L’origine insolite des attrape-rêves

Un peu de culture et de poésie avec les attrape-rêves et leur origine, car combien d’entre-nous peuvent se vanter de connaître la petite histoire? Au moins pour briller en publique? Donc, quitte à se détendre un peu avec un sujet, autant le faire en pensant aux amérindiens qui ont déjà bien trop souffert

Vous avez un attrape-rêves au-dessus de votre lit, à l’entrée de votre maison ou au-dessus large-500x667d’une fenêtre ? Ils sont si jolis que nous adorons les accrocher partout.

Selon la légende, ils permettent de filtrer le monde onirique et de canaliser les émotions positives tout en enfermant les émotions négatives, c’est-à-dire en attrapant nos cauchemars dans leur toile.

Dans cet article, nous vous invitons à découvrir avec nous une croyance populaire qui se base sur un mythe des plus intéressants.

Le peuple ojibwé et les attrape-rêves

Les attrape-rêves ou les « capteurs de rêves » trouvent leur origine chez les Ojibwés, un peuple natif d’Amérique qui, dès le début des années 60, a commencé à vendre cet objet confectionné manuellement, aux touristes qui visitaient leurs réserves.

Ces magnifiques objets artisanaux font partie de la culture et de la tradition de ce peuple.

Les Ojibwés sont originaires d’Amérique de Nord, et vivent principalement dans l’Ontario, le Wisconsin, et le Minnesota.

Pour élaborer les attrape-rêves, ils utilisaient des fibres d’ortie qu’ils nouaient à un anneau circulaire ou en forme de larme pour confectionner ce qui ressemble à une toile d’araignée.

Ils utilisaient également du bois de saule, et les attrape-rêves étaient en général de petite taille (un diamètre de plus ou moins 10 centimètres).

Ils les ont commercialisés dans l’idée que grâce à eux, les personnes ne feraient plus de cauchemars, et seraient protégées des mauvaises énergies et des esprits malveillants.

Curieusement, beaucoup de tribus natives critiquèrent les Ojibwés pour la vente de ces objets.

Ils disaient que l’acte commercial détruisait la valeur authentique, mystique et spirituelle des attrape-rêves, car les touristes ne les achètent que pour des raisons décoratives.

Malgré les critiques, les attrape-rêves furent les objets les plus vendus en Amérique dans les années 60, et envahirent rapidement le monde entier.

Le but des attrape-rêves

Les attrape-rêves doivent être accrochés au-dessus de la tête de lit ou au-dessus du berceau des enfants.

Ils ont pour mission de dissiper les cauchemars ou ces pensées négatives que nous avons de temps en temps.

Pour le peuple ojibwé, ces objets fonctionnent de la façon suivante :

  • Les attrape-rêves veillent sur notre sommeil. Pendant que nous dormons, les cauchemars et les mauvaises sensations restent bloquées dans la toile centrale.
    Les rêves et les sensations positives descendent le long des plumes avant d’arriver petit à petit jusqu’à nous.
    Lorsque le jour se lève, les douces lueurs du soleil font disparaître les cauchemars pour toujours.
    Un beau concept, n’est-ce pas ?

De plus, pour les Ojibwés, cette tradition des attrape-rêves se fonde sur une belle légende.

Le personnage central était une magnifique femme appelée Asibikaashi. 

Elle est également connue sous le nom de « femme araignée » et, loin d’avoir une connotation négative, cette merveilleuse femme prenait soin de toutes les créatures de notre monde.

Elle se penchait sur le berceau ou sur le lit des petits enfants pour tisser une toile invisible de fils fins et délicats, capables d’attraper n’importe quel cauchemar et de le faire disparaître.

Rien de mal ne peut arriver à une créature tant que Asibikaashi est avec elle.

Tous les éléments négatifs restent emmêlés dans ses toiles jusqu’au petit matin, lorsque les premiers rayons du jour viennent renouveler tout ce qu’il y a de bon sur Terre, et font disparaître le mauvais.

Nous devons préciser qu’il existe une autre version quant au fonctionnement des attrape-rêves.

Le peuple des Lakotas leurs donnait toute une autre signification, qui vous intéressera peut-être:

  • Les cauchemars et les énergies négatives passent à travers la toile jusqu’à disparaître, alors que les bons rêves restent bloqués dans la toile centrale pour, ensuite, descendre lentement le long des plumes.
    Lorsqu’ils touchent enfin notre esprit, ils nous enveloppent d’un sommeil paisible et réconfortant.
    Le mal s’évanouit et le bien reste prisonnier de l’attrape-rêves.

