Alternatives en cas de problème électrique

panneTout est possible à l’heure actuelle, comme de ne plus avoir d’électricité. Pour rappel, près de 6 millions de français peinent à payer leur facture d’électricité, et la crise (dont le pire est derrière nous suivant François Hollande) ne se calmant pas vraiment, le nombre risque de monter un peu plus chaque jour. Des alternatives doivent donc être trouvées-proposées pour palier à certains impondérables comme l’hygiène et l’alimentation, des solutions qui ne sont malheureusement plus réservées aux pays africains entre autres possibilités…

Le sujet vous donne un petit aperçu des possibilités, mais l’esprit humain étant parfois très ingénieux, d’autres solutions pourront être rajoutées au fil du temps, notamment dans les commentaires.

En tout premier lieu, la conservation des aliments avec le système dit du « frigo du désert », le concept est simple et ne nécessite pas autant de rigueur dans les dimensions, il suffit juste d’avoir une réellement différence de dimension entre les deux contenants :

Vous pouvez faire un conteneur de refroidissement simple et efficace pour un climat sec avec deux pots d’argile, du sable, un chiffon et un peu d’eau. Il fonctionne grâce à l’évaporation de l’eau qui refroidit le pot intérieur.

Un pot doit s’intégrer dans l’autre avec assez d’espace entre les deux pour une couche de sable (quelques centimètres ou un peu moins de 10 cm d’épaisseur). Le tissu est assez large pour couvrir le haut du plus gros pot.

Mettez une couche de sable dans le fond du pot plus grand. Réglez le petit pot sur le sable et combler l’écart entre les deux avec plus de sable, jusqu’à la partie supérieure. Mouillez le sable. Mettez la nourriture dans le pot intérieur. Couvrir le tout avec du tissu ou un couvercle.

Mouillez le sable environ deux fois par jour.

Le pot « zeer » est le fruit de l’enseignant de Mohammed Bah Abba. Bah Abba a donné son idée à l’Intermediate Technology Development Group (ITDG), qui, avec l’aide de chercheurs de l’Université d’El Fasher, ont effectué des expériences pour mesurer la valeur dans le maintien de la teneur en nutriments et en étendant la durée de conservation des légumes.
En moyenne, deux zeers sont utilisés dans les foyers, tandis que les femmes sur le marché en ont trois à quatre.

File:Zeerpot_PracticalAction.png
Pot zeer. Dessin Kamal Khalifa

Avantages

  • Chaque zeer peut contenir 12 kg de légumes, et coûte moins de 2 dollars.
  • Les expériences montrent que les tomates et les goyaves peuvent être conservées pendant 20 jours, comparativement, elles se conserveraient seulement 2 jours sans zeer.
  • Les aubergines restent fraîches 27 jours.
  • Même roquettes qui se conservent généralement qu’un jour seulement avant le flétrissement, peuvent être conservées pendant cinq jours.
  • Simple à utiliser et à comprendre
  • Pour l’agriculteur, le zeer augmente les opportunités de vente
  • Pour le consommateur, le résultat est une offre accrue de fruits et de légumes frais sur le marché.
  • Iman Mohamed Ibrahim d’ITDG dit que les femmes utilisant le zeer pour préserver leurs légumes sur le marché peuvent faire de 25 à 30 pour cent de bénéfice supplémentaire sur leurs revenus.
  • Il peut être utilisé pour entreposer le sorgho et le millet pendant une longue période, car il protège de l’humidité quand le sable est sec, ce qui empêche les champignons de se développer.
  • Le zeer peut garder l’eau à une température d’environ 15 degrés Celsius.
  • Il y a aussi un avantage pour la santé: le zeer aide à maintenir la teneur en vitamines et en éléments nutritifs des légumes, et prévient de la maladie en gardant les mouches éloignées de la nourriture.

Source: howtopedia.org

Maintenant, question d’hygiène, le lave-linge est pratiquement indispensable, seulement, là également, le retour au « sans électricité » est délicat pour qui ne connait pas. Plusieurs méthodes sont disponibles, en voici une parmi d’autres:

Se procurer :

  • un lave linge en panne avec ouverture sur le dessus et avec une poulie à gorge
  • un vélo type vtt avec un petit plateau de 22 dents(classique sur un vtt)
  • une courroie du même type que celle d’origine, à acheter en dernier
  • chevron 6×8 minimum, 7×11 idéal, environ 5m
  • tubes, cornières, fers plats pour les supports vélo
  • tôle épaisse pour les platines
  • boulons de fixation diamètre 10-12, rondelles, écrous

Méthode:

