Guerre du Donbass – Aggravation brutale de la situation depuis 48 heures…

Regain d’attaques dans le Donbass, à la veille de la signature d’un énième « cessez-le-feu » qui, comme tous les autres ne sera pas respecté.

Après un premier pic de bombardements le 25 mars 2018 suivi d’une journée très calme (seulement une violation du cessez-le-feu fut enregistrée du 25 au 26 mars), l’armée ukrainienne a recommencé à bombarder le territoire de la République Populaire de Donetsk (RPD) de manière répétée depuis deux jours.

Le 27 mars à 12 h 30, l’armée ukrainienne ouvre le bal en tirant au mortier de 120 mm sur le village de Sakhanka. Puis la situation restera calme jusqu’en fin d’après-midi. De 17 h à minuit, les bombardements se suivent alors à un rythme soutenu.

À 17 h 05, les soldats ukrainiens tirent au mortier de 120 mm sur la localité de Sosnovskoye. À 18 h 00 ils tirent avec un véhicule de combat d’infanterie BMP-2 sur la localité de Dokoutchayevsk, avant de reprendre les tirs contre la localité de Sosnovskoye à 18 h 15, tirant de nouveau au mortier de 120 mm.

Après une grosse heure de calme, les tirs reprennent sur une autre portion du front. À 19 h 40 l’armée ukrainienne tire au mortier de 82 mm et au lance-grenades automatique contre les villages de Jabitchevo et Spartak. À 20 h 00, c’est sur la localité de Troudovskyi que les soldats ukrainiens ouvrent le feu au lance-roquettes.

Moins d’une heure après la dernière violation, les tirs reprennent. À 20 h 50, l’armée ukrainienne tire au lance-roquette contre la localité de Krasnyi Oktiabr.

…/…

Lire l’article complet et voir les cartes

Auteur Christelle Néant pour DoniPress

 

2 commentaires

  • Le Donbass est en train de bouillir, mais respecte sa parole sur le cesser le feu. Les morts des forces armées ukrainiennes actuels sont dû a la drogue, l’alcool et les partages du butin lors de pillages.

  • Flo500

    Eh oui, les motivations guerrières sont toujours le pillage des richesses (et l’appropriation des terres) depuis des siècles.