10 Anciennes Civilisations que l’Histoire a Oublié …

Une série de vidéos, qui présentent les 10 plus importantes choses à retenir sur des sujets divers. Le sous titrage français est approximatif mais compréhensible. Ce sont des vidéos courtes, qui donnent envie d’aller plus loin dans la recherche.

Mise en ligne par Juste Pour Info

Extrait de la liste proposée:

10 ARTEFACTS FASCINANTS aux origines MYSTÉRIEUSES

10 Livres ANCIENS qui PROMETTENT des POUVOIRS SURNATURELS

10 choses mythiques qui ont réellement existé

10 Mystères Scientifiques encore non Résolus

Les 10 Plus Grands Hackers de Tous les TEMPS

 

 

22 commentaires

  • utoro

    Merci, cela rappelle bien qu’une civilisation ça nait et puis ça disparait…

    • supermouton supermouton

      Ca veut aussi dire que la fin d’un mode de civilisation n’est absolument pas la fin de l’espère humaine… C’est juste un changement de « parasites » aux manettes :-)

      • quantum

        Salut!
        Prarasrisrisriiiitres…?
        Mmmm…
        Vidéo Maurice Brunet,pour ceux qui pourraient aimer.
        Il reste laconique sur ces sources,mais ces visions ne sont pas communes,…
        « D’où vient la religion islamique? »
        http://www.youtube.com/watch?v=WtAlGFHO-mE

      • utoro

        Faut pas être si pessimiste :-) Justement on pourrait avoir une civilisation sans parasite aux manettes comme vous dites mais je pense qu’il va falloir que l’espèce évolue un peu…

      • Planete bleu Planete bleu

        Beaucoup oublie que les civilisations anciennes, qui ont disparues n’occupaient qu’une partie d’un continent. Notre civilisations à notre époque est pratiquement mondialisé. Elles ont disparue pour différent facteur, notamment à cause de la destruction de leur environnement et c’est ce que nous sommes entrain de faire à notre époque. Mais là c’est planétaire, alors où les survivants iront-t’ils supermouton, quand tout s’effondera?

  • Bonjour,
    Le monde de Pount était déjà un mystère au temps de l’Égypte ancienne. Elle intriguait les pharaons qui y voyait une civilisation très avancée, et surtout très riche. C’est la pharaon Hatshepsout fille de Thoutmosis I qui sera la 1er à monté une expédition pour aller à la recherche du pays de Pount. Elle fera construire une flotille importante, l’une des 1er à pouvoir prendre la mer haute. Elle sera donc la 1er à tiser des liens commerciaux avec le pays de Pount. Pour celer les liens, la reine de Pount, offrira à l’Égypte des sacs d’encens, des épices, des gommes aromatiques, de l’or, de l’ivoire, de l’ébène, des peaux de panthère,…

    Le pays de Pount se trouverait quelque part entre la Somalie, la Nubie et l’Éthiopie, certains le situent même dans le voisinage de ce qui est actuellement le Yémen.

    Pour reconstituer l’itinéraire choisi les égyptologues se sont basé sur la traduction d’un seul mot pour ainsi dire. l’hiéroglyphe wAD wr, (litt : le Grand-Vert) par « la Mer ». Pour aller à Pount, disaient les égyptiens. L’itinéraire aurait été ainsi; ils auraient descendu le Nil jusqu’à Coptos, ensuite démonté les bateaux. Ils les chargèrent sur des dromadaires, descendirent le Ouadi Hammamat jusqu’à Qoseir sur la Mer Rouge, à 200 km de là. Et arrivèrent enfin à Pount.

    Texte et recherches de Orné

    • Mata Hari Mata Hari

      Bonjour les ME http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_bye.gif

       » Hatchepsout fils de Thoutmosis I  » Non Akasha, Hatchepsout  » Fille de  » Thoutmosis I, c’était une femme http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wink.gif

      • Bonjour Mata,

        autant pour moi, je le sais en plus, la bourde, merci de le rappeler j’ai écrit LA PHARAON EN PLUS (argh).