  • démonter entièrement le lave linge. Ne garder que la cuve, sa trappe d’ouverture, et le tuyau de vidange.
  • Fixer solidement la cuve sur un châssis en chevron.
  • Confectionner les supports du vélo à l’aide de tubes, cornières, ou autres fers plats disponibles. Tous les éléments sont soudés. Faire du solide.
  • Les platines, en tôle épaisse, sont percées de trous oblongs qui permettront le réglage de la tension de la courroie
  • Positionner le vélo sur le châssis et mesurer à l’aide d’une ficelle la longueur de courroie nécessaire
  • Se la procurer, l’installer, puis percer les 4 trous dans le châssis au milieu des trous oblongs, roue arrière parfaitement alignée avec la poulie.
  • Percer à diamètre du boulon-1mm
  • Pour éviter le patinage de la courroie, garnir l’intérieur de la jante avec un anti-dérapant : grip de skateboard ou chambre à air
  • Tout mettre en place, tendre, serrer
  • Le système de tension de la courroie est composé d’une tige filetée soudée sous la platine avant et d’une cornière s’appuyant sur le bout des chevrons. Très efficace.

Conseils d’utilisation :

Pour un lavage efficace, la rotation du tambour ne doit pas être trop rapide : environ 50 tours/min. Pour respecter cette vitesse tout en ayant un pédalage confortable, l’utilisation d’un plateau de 22 dents (petit plateau de vtt) et d’un pignon de 24 environ est nécessaire.

Pour l’essorage, on passe sur grand plateau ou sur petit pignon.

La durée d’un cycle est d’environ : 15 min de lavage, 2 fois 5mn de rinçage et 5min d’essorage

Variantes :

On peut également utiliser un lave linge à chargement frontal, mais le hublot n’étant pas solidaire du tambour, il faudra confectionner une boîte autour de la cuve pour y fixer le hublot.Ou garder toute la carcasse de la machine mais en bridant le tambour.

Autre solution, l’utilisation d’un vélo couché, qui accroit nettement le confort.

On peut aussi utiliser un tandem qui permet de faire tourner un plus gros tambour (16kg) pour les collectifs.

Article complet et images d’illustration: outils-autonomie

Bien sur, ceci est une méthode et un concept parmi tant d’autres, à chacun de faire avec ses moyens et les outils disponibles. D’autres techniques sont disponibles pour créer des machines à laver, citons celle-ci qui offre un autre confort d’utilisation, ainsi que celle-ci, ou encore cet autre concept. Mais le top du top pour ceux qui ont de gros soucis pour trouver le matériel adéquate restant ce concept à moins de 3 euros:

Le lave-linge à manivelle

Produit à partir d’éléments simples, un seau, un câble en fibre de plastique et une couverture en néoprène, UpStream est totalement manuel et ne demande qu’un apport minime en eau. La corde, reliée au pied de celui qui l’utilise, permet de faire tourner l’appareil jusqu’à obtenir la vitesse d’une centrifugeuse.

Les matériaux sont tous réutilisables et facilement assemblables, précisent les deux inventeurs. Le lave-linge écolo ne requiert en outre aucun apport en électricité pour fonctionner.

Idéal pour tous ceux n’ayant accès ni à l’électricité ni à l’eau, son prix, environ 3€, le rend d’autant plus attractif, et devrait favoriser sa vaste diffusion.

Source et article complet sur toutvert.fr

J’en revient au passage au blog outils-autonomie dont les astuces sont très intéressantes, même si le site est peu fourni, il met en avant des méthodes simples et bien expliquées, comme ce cuiseur à bois économe, ou la méthode pour adapter un moteur à l’huile de friture. Autre site intéressant trouvé au passage, le site nature-construction.com qui également propose quelques « fiches-savoir » intéressantes dont ce composteur réalisé avec des palettes.

Passons à la cuisson avec un four solaire créé grâce à un pare-soleil de voiture:

  • Un parasoleil accordéon de voiture à face réfléchissante
  • Une grille à gâteau ( ou une armature en fil de fer
  • 12 cm de Velcro
  • Un pot de peinture noire
  • Un seau ou une corbeille en plastique
  • Un sac de cuisson pour four.
  • Étalez le pare-soleil sur le sol, l’encoche ronde vers vous.
  • Coupez la Velcro en 3 morceaux d’environ 4 cm de long
  • Cousez à la main chaque pièce, régulièrement espacées, sur le bord, à gauche de l’entaille ; en laissant dépasser de moitié chaque bande de Velcro de telle manière que les deux bords rapprochés forment ensuite un entonnoir (voir plus bas). A noter : j’ai d’abord essayé de les coudre à la machine, mais cela coupait la matière du réflecteur.
  • Pressez les pièces de velcro ensemble, et placez l’entonnoir dans un seau ou une poubelle en plastique ronde.
  • Placez un pot noir sur le support à gâteau, et enfermez le tout dans un sac à cuisson au four. Une taille standard aux USA est 25 cm. Posez-le dans l’entonnoir de sorte que le support repose sur les bords supérieurs du seau ou de la corbeille en plastique. Le pare-soleil étant mou et flexible, le support est nécessaire pour soutenir le pot. Cela permet également aux rayons du soleil de frapper le bas du pot et de réfléchir de tous les côtés. Si un tel support n’est pas disponible, une armature de fil pourrait tout aussi bien fonctionner. A noter : le matériel flexible va s’écraser sur les côtés du support.

