« Pékin riz jaune ! Trump taxe 200 milliards de produits chinois supplémentaires !! » L’édito de Charles SANNAT…

Dé-mondialisation contre libéralisme, protectionnisme contre sanctions, taxations.. Ça va devenir compliqué de faire du commerce. Ce serait peut-être un bon moyen de réindustrialiser les pays.. Partagez ! Volti

***************

Auteur Charles Sannat pour InsolentiaeC’est la guerre commerciale, la guerre sans fin parce que c’est une guerre itérative et progressive. La démondialisation est un processus.
Trump est dépeint sous nos contrées par ses adversaires globalistes et mondialistes comme un terrible crétin totalement abruti. Je vous ai déjà dit que cela n’était pas le cas, et que la stratégie de Trump ou encore sa politique, que l’on peut combattre d’ailleurs ou avec laquelle on peut être en désaccord, sont très cohérentes et je dirais même brillantes compte tenu des objectifs désirés.

L’objectif c’est « make America great again », et encore une fois, cela veut dire par effet de conséquence de rendre d’autres pays plus petits… dont un en particulier qui menace de faire trop d’ombre à l’oncle Sam, à savoir l’Amérique. Le second, l’Europe, doit être empêché d’émerger comme un ensemble uni et politiquement fort avec une monnaie crédible. Le troisième enfin, la Russie, doit être combattu sur tous les continents.

L’Amérique de Trump est en « guerre » économique et commerciale contre le reste du monde pour sa domination sans partage.

Il faut faire dérailler la Chine.

Il faut faire dérailler la Chine bien évidemment, et pour cela, c’est assez simple. La Chine est un énorme exportateur, ses usines tournent à plein régime pour alimenter l’Amérique du Nord et l’Europe en containers entiers de chinoiseries plus ou moins utiles, plus ou moins technologiques.

Pour faire dérailler la Chine, il suffit de ne plus lui acheter de produits ou nettement moins en les taxant avec des droits de douane et de cesser tous les transferts technologiques.

Si l’objectif de faire dérailler la Chine est celui qui est poursuivi, permettant ainsi la réindustrialisation des États-Unis, cela ne peut pas se faire brutalement et il faut laisser le temps y compris aux industriels américains de s’adapter, de s’approvisionner, de constituer des stocks tampons le temps de remettre en place d’éventuelles capacités de production, etc. C’est exactement ce qu’il se passe, et en réalité, pour le moment, plus les taxes augmentent et plus elles sont annoncées en augmentation, plus les importations américaines en provenance de Chine sont en augmentation.

C’est pour cette raison que vous avez l’impression que cette guerre commerciale est « sans fin », qu’elle dure, et n’en finit jamais… Eh bien nous n’en sommes encore qu’au début, et si Trump remporte les élections de mi-mandat dans quelques semaines, alors le processus de démondialisation va s’accélérer et devenir nettement plus « violent ». Certes, pourtant il restera progressif.

200 milliards de produits taxés en plus et la Bourse de Shanghai en chute de 20 %

Donald Trump a annoncé la taxation de 200 milliards de dollars (170 milliards d’euros) d’importations chinoises à partir de lundi prochain. Le taux des nouveaux droits de douane sera de 10 % dans un premier temps pour monter ensuite à 25 % d’ici la fin de l’année.

« Les tarifs douaniers prendront effet le 24 septembre et s’élèveront à hauteur de 10 % jusqu’à la fin de l’année. Le 1er janvier, les taxes douanières seront portées à 25 %», a-t-il expliqué dans un communiqué transmis par la Maison Blanche.

Dans le même temps, M. Trump n’a pas exclu l’imposition d’une nouvelle vague de droits de douane : si la Chine riposte en visant l’agriculture ou l’industrie américaines, il passera à « la phase trois » et taxera 267 milliards de dollars d’importations chinoises supplémentaires.

Le vice-Premier ministre chinois Liu He a convoqué une réunion mardi matin pour discuter de la réponse du gouvernement à la décision américaine, rapporte l’agence Bloomberg.
Jusqu’à présent, les États-Unis avaient imposé depuis début juillet des droits de douane à 25 % sur 50 milliards de dollars de produits chinois (en deux étapes) pour faire pression sur la Chine afin qu’elle modifie radicalement sa politique en matière de commerce, de transferts de technologie et de subventions aux industries de haute technologie.

La Chine a riposté en taxant le même montant d’importations américaines…

Comme vous pouvez le voir sur ce graphique, si les indices boursiers américains se portent encore pour le moment à merveille, côté Chine… c’est la Bérézina !

Il est déjà trop tard, mais tout n’est pas perdu. Préparez-vous !

Charles SANNAT

18 commentaires

  • Natacha Natacha

    Bien fait pour les deux.

