Des chercheurs seraient sur le point de créer un sang universel ! …

La solution aux demandes de sang lors de catastrophes ? Partagez ! Volti

***********

Auteur pour SciencePost enrichi par Aphadolie

Dans le cadre de la 256e réunion nationale de l’American Chemical Society (ACS), une conférence de presse a eu lieu au Boston Convention & Exhibition Centre le mardi 21 août 2018. Celle-ci présentait de nombreux travaux traitant de divers thèmes scientifiques. Parmi ceux-ci, un sujet a attiré l’attention du grand public : la possibilité de créer un sang universel O à partir de sang de type A, B et AB.

Lors de catastrophes naturelles ou autres, identifier le groupe sanguin de la personne blessée peut s’avérer trop long en fonction de la blessure. Ou alors, il se peut que le sang compatible avec celui l’individu ne soit plus disponible par manque de stock. Le groupe sanguin de type O peut être transfusé à n’importe quelle personne. Ainsi, la solution pour avoir beaucoup de sang universel serait de convertir les groupes sanguins A, B et AB en O.

Grâce à une enzyme de nos bactéries intestinales, des chercheurs ont trouvé le moyen de remédier à ce problème de compatibilité entre les différents groupes sanguins, en les convertissant tous en O.

Comment fonctionnent les différents groupes sanguins ?

Notre appartenance à un groupe sanguin particulier est causée par la présence ou non de différents antigènes situés sur nos globules rouges. Un antigène est comparable à un indicateur, et il permet de signaler à notre système immunitaire que la cellule sur laquelle il se trouve n’est pas étrangère au corps de l’individu. Ainsi, notre système immunitaire possède aussi des anticorps afin de se défendre. Ceux-ci reconnaissent les antigènes présents sur des cellules étrangères et indiquent qu’il faut les détruire.

Dans le cas des groupes sanguins, ceux qui sont du type A possèdent des antigènes A sur leurs globules rouges, et leur sang contient des anticorps qui luttent contre les antigènes B. De la même manière, une personne du groupe B possède des antigènes B sur ses globules rouges, et son sang présente des anticorps dirigés contre les antigènes A. Lorsqu’un individu présente un groupe AB, il détient à la fois des antigènes A et B et ne possède aucun anticorps. Si quelqu’un est du groupe sanguin O, il n’a aucun antigène, mais bénéficie des anticorps engagés contre les antigènes A et B. Concernant le Rhésus d’un individu (si celui-ci est positif ou négatif), c’est le même système d’antigènes qui entre en jeu.

…/….

Lire l’article complet

Source SciencePost via Aphadolie

Voir:

 

 

 

16 commentaires

Laisser un commentaire