L’entonnoir doit être incliné en direction du soleil.Par temps venteux, un bâtonnet placé en travers de l’entonnoir va permettre de le stabiliser.Après la cuisson, repliez simplement votre four et tenez-le avec des élastiques afin de voyager facilement ou de le ranger.J’ai trouvé que ce four particulièrement simple était extrêmement pratique, aussi léger que facile à transporter n’importe où. Et au final, il a atteint une température supérieure en un laps de temps plus court que d’autres modèles de fours que j’avais expérimenté ( je n’ai jamais utilisé de four parabolique) – légèrement au dessus de 175°C. J’ai cuit des haricots noir en environ autant de temps que sur une gazinière. Je l’ai utilisé pour cuire du pain, de la granola, des brownies, des lasagnes, toutes sortes de légumes et pour purifier l’eau. Le parasoleil n’est pas trouvable partout, mais je soupçonne qu’on puisse le trouver dans la plupart des zones urbaines depuis que je l’ai trouvé à Mexico Sud. On peut aussi trouver de la Velcro dans les magasins de tissus. Le prix du parasoleil était d’environ de 2,50 euros, la Velcro, 21 cents

Source: solarcooking.org

Vous n’avez ici que quelques idées et concepts qui vous montrent qu’en cas de gros problème électrique, il y a toujours moyen de s’en sortir, suffit d’un bon moral, de bricoler un peu et d’oublier que la technologie n’offre un bonheur qu’illusoire, ce qui au final est peut être le plus dur aux yeux de certains, non?

 

54 commentaires

  • ConscienceU12 ConscienceU12

    Je sens que cet article va plaire à notre « Gros » Mouton national ! http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_whistle3.gif …je m’attends au pire niveau commentaire de sa part ! http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wacko.gif

    • marco marco

      son avis on s’en tape, il a une confiance aveugle dans le systeme, je me demande meme pourquoi il vient perdre son temps ici.

      peut etre il s’emmerde chez lui!

  • Dubitatif

    j’ai vu dans une émission de survivalistes que pour conserver
    les oeufs, ils enduisent la coquille d’huile et ainsi se
    conserverait (l’œuf) 1 an.

    pour le frigo. question. si pas de contenant en terre, est ce
    que ça fonctionne avec 2 gros pots pour les plantes en plastique ?

    • voltigeur voltigeur

      Alors voici une petite astuce pour conserver les œufs crus durant plusieurs semaines supplémentaires (certaines personnes parlent de 9 mois)

      1. Plongez-les dans un bol d’huile de paraffine FROIDE (l’huile de PARAFFINE code E 905)

      2. Sortez-les avec deux fourchettes et laissez sécher.

      3. Placez-les délicatement dans un récipient étanche et hop! dans un endroit frais et sec à l’abri de la lumière.
      Pourquoi? L’huile de paraffine va boucher les pores de la coquille empêchant le contenu de s’oxyder…

      Par extension, il existe plusieurs autres méthodes de conservation :

      – On peut les envelopper dans du papier avant de les placer dans un récipient étanche à l’abri de la lumière.

      – On peut les enfoncer dans du sable…
      http://www.humanosphere.info/2015/02/comment-conserver-des-oeufs-durant-plusieurs-semaines-supplementaires-par-ici/

      • Mata Hari Mata Hari

        Bonjour les FM ( Francs Moutons) enragés http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wink.gif
        Bonjour Volti http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_rose.gif
        D’autres méthodes pour conserver les oeufs frais
        – Enduits d’huile et roulés dans la cendre de bois
        – Enfouis dans du son ou de la sciure ( pour qu’ils soient bien couverts et ne s’entrechoquent pas )
        – les enduire d’une couche d’albumine ou de gélatine ou encore de gomme arabique fondue dans de l’eau ( Avec la gomme arabique les oeufs peuvent se conserver plus d’un an ! )
        – les enduire de cire fondue ( cire à bougie ) ou avec de la parafine
        – les mettre ensuite dans de la poudre de charbon
        Il y a aussi la méthode écossaise : plonger les oeufs dans l’eau bouillante, les laisser un moment. Le blanc, en contact avec la coque, se coagule, forme une couche mince imperméable à l’air, garantit l’œuf de la décomposition.
        L’important est de leur éviter le contact de l’air. Les entreposer dans un endroit sec, frais et à l’abri des gelées !
        Voilà, bisous à toutes et tous et belle journée à vous http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_bye.gif

      • voltigeur voltigeur

        Exact et le mieux c’est la cendre de bois, ou la tourbe, ça ne donne
        pas d’arrière goût ( paraît il )… :)

      • Il y a aussi la technique de la saumure pour conserver les oeufs jusqu’à 6 mois, même plus, mais après, ils sont vraiment très, très salés.

