« Nous ne vaincrons jamais le système », c’ est lui qui se vaincra tout seul….

Se battre contre le système en paroles et en constats, avec pour arme l’ immobilisme qui paralyse les meilleures volontés, n’est pas une fin en soi, alors, pourquoi ne réfléchirions nous pas, et ne développerions nous pas cette idée de Pi÷2, laissée en commentaire?. Il ne reste plus qu’à aller au delà de l’idée, et agir.

 

A suivre

Le plus simple et le plus efficace pour « vaincre le système », ça serait pour Mr et Mme Mouton Noir et leurs enfants (et Mouton Gris aussi), de l’ oublier en s’ activant à en construire un nouveau, qui correspondrait mieux à leurs attentes.

En effet, lutter « contre le système », c’ est dépenser son temps, son énergie et son argent, à légitimer l’ espionnage, la perte de ses droits et la brutalité de son ennemi contre soi. Or, ce temps, cette énergie et cet argent, seraient mieux employés à bâtir autre chose.

De plus, on aurait pas que ça à faire et, de cette manière, l’ énergie vitale du bâtisseur s’ écoulerait alors de l’ ancien « système », qui s’ affaiblirait, vers et au profit du nouveau, qui se renforcerait: on ferait efficacement alors, d’ une pierre deux coups.

Enfin, le citoyen « nouveau » serait directement valorisé par son travail, en participant à la construction de cette « nouvelle société », et probablement satisfait d’ en récolter les fruits immédiats, dans ce « nouveau monde » incomplet mais déjà vivant: ce serait tout bénéfice.

Or, cela n’ a jamais été aussi facile avec l’ outil internet, en voici un exemple simple et concret: il s’ agirait de construire une Assemblée nationale sur internet, une E-assemblée nationale.

Puisque trop de citoyens se plaindraient des nouvelles lois, qui favoriseraient trop les corrupteurs et à leur dépend, alors, autant faire voter carrément ces lois par les électeurs eux-même, plutôt que de constater avec impuissance, nos prétendus représentants nous les faire subir.

Il s’ agirait de réaliser un site spécialisé, genre forum de discussion, où les lois et leurs projets feraient l’ objet d’ un topic, pour lesquels, tout membre de cette E-assemblée nationale, un véritable électeur, pourrait voter « pour » ou « contre » et officiellement (par sa carte).

L’ E-assemblée nationale se limiterait donc, au départ et a priori, à un simple vote de lois en parallèle de la « vraie » Assemblée nationale. C’ est-à-dire, lorsqu’ un projet de loi serait mis en débat dans cette assemblée, aussitôt la même chose arriverait dans l’ E-assemblée: celui-ci ferait alors immédiatement son apparition, comme un nouvel « article » dans ce « forum » (l’ E-assemblée nationale).

Bien sûr, le petit bouton « à voter » y ferait son apparition et permettrait ainsi, à n’ importe quel électeur inscrit, de voter pour ou contre. Il serait possible de changer d’ avis, en fonction des commentaires, tant que la date officielle du vote de cette loi, dans l’ Assemblée nationale originelle, n’ a pas eu lieue. Après, les votes seraient définitivement et normalement clos (et les résultats affichés).

Avec ce nouvel outil de démocratie directe, les 577 députés représentatifs -seulement- du peuple français siégeant à l’ Assemblée nationale, votant les lois, se verraient complétés par leurs chers électeurs, qui seraient de plus en plus nombreux à exprimer clairement leur choix de société. Fini les sondages, pétitions et autres manifestations, qui deviendraient désormais inutiles.

Il serait amusant de constater le succès venant, le jour où ces électeurs-députés deviendraient supérieurs en nombre aux élus-députés, que la « démocratie représentative » républicaine, devrait nécessairement partager son pouvoir avec sa légitime concurrente: la démocratie populaire directe. Simple, démocratique, politiquement correct et efficace.

« Nous ne vaincrons jamais le système », c’ est lui qui se vaincra tout seul.

