La transparence de votre maison exigée…..

A l’heure du tout connecté, de la maison « intelligente », de toutes ces ondes nocives dans lesquelles on va baigner, il faut maintenant, que la maison communique et là ça se corse car, qui dit connecté, dit électricité et….. Linky n’est pas loin. Merci à Jacqueline R pour la découverte du blog de Liliane Held-Khawam.

Avant-propos:

Votre environnement est modifié en profondeur…

Le tout-connecté s’abat sur la planète dans un silence assez problématique.

La collecte de données qui vous pourchasse dans votre intimité est un problème existentiel, et non technique.

Elle  procède d’une volonté politique affichée dans les programmes de transition énergétique.

Quand l’Etat norme de la sorte votre environnement, cela revient à vous condamner à vous y soumettre, faute de quoi vous ne pourrez survivre.

Ce mécanisme « voyeur » qui se met en place découle d’une idéologie déshumanisée qui recherche le contrôle permanent  des comportements humains.

Quid des conséquences lors de constats d’écarts entre les comportements normés requis et ceux qui s’en écartent? Personne n’ose même y penser. Pourtant, il va falloir le faire, et vite.

La gouvernance des Etats appréhende ainsi le citoyen en tant que simple machine informationnelle, avec tout ce que cela suppose et toutes les conséquences que l’on peut imaginer.

Bonne méditation.

Liliane Held-Khawam

Ci-dessous: une vidéo et un texte publiés par des professionnels du bâtiment intelligent

VIDEO publiée par  Actu-Environnement

Les NTIC entrent à l’intérieur des bâtiments et les rendent plus intelligents. Mais sauront-ils pour autant communiquer ? Interopérabilité des systèmes, échange des flux, ce sont là les ingrédients clés pour faire du smart building une des briques de la ville intelligente. Mais en est-on déjà là ?



Bâtiment communicant, SMART BUILDING Alliance
Pour être Smart, le bâtiment doit communiquer !
Cela nécessite la mise en place de capteurs et actionneurs dans chaque pièce pour une gestion automatisée des différents équipements et bien entendu la mise en place de réseaux de communication intra bâtiment. La mesure et le comptage sont incontournables tant pour générer des économies d’énergie qu’assurer le confort des occupants. Des équipements passifs tels que la fenêtre, la porte ou la chaise peuvent eux-mêmes être actifs et contribuer ainsi à rendre le bâtiment communicant de manière intrinsèque.

Une interconnexion des lots (éclairage, accès, éclairage, contrôle d’accès, ouvrants…) entre eux devient une nécessité. Les principaux lots techniques du bâtiment doivent désormais être parfaitement interconnectés pour assurer une parfaite transversalité des différentes fonctions et permettre ainsi une intégration homogène des équipements au réseau tant en aval du compteur qu’en amont.


Gestion active
Longtemps le bâtiment intelligent s’est réduit à la GTC (Gestion Technique Centralisée) qui se limitait à remonter des informations d’état vers un poste de contrôle pour un lot donné (contrôle d’accès, élec, CVC, éclairage, ouvrants…). La GTB a apporté une dose d’automatisme et de monitoring en s’appuyant sur les bus de terrains et des systèmes de supervision mais avec des solutions le plus souvent propriétaires et cloisonnées.

Aujourd’hui, pour atteindre les critères d’efficacité énergétique la GTB a évolué en Gestion Active du Bâtiment. Cela nécessite une interconnexion des différents lots entre eux avec une intrecation des différents équipements entre eux. Avec l’arrivée des ENR dans le bâtiment, La gestion active doit assurer l’arbitrage entre les différentes sources d’énergie en fonction de critères tels qu’ économiques et usages. En France, la Grid Parity sera atteinte entre 2015 et 2017 suivant les régions. Un arbitrage sur l’utilisation de l’énergie à partir du réseau ou des solutions autonomes devra se faire de manière automatique et ne sera efficace qu’à condition que le Bâtiment soit « Smart Grid Ready ».

Parallèlement, la gestion active du bâtiment entraîne une complète mutation de la filière. Cela concerne aussi bien les études et la conception, la construction et la mise en œuvre et enfin la maintenance et l’exploitation des bâtiments. Au-delà de cela tous les circuits parallèles tels que la distribution de produits et solutions sont également concernés. Le cloisonnement entre les métiers tombent et tous doivent se repositionner en acquérant de nouvelles compétences.

Interopérabilité
Il existe aujourd’hui plus de 700 M de m² à rénover. C’est sans doute l’enjeu principal. Ici encore le critère principal est l’interopérabilité. De nombreux bâtiments sont peu équipés ou équipés avec des solutions propriétaires. Il faut désormais les rendre Smart ! La problématique est la même dans le neuf mais plus simple car nous partons d’une feuille blanche. Cela signifie néanmoins la fin des solutions cloisonnées et propriétaires pour une parfaite intégration de ces bâtiments au smart Grid. L’enjeu est de taille.

C’est une des principales missions que la SBA s’est assignée. Les commissions aval compteur et amont compteur vont travailler en coopération avec les différents syndicats et organismes professionnels à l’élaboration de nouveaux référentiels pour label aval compteur « Smart Grid Ready » et amont compteur « City as a Service ».