        30 gr de sel dans un litre d’eau.

        Faire bouillir puis laisser refroidir.

        Recouvrir vos oeufs frais dans un bocal avec la saumure obtenue.

        Retirer les oeufs, faire cuire comme des oeufs durs, et vous obtiendrez des oeufs durs salés à coeur…

      • MOUTON GRAIN MOUTON GRAIN

        Heu, quel intérêt à vouloir absolument conserver des oeufs si longtemps ?
        Avec quelques poules, vous avez des oeufs frais presque toute l’année.
        M.G.

      • voltigeur voltigeur

        C’est quand il y en a trop sans doute, et certaines
        techniques ont été brevetées dans les années 1900,
        et ça vaut le coup d’oeil ;) Il n’y avait pas de frigos
        à l’époque:
        Brevet Maria Baroioski. — Le procédé
        Maria Barowski, Berlin, (brev. allemand n°
        129.304, dû 22 juillet 1900), consiste à recouvrir
        les oeufs de 1 partie de magnésie et de
        10 parties d’huile de lin.

        Brevet Aall. — Le procédé Aall, Anvers
        (brev. n° 304.925), consiste à tremper les
        oeufs dans un mélange composé de 5 0 0 de
        colophane, 2,5 de poivre, 7;5 de sel, 20 d’esprit
        de vin et 65 0 0 d’eau.

        Brevet Utescher. — Dans le procédé
        Utescher, Hambourg (brev. allemand n°
        119.575, du 11 mars 1900), les oeufs à conserver
        sont plongés dans une émulsion
        aqueuse du produit que l’on obtient en mélangeant
        intimement un sel ferreux avec de
        la chaux et de l’huile de paraffine.
        Expériences de M. Sacc. — M. Sacc, fit,
        en 1877, différentes expériences avec la paraffine
        : il reconnut qu’avec 1 kgr. de paraffine
        on peut enduire 3.000 oeufs d’une couche
        légère, mais suffisante pour les maintenir
        en excellent état, et sans la moindre
        diminution de poids, pendant des mois et
        des années. Malheureusement, ce procédé
        prend un temps considérable : pour que
        l’opération soit faite en toute sécurité, il
        faut traiter les oeufs un par un.

        http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k5418366h/texteBrut

      • MOUTON GRAIN MOUTON GRAIN

        Merci pour le lien très instructif dans lequel on peut lire :

        « Le Bureau des exportations de Sydney interdit absolument de laver les oeufs ou de les enduire de substances conservatrices quelles qu’elles soient. Nous avons vu, en effet, que la plupart de ces substances avaient pour effet le plus clair de communiquer aux oeufs quelque goût fâcheux ou quelque mauvaise odeur. »

        Pas besoins de frigo pour les oeufs. je garde mes oeufs dans une boite, dans un placard ou à la cave, à température ambiante n’excédant pas 20°

        Même si vous prenez vos oeufs en supermarché (qui ne sont d’ailleurs pas stockés au frais) vous pouvez les conserver de cette façon jusqu’à la date indiqué sur la boite.

        Bisous ma poule …
        M.G.

      • voltigeur voltigeur

        cott- cooooott!! :)

      • Maverick Maverick

        J’ai souvenir d’avoir lu que laver les oeufs les rend perméables aux bactéries, notamment la salmonelle ? Ce serait d’ailleurs une différence dans le traitement des oeufs entre la France et l’Angleterre ? Un truc du genre …

        http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_scratch.gif

      • MOUTON GRAIN MOUTON GRAIN

        Ne jamais consommer un œuf fissuré ou cassé, il y a risque d’intoxication car la porte est ouverte aux germes.
        Quant au lavage des œufs à l’eau, cela enlève le «pellicule protectrice» de la coquille ce qui a pour effet de diminuer la durée de conservation puisque l’œuf devient « poreux » Par contre, les œufs salis par la fiente des poules peuvent être bien plus dangereux pour la santé que les œufs poreux. Généralement lors de la ponte l’œuf est propre.
        Pour conclure, il vaut mieux ne pas laver un œuf, mais si celui-ci est légèrement sale, passez le sous l’eau juste avant utilisation et surtout utilisez des œufs « extra frais » pour les préparations crues à base d’œuf (mayonnaise, mousse au chocolat …)

        Au fait, tout ça n’a aucun rapport avec avec le sujet de l’article ! mais si ça peut être utile à certains …
        M.G.

  • SURICATE

    LITRES de LUMIERE !

