Taxation illégale du RSA : Le Conseil d’État confirme l’arnaque …

Si vous êtes concernés, vous pouvez contacter l’association Actu-Chômage. Merci X’yd..

Depuis près de 10 ans, notre association s’insurge de la taxation abusive de l’épargne des allocataires du RSA par les CAF/Départements. Le Conseil d’État confirme le bien-fondé de nos actions et mobilisations.
Le 14 juin dernier, le Conseil d’État a rappelé que le calcul du RSA doit prendre en compte les revenus issus de placements producteurs d’intérêts (par exemple ceux tirés d’un Livret A) et non un taux forfaitaire de 3% sur ces placements producteurs d’intérêts.

Concrêtement, le RSA doit être amputé de 75 € par an quand on détient 10.000 € sur un Livret A rémunéré à 0,75%, et non de 300 €, taxation ILLÉGALE qu’appliquent souvent CAF et Départements.

Notre association dénonce depuis sa mise en place cette amputation abusive de l’épargne des bénéficiaires du RSA qui, selon nous, a permis aux CAF/Départements d’économiser des dizaines de millions d’euros par an (probablement des centaines).

La procédure engagée par notre Ami Romain devant le Tribunal administratif – qui s’est soldée par un jugement favorable – a certainement pesé dans ce rappel à l’ordre, ainsi que les démarches que nous – APNÉE/ACTUCHOMAGE – entreprenons depuis la mise en œuvre du RSA… sous Sarkozy.

Le dossier récemment publié par Mediapart, illustré de nos témoignages, a aussi contribué à clarifier une situation confuse.

Il aura donc fallu près de 10 ans pour obtenir officiellement gain de cause. Pour autant, il n’est pas certain que tous les départements s’y plient. Les sommes en jeu sont considérables même s’il s’agit de 10, 20 ou 30 € taxés abusivement par mois. Sur l’année, cette taxation ILLÉGALE peut s’élever à 150 ou 200 € par allocataire (souvent plus).

Si 100.000 bénéficiaires sont concernés, les montants sont de l’ordre de 15 à 20 millions par an. Sur 10 ans, entre 150 et 200 millions. Et nous sommes là dans une hypothèse basse. De nombreuses personnes attestent avoir été taxées (et l’être toujours) de 600 € par an ou plus, en fonction de leur épargne.

On comprendra dès lors que cette taxation illégale des RSAstes a permis aux CAF et aux Départements d’économiser des centaines de millions d’euros sur le dos des plus fragiles, comme nous l’envisagions en juin 2016 – RSA : Gouvernement, départements et CAF arnaquent les démunis !

APNÉE/Actuchomage

Voir aussi:

 

Calculs obscurs et illégaux : le Grand Bazar du RSA

Coupables de Haute Trahison mais jamais jugés !

Giscard, Chirac, Sarkozy, Hollande, tous coupables mais jamais traduits devant la Cour de Justice pour avoir trahi le Peuple souverain.

4 commentaires

  • Cyrildu44

    Heureusement que ce procédé est illégal.
    Après avoir touché le SMIC pendant des années, et épargné près de 10 000 euros, il était normal que je touche le RSA dans sa totalité au moindre pépin (licenciement, démission, arret maladie longue durée, etc…).

    Cette frénésie a vouloir toujours taxer l’épargne a pour but de maintenir les gens dans l’assistanat c’est à dire de les manipuler tout simplement.

  • suzanna

    Moi j’ai mon épargne hors des banques et de leur bidules qui ne rapportent rien, pour justement éviter de qu’au final je perde de l’argent.

  • engel

    C’est normal que les riches qui ont 10.000 balles à la banques payent pour les pauvres qui n’ont rien…. Quand même merde, la solidarité, hein!!!https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yahoo.gif

    Comme quoi…

  • Je savais bien que la CAF prend en compte l’épargne, mais pas le système de calcul. De plus, je trouve tout aussi illégal d’exiger la déclaration de ce qu’elle considère un revenu alors que le livret A est à 0.75%, ce qui est bien en-dessous de l’inflation. Où y a t-il revenu dans ces cas ? Pour moi, un revenu est ce qui est supérieur à l’inflation: là on commence à gagner un peu d’argent. Mais pas en-dessous !

Laisser un commentaire