    • suzanna

      Enfumage pour population ignorante.

      Il n’y a ni bon ni mauvais, ni égémonie de l’Ouest ni contre pouvoir à l’Est.

      Tout ceci fait partie de la propagande mondialiste.

      http://lesakerfrancophone.fr/dans-le-nouveau-monde-multipolaire-les-globalistes-controlent-toujours-tous-les-acteurs

      http://lesakerfrancophone.fr/les-sanctions-contre-liran-les-marches-emergents-et-la-fin-de-la-domination-du-dollar

       » On peut se demander si la FED est consciente qu’elle crée les conditions mêmes qui causeront la chute du dollar. Et la réponse est oui – ils sont parfaitement au courant. Jerome Powell a admis en octobre 2012 que le resserrement de l’assouplissement quantitatif et la hausse des taux d’intérêt pourraient provoquer une grave crise financière. Aujourd’hui, Powell est le président de la FED, et il poursuit les actions dont il prévenait des effets en 2012. Si cela ne vous dit pas que la FED est un saboteur délibéré de notre système, alors je ne sais pas ce qui pourrait le faire  »

      PS: Charle Sannat ne valide jamais mes commentaires sur son site, vous devinerez bien pourquoi, en comparant ses analyses fumeuses et celles que je partage.

    • Lepast

      Bonsoir
      La mentalité chinoise est très spéciale, cache ses émotions, tout comme le corps, dotée d’une souplesse émotionnelle fort différente de la nôtre. Les américains un peu comme nous mémorisent quelques lettres de l’alphabet mais les chinois quelques milliers de signes pour lire un texte d’une pensée équivalente à la nôtre. Ils ont des jeux d’une qualité et d’une puissance remarquable Le seuil de la sensibilité douloureuse est différent du nôtre. Le cerveau a donc des modes d’analyses différents.
      Ce qui signifie que l’américain fougueux va devoir faire face à un rocher semi-mou mais dont la racine est profonde. Rien de plus terrible sur un plan énergétique que de remuer des rochers mous.
      En dehors de l’illustration, la Chine a déjà préempté tout ce qui va suivre, l’intelligence chinoise n’est pas made in US. Quoiqu’il se passe, la Chine l’a déjà conceptualisé.
      Il y a 3 ans déjà que nous savons comment est l’économie industrielle chinoise ce que perçoive seulement ces derniers jours les financiers. Et vous pensez qu’en 3 ans,ils n’ont pas eu le temps de réfléchir? Nous verrons, mais nous devons nous attendre à des surprises.

  • GROS

    Ce serait peut-être un bon moyen de réindustrialiser les pays

    Euh… C’est vraiment ce que vous voulez ?
    Je pensais que l’industrialisation était la cause de pollutions immondes, et de destruction de l’environnement.
    Elle est où, votre cohérence ?

    • Voltigeur Voltigeur

      Tu crois quoi le Gros, que ceux qui sont chômeurs s’inquiètent de la pollution, ou de qu’il y a dans l’assiette de leurs mômes ? :)

      • GROS

        Et donc ? Ca ne répond pas à ma remarque.
        D’un côté on a des propos concernant une dénonciation de la dégradation de l’environnement, et de l’autre des propos pronant la réindustrialisation. C’est incohérent.

        C’est comme vouloir manger une crème glacée et se plaindre parce qu’elle est froide…

        • Voltigeur Voltigeur

          Bien entendu qu’il y a incohérence, mais tu crois qu’à choisir entre polluer ou avoir un job qui nourrit la famille, il y a le choix ? :(

          • GROS

            Non, bien sûr.
            Ca montre en tout cas très bien à quel point les discours mielleux sur la défense de l’environnement sont ineptes face aux réalités humaines.
            Alors, ici comme ailleurs, ça peut toujours continuer à crier au catastrophisme… sauf que c’est stérile. Et risible.
            Je me ferai un plaisir de le rappeler aux prochains articles « yakafocon » concernant le climat et l’environnement. https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_smile.gif

            Le fait est qu’il y a trop de gens, c’est tout.
            (je sais, je me répète)

          • logic

            ben avec le RSA, l’allocation logement et tout le social pour les enfants, on peut très bien vivre sans polluer, il faut juste le vouloir!

    • M.G. M.G.

      Tout dépend du type d’industrie. Si c’est pour fabriquer en France des produits high-tech à base de terres rares volées en Afrique, pour ensuite les recycler … en Afrique, c’est vrai que c’est totalement incohérent. Par contre, ré-ouvrir des industries de textiles au lieu d’importer des chinoiseries par cargo, là on se rapproche déjà plus de la cohérence tout en réduisant drastiquement la pollution due au transport …

      M.G.

    • engel

      …C’est qui ce vous?