E-cigarette : des risques infimes comparés au tabac

Décriée, considérée comme étant autant voire plus cancérigène que le tabac classique, la cigarette électronique serait en fait 95% moins nocive que la cigarette traditionnelle, pas sur que la mafia du tabac apprécie cette étude qui lui fait perdre beaucoup d’argent. bien sûr, il reste une marge de prudence car les effets exacts à long terme ne sont pas connus, mais indéniablement, le danger est moins grand puisqu’il n’y a pas la combustion du papier comme de matières ouvertement nocives. Autre souci, c’est que si beaucoup de personnes ont tenté de passer à la cigarette électronique, peu y sont parvenues faute de bons conseils ou matériel suffisant, chose que nous verrons dans la suite de l’article.

la-cigarette-electronique

Sujet de controverse, l’innocuité de la cigarette électronique nourrit le débat scientifique. Ainsi depuis plusieurs mois, la composition des e-liquides et l’entrée dans le tabagisme sont pointés du doigt par les détracteurs de ce dispositif. Or selon une étude anglaise publiée ce 19 août, la vapoteuse serait 95% moins dangereuse que la cigarette classique. Résultat, les autorités britanniques de santé publique recommandent son usage dans le sevrage tabagique.

« La cigarette électronique est 95% moins dangereuse que le tabac et peut donc être efficace pour arrêter de fumer », expliquent les auteurs d’une étude indépendante rendue par le Public Health England (PHE), les autorités britanniques de santé publique. L’e-cigarette pourrait donc diminuer la prévalence du tabagisme chez les adultes et les jeunes. D’autant plus que contrairement à la cigarette, « la vapoteuse n’entraîne pas la combustion des substances toxiques émanant du tabac ».

Une importante réduction du risque à prendre en compte donc. Mais les scientifiques restent prudents. « On ne connaît pas exactement la nocivité des e-liquides, la qualité de ces composants est encore mal évaluée », reconnaissent les Prs Ann McNeill (King’s College London) et Peter Hajek (Queen Mary University of London).

Article en intégralité sur La dépêche

Maintenant, voyons comment nous arrêter réellement de fumer avec la cigarette électronique, ou du moins, comment augmenter nos chances pour cela.

La promesse qui nous est faite lorsque nous devenons acquéreur d’une cigarette électronique, c’est que nous allons pouvoir au final abandonner la cigarette traditionnelle, et comme beaucoup, pour tenter d’arrêter de financer le gouvernement ainsi que quelques mafias légales, j’ai pris une cigarette électronique directement dans un bureau de tabac, et comme beaucoup, j’ai fini déçu. Ce que nombre de personnes ignorent, c’est que le fait d’acheter une cigarette électronique ne fera pas de nous des non-fumeurs si la cigarette électronique ne répond pas à nos besoins!

On ne va pas donner une petite pelle de plage en plastique à un jardinier pour s’occuper de ses plantations,  elle peut suffire à une personne pour un plan de tomates en pot ou pour un petit carré de terre,  mais n’est pas adapté au plus grand pour travailler la terre. La cigarette électronique suit le même principe,  non adaptée aux besoins d’un fumeur,  celui-ci a peu de chance d’arriver à arrêter la cigarette traditionnelle.

arret-cigarette

Nous allons donc détailler ici chaque élément de la cigarette électronique de manière simple, afin que le plus grand nombre comprenne quels points sont à prendre en compte, puisque ce n’est pas la cigarette électronique qui vous fera arrêter de fumer, mais les choix que vous aurez fait pour celle-ci, elle ne se limite pas à ce que le débitant de tabac qui n’y connait pas grand chose au final va vous vendre, le domaine est plus complexe, ce n’est d’ailleurs pas pour rien que des boutiques spécialisées existent…

La batterie:

La batterie est un des éléments clés de la cigarette électronique, elle permet de chauffer la résistance située dans le réservoir, et de transformer part ce biais le liquide contenu dans celui-ci en vapeur aromatisée.

Le point important pour la batterie est l’ampérage de celle-ci, trop faible elle ne permettra pas une diffusion suffisante de vapeur et d’arôme, alors que ce sont eux qui vont devoir rivaliser avec votre cigarette classique. Cela joue également la durée d’utilisation avant recharge, avec un ampérage trop faible, vous risquez de vite tomber en panne de batterie et il faudra la recharger plus souvent. Plus l’ampérage indiqué en milliampères/heure sera important, et plus vous pourrez profiter de votre cigarette électronique sans avoir à passer par la case chargeur.

Un point que vous pouvez prendre en compte également, le mode de charge de la batterie puisqu’il existe deux types de batteries dans le domaine, une se charge « par le haut » et devient donc indisponible le temps de la charge, la seconde se chargeant « par le bas », et vous permet ainsi de pouvoir continuer à vapoter durant la charge.

