Un filtre en graphène révolutionnaire purifie n’importe quelle eau contaminée en une seule étape…

Souhaitons que ce filtre soit au point et mis à la disposition de tous ceux qui n’ont pas accès à l’eau potable. Qui a des nouvelles de cette feuille révolutionnaire dont nous avons parlé en 2011, qui transforme l’énergie solaire en électricité ? Partagez ! Volti

************

Source TrustMyScience via Aphadolie

Indispensable à la vie, l’eau n’est pourtant pas une ressource naturelle à la portée de tous. Si dans les pays industrialisés disposer d’une eau potable est une évidence, l’on estime aujourd’hui qu’environ 30% de la population n’a pas accès à une eau saine et salubre. Cependant, une équipe de scientifiques australiens pourraient bien avoir trouvé une solution universelle basée sur la filtration des eaux souillées grâce une nouvelle technologie au graphène.

Obtenu à partir du graphite, le graphène est un feuillet bidimensionnel composé d’atomes de carbone organisés en motifs hexagonaux. Théorisé dès 1947 mais extrait uniquement depuis 2004 (ce qui a d’ailleurs valu le prix Nobel au physicien Andre Geim en 2010), le graphène est un matériau dont les propriétés surprenantes ne cessent d’étonner les scientifiques. Plébiscité pour sa solidité et son exceptionnelle capacité à stocker l’énergie, des chercheurs australiens viennent de démontrer qu’il peut également servir à purifier l’eau insalubre pour obtenir une eau parfaitement potable.

Améliorer l’accès à une eau sans danger pour la santé est un véritable enjeu de santé publique. Don Hang Seo, l’un des chercheurs à l’origine de cette nouvelle technique, rappelle que « presque un tiers de la population, environ 2.1 milliards de personnes, ne dispose pas d’eau saine et buvable. Par conséquent, des millions d’individus – surtout des enfants – meurent chaque année de maladies liées à une mauvaise distribution de l’eau et aux conditions déplorables d’hygiène ».

Ce processus inédit repose sur une forme particulière du graphène obtenu à partir d’huile de soja : le GraphAir. La production de ce dernier est plus simple, plus écologique et moins chère que pour le graphène standard dont les coûts de fabrication sont très élevés. En outre, le GraphAir conserve toutes les propriétés du graphène. Une de ces propriétés, l’hydrophobie, c’est-à-dire la capacité à repousser l’eau, intéresse particulièrement les scientifiques.

Pour développer leur filtre, les ingénieurs et chimistes du Commonwealth Scientific and Industrial Research Organisation (CSIRO) ont tout d’abord fabriqué un film de graphène percé de plusieurs nano-canaux permettant à l’eau de passer tout en bloquant les polluants constitués de molécules plus larges. Par la suite, les chercheurs ont recouvert un système classique de filtration d’eau commercial avec leur film.

Enfin, le dispositif a été testé avec l’eau hautement polluée du port de Sydney. Conséquences : les molécules contaminantes se sont accumulées tout au long de la membrane, bouchant les pores, empêchant ainsi l’eau de passer.

Les scientifiques ont ensuite ajouté le GraphAir au dispositif de filtrage et les résultats se sont révélés saisissants. Grâce au GraphAir, bien plus de polluants ont été éliminés – environ 99% – et ce beaucoup plus rapidement qu’avec le filtre conventionnel. En outre, la filtration a continué de fonctionner malgré l’accumulation des contaminants. Cette technique permet donc de réaliser toute la filtration en une seule étape, alors qu’au moins deux étapes sont nécessaires aux filtres standards (éliminer d’abord les contaminants, puis filtrer l’eau). Comme l’indique Don Hang Seo « Cela remplace les processus complexes, chronophages et multi-étapes de filtration actuels par un processus à une seule étape ».

Ces résultats viennent se combiner à ceux obtenus l’année dernière démontrant qu’un film de graphène microporeux pouvait laisser passer l’eau de mer tout en bloquant le sel, offrant une eau totalement potable. Seo poursuit en expliquant que « Cette technologie est capable de créer de l’eau potable, peu importe l’insalubrité initiale de l’eau. Tout ce qu’elle nécessite est de la chaleur, notre Graphair, une membrane de filtration et une petite pompe à eau. Nous espérons commencer les essais sur le terrain auprès de communautés en développement dès l’année prochaine ».

À terme, les chercheurs sont persuadés que cette technologie pourra être utilisée dans chaque foyer et même au niveau d’agglomérations entières, sans oublier les usines de traitement des eaux usées et de l’eau de mer.

