement dans l’information sur les conditions de vie et travail, le marché de l’emploi et les différences culturelles. »

Une enveloppe de 750 € pour s’installer

A La Madeleine, commune du Nord située entre Lille et Tourcoing, pour finir de rassurer les candidats, les représentants de Pôle emploi déroulent le programme des aides à la mobilité, comme une enveloppe de 750 € pour s’installer ou le financement de cours de tchèque.

L’assistance, plutôt jeune, écoute ensuite l’enthousiasme de Chloé, partie en stage d’étude à l’Institut français de Prague, et qui s’y est installée depuis deux ans et demi : « C’est vrai que je ne gagne pas autant qu’en France, mais je ne me prive de rien et surtout pas de restos qui sont beaucoup moins chers ».

Dans l’assistance, Cédric Bonnouvrier n’en a pas raté une miette. À 24 ans, ce jeune lillois titulaire d’un master d’histoire de l’Art, peine à trouver du boulot : « Je fais quelques missions de guide conférencier, mais je ne peux pas en vivre. J’aimerais partir en République Tchèque parce que je suis passionné de patrimoine et que là-bas c’est le paradis ! Le salaire me convient, à en croire Chloé on vit très bien. Si je peux faire un doctorat tout en travaillant ce serait parfait mais de toute façon, si ça marche, je compte bien y rester ! » lance-t-il avant d’aller à la rencontre des représentants de l’ambassade.

Après Rennes (Ille-et-Vilaine) et La Madeleine, « Czech emploi » va poursuivre son tour de France. Les représentants de l’Ambassade seront ce mercredi à Angers, demain à Dijon et le 27 septembre à Calais.

Pôle emploi cible aussi l’international

Sachez-le. Il est possible de partir en Espagne, en Italie, au Canada ou en République tchèque tout en étant accompagné par les services de Pôle emploi. « Nous pouvons mettre en relation des demandeurs d’emploi avec les services administratifs des pays concernés, indique-t-on à Pôle emploi. Des coups de pouce financiers peuvent même être proposés, selon le profil de la personne en question. Certaines agences disposent d’un service mobilité internationale. », poursuit-on.

Des cours de langue en ligne et des offres d’emploi à l’international sont proposés en ligne par l’agence publique qui compte sur le territoire cent conseillers en « mobilité internationale », mais reste discrète sur le montant des sommes allouées aux personnes désireuses de s’expatrier.

Source :

https://www.czechemploi.fr/

http://www.leparisien.fr/economie/emploi/des-chomeurs-du-nord-invites-a-s-exiler-a-prague-19-09-2018-7894182.php

Via Aphadolie

Voir aussi:

 

 

7 commentaires

  • mianne

    Avec la guéguerre de Trump contre les importations chinoises, les Tchèques sont en train de gagner le marché américain . D’ailleurs, les Américains apprécient la robustesse et la qualité à l’ancienne des articles fabriqués là-bas . Avec le marché américain, il y a sans doute de l’avenir en République Tchèque sur le plan de l’emploi et, s’ils veulent attirer et garder leurs salariés, les salaires ne peuvent que monter. Ce n’est pas comme chez nous où, par économie, on supprime des emplois même là où le besoin en est le plus criant (hôpitaux etc …). Là-bas, le salaire moyen mensuel est passé en un an de 880 euros à 940 euros et les emplois qualifiés qui sont à pourvoir sont bien mieux payés . Le salaire moyen français , de 2250 euros , ne bouge pas depuis des années et a même tendance à baisser .
    Un témoignage sur zerohedge : « The other day, I needed a product, I waited and hunted. I found a Czech Republic manufactured product, machined perfect, better quality than I have seen, dirt cheap, cheaper than the Chinese product.
    What China did is destroy all manufacturers product with dirt cheap and then raised the prices before the tariffs.
    China became the only producer, and most retail carried only Chinese. Well it’s time we imported more Czech Republic manufactured goods, super high quality and will last a life time, not one year like Chinese machined goods.
    I vote for no tariff on any and all goods from the Czech Republic, they make product like it use to be, with high quality.
    Low quality Chinese products have hurt the US, because US manufacturers make low quality because the competition is low quality. US manufacturing has dropped in quality, so has many European manufacturers, but old fashion quality still is out there, I found it. »