    « Fichée dans le toit, une bouteille en plastique remplie d’eau se transforme en ampoule économe et écolo et inonde de lumière naturelle les cahutes des bidonvilles de Manille, Delhi ou Rio.
    Un chef d’entreprise philippin, Illac Diaz, a entrepris de développer dans les quartiers pauvres de son pays l’invention de l’ingénieur brésilien Alfredo Moser.
    Une simple bouteille usagée d’un ou deux litres de soda fait l’affaire. Elle est remplie d’eau et de l’eau de Javel est ajoutée pour prévenir la formation de bactéries et garantir la pureté et la transparence du liquide.
    Il faut ensuite percer le toit de zinc ou de tôle des masures pour la fixer, une petite manipulation qui ne demande pas un savoir-faire complexe, et d’un coût modique que la fondation MyShelter (mon refuge) créée par Illac Diaz finance grâce à des dons.
    Le « Litre de lumière » (Isang Litrong Liwanag), se fonde sur les principes élémentaires de la réfraction de la lumière: exposées au soleil, les bouteilles produisent une intensité lumineuse équivalente à une ampoule de 50 watts.
    « C’est une révolution populaire qui utilise une technologie simple et bon marché », clame Illac Diaz.
    Les bouteilles ne permettent pas de se priver de toute source de lumière artificielle puisqu’elles n’éclairent que le jour. Mais elles réduisent drastiquement la facture énergétique de populations indigentes. »

    Ce que j’apprécierais c’est que ces bouteilles, en y ajoutant je ne sais quoi…dans l’eau et exposées au soleil puissent m’éclairer quelques heures le soir dans ma chaumière ! Un petit pied de nez à EDF qui ne cesse d’augmenter ses tarifs.

    EDF+SOGEDO=sacré TROU dans un petit budget de retraitée. L’eau de mon secteur est la plus chère du département. Mon gendre, au vu de ma facture, m’a demandé si je ne ravitaillais pas ma rue en flotte ! Me demande si je ne gagnerai pas en utilisant des litres d’eau minérale que je ferais chauffer pour la douche ! L’eau du robinet étant chargée de chlore…même pour les oiseaux l’été je leur sers de l’eau minérale, idem pour mes chats.

    • voltigeur voltigeur

      Eclairer avec des bouteilles en plastique et le soleil
      http://www.youtube.com/watch?v=r_YLpzwDFUo

    • Lislotte

      Petits trucs pour économiser l’eau :

      – Remplacer la douche par un lavage complet avec deux bassins, l’un pour se savonner, l’autre pour se rincer.

      – Utiliser l’eau chaude savonneuse du premier bassin pour y faire tremper la petite lessive quotidienne (ou pour laver le sol de la sdb).

      – Si possible, installer une toilette sèche. Sinon utiliser les eaux grises de toilette (pas de vaisselle! Le gras pourrait boucher le siphon) pour la chasse.

      – Conserver l’eau de lavage et l’eau de cuisson des légumes (refroidie!) pour arroser les plantes.

      – Avant d’obtenir de l’eau chaude, il y a toujours un ou deux litre d’eau froide qui sort. Ne plus la laisser perdre, la récupérer soit pour la boisson, la cuisson, ou tout autre usage.

      Tous les jours un ou deux litres par-ci par-là, à la fin de l’année, facture allégée.

  • Michele

    C’est génial tout ça, mais pour l’été quand il fait bon dehors, mais pour l’hiver à part faire du feu, existe-t-il d’autres alternatives?????
    En tous cas ce qui est sûr c’est que s’il n’y a plus d’électricité, les gens qui vivent en appart ne vont pas l’avoir facile, tout ce qui est présenté est plus facile à faire quand on vit en maison ou quand on est dehors.

    • voltigeur voltigeur

      Machine à laver manuelle, dix tours à droite, dix à gauche
      on se relaye dans la joie et la bonne humeur… :)

      • Michele

        mdr
        pour ça, ben on lave simplement à la main, pas besoin de s’inventer une machine
        Je fais ça souvent car comme je fais mes propres fringues, souvent les tissus ne supportent pas bien les lavages répétés en machine, et ça ne prend pas énormément de temps
        le seul problème c’est pour les pantalons, les jeans et les draps, là oui c’est chiant pour avoir dû le faire quand ma vielle machine a rendu l’âme, faut être deux pour tordre, à moins de s’équiper d’une essoreuse à manivelle comme avant

      • Lislotte

        Mini machine à laver manuelle, simple à fabriquer.

        le lien en anglais ici : https://refashionista.wordpress.com/2012/05/21/diy-hillbilly-washing-machine/

        Résumé traduit pour les unilingues (mais les images parlent d’elles-même) :
        – récupérez un vieux seau à couvercle, style seau de peinture ou de détergent.
        – C’est mieux s’il y a déjà une ouverture dans le couvercle, sinon, ôtez un petit cercle.
        – Remplissez le seau à moitié d’eau chaude, de savon et de linge sale.
        – prenez un déboucheur en caoutchouc, passez le manche dans l’ouverture du couvercle. Fermez pour éviter les éclaboussures.
        – agitez le déboucheur durant quelques minutes. Plus ou moins délicatement en fonction de la solidité des tissus.
        – Rincez.