Vidéo et images chez Aphadolie

Sources :

https://trustmyscience.com/filtre-graphene-purifie-eau-contaminee-en-une-seule-etape/

https://www.csiro.au/en/News/News-releases/2018/Tiny-membrane-makes-Sydney-Harbour-drinkable

https://www.csiro.au/en/News/News-releases/2017/CSIRO-makes-high-quality-graphene-with-soybeans

Voir:

 

 

 

 

14 commentaires

  • Billou223

    L’on lit énormément d’articles sur des promesses concernant le graphène depuis près de 7ans, qui devrait permettre un bond technologique dans quasiment tous les domaines, mais concrètement sur le terrain, toujours rien…

  • Le graphène semble être un produit miraculeux. Peut être trop pour certains …
    En l’attendant, évitons de boire l’eau du robinet dite potable et prenons toutes les mesures pour se préserver la santé.
    https://eaukey.com/

    • GROS

      Ah, te revoilà, toi. Salut ! https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_bye.gif
      Ca faisait un moment que tu n’étais pas venu nous coller ta pub sauvage.

      • Salutation. Je viens ici pour donner mon avis Monsieur, sur un sujet que je connais même si je ne suis pas ingénieur des mines comme on en rencontre beaucoup beaucoup sur internet …., sans doute bien plus que peut en produire toutes les écoles d’ingénieurs en France ! Maintenant je ne fais pas de la pub , je me rapprocherai plutôt de l’information ou de la réclame , c’est à dire ce qui existait avant la pub, mais peut être n’étais tu pas né à cette époque. Maintenant si je te gène à ce point je t’invite à demander à entrer dans l’équipe de Macron, je pense qu’ils embauchent pour que la liberté d’expression « progresse ». En espérant que mon message n’aura pas était trop violent à tes oreilles, bonne journée avec ou sans filtre !

  • gnafron

    la désalinisation par membrane existe depuis pas mal de temps… suffit juste de pomper, pomper, pomper https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yahoo.gif

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Osmose_inverse#Utilisation

  • CryptoKrom

    Bon, c’est pas tout…c’est incomplet, je vais donc en rajouter un peu… ( je ferais que relayer, donc irresponsable des sources sourcées certifiés par un faux monde hein… )

    1 – https://en.wikipedia.org/wiki/Graphene#Health_and_safety
     » The toxicity of graphene has been extensively debated.
    A review on graphene toxicity summarized the in vitro, in vivo, antimicrobial and environmental effects and highlights the various mechanisms of graphene toxicity.
    Nanotubes of graphene could reproduce the effects of asbestosis. (amiante )
    The toxicity of graphene depends on its shape, size, purity, post-production processing steps, oxidative state, functional groups, dispersion state, synthesis methods, route, dose of administration, and exposure times.

    Graphene nanoribbons, graphene nanoplatelets, and graphene nano–onions are non-toxic at concentrations up to 50 µg/ml. » ( dans l’Eau ou le Sang ? pas signifié ici )

    Bon, si lle Graphéne filtre presque TOUT…. a part lui-méme ( faut pas étre aussi stupide hein ! ) passons a la version francaise ( incompléte évidement…car on doit rester Idiot juste ce qu’il faut ! )

    2 – https://fr.wikipedia.org/wiki/Graphène#Applications_à_venir

    Un point positif pour les EHS…. alors faites une priére pour des futurs vétements au Graphéne anti-ondes…

     » Début 2014, des chercheurs britanniques (revue Scientific) ont montré qu’une couche de graphène peut absorber 90 % de l’énergie électromagnétique (certaines bandes de fréquence). Une fine couche pourrait donc bloquer la propagation d’un réseau sans fil, par exemple pour sécuriser ou confiner la propagation radio du Wi-Fi

    En avril 2016, des chercheurs de la faculté de médecine et de chirurgie de l’université catholique du Sacré-Cœur de Milan et de l’ISC-CNR de Rome en proposent une application médicale pour lutter contre les champignons et les bactéries des hôpitaux  »
    ( tiens c’est (pas) byzarre, le wiki francais ne cite que des bonnes choses…rien sur les risques sanitaires…évidement )
    https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_whistle3.gif

    Touche de « faim »…pour les amateurs de science: https://what-is-nanotechnology.com/FR-graphene.htm

    (pour le reste vous vous demerder hein, vous avez aussi des doigts pour cliker sur GOGOL-Recherche ! )

  • CryptoKrom

    Pour la « Feuille transparente » https://lesmoutonsenrages.fr/2011/10/01/une-feuille-artificielle-transforme-la-lumiere-solaire-en-electricite/

    2 choses:

    Vitres transparentes photovoltaiques devellopées par les chinois, commercialisation bloqué par les US…existe depuis longtemps, Source: Infos télévisées non-tronquées.(donc pas de lien internet ici)

    Le lien cidessus montre une electrolyse de l’eau garce a des éléments non-visibles a l’interieur de 2 parois transparentes…donc aussi un effet photovoltaique (electrique) agissant directement sur l’Eau (dedans),

    Vous aussi vous faites de l’Electrolyse de l’Eau dans votre corps, a chaque fois que vous avalez des comprimés enrobés de BiOxyde de Titane = effet photo-electrique directement sur les molécules d’Eau dans vos cellules proches de l’Epiderme ( Big-Pharma sais s’y prendre pour vous electrolyser de l’interieur )

    Sinon, rien de nouveau sur cette « feuille là »…que je sache, necessite des recherches plus approfondies
    https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_rose.gif