Marre de Google et Facebook ? Des alternatives françaises existent…

Pour ceux qui posaient la question à savoir, « y a-t-il des options autres que Facebook et Google ?  » Lisez cet article de La Tribune. Vous pouvez aussi visiter le site Framasoft et ses alternatives . Si vous êtes soucieux de vos données privées, sautez le pas et, surfez français et éthique. Donnez votre avis et partagez !!

Le moteur de recherche Google et le réseau social Facebook jouissent d’un quasi-monopole dans leur domaine. Leur point commun ? Ils collectent massivement les données personnelles de leurs utilisateurs à des fins publicitaires. Mais quelques « irréductibles Gaulois » veulent construire un web plus éthique. Parmi eux, Qwant, Lilo ou encore Whaller promettent des services protecteurs de la vie privée.

« Big Brother is watching you ». À l’image du fameux roman 1984 de George Orwell, Google et Facebook semblent tout savoir de leurs utilisateurs. Âge, sexe, centre d’intérêts, orientation sexuelle… Autant de données personnelles massivement collectées par les deux géants américains à des fins publicitaires. À contre-courant, une poignée d’entreprises françaises veut conjuguer innovation et respect de la vie privée.

« Notre vie numérique devrait respecter nos libertés individuelles. Il ne faut plus chercher à faire comme les grands d’Internet : il faut faire différemment », martèle Thomas Fauré, président et fondateur du réseau social Whaller, startup de 10 employés.

Lancée en 2013, cette plateforme « made in France » garantit la protection des données. « Nous n’exploitons aucune donnée à titre commercial. De plus, nous ne les revendons pas à des tiers », précise cet ingénieur de formation. Le tout sans aucune publicité. Pour autant, Whaller, qui se dit proche de l’équilibre, a généré un chiffre d’affaires de 500.000 euros en 2017 et ambitionne de passer le million cette année.

Le réseau social propose deux offres : un accès gratuit, dépourvu de certaines fonctions, et un accès payant entre 20 euros à 1950 euros hors taxe par mois. Car l’entreprise cible principalement les organismes, publics ou privés. Le réseau social est ainsi utilisé par HEC, Mc Donald’s ou encore Action contre la faim. Au total, la startup revendique un peu moins de 200.000 utilisateurs – à titre de comparaison, 2,13 milliards d’internautes utilisent Facebook dans le monde.

Casser les monopoles

Les usagers de Whaller sont répartis entre 8.000 réseaux – sa grande particularité. En effet, le réseau social fonctionne par sphères fermées. Ainsi, il est possible de créer un réseau pour sa famille, ses collègues ou encore son association. L’utilisateur peut donc partager une photo de soirée entre amis, sans que ses collègues ne soient au courant. « Nous permettons d’avoir une multiplicité de réseaux, qui ne se mélangent pas – comme dans notre vraie vie finalement », souligne Thomas Fauré. En totale opposition à la philosophie initiale du web, qui plaidait pour un internet ouvert.

« L’Internet ouvert a été le meilleur terreau possible pour les monopoles. Aujourd’hui, notre web appartient aux GAFA américains (Google, Apple, Facebook, Amazon) et aux BATX chinois (Baidu, Alibaba, Tencent, Xiaomi) », s’indigne Thomas Fauré. « Il faut casser les monopoles et redonner sa place à l’innovation. Pour faire de la qualité, nous devons retrouver une sécurité dans les outils que nous utilisons, car nous avons complètement perdu le contrôle des grandes plateformes. » Avec l’idée sous-jacente que l’internaute doit disposer d’une plus grande maîtrise sur sa vie privée.

Lire la suite

Auteur Anaïs Cherif pour La Tribune

Voir:

Pour redynamiser notre économie, nous devons conquérir notre souveraineté numérique

17 commentaires

  • Depuis le temps qu’on le dis. mais bon. Il n’est pas pire sourd que celui qui ne veut pas entendre. La preuve, ils sont déja en train de calculer pour qui il vont voter.

  • Le pire ennemi de l’homme est l’habitude qui devient a terme un reflexe.
    Le nombre de fois ou j’ai entendu comme réponse « je veux pas me faire chier avec ça »

  • mirzabad mirzabad

    Mouais…

    Presque anti-américain, sauf dans le nom de son réseau social… Whaller…
    Qui un jour ou l’autre, pour des questions de gros sous, finira aussi par trahir ses usagers…

    J’irai quand même voir, mais du bout des yeux…seulement.