  • CryptoKrom

    On émigre les francais maintenant ?
    …alors que des entreprises francaises vont prospecter les bars tcheques remplis de chomeurs tcheques leurs promettant le double du Smic + loyers payés par l’entreprise…pour qu’ils puissent mieux nourrir leurs familles qu’ils ont quitter !
    De plus ces entreprises francaises délocalisées labas font des gains plus importants puisque les produits vendus ne subissent pas la méme difference entre le Smic francais et le Smic tchéque…

    Encore un attrape-nigaud dont la vie moins chere de 40% ne s’applique PLUS si on est payé au Smic tchéque…on prend les francais pour de C… encore et encore !

    Ces mémes entreprises en France ayant des salariés tchéques en profitent pour les faire bosser au dela des Droits du Travail du Salarie…permettant ainsi au Medef de constater leurs « maléabilité » productive et ainsi de pousser la gouvernance a diminuer encore les Droits des Salariés francais, de grignoter encore sur le Code du Travail, d’appliquer encore plus de pression par « contagion » sur les autres entreprises en France avec des salariés francais…
    Et bientot de supprimer complétement les Prud’hommes…
    Vous les avez jamais entendus nos collégues tchéques répondre aux demandes (abusives) en production des managers ?
    Ils répondent systématiquement  » Voui Chef… »
    « Voui Chef… » ….. »Voui Chef… » , etc…
    méme si cela outrepasse les Droits francais…et leurs collégues francais dans la méme équipe qui refusent (car dans leur droit) se verrons entendre de leur manager « Ils y a d’autres chomeurs qui attendent a la porte pour prendre votre place »…
    Le retour de l’esclavagisme progressif du salarié francais, l’effacement progressif des Droits du travail, grace aux « Voui Chef » de nos collégues tchéques….merci les gars !

    Merci Pole Emploi de vouloir appauvrir davantage les francais…

  • Leveilleur

    Ils encouragent la migration des Français à l’étranger parce qu’ils n’y a plus de travail et paradoxalement ils font rentrer beaucoup plus de migrants, on se demande qui va payer pour eux si plus personne travaille https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wacko.gif

    • mianne

      Le but de la manoeuvre, c’est de faire baisser les salaires partout dans l’UE. Quand, avec l’afflux de migrants qu’il faut nourrir et loger la France n’aura plus les moyens de payer le RSA, alors tout le monde devra accepter n’importe quel emploi mal payé pour manger, avec la concurrence des migrants déjà prêts à accepter de très bas salaires.
      C’est toujours la même histoire : faire partir de France les diplômés français et faire rentrer à flots des étrangers à alphabétiser . Remplacer notre peuple par un autre pour enrichir de riches exilés fiscaux !!

  • marabout marabout

    il faut se dire,une chose,vu l’état clinique avancé de la majorité des politiques,
    il va falloir s’habituer à l’inconcevable,dans toutes ses bassesses.

    ils sont capable de tout,c’est une constante avec eux,
    comme Pi est une constante du cercle.
    c’est une belle campagne de propagande,pour redéfinir les lois du marché capitaliste,qui vont redessiner les contours de la nouvelle servitude moderne 4.0.1.

    une manœuvre supplémentaire de division,de mise en concurrence (entre deux pays et localement,les tchèques passant pour des incapables)
    faut bien détourner l’attention du français,pendant que la casse sociale continue,
    feuilleton benala pour distraire,le pen sous prozac et un petit peu de football
    avec les résultats du championnat
    dans un instant,votre météo présenté par un hologramme

Laisser un commentaire