Enfin, dernier point à prendre en compte, le réglage possible du voltage de la batterie, certaines proposent cette possibilité relativement pratique, puisque en modifiant ce réglage, vous allez pouvoir agir sur le comportement de la résistance mais également la saveur de l’arôme et la quantité de vapeur délivrés.

 

Le réservoir:

Le réservoir va accueillir le liquide aromatisé qui va vous permettre de vapoter, et idéalement d’arrêter de fumer. Plusieurs types de réservoirs (ou tanks) existent, sachant qu’un des points importants reste la position de la résistance dans celui-ci, suivant celle-ci, l’utilisation sera différente. Une résistance située en bas du réservoir permet d’avoir une « vapeur froide », idéal pour les arômes sucrés, une résistance située en haut du réservoir délivre plutôt une « vapeur chaude », plus adaptée pour les saveurs salées, tabac, ou café.

L’idéal reste un réservoir démontable, contrairement aux réservoirs jetables bien moins intéressants et pourtant distribués de partout. Le réservoir démontable permet un nettoyage complet de celui-ci, mais également de changer la résistance si celle-ci a un problème. Le tout sera au final bien plus économique sur la longueur que le modèle « jetable ».

Autres points importants:

  • la matière avec laquelle votre réservoir est créé, en plastique la durée de vie sera moindre par rapport au pyrex plus résistant par exemple, mais le prix s’en ressent également. On a pas la qualité sans rajouter quelques euros…
  • La contenance du-dit réservoir, trop gros il pourra vous sembler encombrant, trop petit il faudra le recharger souvent en liquide. Sachez choisir le juste milieu qui vous convienne vraiment.
  • Un détail toujours intéressant, le fait que le niveau de liquide soit complètement visible, certains modèles de réservoir offrant une vision assez réduite du niveau, à éviter pour débuter avec la cigarette électronique.

Pour ce qui est du type de tank, il en existe plusieurs, le « clearomiseur » et le « cartomiseur » principalement. Le choix est avant tout une affaire de gout, suivant les besoins, les envies, les arômes choisis au final. Le cartomiseur étant plus « personnalisable » puisque le « bloc-résistance » appelé également atomiseur est vendu à part. Opter pour le type « cartomiseur » permet surtout de personnaliser sa cigarette pièce par pièce, et d’avoir un modèle perso qui au niveau du design, correspond à ses gouts.

 

La résistance:

La résistance est à acheter séparément pour « dépannage » si jamais vous avez décidé de prendre un clearomiseur démontable. Au lieu d’acheter l’ensemble comme cela arrive avec les cartouches jetables qui au fil du temps vous reviendront assez cher, le simple fait de pouvoir changer la résistance dont le prix peut varier suivant le modèle sera,de toute manière, plus économique sur la longueur.

Chaque modèle de réservoir ayant son type de résistance, le modèle à acheter le sera en fonction de vos choix précédents. Il faut savoir deux choses sur les résistances:

  • En fonction du voltage de la batterie, vous aurez un rapport saveur/vapeur différent, allant jusqu’à une saveur de brûlé si le voltage est trop important pour la résistance
  • Une résistance trop faible chauffera beaucoup mais aura une durée de vie moindre

Privilégiez un juste milieu, un voltage entre 3.3v et 4.3 volts étant correct, avec un niveau de résistance adéquate. Pour cela, aidez-vous de ce tableau, cela vous permettra également de mieux choisir la batterie et le clearomiseur.

tableau-puissance

Le « Drip tip »:

Pas besoin de chercher à se compliquer la vie avec la drip tip, qui n’est que l’embout de la cigarette électronique, celui que vous porterez à vos lèvres pour vapoter. La seule chose à savoir sur ceux-ci, c’est que suivant la matière avec laquelle il est constitué, votre plaisir sera différent. Le plastique vous permettra d’avoir un embout à une température toujours agréable contrairement au métal qui peut vous donner une sensation de froid sur les lèvres lors de la première bouffée, la rolls du domaine étant le téflon, pas de sensation de froid et une matière très intéressante pour un drip tip. En résumant:

  • Drip tip en plastique: température toujours idéale sur la lèvre et un encrassage certain suivant les liquides utilisés.
  • Drip tip en métal: meilleur que le plastique pour le nettoyage, mais peut laisser une sensation de froid sur la lèvre.
  • Drip tip en teflon: le meilleur compromis dans le domaine, pas de sensation de froid, aucune adhérence au liquide et un nettoyage idéal.

Pour les formes, elles ne jouent principalement que de manière subtile sur le vapotage, surtout pour débuter, mais cela ouvre la voie à de grandes possibilités au niveau personnalisation, pour se démarquer d’autrui en fait…

N’oubliez pas que le seul véritable but du drip tip est de pouvoir vapoter, ensuite, pour l’apparence, c’est surtout une chose secondaire. Veillez par contre à ce que votre drip tip soit complètement compatible avec votre réservoir, certains modèles pouvant être plus ou moins exotiques.