  • KromoZom Y KromoZom Y

    J’y crois pas une seconde à leur vertueuse démarche.
    Comme toutes entreprise axé sur les réseaux sociaux, l’objectif reste de constituer une base de données utilisateurs.
    Tout est merveilleux pour l’instant parce que des utilisateurs, notamment des grosses entreprises paient chaque mois. Mais le jour où le chiffre d’affaires baissera trop, ils l’accepteront le gros chèque en échange de la bdd.
    Confier des données personnelles n’est pas anodin mais tant que la masse bélante n’aura « rien à cacher »…

  • Pas pour rien que Volti a mentionné Framasoft les copains…

    À à différence du reste , c’est une association 1901 donc non lucrative :)

  • Le suivisme, la nouvelle maladie. Comprenez, fesses de boucs et autres sont plus classe que les reseaux sociaux des pauvres.

  • Bonjour les moutons

    Abiword (environ 30 Mo) était mon traitement de texte préféré mais depuis le dernière mise à jour il bug.

    Intéressé par la découverte de python qui mériterait d’être d’avantage utilisé (dommage que la doc soit trop légère) j’ai réalisé un traitement de texte simple 20 ko soit environ 1000 fois moins :). Disons le de suite il ne fait pas la même chose.

    Il offre quand même la possibilité de mettre le texte en gras, italique, couleur, surbrillance, d’exporter au format pdf et même un correcteur orthographe. Le programme fait 600 lignes avec quelques imperfections et n’est pas compilé donc lisible.

    Si cela intéresse un mouton comme base à faire évoluer sans le transformer en usine à gaz c’est avec plaisir qu’il sera à disposition car une idée ne vit pas si elle reste dans une boite.

  • On se fait pomper gratuitement et on se plaint !
    Pour jouer le jeu , un peu en sens inverse, je suis passé à Yandex navigateur, Protonmail, de cette façon, après avoir été plus qu’un numéro avec gogole ou mozilla, je « donne » aussi un peu mes données data à l’ours urss, ou aux scientifiques du Cern en Suisse, chacun son tour.
    Dans cette optique, un américain a récemment assigné gogole en justice en lui réclamant des millions de dollars pour vente de ses données data, car c’est vrai qu’il est préciser, lorsque l’on accepte les conditions d’obligation pour l’utilisation, que nos données peuvent être utilisées ou transmises à des tiers, mais il n’est jamais stipuler qu’elles seront revendues !!! Gogole aurait-il oublié quelques mots qui pourraient très bien lui coûter des milliards, si nous étions déjà des millions !
    Il est vrai qu’on pourrait très bien monnétiser les données que l’on voudrait bien « vendre » grâce aux blockchains; qui vendra que son âme, qui vendra ses données médicales – ça c’est trop tard en France, le gouvernement les donne -, qui vendra ses envies, ses peurs, quelle belle société cela pourrait être ….
    et mais mince …. on n’est pas déjà dedans ????
    Bin non, nous on est sympa, on les partage aussi nos données, n’importe où, n’importe quand, quoi que l’on fasse, et normalement, selon nos utilisations dans nos vie quotidiennes, et surtout la reprise de la maîtrise de nos émotions, la nature vous le rend bien, elle ….
    Tournons-nous dans le bon sens au lieu de tout le temps se laisser en.uler, et arrétons de béler en permanence.
    C’est pas compliqué d’agir ….

  • On peut considérer les utilisateurs de Goggle comme complices des crimes de guerres et autres assassinats auquel Goggle a participé en fournissant les logiciels a l’administration us.

    Google admet collaborer au programme américain illégal d’assassinats par drones

    https://www.wsws.org/fr/articles/2018/03/09/dron-m09.html

    • Bien que de moins bonne qualité, j’utiliserai Yandex translate pour les traductions. google est banni de mes ordinateurs.

