Tam Tam ! La « guerre » contre l’austérité est déclarée en Belgique…

Illustration/Pixabay

Un Tout Autre Modèle pour un Tout Autre Monde, est-ce possible ? Oui, affirme le jeune mouvement inter-associatif belge Tam Tam, qui entend utiliser les réseaux sociaux pour dénoncer les logiques néolibérales et débattre de sujets de société tels que l’avenir de la sécurité sociale, du travail et de la justice. La forme du mouvement : regrouper de très nombreuses associations belges engagées de longue date dans une forme de lutte contre les dérives d’un système.

À l’image de la France où le mouvement citoyen Startuffenation.fail alerte des conséquences visibles des logiques néolibérales, le collectif belge Tam Tam, qui réunit des acteurs issus de toutes la société civile depuis le monde académique et des syndicats, jusqu’aux associations, souhaite également faire entrer ces thématiques dans le débat démocratique. En effet, comme ailleurs, le sentiment selon lequel les partis politiques se seraient tous soumis aux dogmes de l’économie triomphante est particulièrement fort ici : le collectif Tam Tam cherche à montrer que des alternatives sont possibles.

Faire émerger un mouvement citoyen a-partisan d’importance nationale

Le collectif s’inquiète des dérives politiques qui ont été observées ces dernières années, mouvement qui s’est accompagné d’une remise en cause des droits sociaux et qui tend à précariser le quotidien des citoyens. « Les logiques néolibérales, qui ont guidé les gouvernements fédéraux de ces dernières années, font des dégâts extrêmement durs sur les citoyens du pays et dans tous les secteurs de la société. Nous devons expliquer ces logiques, vulgariser les mesures prises par les gouvernements et enfin mobiliser pour leur faire barrage », explique dans le communiqué de presse de lancement Brieuc Wathelet, porte-parole de la campagne. En Belgique comme ailleurs en Europe sévit le règne de l’austérité. En dépit d’un PIB ayant pratiquement doublé en à peine 10 ans, le pays fait reculer toutes les avancées sociales acquises durant le sciècle dernier.

Fanny Dubois, également membre du mouvement, insiste sur la volonté du collectif de se démarquer « des enjeux partisans liés aux prises de pouvoir », au bénéfice d’un mouvement citoyen transversal qui rappelle à quel point « les politiques d’austérité impactent l’ensemble des citoyens ». Le fond plutôt que la forme. Elle s’inquiète notamment du fait que la sécurité sociale se transforme en une « variable d’ajustement budgétaire » soutenue au gré des fluctuations économiques, en dépit du fait que cette institution est « un bien commun qui doit bénéficier à tous les citoyens ». En filigrane, c’est un processus de privatisation des services publics qui s’intensifie ainsi qu’une croissance manifeste des inégalités économiques entre les citoyens.

« Ces sujets étant très techniques, on en parle très peu », regrette-t-elle. Avec Tam Tam et la volonté de vulgariser ces questions pour pouvoir les aborder plus facilement en public, cela changera, espèrent les membres du mouvements.

Les réseaux sociaux comme outil d’information

La campagne, qui a démarré ce 5 février, se prolongera jusqu’au mois de juin. Elle sera marquée par la diffusion de vidéos pédagogiques à propos des différentes thématiques sur lesquelles le collectif souhaite interpeller. La première « capsule », réalisée par #DataGueule, traite des conséquences pour les citoyens « du milliard et demi d’euros de coupe dans le budget des soins de santé en Belgique ». Par la suite, ce seront les thèmes liés à la justice et au travail qui seront abordés. Ainsi, avant que se tiennent les élections législatives fédérales belges de 2019, les membres du mouvement veulent peser dans les débats et provoquer des discutions à propos de sujets qui interrogent l’avenir du pays, le quotidien des citoyens et des citoyennes et le vivre ensemble de manière générale.

« Face aux nouvelles violences institutionnelles, la campagne Tam Tam offre de nouvelles formes d’actions et de convergence », peut-on lire dans leur communiqué. Les membres du mouvement comptent non seulement sur la force d’un collectif composé de structures venant d’horizons différents, mais aussi sur les réseaux sociaux pour diffuser leurs idées et débattre le plus largement possible.

Pour aller plus loin, retrouvez la campagne de Tam Tam sur Facebook et le site internet.

Voir photos et vidéo

Source Mr-Mondialisation

Voir aussi:

Un Guide des Alternatives citoyennes d’aujourd’hui et de demain

Du « coworking agricole » pour soutenir de jeunes agriculteurs

Le vrai visage de la déforestation filmé en Amérique du sud par deux français

Les micro-plastiques : aussi dans les cours d’eau de France

12 commentaires

  • Graine de piaf Graine de piaf

    Une affaire à suivre de près. Les Belges seraient-ils plus couillus que les Français ?

    « Faire émerger un mouvement citoyen a-partisan d’importance nationale » serait tout à fait possible ici aussi si les Français individualistes notoires et surtout accrochés à leurs partis comme des arapèdes sur leur rocher, voulaient bien pour une fois oublier leurs querelles de clocher et se regrouper. Mais en seraient-ils capables ?

  • Un mouvement de plus pour diviser un peu plus.
    La solution ne peut venir de ceux qui ont créé les problèmes.
    Donc virer les politiciens professionnels.