 

Les liquides « tout-prêts » et les « DIY » (Do it yourself):

Quel liquide choisir? Car si les composants de la cigarette électronique sont importants, le choix du liquide est capital, c’est lui qui va devoir rivaliser avec votre cigarette aux 1000 additifs toxiques! Si nombre de saveurs peuvent vous séduire, certaines étant très originales, vous devez penser que seul une saveur que vous pourrez vapoter TOUS LES JOURS vous permettra de ne pas limiter l’expérience de la cigarette électronique à quelques jours seulement. Bien sur, vous pourrez prendre du plaisir avec une saveur « café » par exemple, mais allez-vous vous sentir de vapoter avec cette saveur tous les jours, toute la journée et cela pendant 3 mois?

De plus, mieux vaut éviter de se tromper sur le dosage nicotinique du liquide. Attaquer avec un dosage nicotinique trop faible voire nulle pour un gros fumeur n’aidera pas à arrêter, un dosage trop fort pour un fumeur occasionnel ne sera pas l’idéal non plus.

En règle générale, voilà les choix qui sont mis à votre disposition, le mieux étant quand même de se référer avant tout au taux de nicotine affiché sur votre tabac habituel (au pire, regardez ici):

  • De 0 mg/ml : pas de nicotine
  • 6 mg/ml: Faible quantité de nicotine pour les petit fumeur ou ceux ayant fortement réduit, l’équivalent d’une cigarette extra light
  • 11/12 mg/ml: Dosage correspondant le mieux au fumeur moyen, ni trop doux, ni trop fort, l’équivalent d’une cigarette light.
  • 16/18 mg/ml: un liquide relativement fort en nicotine, destiné aux gros fumeurs, l’équivalent d’une cigarette normal/forte.
  • 19,6 mg/ml: Le plus fort au niveau nicotine, pour les très gros fumeur (2 paquets/jour?).

Ces liquides seront une bonne base, le nombre d’arômes conséquent, une bonne solution en règle générale, surtout que ces produits sont trouvables de partout. Ne vous attendez quand même pas à des miracles, car par exemple, si vous êtes habitués à une marque de cigarette traditionnelle, vous ne trouverez jamais de gout équivalent en liquide.

Autre point, le prix de ce type de liquide « tout prêt » peut varier, de 3 euros à 6,50 euros, si ce n’est plus suivant le point de vente.

Une autre solution existe, plus économique et offrant un nombre de possibilités exceptionnel, le « Do It Yourself ». L’avantage de cette technique est le cout, puisque le flacon de liquide vous reviendra à 80 centimes d’euros, le désavantage étant que ces produits sont principalement vendus en ligne, seule une commande sur internet vous permettra de réaliser de véritables économies en plus d’avoir une saveur qui correspond complètement à vos envies.

Le DIY vous permet de choisir votre liquide de base, neutre, sans saveur, mais avec un dosage correspondant à vos attentes. Généralement, quel que soit le taux de nicotine choisi, le commerce vous propose du 80/20, 80% Propylène Glycol (PG) et 20% Glycérine (GV)Végétale. En fonction du choix, vous aurez plus ou moins de vapeur lors du vapotage.

À ce liquide neutre, il faut ajouter l’arôme (voire plusieurs) qui correspond à vos attentes. Par exemple, si sur certains sites internet 240 arômes sont disponibles et peuvent être consommés indépendamment les uns des autres, des communautés existent et font véritablement dans la cuisine et les mélanges. Vous aimez les cigarettes mentholées? Il existe plusieurs arômes, mais certaines recettes à réaliser soi-même sont composées de 5 arômes, voir plus, avec pour résultat une vapeur extrêmement fraîche.

Enfin, pour le DIY, des additifs peuvent également être ajoutés, pour une saveur plus sucrée, pétillante, un peu acidulée, etc…

Au final, si les liquides « tout-prêts » sont une solution idéale pour débuter comme pour arrêter de fumer, pour ceux un peu plus exigeants ou souhaitant s’amuser, le DIY reste le meilleur choix, en plus d’être plus économique sur la durée. Un des soucis avec les « tout-prêts », c’est que de nombreuses marques existent, et suivant le point de vente dans lequel vous vous rendrez, si la saveur porte le même nom, le gout sera quand même différent puisque de marque différente. Le DIY vous garanti une continuité dans la saveur avec votre « All day », la saveur que vous consommerez tous les jours.

Conseil important, privilégiez les marques, évitez les produits au nom ou à l’origine peut identifiables, il s’agit quand même d’une sécurité sur ce que vous allez inhaler. Les normes françaises ne sont pas en place pour rien, donc à ne pas négliger.

Pour un peu plus de détails sur les liquides, cette page est très intéressante.