Auteur Pi÷2

41 commentaires

  • samlours94

    Là, je dis: ne perdons pas notre temps et allons participer en force à ce qui est déjà en place et fonctionne depuis un bon bout de temps.
    Pi÷2 a bien raison de parler de ça, mais un site existe déjà depuis des années avec un gars qui se bat pour ça depuis des lustres.
    Voilà le site, allez y et participez, inutile de reprendre tout à zéro, faut avancer plus vite !

    http://www.vuncf.org/

  • GROS

    Depuis le temps que je dis que ce n’est pas en remuant la vase qu’on éclaircira l’horizon…

    Je ne suis pas forcément convaincu par la proposition, néanmoins j’apprécie la démarche qui, pour une fois, va de l’avant.
    Ça change du pessimism porn.

  • Matakiterani

    L’idée de ne pas attaquer de front mais de créer / vivre en parallèle est juste.
    Je pense qu’il faut ignorer le système, boycotter le plus possible, selon les possibilités de chacun (tout le monde ne peut pas se payer du bio par exemple, ou des vêtements non traités ou que sais-je).
    Au niveau consommation il y a en définitive peu de choses indispensables pour notre bien être, il faut consommer moins et mieux, réparer, bricoler, recycler, donner, échanger…
    Il faut boycotter les médias, jeter les TV, ne pas acheter les journaux…
    Il faut ignorer les élus, ne pas les suivre lors de leurs déplacements, ni même pour les huer, imaginez les, seuls comme des cons avec leur escorte et quelques journaleux de merde lorsqu’il paradent, lorsqu’il feignent s’intéresser au peuple…

    Et surtout il ne faut rien attendre, aucune aide, aucun messie, personne ne fera les choses à notre place, il faut agir dès maintenant, selon nos moyens, à notre échelle, et ne pas attendre que les autres le fassent ou qu’un plus gros mouvement prenne forme. L’être humain est trop habitué a être guidé, gouverné, il faut s’émanciper.

    Bon la première chose à faire en tout cas c’est déjà de changer soi même, le monde est tel qu’on le fait, et si nos esprits sont malades alors il le sera lui aussi (on est en plein dedans)…

    • Elvin

      Oui, bien d’accord sauf que cette attitude est extrêmement minoritaire et donc ne gène en rien le système établi.

      Pour déranger le système il faudrait un désintérêt MASSIF du vote, des médias, de la consommation, etc …

      Il y a un problème de masse critique qui sert parfaitement le système en place : en affichant ses intentions d’opposition on ne fait que se faire repérer et se marginaliser.

      Regardez les vrais centres de pouvoir, ils sont occultes . Il faudrait donc faire de même !
      Le web est le système il en est partie intégrante et ce n’est donc pas une très bonne idée de s’y montrer de façon aussi visible …

      • Matakiterani

        « Oui, bien d’accord sauf que cette attitude est extrêmement minoritaire et donc ne gène en rien le système établi.
        Pour déranger le système il faudrait un désintérêt MASSIF du vote, des médias, de la consommation, etc … »

        Je comprends et suis d’accord avec toi mais il faut bien commencer, même petit.
        Personnellement je ne sais pas comment réveiller les gens, il suffit de discuter d’un sujet quelconque avec 3 ou 4 personnes pour déjà se rendre compte des ravages de la pensée dominante, de la peur, de la paraisse intellectuelle… alors mettre des milliers ou millions de gens d’accord (plus ou moins) c’est… désespérant, donc je ne cherche pas et ne chercherai pas à convaincre.
        En revanche je pense, même si ça peut paraître utopique, qu’on peut inspirer les gens, par notre comportement, notre façon d’être et de vivre…

      • Graine de piaf

        convaincre = con-vaincre dans le langage des oiseaux.
        C’est effectivement notre comportement qui peut le mieux inspirer les gens. quand on voit quelqu’un bien dans sa peau, calme et souriant, cela intrigue et on a envie qu’il partage son secret avec nous, c’est normal.
        Ceci dit, je partage totalement ton analyse !

      • romulus

        Je pense juste qu’il faut créer des réseaux informels (surtout pas d’assoc.) de quelques personnes et par affinité affective bien entendu: on commence par offrir des choses simples et surtout se parler; la réciprocité arrive ,ou pas (mais on peut aussi exprimer ses besoins): l’homme et par là-même la Société crêve des choses compliquées; l’homme n’est semble-t-il pas fait pour; on veut nous le faire croire et c’est bien là le drame. Attention cela demande courage et lucidité car il faut affronter la soif d’absolu (le mieux a remplacé le bien, la peur des conflits a remplacé la discussion), l’endoctrinement de soi et des autres à la consommation, au facile, etc…De toute façon l’isolement des gens est tel qu’il faudra bien trouver un biais (même pour les plus « riches », qui ne l’avouent pas forcément) pour recréer un lien réel. L’argent est notre malheur, il nous trompe en nous faisant croire qu’il est tout puissant. Voilà mes quelques pistes auxquelles je m’attaque (sans forcément m’extraire du système).