Les attrape-rêves sont, sans aucun doute, une belle tradition.

Nous ne pouvons pas vous garantir qu’ils éloigneront les mauvaises énergies, mais que cela soit vrai ou non, il est toujours agréable d’en avoir autour de nous.

De plus, il est intéressant de connaître leur origine, leur tradition et leur histoire.

C’est également un moyen simple de rendre un petit hommage aux tribus nord-américaines, en maintenant en vie leur héritage.

Peu importe leurs couleurs ou leurs formes, il est toujours agréable d’avoir un attrape-rêves chez soi !

Source: Améliore ta santé

 

15 commentaires

  • Graine de piaf

    j’ai un « capteur de rêves » depuis longtemps, je ne connaissais que ce qu’en disent les Lakotas.
    merci Benji pour ce joli moment. http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_bye.gif

  • SURICATE

    Jolie transmission d’une tradition ! Ma fille a eu recours à cet objet magique.

    Il faut absolument que je pense à en faire l’acquisition face à tous les cauchemars que je fais depuis la HOLLANDIE.

    MERCI !

  • Eaglefeather Eaglefeather

    Femme-Araignée ou Naste Estsan chez les Hopis est la Déesse de la Terre. Elle est à l’origine de la création des animaux et des humains avec l’aide de Tawa le Dieu Soleil.

    Elle est également connue dans divers autres cultures, sous différentes appellations comme, Arachné, Shiva ou encore Vishnou.

  • Baltazar Baltazar

    Ha….. ! quand la pensée vagabonde l’animal est au aboie l’instinct épie l’ombre se forme l’antre s’ouvre tout prend confusion jusqu’à un point : le réveil .

  • Dubitatif

    pas moyen mais JAMAIS de me souvenir de mes rêves !
    pas de cauchemars non plus …c’est grave docteur ?

    bon faut dire que je dors que 2 heures par nuit max 4 quand C
    la grasse matinée ce qui explique cela ?

    ou alors… je rêve debout ! j’en suis certaine !

    et c’est mieux, non ? http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_rose.gif

  • Bonsoir les amis :)

    Pour protéger notre sommeil, on utilisent aussi ce qu’on appelle une barre atlante.

    http://www.cinquiemeregne.com/+_la_barre_atlante.html

    C’est un objet incroyable réservé à la base aux initiés, cela fait partie des anciennes technologies antiques. Et son efficacité est éprouvée.

    Quand on dédie sa vie à la spiritualité et à l’ésotérisme, il est important de bien se protéger, surtout quand on travaille beaucoup sur notre évolution spirituelle. Et la barre atlante remplit bien se rôle.. On peut aussi utiliser des pierres de protection. Ou des pyramides en Quartz qui absorbent très bien les mauvaises énergies ambiante. Surtout si vous faites des rituels, ou des rêves lucides et sorties de corps et projections mentales. Ou de la méditation.

    Ce qui est efficace aussi ce sont les sceaux. mais c’est un peu plus complexe comme concept…http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wink.gif

    Akasha.

  • Je connais un magasin à Marseille où il y en a de magnifiques, pas trop chers.

    Oui, on peut les faire soi-même, mais à mon sens, il est bon alors de les faire dans le bon état d’esprit, voire avec une prière.

    C’est vrai, il y a des pierres de protection qui fonctionnent bien, notamment le quartz rose, avec une autre qui m’échappe pour le moment. Mais il ne faut pas oublier de les passer sous l’eau et de les mettre au soleil le lendemain.

    Pour ce qui est des Atlantes, attention: il y a des canaux énergétiques et le canal atlante est un ancien canal qui ne correspond pas à tout le monde. Il faut voir comment on se sent dans un canal ou dans l’autre.
    J’ai constaté que les Atlantes reviennent de plus en plus. Je ne sais pas si c’est positif ou non au plan énergétique.

    • Oui tu fais bien d’émettre une mise en garde, tu n’as pas tord, il faut voir comment on ressent certains ustensiles. C’est un peu pour ça que je disais que c’était réserver aux initiés au départ, mais comme on fait commerce de tout…Chez-nous ça va, on l’a placé il y a deux ans environs, et on est bien en harmonie.

      Akasha.

  • vico

    j’en avait un!
    Aucune différence? PERSO! Mais bon.. http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_unsure.gif
    effet placebo? inconscient? la commercialisation est déjà obselete à avoir chez soit ! Autant ce le procuré direct ou le faire soit même.