E-Zigaretten

 

Le reste du matériel:

Pour débuter, pas besoin de faire très compliqué, en optant pour des modèles simples mais adaptés à vos besoins, vous garantissez déjà une forte réduction de la cigarette traditionnelle, voire un arrêt total de celle-ci. Ayez une préférence pour des marques reconnues dans le domaine plutôt que dans une sous-marque dont la fiabilité peut-être discutable. Optez également pour une enseigne qui en cas de besoin, disposera d’un service clientèle et d’une garantie, de ce fait, n’achetez pas votre cigarette électronique sur un marché ou dans une boutique tenue par des personnes ne connaissant rien au sujet.

Vous avez eu ici un aperçu du matériel de base pour adapter celui-ci à vos besoins, pour le reste, vous pourrez découvrir cela au fil du temps avec l’habitude du vapotage, certaines subtilités étant difficiles à cerner dès le début.

Sachez quand même qu’il existe des alternatives pour les autres types de fumeurs, la pipe électronique, la chicha électronique, etc…

 

Les liens utiles:

Ceux-ci ne sont pas proposés ici à des fins publicitaires, mais sont des liens que j’utilise personnellement pour ma cigarette électronique ou qui m’ont été conseillé:

 

Au final:

Optez pour ce qui vous correspond le mieux, au niveau apparence comme au niveau des besoins, choisissez la sécurité que cela soit l’origine des éléments comme leur fiabilité, ne vous compliquez pas la tache et contentez-vous des bases pour bien débuter.

Il suffit de regarder combien de victimes il y a chaque année avec la cigarette classique, et de comparer avec le nombre de victimes de la cigarette électronique, il n’y a pas photo! Regardez aussi les composants pour un tabac classique, et ceux pour un liquide pour cigarette électronique, là non plus, pas trop difficile de voir où se trouve le réel danger.

stop

En espérant que le sujet vous ait été utile et réponde à certaines des questions que vous pourriez vous poser. En espérant également que nombre de personnes pourront arriver à arrêter de fumer grâce à celui-ci.

Source: Les moutons enragés

Témoignage personnel d’un vapoteur (donc le mien):

J’ai échoué avec les modèles de base étant à l’origine un gros fumeur, un paquet de tabac à rouler de 33 grammes me faisait 24 heures. Je suis passé à des modèles de cigarettes électroniques plus évoluées avec des « clearomiseurs » (types de réservoirs) performants, ceux-ci étaient dotés d’un système d’air flow, une arrivée d’air réglable pour que l’aspiration puisse correspondre aux attentes du fumeur, car n’oublions pas que si le rôle de la cigarette électronique est initialement d’envoyer une dose de nicotine à l’ex-fumeur, il faut aussi lui permettre d’avoir une véritable sensation en gorge en plus du gout.

À cela il fallait ajouté une batterie plus puissante qui permet de chauffer de manière plus efficace le liquide, donc plus de saveurs, plus de vapeur et plus de sensations en gorge, un effet plus proche de la cigarette pour la remplacer sans provoquer un effet de manque. Ce type de modèle est généralement suffisant pour le plus grand nombre. Voici le matériel dont je disposait et que j’ai mis en vente récemment pour le remplacer par plus puissant, gros fumeur oblige:

20150820_175135De gauche à droite: Batterie 30 watts, batterie VTR (un pavé) à accus, et deux « cléros » avec airflow

Le souci au final, c’est que gros fumeur que j’étais, cela ne me suffisait pas, pas assez de sensations en gorge, et je fumais toujours à côté de véritables cigarettes (une question de volonté également)… Du coup, je suis passé au gros matériel, un investissement qui coupe complètement l’envie de fumer (plus aucune cigarette depuis 2 semaines, un record pour moi), à n’acquérir que si le reste ne suffit pas. Je le répète, une bonne batterie avec une puissance supérieure à ce qui se fait en magasins non-spécialisés (tabacs, presses, bazars…) avec un bon réservoir suffit généralement au plus grand nombre, le matériel du dessous étant pour les cas les plus extrêmes.

20150820_180014

Quand au coût… Combien dépensez-vous chaque mois en cigarettes? 100 euros? 150 euros? Plus? Alors ne chipotez pas pour prendre un bon modèle qui au final réduire votre facture par 5 ou 10 plus une année. En ayant acquis un bon matériel, vpis serez déjà gagnant, tant au niveau santé qu’au niveau portefeuille, simplement une question de choix…

52 commentaires

  • SURICATE

    Je fume et il m’arrive de me détester pour ne pas vouloir décrocher.

    J’achète mes tubes. J’ai le boîtier à faire les cigarettes. Mon tabac est ULRA LIGHT et ? Je fais des économies, en comparaison au prix d’un paquet de cigarettes classiques.

    Me méfie de tout ce qui tourne autour du tabac pour nous inciter à arrêter de fumer. Le tabac TUE et c’est bien indiqué sur chaque paquet de cigarettes. Et c’est vrai.