  • Graine de piaf Graine de piaf

    On ne peut virer les polichiens qu’en se passant d’eux ou en les trucidant, mais dans ce cas il en viendrait d’autres !
    ce qu’il faudrait c’est se regrouper chacun apportant sa pierre à l’édifice afin de les ignorer, de mettre en œuvre nos propres projets et nos actions en commun. Si tous les membres d’un peuple s’unissent en faisant fi des dirigeants, ceux-ci disparaîtront. Suis-je dans l’utopie ? je ne crois pas, mais je vois les choses en gros il y a sûrement moyens de les affiner et de les mettre en action.
    Ne pas oublier que l’union fait la force, et « eux » le savent c’est pourquoi ils sont si soudés, mais nous pouvons faire face car nous sommes plus nombreux.

    • Bonjour GdP https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_bye.gif

      Pour virer les politiques professionnels, il nous faut changer la Constitution, et donc l’écrire nous-mêmes.

      CQFD

      Ce n’est pas aux hommes de pouvoirs d’écrire les règles du pouvoir…

      http://www.le-message.org/?lang=fr

      http://lavraiedemocratie.fr/

      http://wiki.gentilsvirus.org/index.php/Accueil

      Nous avançons. En Belgique, comme en France. https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yahoo.gif

      • Voltigeur Voltigeur

        Nous avançons en reculant ? Nous n’avancerons pas si chacun espère tout des autres! C’est le no mans land. Par contre ceux qui œuvrent en coulisse, ne ménagent pas leur peine pour enfumer tout le monde et, il mettent le turbo.. Bof!!

      • Graine de piaf Graine de piaf

        Absolument Fenrir ! Virons les professionnels ! mais si nous écrivons une autre constitution un jour ou l’autre, l’homme étant ce qu’il est, de nouveaux professionnels s’installeront, il ne faut pas se leurrer. Est-il si important de se doter d’une constitution ? Moi, j’ai horreur d’être bridée, obligée à… je veux vivre libre sans aucune contrainte hors celles que je me donnerais et je souhaite la même chose aux autres, mais je me rends compte aussi que c’est de l’utopie, alors constitution établie par le peuple ou non, un jour ou l’autre c’est l’esclavage assuré.

        • kalon kalon

          Graine de Piaf, nous sommes aussi des professionnels ! ;-)
          Qui, mieux que nous, sait ce qu’il nous convient pour vivre, non pas heureux, mais libèrés de nos chaînes ? ;-)

        • M.G. M.G.

          Surveille tes propos GDP, tu es en train de virer anar https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yahoo.gif

          M.G.

          • Graine de piaf Graine de piaf

            https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yahoo.gif
            j’ai toujours été une insoumise, révoltée, une pouliche sauvage au grand dam de ma mère qui n’arrivait pas à me dompter, cela n’a pas changé https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yahoo.gif Je crois d’ailleurs que plus je prends de l’âge moins je m’assagis !!

  • kalon kalon

    Je viens de m’inscrire à ce mouvement mais quelque chose me fait « tiquer » !
    Pourquoi on t’ils besoin de mon N° de téléphone ? https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_scratch.gif
    pour revendre leur data à un système de télé-vente ?

  • Ce n’est rien de grave..C’est juste pour t’envoyer des fleurs le jour de ton « Anni ».
    https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_whistle3.gif

    ceci dit sur le ton de la plaisanterie, ne représente pas la réalité des choses..C ‘est pour faire croire à ceux qui nous pistent qui ne nous connaissent pas.

  • ecs

    Bonjour,
    Attention, tam t am est une groupe de gauche qui n’a de cesse que placer en avant de l’actualité, le coté négatif de tout ce qui ressemble a la droite et en comparant cela avec le coté positif de faits de gauche.
    Cette association était invitée avec le représentant des mutualités chrétienne et d’autres sur un plateau télé il y a quelques semaines. Leur discours ressemblait plus a une coloration d’extrême gauche, digne de la vielle URSS.

    Un des animateurs de l’émission, plutôt en RG porté sur le PS à eu une verve assez corrosive vis a vis de ce mouvement.

    N’oublions pas qu’il s’agit d’une année électorale.

    Et lorsque vous comparez (enfin eux, tam t am et chrétiens) le tax shift (réduction de l’impôt de +/-25 a je ne sais plus combien 15/18?) pour les employeurs, avec le financement de la sécurité sociale,…….. je veux bien savoir que cette sécu est financée par les employeurs en RG, mais au bout du compte : ce sont les employeurs qui font vivre les salariés !

    Alors a force de taper sur la tronche du patronat , c’est bien simple, il prend ses clic et ses claques pour produire dans des endroits ou ils ont nettement moins de problèmes (taxes, syndicats,….) pour vendre à qui ??? aux pauvres idiots qui râlent sans cesse en Belgique (et europe).

    Je ne fais pas l’apologie du patronat loin de là. mais lorsque vous voyez la situation actuelle, nos sociétés ne font que passer d’un extrême a l’autre. Et ce n’est pas demain en sanctionnant les patrons, en favorisant l’assistanat, en augmentant les taxes,….. qu’après demain cela ira mieux.

    Il y a des organismes qui n’ont que pour seul but que de semer la confusion. Mais bien sur il est plutôt agréable de croire au pére Noel