STOP aux longs transports d’animaux vivants !…

On ne peut pas laisser faire. Que les animaux soient destinés à la boucherie, n’empêche pas qu’ils soient bien traités jusqu’à la fin. Ça fait des années que ça dure. Ils sont comme tous les êtres vivants, ils ont peur, faim soif et ressentent la détresse de leurs congénères. Vous savez qu’il fait très chaud, ces animaux, sans aucune considération pour la législation européenne, sont trimbalés dans des conditions inacceptables, entassés, sans eau ni nourriture. Il y a des vidéos que je ne publierai pas, vous pourrez les voir sur le site de la pétition, dès fois que ça serve à quelques choses, dans ce monde on ne respecte pas les  humains, à plus forte raison les animaux sans voix et, où seul le fric fait force de loi….. Partagez ! signez ! Volti

*********

Illustration

A l’attention de M. Stéphane Travert, Ministre de l’Agriculture et de l’alimentation.

Les exportations d’animaux vivants hors de l’Union Européenne sont la cause de nombreuses souffrances animales inacceptables. Les trajets peuvent durer jusqu’à 15 jours, dans des conditions extrêmes de chargement, de températures, sans repos ou soins appropriés. Une fois franchies les frontières de l’Europe, les conditions d’abattage dans certaines destinations sont insoutenables, sans même la garantie de l’application des standards internationaux de l’OIE.

Les dispositions du cadre législatif actuel, le Règlement européen 1/2005, doivent s’appliquer non seulement au sein de l’Union Européenne mais aussi par-delà ses frontières, jusqu’à la destination finale des animaux, comme l’a précisé la Cour de justice de l’UE en 2015 [1]. Le Règlement requiert que les autorités de chaque Etat membre s’assurent que les conditions de transport puissent se faire dans le respect du Règlement avant de les autoriser.

Le constat est que le Règlement comporte de trop nombreuses lacunes, en particulier pour le transport maritime et hors de l’UE, et que les infractions sont quasi-systématiques, en l’absence de contrôles suffisants et de sanctions dissuasives.

Peut-on refuser certaines pratiques en France mais profiter de ce commerce cruel en envoyant nos animaux sans le conditionner au respect des mêmes normes que les nôtres dans le pays de destination ?

En signant cette pétition, je vous demande d’assurer de toute urgence une meilleure application de la réglementation et de soutenir auprès du Conseil européen et de la Commission la révision du règlement 1/2005 afin notamment d’interdire les exportations d’animaux vivants hors de l’UE, aussi bien par voie terrestre que maritime.

[1] Source : Cour de Justice de l’Union européenne

JE SIGNE

13 commentaires

  • Graine de piaf Graine de piaf

    J’ai signé et transmis, merci Volti https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_heart.gif https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_rose.gif

  • Sanchalito

    Sans vouloir être négatif, les pétitions n’ont même pas la valeur du papier sur lequel elles sont imprimées …

    La seule chose qui puisse avoir un impact, c’est le boycott (autorisé tant qu’il n’a pas un caractère ethnique) !

  • predateur

    c est surtout que le problème est pris à l envers par les moutons de bergerie …..
    il n y a plus grand monde en france qui veut se lancer dans l élevage ,trés peu lucratif ,des normes trés contraignantes et une opinion publique manipulée anti paysan
    au final pour désengorger le systhème il y a obligation d envoyer des animaux à l étranger qui nous reviennent en produits finis parfois ou tout simplement pour satisfaire l appétit d autre pays qui désirent abattre les animaux suivant leurs coutumes ….
    quand il y a eu la prime hérode pour l abattage des veaux de moins de dix jours ,on n avait pas entendu de bêlements ……

    • lumpenproletariat

       » opinion publique manipulée anti paysan »
      « prime hérode pour l abattage des veaux de moins de dix jours ,on n avait pas entendu de bêlements »

      Mais je les emmerde les mecs qui vivent et font leur beurre sur de tels inepties !!! Je préfère finir SDF que de finir Milliardaire avec de telles activités !!!! Quand je galérais grave, il y avait une annonce de Webmaster pour un abattoir, mais jamais je ne bosserais pour une telle merde, j’ai pas répondu et même pour 10000 € par mois je serais resté avec mes ASS (500€)…

      Alors, je ne vais pas imposer à quiconque un régime alimentaire, mais faire 3 économies sur les derniers instants d’un animal, pour se payer des conneries, et lui faire souffrir le martyr … Je pense que l’on peut faire mieux.. Ce que font certains éleveurs par ailleurs…

    • SANTE

      Petit rectificatif pour prédateur
      Si on envoie des animaux vivants à l’étranger sous forme de viande, c’est surtout pour faire de l’argent au détriment du consommateur français qui demande de la qualité.
      L’ élevage traditionnel implique une présence régulière de l’éleveur qui ne peut plus partir en vacances ou week-end comme le font les céréaliers.
      Les paysans se font fait du tort eux-mêmes en privilégiant les hôtels et pays de luxe.( on envoie les bons morceaux et on nous vend reste)
      Beaucoup ont pris les français pour des cons. Je ne parle même pas des pesticides et du lait de brebis/chèvre ni des boulangers/pâtissiers qui n’ont eu aucun état d’âme à vendre de la « merde ».

      Personnellement, j’ en achète sur pourdebon mais je n’ai pas convaincu la famille.

      Chez moi, il est difficile d’aller directement chez le producteur peu motivé à recevoir des clients à moins d’acheter pour au moins 5 kg de viande. Les marchés nécessitent de pouvoir se garer où d’avoir des bus avec des casiers isothermes.

      Beaucoup de producteurs commencent seulement à se mettre à la vente en ligne! Et oui, c’est plus de travail et de personnel mais vu le prix au kg de certaines viandes, il me semble qu’ils ne doivent pas être perdants.
      L’association qui gère le parc du Vercors n’est même pas arrivée à monter un site de vente en ligne, faute de combattants!
      Autre exemple:
      La plupart nos arboriculteurs n’ont pas envie ou l’idée de livrer directement des fruits murs sur l’arbre.

      • Voltigeur Voltigeur

        On parle des conditions de transport déplorables, du non respect des animaux Santé, pas de ce qu’ils nous refilent après les avoir charcutés beurk!…

      • predateur

        dans les super marchés oui , de la holsteins classée p-1 , mais chez un boucher de quartier tu y trouveras de la qualité
        volti la personne que j ai vu la plus brutale dans le transport d animaux était une jolie blonde d une quarantaine d année qui jouait de l aiguillon électrique(interdit) ……dans un milieu ou il n y a pratiquement que des hommes

  • Signé aussi, même si je n’y crois guère, car ce sont les mentalités qu’il faut changer. Et là… c’est un lonnnnnggg voyage ! Il n’y a qu’en faisant subir le même sort à certains qu’on peut espérer qu’ils comprennent. C’est la même situation qu’ont vécu ceux qui étaient transportés dans les wagons à bestiaux, pendant la guerre. Quand on agit ainsi contre les animaux, on le fait contre les humains. C’est tout aussi ignoble !

  • agnelette

    signé Volti, merci.

    Mais je doute fort, que cela serve ensuite à grand chose, car lorsqu’il s’agit d’argent, et que l’on ose s’attaquer à des enjeux financiers : c’est pot de fer contre pot de terre.

    Le mieux serait que chacun se décide à boycotter tous les produits d’origine animale (secteurs alimentaires, médicaux, hygiène etc…) pour qu’il n’y ait plus de transports du tout. Mais quelle utopie ! donc tout cela continuera….

Laisser un commentaire