      • Nez

        Non ce n’est pas une attitude totalement minoritaire, regardez autour de vous, les personnes ont commencé à changer. Ils regardent la provenance des produits, ils consomment moins, ils ne regardent plus le Président de la République à la télévision … Malheureusement ils espèrent toujours un peu en l’homme providentiel. Il faut simplement leur expliquer qu’il n’y en aura pas … et qu’ils doivent trouver en eux les moyens de s’opposer tout en construisant. Les mouvements des colibris,
        http://www.colibris-lemouvement.org/
        d’Etienne Chouard
        http://chouard.org/blog/
        et de l’écologie humaine
        http://www.ecologiehumaine.eu/
        et bien d’autres font tous cela. Ils proposent pour demain … expliquent juste ce qu’il faut changer mais ne perdent pas leur âme dans une opposition stérile … c’est une opposition constructive. Mais les sites comme les moutons enragés ou d’autres sont justement là pour montrer les problèmes … mais aussi les propositions alternatives.
        Donc informons des problèmes, montrons les alternatives, l’ensemble de la société est en train de réfléchir et de vouloir créer autre chose … malheureusement les spectres des crises et des guerres se rapprochent … Donc continuer d’informer, de proposer et de dire à chacun qu’il n’est pas seul. Pour l’instant c’est le plus important. Et ne croyez pas que l’autre n’est que mouton … lui aussi a évolué depuis trois ans ! Parlez autour de vous et vous verrez.

    • diogN

      Bonjour chers ME,
      inscrit récemment, je vous suis depuis un an. Et je suis bien d’accord avec vous sur tant de points mais le doute me gagne. En étant réaliste, en effet le système n’est pas prêt d’être stoppé et il est encore loin de la limite. Tout est relatif, mais je ne crois pas que je verrai un nouvel âge d’une humanité libre du joug de l’ego de mon vivant. Et je ne le regrette pas. J’essaye à mon niveau de boycotter tout ce que je peux, mais ce n’est pas une mince affaire. Cette résistance devient une question personnelle : on agit pour ses convictions et non pour quelque résultat escompté ( faut pas rêver, le niveau de lobotomie atteint des stades alarmants dans le troupeau).
      Choisis tes chaînes, voilà ta seule liberté. Comme on le sait, les mécanismes de programmation des masses fonctionnent parfaitement. C’est bien pour cela que la censure se fait aussi pressante, n’est-ce pas? Bon allez, trève constat lucide et je vous soumets plutôt ce site http://www.vhemt.org/findex.htm Pour ceux qui n’auraient pas envie d’alimenter cette sombre machination, ou pour un tas d’autres raisons…Bien à vous, chers frères et sœurs.

  • Dubitatif

    suite au précédent billet « nous ne vaincrons pas le système »ajouté à celui-ci sur l’idée de Pi:2
    1) OK idée excellente
    cependant remarques à clarifier:
    A) le NET est un truc mondial donc faire un site officiel
    en plusieurs langues (car tous les peuples rencontrent
    les mêmes blems)

    B) il faut des webmasters archi doués qui surveillent ce « gouvernement E.mondial.

    C) mettre sur ce futur site des sujets PRECIS sur lesquels
    les gens votent ex école, santé, agricultures, banques,
    bruxelles, argent liquide, budgets dépenses, comment
    s’inscrire, avoir sa carte, recolter fric pour ces différents budgets (en gros un VRAI gouvernement….car
    je suis allée sur le site du mec qui se bat tout seul et
    c’est pas clair.
    En tout cas cette idée n’est pas neuve, comme dit ce matin
    dans précédent billet, un film est sorti (court métrage) désolée j’ai pas le titre. Film qui a remporté plusieurs prix) et pour l’anecdote l’histoire se termine mal car le
    vrai gouvernement traque celui virtuel et petit à petit toutes le connexions « mondiales » des élus virtuels, et des votants sont coupées.
    Perso j’aime le CONCRET et à mon avis, il faut alerter
    avant tout, les autres pays pour tâter le terrain. Afin d’avoir plus de poids sur les sujets votés.

    enfin, je doute que les vrais idiots qui nous gouvernent
    qui sont dirigés pas les bankserts et grands groupes nous
    regardent faire sans réagir.