    Sur certaines boîtes de médicaments et de vaccins, nous ne voyons pas cette mise en garde…

    LE TABAC en FRANCE ? c’est JUTEUX :
    – 8% pour le buraliste [à qui sont accordées des aides pour compenser les ventes transfrontalières !]
    – un peu moins de 12% pour le fabricant, 11,61% exactement
    – plus de 80% pour l’Etat, 80.39% exactement – qui se contente de faire son beurre en relevant les compteurs, comme un vulgaire maquereau – soit 64% de droits d’accise et plus de 16% de TVA

    SI nous arrêtions toutes et tous de fumer, l’Etat serait bien « emmerdé ». IL PIQUE 8O% sur la vente du Tabac. Il se donne bonne conscience en indiquant LE TABAC TUE. ET LUI L’ETAT il FAIT QUOI vis à vis de NOUS ? Combien de suicides par an à cause du chômage, des retraites de misère, 500 parmi les éleveurs etc…

    • Tu as raison, Suricate. Il faut surtout dire aux jeunes de ne jamais commencer. Certes, cela ne suffit pas, mais il faut pouvoir leur faire prendre conscience de leur besoin de reconnaissance et leur apprendre à le traiter. Pour éviter de « faire comme les autres » !

      Oui, le tabac est juteux, et de plus, il y a dans les cigarettes un produit addictif. Sans doute se retrouvera-t-il dans les vaporettes.

      Je suis sûre qu’en homéopathie et en aromathérapie, on doit trouver de quoi aider les fumeurs à arrêter, pour peu qu’ils le veuillent. Mais aussi avec des séances de Bio Textus (j’ai aidé une amie à arrêter ainsi) ou d’autres méthodes qui vont chercher la cause profonde.
      Mais sans un minimum de volonté, rien à faire !!

    • Darkos

      C’est sur que si l’état mettait des taxes a 20% sur le tabac, ça m’embeterait pas mal de devoir payer votre cancer du poumon par la suite. Si les gens sont trop influencables pour fumer et se bousiller la santé, c’est pas aux autres de payer toute la facture.

      • Cordule22

        Eh bien, cet article tombe à pic.
        J’en suis, aujourd’hui, à mon 5ème jour de sevrage tabagique.
        Tout ceux qui fument veulent arrêter de fumer. Il y a ceux qui arrêtent grâce aux patchs à la nicotine, certains grâce aux chewing-gums, d’autres s’aident de sucettes, certains se mettent à la cigarette électronique – produit en lequel je ne place aucune confiance, car je l’interprète comme un énième artifice des industriels du tabac pour défendre leurs intérêts et inciter au geste de fumer, mais cela n’engage que moi (et puis, vous n’avez pas l’impression de sucer un robot?) – d’autres encore se font hypnotisés ou utilisent des méthodes de psychothérapie, bref, l’arrêt de la cigarette est devenu un business à part entière au XXIème siècle. L’addiction à la cigarette, ça se « soigne » qu’ils disent. Moi, pour arrêter, j’ai choisi la connaissance.
        Le 18 août 2015, j’ai 21 ans depuis 4 mois à l’heure où je commence à écrire ces lignes, et je songeais à arrêter la cigarette depuis au moins 3 ans. J’ai commencé à fumer des joints, surtout du shit au début, lorsque j’étais en seconde, l’environnement global de mon lycée n’ayant pas aidé. La clope, j’ai commencé à être accroc dès ma classe de première, j’avais alors 16 ans et 2 mois.
        Le 15 août 2015, je décide, après plusieurs tentatives, d’arrêter définitivement de fumer alors en pleine lecture du livre « Golden Holocaust, La conspiration des industriels du tabac » de Robert Proctor, que je me suis procuré pour 25 euros. Je ne sais même plus comment je suis tombé sur ce livre au hasard de mes innombrables recherches sur le net. Ce livre, je le conseille à tous ceux qui souhaitent désespérément de stopper le tabac ; rendu à un quart du livre, j’avais déjà stoppé. A moins d’avoir des tendances suicidaires, la concentration de recherches de ce livre vous convaincra que vous n’auriez jamais dû commencer ; l’auto-culpabilité que sa lecture engendre fut l’élément déclencheur pour moi. Dans un article du New York Times de 1993, Bob Herbert attaque vigoureusement l’industrie du tabac. Dans un entretien avec David Goerlitz, un mannequin connu pour avoir été l’Homme Winston, celui-ci lui raconta quand il demanda un jour s’il pouvait emporter quelques cigarettes utilisées lors d’une séance photo. « Bien sûr, prenez-les toutes », lui répondit le responsable de la campagne de l’entreprise Reynolds. Goerlitz lui demanda alors s’il y avait des dirigeants de la compagnie qui fumaient, et s’attira cette réponse : « Vous plaisantez ? Nous réservons ce droit aux pauvres, aux jeunes, aux Noirs et aux imbéciles.»
        Source de cette petite anecdote: http://www.nytimes.com/1993/11/28/opinion/in-america-tobacco-dollars.html
        Le manque se fait ressentir au bout de 3 jours. Alors que tous mes amis sont partis en vacances, j’en profite pour commencer le sevrage tabagique dans un isolement social total, hormis les relations avec ma famille, exempte de fumeur. Étant alors dans une période propice à ma remise en forme, je fais un peu de musculation, et le 4ème jour, je fais même un jogging avec mon frère. L’après-sport est très plaisant, et je pense que cela m’aide à éviter les crises de nerfs dus au manque de nicotine. Dès les premiers jours, j’ai l’impression de réapprendre à respirer, de redécouvrir ce plaisir. Je sens davantage d’oxygène parvenir à mon cerveau. Logiquement, je me dis que cette oxygène supplémentaire permet d’améliorer les capacités de mon cerveau, celui-ci étant mieux irrigué, il peut mieux effectuer les taches quotidiennes constantes auxquelles il est assigné. Et je le ressens. Mon sens de l’humour, si vaillant autrefois, est en train de renaître. Je parle plus, j’interagis plus, je prends des initiatives qu’avant je n’aurais jamais prises, et je ne perds plus de temps inutile à tirer sur ma roulé chaque jour. Par contre, j’ai du mal à dormir, je m’endors très, très tard.