      • Michele

        La c’est une très bonne idée merci de l’avoir trouvée Lislotte

  • yann

    Une solution pour avoir 3 ampoules qui s’allument http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_good.gif
    http://www.youtube.com/watch?v=k3dvwY0Omj0

  • Yanne Hamar

    Michele, pour les draps, on les plie au fond d’une lessiveuse, on verse dessus de l’eau bouillante additionnée de cristaux de soude et on laisse refroidir .Rincer. ça lave sans frotter. On faisait ainsi en Bresse il y a 50 ans .
    J’utilise les cristaux de soude pour déjaunir le vieux linge. Une nuit dans l’eau froide + cristaux de soude et ça marche. Après, on adapte la durée de trempage et la dose de soude.

    • engel

      Oui,
      Et certains additionnent du savon..de Marseille, bien sûr.

    • Michele

      Yanne, je sais comment on faisait avant, mais ça c’est pour des draps en gros coton blanc ou en lin, faire ça à chaque lavage avec les draps actuels, tu ne les garderais pas longtemps. De plus s’ils sont colorés, au revoir la couleur et bonjour les taches décolorées
      Je ne conseille à personne de prendre son linge et d’aller le laver au lavoir à l’ancienne en tapant dessus, comme ça se faisait avant, avec les fibres modernes il y a un risque de ne plus avoir que des lambeaux de vêtements au bout de quelques lavages.
      Pour ça il faut revenir à la grosse toile de coton genre jeans, et au lin non traité, et ne pas faire ça avec des tissus qui contiennent des fibres synthétiques ou de la viscose par exemple, même la soie n’en sortirait pas indemne

      • Mata Hari Mata Hari

        Pour éviter la décoloration du linge, mettre un demi verre de vinaigre blanc dans l’eau de rinçage ( et en plus çà désinfecte, désodorise et enlève le calcaire laissé par l’eau sur le linge et sur l’appareillage ) + faire bouillir de l’eau vinaigrée pour détartrer une bouilloire ou nettoyer une casserole où le fond est brulé par les aliments

        Pour blanchir du linge jauni mettre un demi verre de bicarbonate dans l’eau de lavage ( çà désodorise et çà sert d’assouplissant, on peut aussi y ajouter quelques gouttes d’huiles essentielle de lavande dans l’eau de rinçage, çà parfume le linge et çà sert d’antimite !

      • Michele

        je te déconseille de mettre du vinaigre avec de la soude!!!
        le linge coloré se décolore fortement au lavage avec les cristaux de soude, et c’est de ça uniquement qu’il s’agit, sinon pour le reste ce n’est pas un problème, je sais ça depuis 40 ans au moins
        et puis ici j’ai de la chance, il n’y a pas de calcaire, par contre il y a du fer et ça, ça laisse des auréoles si ce n’est pas bien lavé et rincé, vinaigre ou pas

      • Mata Hari Mata Hari

        Coucou Michele http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_bye.gif
        Je n’utilise jamais de la soude, ni de la javel pour cause d’allergie !
        Pour les auréoles de rouilles ou de fer, mettre un peu de sel et quelques gouttes de citron sur la tâche, laisser un peu s’infiltrer dans la fibre et procéder au lavage.

      • Michele

        coucou Mata Hari
        c’est compliqué cette histoire mdrr, ma première réponse était pour Yanne Hamar, à propos de laver le linge avec de la soude, tu l’as lu????
        donc si tu me dis que je mette du vinaigre au rinçage, je dis que ce n’est pas bon de faire ça, c’est tout
        Fallait lire depuis le début. Je sais c’est souvent embrouillé, mais quand même

        La soude décolore le linge tinté et ce n’est pas le vinaigre qui va arranger le problème
        Je fais du savon à base de soude pour tout nettoyer, mais je ne frotte pas le linge teint sinon ça décolore le tissu, d’ailleurs c’est bien pour faire des jeans à la mode, ça marche aussi bien que les produits chimiques que les grandes enseignes utilisent pour faire des jeans « usés », c’est tout dire

        Maintenant que tu n’utilises pas ça, c’est bien ainsi

        Pour le fer, ça ne fait pas d’auréoles qui restent définitivement, ça part très bien en lavant, mais ça rend le linge jaunâtre à la longue, mais ce n’est pas grave car je sais y remédier

      • verisheep

        Mais est-il vraiment nécessaire d’avoir un jean « à la mode » (donc usé d’avance)?
        On en arrive même à aimer l’obsolescence programmée, la connerie n’a pas de limite!