      • Exact, beaucoup plus crédible, par contre yandex en moteur de recherche n’est pas encore assez « suffisant ».
        Par contre, culpabiliser à ce point les utilisateurs de gogole est contre-productif, parce que si on va dans ce sens, on est tous complices de tous les crimes, délits, décisions de « les tas », ou en un seul mot;
        Nous continuons d’accepter toute ces mises en scènes où nous sommes nous aussi les marionnettes, même en banissant gogole, la preuve, nous sommes ici à taper sur des touches ;
        Et rien ne sert de quantifier les bons et les mauvais, c’est à chacun de vivre sa vie en respectant autrui autant que l’on se respecte.

      • Je vois que les termes de la nov langue sont de plus en plus utilisés. Ce qui démontre un appauvrissement culturel a terme.

        • Nov langue ?
          Quoi est-ce donc ?
          Très mauvais commentaire et bien sur là aussi contre-productif, il n’y a que le lecteur visionnaire passif à jour sur la sémantique qui rigole de voir les autres. C’en serait presque pathétique ….

    • Adrix

      Bonjour, il est absolument correct de considérer que tout utilisateur de Google est complice de ses actions car alimentant le chiffre d’affaires de celui-ci. Cependant cette complicité n’est pas du tout évidente pour celui qui ne fait pas un travail de recherche approfondi sur le sujet, c’est à dire au-delà de l’exploitation des données personnelles collectées, tandis que les implications de nos actions quotidiennes sont, elles, beaucoup plus évidentes dans tous les domaines. Nous sommes en effet complices actifs de toutes sortes de crimes que nous pouvons deviner sans difficulté. Donc avant de plonger vers le côté obscur de Google il faudrait balayer devant une porte un peu plus proche que celle-ci située de l’autre côté de l’Atlantique.

  • Adrix

    Bonjour, je propose au GAFA (Google, Apple, Facebook et Amazon) de m’envoyer un formulaire complet de 1000 questions sur tous types de sujets privés et publics auxquelles je répondrai honnêtement de façon à ne plus me soucier de leurs intusions dans ma vie privée. Après tout ils finiront par obtenir toutes les informations qu’ils souhaitent en recoupant les réseaux sociaux, IP, historiques divers, cookies, mouchards intégrés donc autant en finir rapidement. Après tout si les publicités intempestives deviennent moins pénibles en étant ciblées et si je ne dois plus lire 500 pages de conditions d’utilisation pour chaque site ou réseau social c’est plutôt positif non ? Il est vrai aussi que je ne compte pas faire de carrière politique donc je n’ai pas de crainte que mon historique sur les réseaux soit utilisé contre moi.

  • nours77

    C est une bonne chose de le dire en effet, cependant tant que les alternatives seront si pitoyable le faire sera bien plus complexe. Je n utilise pas de réseau social donc je ne peut pas en parler, par contre pour les moteurs de recherche internet cela fait des années que j en cherche et hélas en trouver un a la hauteur est compliqué… Qwant c est celui dont la boutique était prête avant l index… leurs intention sont a peine camouflée, commission sur des ventes en ligne, le moteur est secondaire. Pour avoir un bon moteur de recherche tout est dans l indexage et hélas google (bien que cela baisse depuis 4-5 ans, enfermement, les recherches donnent en premier des sites déjà visités) et yandex (qui est bien quand on recherche du russe mais est très moyen dans les autres langues car le moteur ne comprend pas, il faut donc limiter les mots et ne pas faire de faute) ont les meilleurs index recensant une grande variété de sites pour répondre au demande, c est d ailleurs eux que j utilise, bing étant une pale copie de google encore plus épuré et commerciale. Autant utilisé un méta moteur quand on veut protéger sa vie privé ou utiliser les add on des navigateurs comme google analytic blocker par exemple… Et en plus c est qu ils ne ce laissent pas faire non plus et font tout pour couler ou acheter ceux qui pourraient leur faire du tord, comme yahoo qui n était pas trop mal il y a quelque temps, mais qui fut racheter par microsoft et qui est maintenant powered by bing… J attend avec impatience un moteur de recherche qui concurrencera google, bing… mais bon en attendant…

    Partager: facebook, twitter, telegram, google+, pocket …

  • amok

    Bonjour, les ME personnellement j’utilise STARTPAGE depuis sa création et c’est plutôt pas mal https://www.startpage.com/ il ne collecte pas les données et il trouve de nombreux résultats de recherche , il faut juste fouiner d’avantage car cela n’apparaît pas forcement dans les premiers liens.