        Le 3ème jour, vers minuit, alors confortablement installé à mon bureau, j’éternue, et un glaire visqueux remonte jusque dans ma bouche. Je décide de le cracher ; il était translucide sur les bords, et de couleur noirâtre à l’intérieur. Mes poumons sont en train de se nettoyer. C’est alors que je décide de raconter mon histoire.

        Ce soir, je rejoins des amis pour fumer quelques joints autour d’une table; je ne compte pas arrêter la beuh. C’est un des vices dont j’ai du mal à me débarrasser. Mais j’aime ça, ces longues battes (batounettes pour les intimes) créent des moments conviviaux inégalables au sein de la population 2.0.

        Voici un petit texte que j’avais commencé à rédiger par pure plaisir il y a 2 jours, je le partage avec vous aujourd’hui.
        La connaissance vous libérera. Achetez des livres, pas des substituts à vos addictions.

        Edit: au passage, la beuh, tant qu’elle n’est pas mélangée au tabac: http://opnminded.com/incontournable/20-08-2015/la-science-prouve-que-la-weed-eleve-ton-intellect-shit-academie-nationale-des-sciences-48541

  • Voilà une publicité en faveur de la cigarette ! Je suis totalement contre ce genre de propos qui n’amène pas les fumeurs à se demander pourquoi ils ont ce tic ! Une recherche psychologique serait préférable et pourrait peut-être aider certains à y voir plus clair.

    De plus, les fumeurs mal élevés (il y en a des bien élevés heureusement), habitués à ces odeurs plus ou moins désagréables, et sans connaitre les conséquences à long terme de leur dépendance, l’imposent aux autres sans vergogne.
    Même si l’odeur est moins forte que celle de la cigarette, le voisinage n’a pas à la supporter pour autant.

    • « qui n’amène pas les fumeurs à se demander pourquoi ils ont ce tic ! »

      Au début peut-être, c’est un « tic ». Si tu crois qu’il suffit d’un psychologue pour « y voir plus clair », c’est que tu n’as sans doute jamais été fumeur.

      Et pour l’odeur, si on va dans ce sens on peut aller loin. Entre ceux qui puent de la gueule, ceux qui puent la sueur, ceux qui puent le parfum… Si on commence à faire chier les gens pour ça, bientôt on se mettra des coups de boule parce que le moche d’en face pollue ton environnement visuel…

       » les fumeurs mal élevés  »

      Mal élevés ou pas, toutes les excuses sont bonnes pour s’en prendre aux fumeurs. Même dans la rue tu peux avoir droit à des « fais gaffe à ta fumée/clope » quand des cons de parents te collent leurs sales mioches dans les pattes. Comme si c’était au fumeur de faire gaffe aux morpions des autres… Par contre, ces mêmes cons de parents, ils monteront sur leurs grands chevaux si tu leurs dit de couper le moteur de leur diesel pendant qu’ils attendent leur chiard à la sortie de l’école. Là ça ne les gène plus qu’ils se prennent une fumée toxique dans les naseaux… Alors mal élevés ou bien élevé, en tant que fumeur tu peux finir par te dire « rien à foutre de tous ces cons qui cherchent un bouc émissaire de plus pour emmerder le monde et jouer les moralistes à deux balles ».

  • rouletabille rouletabille

    Pourquoi il est interdit de cultiver son tabac ??
    TOUT est dit ok ?

    http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yes.gif

  • Wolf-Spirit Wolf-Spirit

    c’est beau de voir deux lobby cancéreux se faire une guerre de propagande

  • Autre point cependant: le message « Fumer tue ». Malgré mon aversion profonde envers toute dépendance, et en particulier le tabac, ce message est dangereux par lui-même.
    A force de le voir, le cerveau enregistre le message et, à mon sens, il accroit la possibilité de mourir à cause du tabac (ou plus justement à cause de cette fichue dépendance).