        Voilà j’ai corrigé. (sourire gêné)

        mais c’est Orné qui écrit pour l’instant Mata

        Orné

  • triadeus

    Le plus grand des pouvoirs et l’absence de pouvoir
    ceux qui savent comprendront

  • Graine de piaf

    « 10 Mystères Scientifiques encore non Résolus  »

    que de fautes d’orthographe sur ce site. je ne comprends pas les personnes qui créent des sites en n’ayant pas une orthographe correcte ! parfois une faute par-ci par-là, ou une erreur typographique, cela se comprend, mais là… pourtant tous les PC ont des correcteurs pourquoi diable ne s’en servent-elles pas ? et puis se relire ne coûte rien qu’un peu d’attention.
    je suis sévère mais tellement lasse de voir notre belle langue écorchée sans arrêt… en outre, il faut parfois relire deux fois, sinon plus, une phrase pour comprendre,enfin, ce que l’auteur a voulu dire.
    Donc, s’il y a si peu de sérieux au niveau écriture, je me pose beaucoup de questions sur celui des sujets…

  • Planete bleu Planete bleu

    Faut-il redouter un effondrement de notre civilisation ?

    http://www.youtube.com/watch?v=mtfcGKum4RM

    Le choc d’une tribu d’Amazonie en voyant notre civilisation.

    http://www.youtube.com/watch?v=hPCw6tQBLkI

  • Planete bleu Planete bleu

    La civilisation matriarcale dravidienne de l’Indus : un paradis pacifique urbain détruit par les aryens

    http://matricien.org/geo-hist-matriarcat/asie/indus/

    Extrait:

    Une civilisation sans mariage et sans prostitution

    L’Inde, de par les invasions aryennes dont elle fut victime, connaît deux types de civilisations. Le premier, le plus ancien, nommé « civilisation de l’Indus » a laissé au Ve millénaire av. J.-C. des traces dans des villes archaïques très surprenantes : Harappa et Mohenjo-Daro. Ses vestiges révèlent un monde totalement étrange que les archéologues tentent d’élucider, de restituer. Il semble qu’il s’agissait d’une société gentilice (tribale), sans mariage, sans état, plutôt pacifique, tournée vers le culte des ancêtres. Ignorant le mariage et la famille conjugale, cette société semble aussi avoir ignoré la prostitution; le type de prostitution [dite « sacrée »] a existé dans certaines civilisations anciennes, mais il ne semble pas que cela ait été le cas en ce qui concerne la civilisation de l’Indus. Des serpents sacrés, des déesses et des figurines de femmes se retrouvent sur des sceaux et font penser aux Divinités-Mères.

    Un peuple pacifique et égalitaire

    Ce peuple agricole, pacifique et lettré n’a laissé aucune trace d’activités militaires. Les villes n’étaient pas fortifiées. Les archéologues ont établi que ni armements, ni remparts n’existaient avant le patriarcat. Cette société ignorait la division en classes sociales. Quant à la religion, il n’en reste que des traces fugitives. La statuaire révèle le culte de la maternité, d’un « roi-prêtre » ainsi que d’une divinité cornue ithyphallique. : statuettes assimilées souvent à des déesses-mères, amulettes, représentations de mise à mort d’un buffle d’eau. Mais aussi des arbres sacrés et d’un « proto-shiva », un homme cornu à plusieurs têtes en position yoguique. Certains spécialistes y voient des prémices de la religion hindoue et du jaïnisme.

  • Planete bleu Planete bleu

    Patriarcat et Matriarcat qu’est ce qu’est ?

    http://www.youtube.com/watch?v=Y6DGYjrEnTc

  • rhubarbe

    Une des videos,celle à fautes d’orthographe,relate le cas de Glozel dans l’Allier ou Emile Glozel a fait une découverte étonnante et surtout dérangeante… Tapez Glozel et devinez pourquoi. Même la préhistoire doit être RECTIFIEE !Rendez vous compte:l’écriture aurait été inventée ici et non en Asie Mineure

  • Planete bleu Planete bleu

    Le tabou de la matrilinéarité

    http://philippe.annaba.free.fr/Letaboudela-matrilinearite.html

    Extrait:

    Après des millénaires de soumission, la femme a oublié ses pouvoirs passés. Les pouvoirs qu’elle détenait lorsqu’elle était l’instrument de l’Esprit de l’univers, de l’harmonie de la nature, avant la victoire des mâles. Depuis sa déchéance, elle a été conditionnée, par les pères et les maris, à oublier ses souffrances et les injustices dont elle est victime.

    « Après avoir étudié la condition des femmes dans tous les temps et dans tous les pays, je suis arrivé à la conclusion qu’au lieu de leur dire bonjour, on devrait leur dire pardon. » Alfred de Vigny

    Les hommes (les mâles), ont usurpé le pouvoir que la nature justement, avait donné aux femmes. Ils ont toujours peur qu’elles arrivent à le reconquérir. Parce qu’à l’origine, la société humaine comme la plupart des sociétés animales, était matrilinéaire. La seule divinité , la divinité primordiale, c’était la Grande Déesse. Les déesses Mères sont les manifestations les plus anciennes de la divinité (Edwin Oliver James, 1888-1972, historien des religions). La grande Mère c’est la fondatrice permanente, hors du temps, en quelque sorte immortelle.