      • Michele

        faudrait arrêter d’interpréter tout dans un seul et unique sens là!!!!!
        en enlevant de la couleur à un jeans on n’use pas la toile!!!!!
        illustrer un commentaire devient quelque chose de répréhensible ici ou quoi??????

      • verisheep

        Désolé que tu l’ai pris pour toi, ce n’était pas mon intention, ma dernière phrase était aussi une illustration de mon commentaire.http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_rose.gif

        Quand je parle de jeans usés d’avance je pense surtout à l’usage de pierres ponces etc…

        En relisant mon message je me rend compte qu’il est un peu ambigu, mais je t’assure que tu n’étais pas visée; il ciblait seulement les fashion-victimes prêtes à dépenser une fortune pour acheter un futal qui est déjà bon pour la poubelle.

      • Michele

        là oui je suis d’accord avec toi, la mode fait perdre la tête et les sous de beaucoup
        t’es tout excusé http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_heart.gif

      • verisheep

        Je suis rassuré…
        Pour faire ses produits d’entretien écologiques, il y a ce livret que tu connais sûrement:
        http://ddata.over-blog.com/xxxyyy/0/07/93/58/livret/version-ecransyl.pdf
        http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_bye.gif

      • Michele

        oui je connais tout ça, mais c’est encore trop de trucs différents pour nettoyer ceci ou cela
        perso, je me fait mon propre savon à base d’huile recyclée et de soude, et avec ça je nettoie tout dans la maison, même les vitres et elles sont nickel, sans trace aucune.
        Et pour les taches incrustées, je me fait le même savon et je rajoute de l’argile blanche dedans, ça fait pareil que la pierre à savon
        Et pour nous c’est pareil, même savon mais avec de l’huile d’olive, une feuille d’aloé vera et quelques gouttes d’huile essentielle au choix du moment et ça fait au moins 10 ans que je fais comme ça si pas plus

        Par contre pas de vinaigre, car je ne le supporte pas sur ma peau

        et puis si c’est vraiment sale, on s’est acheté un nettoyeur vapeur entre 4 familles et on se le passe quand on en a besoin, c’est plus économique pour tout le monde et c’est très pratique pour nettoyer les carrelages muraux, les hottes et autres trucs longs a nettoyer ou a récurer

  • Trollzilla Trollzilla

    ‘Lut,
    Un truc pour conserver la viande et l’aider à « rancir »plus vite pour améliorer son goût, un saladier un chiffon et de l’huile (je le fais à celle d’olive).
    Il suffit de l’immerger dedans…
    En 24h, on obtient une qualité gustative identique à celle du rancissement de 21 jours des bouchers de métiers…
    Tendre et goûtue à souhait la barbaque.
    Ami(e)s végétarien(ne) désolé pour l’agression du carnivore http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wink.gif

    • Yanne Hamar

      Conserver les lentilles est tellement plus simple que la bidoche ! L’absence de frigo peut aider à faire les bons choix.

      • Trollzilla Trollzilla

        Vrai et ça ne me ferait pas de tort, mais si je commence â vous expliquer comment faire sa gnôle avec un distillateur solaire et séparer tête et queue du coeur, en plus de la police politique on va nous envoyer les douanes ; TOUT EST POSSIBLE !!!
        http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wink.gif

      • verisheep

        Il faut savoir prendre des risques, sans attendre de remerciement…
        L’internaute est un ingrat.

        L’alambic solaire, ça m’intéresse, tu peux m’envoyer ça par mail?

      • MOUTON GRAIN MOUTON GRAIN

        Oui, ça serait pas de refus pour moi aussi http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yes.gif

        M.G.

      • MOUTON GRAIN MOUTON GRAIN

        Verisheep,

        Trouvé ce site très complet.
        Du principe de distillation à la consommation en passant par la fabrication de l’alambic.
        Plusieurs recettes et techniques en prime (alcool de fruits, grain, hydromel …)
        faire sa gnole

        Et pour faire plaisir à neuneu : l’alcool est à consommer avec modération et la distillation est interdite en France !

        M.G.

      • Trollzilla Trollzilla

        Le temps de remettre mes notes à plat, de récupérer les mails et pour fin de semaine je vous ferais un tir groupé avec les erreurs à ne pas commettre les copains, en parler n’est toujours pas « illégal »http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_whistle3.gif
        PS Verisheep, si tu as des litchis sous la main il paraît que c’est énorme…
        Je vous envoie ça sans faute d’ici vendredi, ainsi que pour les huiles essentielles et les hydrolats pour fabriquer des granules homéo…
        Vive la spagyrie et Mr Matthieu F…!!!
        Il paraît que je ne suis pas mauvais en horticulture et en botanique aussi (en agri biologique seulement), mais c’est un autre sujet (en présence de mon avocat !)…

      • verisheep

        J’ai pas de litchis ici, il faudrait que j’essaye d’en planter, mais je tenterais bien avec mangues, ananas et pamplemousses (les vrais, pas les ersatz que vous trouvez au supermarché)!