    • rouletabille rouletabille

      Fumons le calumet pur tabac sans additifs,car le tabac naturel n’est pas dangereux.
      Le cerveau des gens chère BIQUETTE est devenu CHARLIE.
      http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_bye.gif

      • je ne dirais pas qu’il n’est pas dangereux mais c’est sur que le naturel doit être quelques milliers de fois moins toxiques … d’où l’intérêt de mettre un monopôle d’état ???
        ben oui !!!
        ça rapporte des sous et t’as pas le choix (6-7 pieds max, de quoi faire 20-30 clops …)

  • Grand marabout Grand marabout

    ils ont même prévu une corde pour
    être bien enchainé par le cou,avec
    et les produits à sensations variables?
    – naturel
    – naturel 2.1
    -naturel 1.0.2
    http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_mail.gif

  • Le veilleur

    Cela fait 3 ans que je vapote tous les jours et j’ai de suite adopter la cigarette électrique mais il faut quand même être motivé par le fait d’arrêter de fumer sinon il y a risque de récidive. J’ai arrêté 3 fois de fumer et trois fois j’ai repris mais avec la cigarette électronique mes chances de reprendre la cigarette un jour sont quasis nulle.

    Dans mon cas c’était urgent d’arrêter, 28 ans de tabagisme, tous les matins je toussais comme un tubard et aujourd’hui je ne tousse plus.

    Après plusieurs cigarette électronique décevante, j’ai maintenant adopter le Clearomiseur GS Air Eleaf Ismoka Atomiseur et j’utilise la batterie Mod iSmoka Eleaf iStick 20W et j’en suis ravie. Pour les gros fumeurs je recommande car vous pouvez augmenter le « hit » en fonction de vos besoins.

    Je n’achète plus de liquide tout prêt en flacon 10 ml, j’ai opté pour les sites qui vendent les arômes séparément de la glycérine végétale afin de me constituer moi même les parfums que je souhaite et en achetant les produits séparément, je fais énormément d’économie.

    Un flacon de 80% de MPG végétal + 20% de glycérine végétale et 6 mg de nicotine me convient très bien mais vous pouvez opter pour un mélange avec 12 ou 18 mg de nicotine selon vos envies.

    Sinon rien à redire de la cigarette électronique, aujourd’hui quand je reprends une bouffée de fumée je trouve ça dégueulasse et je m’étonne d’avoir pu fumé si longtemps.

    • rouletabille rouletabille

      La cigarette n’est pas un poison,c’est comment elle est pulvérisée (du Monsanto) et ensuite les produits chimiques ajoutés ,le papier qui l’emballe ,vous bouffez l’emballage de vos victuailles ?
      Bref ,ce produit naturel est trafiquer pour créer une accoutumance et nous empoisonner.
      Big Pharma subventionne.

      http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_bye.gif

      • Le veilleur

        Je suis d’accord Rouletabille, depuis toujours les indiens et tribus du monde fument des herbes et du tabac 100 % naturel et ils n’ont pas nos maladies, ça veut tout dire, non !

      • verisheep

        Il est possible de rouler ses clopes et autres spliffs dans des feuilles de choux; il faudrait que je vous trouve le nom de la variété: les jeunes feuilles séchées ont la face inférieure blanche et collante quand on l’humidifie, le goût est neutre.

        EDIT: ce n’est pas une information internet douteuse, mais du testé et approuvé par votre Serviteur…

      • rouletabille rouletabille

        Je connais un amis qui avait 5 ou 6 plants de tabac dans son jardin et l’appareillage pour hacher ces feuilles ,séchage etc,rien que ca lui a valu une amende carabinée et arrachage .Comme quoi ceux qui voient BIO et un coin ou le vivre,village etc hahahahgaahahahahaahahh.
        J’insiste qu »avec ces plants il en avait pour l’Année et pouvait nous en offrir..
        http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_good.gif

      • rouletabille rouletabille

        C’est en Belgique ok,en France vous pouvez cultiver des plants de tabac ?
        http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_smile.gif

      • verisheep

        Il est interdit à quiconque de faire profession de fabriquer pour autrui ou de fabriquer accidentellement, en vue d’un profit, des cigarettes avec du tabac sauf dans les conditions prévues par le décret mentionné au 2 de l’article 565 (1) ou, lorsque cette fabrication est effectuée au domicile du consommateur dans la limite de ses besoins personnels, par lui-même, par les membres de sa famille ou par des gens à son service.

        Article 575 K du code général des impôts

        C’est donc plus une tolérance qu’une véritable autorisation; en tout cas dans les Antilles françaises c’est une pratique courante et non réprimée.