De profondes mutations sont en cours. Le Smart Building peut et doit être générateur de centaine de milliers de nouveaux emplois avec une forte valorisation de la filière. Ceci doit être et sera autofinancé par les économies d’énergie générées. La réussite de cet immense projet est conditionnée par la fiabilité et la crédibilité de ce nouveau Business Model. La vocation de la SBA et justement d’assister et d’accompagner l’ensemble de la filière dans ce formidable challenge.

http://www.smartbuildingsalliance.org/smart-building/cest-quoi

Publié par Liliane Held Khawam

Voir aussi:

Bitcoin: Attention à l’arnaque. Dossier.

Le besoin pressant de sauver le monde est presque toujours un faux-semblant pour le diriger. John Linder

Agriculture suisse: trop, c’est trop. **Même en Suisse les paysans se suicident et font faillite**

Ne conservez pas votre or dans une banque. Egon Von Greyerz

 

 

 

17 commentaires

  • « tant pour générer des économies d’énergie »: ce genre de réflexion est .. une grossière erreur ? Une vaste entourloupe ? Oui, plutôt cela car la dépense énergétique est et sera bien plus importante avec un tout-connecté ! Rien que le Linky va gaspiller de l’électricité. On encourage les voitures électriques qui vont en faire autant.

    Non, le titre de l’article est bien plus clair: il faut récupérer nos données et en faire une marchandise. Là, ça rapporte.
    Et attention aussi aux données que vous accordez à l’Insee sous couvert d’anonymat. Tout ceci est faux et toutes ces données sont croisées.

  • Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD

    Rappelons L’article no 8 de la convention européenne des droits de l’homme que la France a signé :

    Article 8 – Droit au respect de la vie privée et familiale
    1 – Toute personne a droit au respect de sa vie privée et familiale, de son domicile et de sa correspondance.
    2 – Il ne peut y avoir ingérence d’une autorité publique dans l’exercice de ce droit que pour autant que cette ingérence est prévue par la loi et qu’elle constitue une mesure qui, dans une société démocratique, est nécessaire à la sécurité nationale, à la sûreté publique, au bien-être économique du pays, à la défense de l’ordre et à la prévention des infractions pénales, à la protection de la santé ou de la morale, ou à la protection des droits et libertés d’autrui.

    • M.G. M.G.

      Tu sais bien que les gouvernants s’assoient allègrement sur ces articles, comme sur toutes les lois censées protéger les populations, ce n’est qu’un des aspects du totalitarisme rampant que je dénonçais hier …

      M.G.

  • Et acheter une piece de rechange appelée klystron, cela ne vient a l’idée de personne?
    Bien utilisé la mort du linky sera rapide et improuvable.

  • Ned

    Klystron je ne fais qu’apercevoir l’usage pouvez vous donner un peu plus de « sauce »?
    Merci.

    • Bonjour, je faisais la sieste, une peu longuette. . Tout simplement le faisceau de micro ondes passe sans aucun probleme a travers meme les murs en béton. . Jamais un appareil electronique quelqu’il soit ne pourra resister a 1 000 ou 1 200 watts d’ondes électro magnétique . recherchez sur le net vous avez meme des modes d’emploi.

  • Smart city -> réseau intelligent -> 5G!!!!!!!!!
    https://fr.m.wikipedia.org/wiki/5G

    Une spéciale fulford?!?
    https://5g-ppp.eu/5g-Monarch/
    https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yahoo.gifhttps://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yahoo.gifhttps://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wacko.gif

  • klystron: ça ne doit pas se trouver comme cela, je suppose, et en plus (je parle sans savoir OK), cet appareil doit rayonner et il doit pas faire bon rester à côté, tant qu’il fonctionne et en attendant que la Bête Linky soit anéantie.
    Peterpan suggère la hache, c’est pas mal non plus… Facile, discret, en nocturne bien entendu.
    Perso, s’il s’avérait que je n’ai vraiment pas le choix (au tout dernier moment donc), je résilie mon abonnement à EDF. Point. La bougie, l’eau à chauffer sur le gaz ou dans la cheminée, et tant pis pour le frigo.
    Cela n’empêchera pas les autres problèmes (voisinage, antennes multiples…) mais au moins, ce ne sera pas chez moi.
    EDF sait très bien que la grosse majorité des gens céderont, de peur de ne plus avoir d’électricité, quitte à sentir sa santé se détériorer et à finir avec un cancer. Il y a bien assez de raisons d’en avoir un sans rajouter celle-ci.

  • Graine de piaf Graine de piaf

    Tu as raison Biquette ! j’ai une amie qui malgré tout ce qu’elle sait a renoncé à s’élever contre Linky et Cie de crainte de ne plus avoir de courant, cela l’épouvante. il faut avoir du cran pour s’accrocher et lutter quels qu’en soient les inconvénients possibles… ce n’est pas donné à tout le monde.
    mes autres amis, deux couples, pensent un peu différemment, les uns haussent les épaules en disant que j’exagère, les autres me croient, mais sont incapables de refuser leur petit confort et disent qu’ils sont âgés – pas plus que moi d’ailleurs – et que cela n’a plus aucune importance.