    • voltigeur voltigeur

      C’est justement la mise en place qui pose problème,
      c’est pour cela que j’ai contacté VUNCF.org pour leur soumettre
      l’idée, et voir si elle a une chance d’aboutir.
      Leur site est déjà bien construit, et riche en propositions.
      De toutes façons, seuls on se bat dans le désert!

      • rs7k

        Une remarque : L’interface utilisateur est la clef du « succès ».
        Si c’est moche ou pas facile a comprendre, tu n’attire que les geeks (sans parler du fait que les gens n’ayant pas internet sons de-facto exclus).

        « Une interface utilisateur c’est comme une blague: si tu dois l’expliquer c’est qu’elle n’est pas bonne »

        Je suis allé sur le site de VUNCF, j’ai tout de suite été rebuté par le visuel (sans parler du site down). Je sais, c’est pas bien mais si des gens « motivés » par l’idée doivent faire un gros effort pour participer juste a cause de la présentation, que feront les autres?

        Comme je l’ai écrit plus haut, un ami a dévelopé un truc qui m’a l’air terrible. Je n’ai aucune action en bourse :) , ni aucune idée (on se parle très rarement) de s’il serait ok pour une re-utilisation de son travail.
        Voila son truc : http://boutchaboutch.com/chamvox/

      • Dubitatif

        rs7K en effet le principe chamvox est bien + clair !
        style une question = un vote !
        merci

      • voltigeur voltigeur

        Comme toutes les idées, ça mérite qu’on en discute,
        effectivement le site de ton ami une question = un vote est très
        simple.
        Mais il faut bien comprendre qu’en ce qui concerne des lois, il
        faudra en débattre pour en définir les bénéfices/risques pour les
        citoyens que nous sommes, et c’est tout l’intérêt de faire les choses
        comme il faut, il ne suffira pas de poser la question pour ou contre,
        mais expliquer le fond pour en mesurer les effets. Et transmettre
        le résultât à ceux qui sont concernés, pour leur signifier l’accord ou
        le désaccord.
        Que deviennent les votes sur le site de ton ami?
        Que l’on soit d’accord ou pas, demande à ce que ça se sache
        en « haut lieu » non?
        Apparemment ça dérange les « têtes » de la région puisque les forces de l’ordre sont là
        contre les manifs (sujet piste cyclable) mais depuis 2013 quid?
        J’imagine à l’échelle d’un pays…

      • rs7k

        Je ne sais pas ce que deviennent les votes et je suis d’accord avec toi, il faut démultiplier les décisions.
        En lisant les autres coms, je me dis aussi qu’internet n’est pas la solution

      • voltigeur voltigeur

        Au vu du flicage qui se généralise, il est évident que
        tout ce qui déroge à la pensée unique et officielle, risque
        d’être bloqué. Mais le territoire est grand, et les moutons dispersés,
        comment réunir tout ce joli troupeau?
        Il y a bien une multitude de gens, qui sont en désaccord avec ce
        gouvernement, et ce qu’il nous impose sans concertation, ainsi que
        de sa discutable gestion du pays. Tu crois que nous sommes les seuls à réfléchir
        à d’autres solutions? Sans Internet qu’elle autre option?

      • Dubitatif

        on est toutes(tous) avec toi dans le désert !
        moi je suis partante et chapeau a cet homme qui se bat
        tout seul avec son site.
        mais à mon sens faut un truc Mondial en plusieurs langues pour avoir plus de poids dans les votes PAR THEMES.

  • Graine de piaf

    On n’avance pas en se battant « contre » mais « pour », ce n’est pas moi qui le dit.
    En se battant « contre » on ne fait que renforcer ce contre quoi on se bat. alors que si l’on se bat « pour » pour plus de justice, plus de tout ce que vous voudrez, là on avance.