      • en métropole c 6-7 pieds max
        @rtb ; ils devaient être géants les pieds de ton pote ..

  • vico

    humm dans cette pétition (commentaires) j’ai étais ébulliner/excéder de l’effet de mode fumeuse http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wink.gif
    http://www.petitions24.net/forum/131753/start/50

    petit rappel tabac pur > plante médicinale . stop à l’amalgame est l’hypocrisie !

  • SURICATE

    Le tabac est gourmand de vitamine C. Il nous en pique une bonne partie.
    Je m’achète deux fois pas an un flacon de jus d’Argousier (uniquement de la marque Weleda) très riche en vitamine C pour palier à cette carence. Pas terrible au niveau du goût, mais bon…

    Un flacon avant l’arrivée de l’Hiver. Pas de rhume, bronchites etc..un autre flacon juste avant le printemps où il est reconnu que notre organisme FATIGUE.

    Le mieux est de ne pas FUMER du tout pour vivre plus longtemps.

    • rouletabille rouletabille

      Bisous SURICATE,j’étais un gros fumeur,jusqu’à des Johnson et des ST Michel vertes,j’ai arrêter simplement.
      Pas de leçon à donner,voila tout,je suis comme la plupart d’entre nous influençable et vulnérable aux stimulants (je bois hahaha)bref ,il est plus facile d’arrêter de fumer que de boire à mon avis.
      http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_bye.gif

  • Quant à moi je conseillerai au fumeur de tabac roulé, d’acheter du tabac à pipe! le tabac le plus agréable et le plus sain que je n’ai jamais fumé… que ce soit les blondes ou les roulés de marque, j’étais toujours fortement encombré en faisant mon jogging! depuis quatre ans que je fume ce tabac là, plus rien! pas de picotement au niveau des poumons, strictement rien cela me surprend à chaque fois!!!

    En outre vous trouverez différent arôme vanille/cerise/whisky ect ect

    à laisser sécher selon convenance et s’habituer à le rouler, ce qui est un peu chiant au début, je le reconnait, à considérer aussi que le paquet de 50gr avoisine 10€ ce qui reviens moins chère! que demande le peuple http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wink.gif

    Pour ma part je vais acheter « Golden holocaust » conseiller par cordule plus haut, être esclave de cette sale manie et pué le tabac froid sa va un temps.

    • vico

      néanmoins la cigarette industriel contient du tabac > dont naturel ! avec ces rajouts chimiques tas de choses nocif et additifs, saveur, feuille également addictive ! cultivation ogméique j’imagine ! pesticide etc.. en comparaison L’Ecig contient que du chimique ! même si il est en teneur moindre ! est soit disant.. pour le moment non dangereuse ? manque de recul forcément.
      les roulés .. ya divers types.. des teneurs même que la cigarette indus! moindre je pense? MUSTAPHA arôme = ajout dont artificiel donc = chimique ! comme un paquet de n’importe alimentation :D bref le mieux est sans les ogm, sans additif, le papier roulé sans gomme, sans saveur de préférence ajouté, si bien sur tous cela n’est pas une boutade semi-bio !
      le mieux oui la pipe pas très esthétique.
      bref toute cellulose végétales quand il y a combustion cad.. feu, les incendies, feu de bois (cheminé) contienne goudron !! tlm en respire finalement mouahahaha
      Quoi qu’il en soit > dommageable c’est par rapport à la combustion le monoxyde de carbone > cause à chaque grillage .. dans le sang, où il
      se fixe sur l’hémoglobine, prenant ainsi la place de
      l’oxygène. L’intoxication (ou asphyxie) qui en résultat-
      te peut être aiguë ou chronique, en fonction des
      doses inhalées et de la durée d’exposition.
      baisse de l’oxygène sanguin, puis une asphyxie qui peut
      être mortelle, créant toute maladie cardiovasculaire lier de n’importe quel fait > voiture, chauffage, rejet industriel ! La quantité d’oxygène est insuffisante (pièce cal-
      feutrée, aération insuffisante, entrée d’air bou-
      chée)
      bref la stigmatisation et la vente d’un produit spolier et manipuler pour l’interdire et la vendre sur le marché mouahaha Quel bande d’imbécile ! avec des images choc que j’ai jamais vue ^^ chez un fumeur de pompier :P soyon réaliste ! il fallait un bouquet missaire Pour culpabiliser l’adulte tout en le infantilisant! le mieux bien sur fumer peut avec modération > le poumon ce régénère ! avec une bonne alimentation équilibré pour le bon fonctionnement ! avoir sa propre culture .. il seras tjr pollué de chemtrail
      http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yahoo.gif
      http://www.autourdelapipe.fr/t2248-vitrine-avec-quelques-rajouts

  • ConscienceU12 ConscienceU12

    No comment ! …de toute façon les 2 c’est de la merde ! http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_cool.gif