Ça couine ! Fonds de résolution unique : les banques françaises surtout passent à la caisse…

Les banques sont toutes en « difficulté », pour ne pas parler de faillite. Il faut évidemment que l’illusion perdure et ne surtout pas inquiéter les déposants. Mais il faut bien réfléchir sur ce qui est prévu. En cas de faillite, ciao le capital.. Partagez ! Volti

***********

Auteur Charles Sannat pour Insolentiae

C’est l’histoire d’un autre machin européen, qui ne servira à rien comme tous les machins européens, mais qu’il faut quand même créer, mettre en place et faire semblant de gérer et d’avancer afin de faire croire que les institutions européennes sont fonctionnelles et que lorsqu’il y a une crise, on est en mesure de faire avancer les choses, de « régler » les problèmes.

L’Europe, enfin l’Union européenne, est une fiction imaginaire qu’il faut entretenir à tout prix, et le prix est élevé pour les banques françaises puisque nous parlons de 2,29 milliards d’euros, ce qui représente 30 % des montants versés dans le FRU cette année sur un total de 7,5 milliards d’euros.

Comme le rapporte La Tribune, « à fin juin 2018, ce fonds, créé après la crise financière afin d’empêcher la survenue de la prochaine, a grossi pour atteindre quelque 24,9 milliards d’euros, près de la moitié du montant visé à la fin de 2023 : le Conseil de résolution unique a en effet annoncé le 24 juillet avoir collecté 7,5 milliards d’euros de plus en un an. L’objectif est d’atteindre au moins 1 % du montant total des dépôts bancaires couverts en 2023 ».

Je ne sais pas si vous avez bien lu et bien compris.

Ce fonds va garantir 1 % des dépôts !

1 %.

Si vous aviez 1 000 euros en banque et que votre banque fait faillite, alors vous serez remboursé au mieux de 10 euros, ce qui vous fera une perte de 990 euros…

De quoi voir votre assurance en or un peu différemment.

Charles SANNAT pour Insolentiae

Source La Tribune ici

Voir:

11 commentaires