    Bravo à ceux qui essaient justement d’avancer, à leur niveau, et comme ils peuvent.

    je n’ai rien compris à tout le charabia qui précède, mais promis je vais lire attentivement et essayer de m’en sortir. http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_bye.gif

  • dredger

    Salut,
    Cette idée est la suite logique qui suivrait une fois les sites dissidents réunis sous le même portail, ce qui ne veut pas dire leur désagrégation, non, chacun reste, mais ils partagent un même espace commun d’échange, ensuite de telles idées apparaissent. Et bien entendu, cela doit être amené au niveau européen, une e-assemblée europoéenne. comme j’en avais parlé dans le passé, il faut qu’on créé notre propre contre-pouvoir, et seul au niveau de l’europe on aura suffisamment de monde et donc de poids pour dicter nos désideratas. Attention à une chose : la corruption. Car la première chose qu’ils essaieront de faire est de corrompre les représentants, regardez les « rififis » qu’il y a entre certaines figures de proue de la dissidence. Chacun amène du bon, qui que ce soit, mais ils sont encore à moitié enchainés dans leurs névroses personnelles qu’on a à faire à moitié à un théatre … néanmoins c’est bien, ca va dans le bon sens. Bref, à quand un portail … déjà français, de la dissidence ?

    ++

    • voltigeur voltigeur

      J’ai envoyé l’idée à Sébastien, et retransmis la réponse à
      Pi÷2, s’il veut présenter son projet il faut appeler
      Sébastien de VUNCF.Org au 09.92.23.95.20.
      Il pourra l’expliquer comme il faut.
      Tes observations sont à prendre en compte, et comme tu le dis
      ça va dans le bons sens, maintenant il faut persévérer… :)

      • Pi÷2

        J’ ai bien reçu la réponse voltigeur, malheureusement le numéro n’ était pas ou plus attribué vers 16h00. Une autre fois sans doute.

  • MiracleBoy

    oui le système se coule effectivement tout seul mais ce n’est pas un hasard ..ils sont déjà en train d’organiser le nouveau système sur des nouvelles valeurs ou ils seront bien au chaud derrière leurs abris 100 % automatisés .. ils ne font qu’accélérer l’échéance.. car dès que le système sera down il n’y aura plus aucune loi et ceux qui auront accés aux armes et aux équipement militaires seront les rois . personne ne pourra accéder a ces fameux bunkers ou zones piégées ou ils ont accumulé les savoirs, les technologies et les matériaux utiles à l’asservissement de leur future société ..
    oui je pense qu’ils ont étudié cette hypothèse et que c’est justement pour ca qu’ils veulent absolument contrôler la chaîne alimentaire et énergétique .. on se retrouvera en gros comme des néandertals en face de la technologie dernier cri tenue par quelques uns .. mais ce n’est qu’une hypothèse :à)

    • michelm

      « …on se retrouvera en gros comme des néandertals en face de la technologie dernier cri tenue par quelques uns… »

      J’y vois plutôt une situation qui mettrait à partie des humains (matériellement) nantis, isolés dans une forteresse prise d’assaut par des millions de pauvres. À la fin, c’est la masse des pauvres qui gagne, puisqu’elle est quasi infinie.

      De plus, la technologie qui « épargnerait » ces nantis n’est pas éternelle en cas de monde post-système…

      Pour ce qu’il en est du billet lui-même, pour sûr que la meilleure façon de se battre contre un tel système prédateur/corrupteur/destructeur est de l’ignorer le plus possible.
      Et, surtout, c’est de le faire en en souffrant pas : beaucoup de désirs qui meuvent les populations sont purement matérialistes.

      En y échappant, on s’émancipe de la Fabrication du Consentement http://www.youtube.com/watch?v=jWBPXYePQ64.
      En s’émancipant, on devient libre parce qu’on s’est mis à penser différemment. C’est cette liberté qui rend « joyeux », qui donne cette envie de vivre, mais pas ou plus de survivre. Comme l’écrit Graine de piaf, « quand on voit quelqu’un bien dans sa peau, calme et souriant, cela intrigue et on a envie qu’il partage son secret… ».