        Trollzilla: merci, j’attends tes docs avec impatience! Et j’en ai quelques-uns à t’envoyer en retour.
        Pour info, la macération d’absinthe dans du rhum est une tuerie (surtout pour les vers intestinaux). Posologie: un petit verre cul-sec tous les matins au réveil.
        Et la distillation est interdite en France, pas partout…

        MG: merci pour le lien (il était déjà dans mes favoris mais ça me permet de le redécouvrir)…
        Et que neuneu aille se faire foutre, l’alcool ça conserve!

        http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_good.gif

      • MOUTON GRAIN MOUTON GRAIN

        Trollzilla, merci d’avance pour le partage.
        M.G.

      • Mata Hari Mata Hari

        Il y a encore en France des bouilleurs de cru, et des bouilleurs ambulants qui passent de villages en villages pour distiller les fruits et en faire de l’eau de vie. Après l’extinction de leur droit de distiller ( 100 ans, je crois, mais je n’en suis pas sûre ) et s’ils n’ont pas un proche dans leur famille pour transmettre ce droit, ce droit n’est pas renouvelé.
        J’ai eu l’occasion de faire appel à leur service, il y a quelques décennies, pour obtenir une Marie-Jeanne, ou Dame-Jeanne de 50 litres ( bonbonne de verre, souvent entourée d’osier ou de paille tressé pour la protéger des chocs ) d’eau de vie de poire, et une autre d’eau-de vie de prune de mon verger. Et en paiement il demandait seulement un litre d’eau de vie ( Son alambic en cuivre était magnifique )

      • verisheep

        Légalement ce privilège (qui permet de bouillir 10l d’alcool pur sans payer de taxe) ne se transmet qu’au conjoint survivant et est donc voué à disparaitre.
        Au delà de 10l il est possible de bouillir en s’acquittant d’une taxe prohibitive.

        Heureusement certains « pendards » continuent à faire vivre cette tradition dans l’illégalité…

  • verisheep

    Pour l’alimentation électrique autonome, il existe plusieurs solutions en auto-construction accessibles à un bon bricoleur.
    A noter qu’on peut fabriquer soi-même le générateur à aimants permanents, mais que certaines vieilles machines à laver sont équipées de moteurs de ce type directement utilisables en générateur (liste de ces moteurs dans le premier lien):
    – hydro-électricité pour ceux qui ont la chance d’habiter à proximité d’un cours d’eau:
    http://toutbox.fr/verisheep/AUTONOMIE-DIY/BATIMENT+-+HABITAT/Energies/HYDROELECTRICITE
    – éolien:
    http://toutbox.fr/verisheep/AUTONOMIE-DIY/BATIMENT+-+HABITAT/Energies/EOLIENNE

    Pour récupérer l’eau d’un cours d’eau en contre-bas en utilisant seulement l’énergie de celui-ci, le bélier hydraulique est relativement simple à fabriquer:
    http://toutbox.fr/verisheep/AUTONOMIE-DIY/BATIMENT+-+HABITAT/alimentation+en+eau

    Pour ceux qui veulent se lancer,
    – un autre tuto pour fabriquer le vélo/lave-linge:
    http://toutbox.fr/verisheep/AUTONOMIE-DIY/CONFORT

    – plusieurs autres modèles de cuiseurs solaires avec plans:
    http://toutbox.fr/verisheep/AUTONOMIE-DIY/ALIMENTATION/Cuisson+solaire

    – plan d’un séchoir solaire et de plusieurs fumoirs pour la conservation des aliments:
    http://toutbox.fr/verisheep/AUTONOMIE-DIY/ALIMENTATION/Conservation+des+aliments

    -quelques modèles pour la cuisson rocket-stove:
    http://toutbox.fr/verisheep/AUTONOMIE-DIY/ALIMENTATION/Cuisson+rocket-stove

  • Pour l’éclairage, il existe des lampes très pratiques entièrement autonomes avec à la fois un système solaire et à dynamo. S’il y a du soleil, on en profite sinon, on tourne la manivelle. Il n’y a donc besoin d’aucun carburant, c’est excellent.

  • coyote

    j’adore ce genre d’article : utile simple efficace !

  • Dok

    Bonsoir à tous, je pense que cela a déjà été publié sur les M-E, vu le sujet du post, cette vidéo est de circonstance et il est bon de rappeler le lien : Que se passerait-il si les survivalistes avaient raison depuis le début ? Ce docu-fiction d’anticipation nous dévoile ce qui pourrait arriver si les Etats-Unis étaient victimes d’un cyber-terrorisme et subissaient une panne de courant générale. Préparez-vous à découvrir un scénario qui fait froid dans le dos…

    youtube.com/watch?t=17&v=FkUyNmzWnd0