    « Tout le monde, pratiquement, sait qu’aujourd’hui les deux menaces de mort les plus immédiates sont la surpopulation et la destruction des ressources ; un peu moins connaissent l’entière responsabilité du Système mâle, en tant que mâle (et non pas capitaliste ou socialiste) dans ces deux périls ; mais très peu encore ont découvert que chacune des deux menaces est l’aboutissement logique d’une des deux découverte parallèles qui ont donné le pouvoir aux hommes voici cinquante siècles : leur possibilité d’ensemencer la terre comme les femmes, et leur participation dans l’acte de reproduction.
    Jusqu’alors, les femmes seules possédaient le monopole de l’agriculture et le mâle les croyait fécondées par les dieux. Dès l’instant où il découvrit à la fois ses deux possibilités d’agriculteur et de procréateur, il instaura ce que Lederer nomme « le grand renversement » à son profit. S’étant emparé du sol, donc de la fertilité (plus tard de l’industrie) et du ventre de la femme (donc de la fécondité), il était logique que la surexploitation de l’une et de l’autre aboutissent à ce double péril menaçant et parallèle : la surpopulation, excès des naissances, et la destruction de l’environnement, excès des produits.
    La seule mutation qui puisse donc sauver le monde aujourd’hui est celle du « grand renversement » du pouvoir mâle que traduit, après la sur-exploitation agricole, la mortelle expansion industrielle. Non pas le « matriarcat », certes, ou le « pouvoir aux femmes », mais la destruction du pouvoir par les femmes. Et enfin l’issue du tunnel : la gestion égalitaire d’un monde à renaître (et non plus à « protéger » comme le croient encore les doux écologistes de la première vague). »
    Françoise d’Eaubonne

    • Lilith Lilith

      pourtant au tout début de l’humanité la majorité des sociètée était matriarcale ce n’est qu’a l’avenement des religions monothéistes que la socièté patriarcale est devenu le modèle de sociètée.

      • Planete bleu Planete bleu

        Tout a fait Lilith, tu vois ou ont en ai rendu avec nos société patriarcale. Les hommes ont détruit les sociétés matriarcales pour prendre le pouvoir, créer leur propre Dieu et ils sont pas près de le lâcher ce pouvoir (regarde ce qui se passe passe dans la religion catholique), pour ça ils ont rendu la femme esclave de l’homme. Depuis ce n’est que guerre, destruction de l’environnement, viol, avilissement de la femme ect… Sous des airs de civilisation la femme n’est pas mieux traité en France à notre époque

        Le sexisme de l’Eglise, une bonne vieille tradition

        http://www.libre-penseur-adlpf.com/article-le-sexisme-de-l-eglise-une-bonne-vieille-tradition-115225970.html

        Extrait:

        Décidément, Hervé Bazin avait bien raison d’écrire : « il est significatif que le statut de la femme demeure à peu prés inchangé là où les religions sont encore très puissantes. Partout ailleurs, il est remis en question ».

        Une pluie de sexisme s’abat sur la France !

        http://www.osezlefeminisme.fr/article/une-pluie-de-sexisme-s-abat-sur-la-france

  • Lilith Lilith

    Excellente série de reportages a vous proposer cela à été diffuser sur ARTE samedi….

    Quand Homo Sapiens peupla la terre

    Les plus anciens membres de l’espèce Homo sapiens ont été découverts en Afrique de l’Ouest. Des recherches récentes suggèrent pourtant que les hommes modernes seraient apparus simultanément dans plusieurs régions d’Afrique. En outre, nos ancêtres ont continué de se reproduire avec d’autres sous-espèces d’Homo, amplifiant leur diversité génétique.

    Métissage salvateur

    À la lumière des découvertes archéologiques les plus récentes et grâce à l’analyse désormais possible de l’ADN ancien, cette série raconte sous un nouveau jour comment notre espèce est apparue il y a environ 200 000 ans en Afrique pour peupler ensuite tous les continents. Nous avons longtemps cru que nos ancêtres ne s’étaient pas rapprochés des espèces plus « archaïques » comme Neandertal, Homo erectus ou Denisova. Il s’avère aujourd’hui qu’Homo sapiens serait hybride, issu de croisements avec ces espèces. Un métissage salvateur.

    http://www.arte.tv/guide/fr/050567-001/quand-homo-sapiens-peupla-la-planete-1-5