      Commençons donc par faire le tri de ce qui est vital de ce qui est « caprice » dans notre existence. Cela implique un retour sur soi salvateur. Dans le temps, ma mère me forçait à boire une fois par an une rasade de vermifuge (immonde breuvage en vérité !), histoire de débarrasser mon organisme des saletés qui s’y étaient installées : cette introspection, c’est la même chose mais pour le ciboulot !

      Cet exercice auquel je me suis astreint (enfin, c’est venu un peu tout seul, à force de tentative de comprendre pourquoi je me plantais là, pourquoi je réussissais ici, pourquoi le monde allait si mal, etc.) m’a rendu « bien dans ma peau et souriant » : l’impact sur mon « environnement » est manifeste. Les portes s’ouvrent plus facilement quand on est avenant (mais pas faux-cul hein ?!!) que lorsque l’on est dans une posture de râlerie, plainte, jalousie, etc.

      BoNjOuR ChEz vOuS !

      • Hector

        « À la fin, c’est la masse des pauvres qui gagne, puisqu’elle est quasi infinie. »

        T’es du genre optimiste toi. Suffit de voir les manifs avec des milliers de manifestants, et la volée de moineaux que c’est quand 50 CRS chargent… Pourtant ils n’ont pas grand comme équipement.

        Tu crois vraiment que quelques millions de lanceurs de cailloux auront gain de cause en face d’une colonne de tanks automatisés ? Tu crois qu’ils feront quelque chose contre des hélicoptères de combat, des roquettes, des missiles, des drones, des armes bactériologiques ou chimiques… etc

        Faut ouvrir les yeux un jour. Ca fait un bout de temps que le nombre n’a plus aucune valeur. C’est l’équipement et la technologie qui compte.

    • Graine de piaf

      On pourra toujours les attendre à la sortie, il faudra bien qu’ils regagnent la terre ferme un jour ! ils seront bloqués dans leurs cages, facile de les cueillir après !

  • Balou

    La Grèce suspend son remboursement de juin au FMI

    Le ministre grec de l’Intérieur Nikos Voutsis a déclaré ce dimanche à la chaîne de télévision Mega que la Grèce n’était pas en mesure de rembourser 1,6 milliard d’euros au FMI en juin.

    « Les quatre versements au FMI en juin représentent 1,6 milliard d’euros. Cet argent ne sera pas donné et il n’y en a pas à donner », a déclaré Nikos Voutsis.

    Selon Nikos Voutsis, les créanciers ont attiré la Grèce dans un piège. « Le refus de rembourser ses dettes est l’unique moyen pour se sauver », a-t-il déclaré.

    Suite : http://fr.sputniknews.com/international/20150525/1016248383.html

  • Norbert

    Une video qui date de 2012 et qui a predit exactement ce qui arrive aujourd’hui;

    LE PLAN DE BATAILLE DES FINANCIERS

    http://www.youtube.com/watch?t=86&v=k0h1VB_yxhk

  • Pi÷2

    La E-assemblée nationale est une idée simple qui consiste à court-circuiter l’ Assemblée nationale originale. Il ne s’ agit pas de faire la révolution de cette manière, mais autrement de faire émerger la démocratie directe, en tant qu’ évolution logique de la démocratie représentative, grâce à la nouvelle variante de la technologie des réseaux maillés, comme internet.

    Je suis allé faire un tour sur le site de l’ Assemblée nationale, et j’ ai constaté un fonctionnement technique, il ne s’ agirait donc pas de faire une copie techniquement fidéle, en tout cas pas dans un premier temps, ou alors avec une variante simplifiée, mais de permettre aux électeurs de pouvoir mettre leur grain de sel dans le vote des lois, enfin. Rien que ce début ça serait déjà énorme.

    L’ E-assemblée nationale ne serait crédible que si elle était réalisée avec sérieux ; c’ est pourquoi il faudrait s’ y inscrire avec la certification de sa carte d’ électeur sinon, l’ état et les journalistes n’ en tiendraient pas compte. D’ ou un site réservé uniquement à cette fonction, comme l’ originale d’ ailleurs.

    L’ idée de la démocratie directe n’ est pas neuve, celle de l’ E-assemblée nationale non plus, j’ imagine (?). Ce qui serait nouveau en revanche, c’ est la technologie des réseaux maillés (internet, portables). Parce qu’ elle apporte la démocratie directe dans les foyers. C’ est ça qui est la vraie révolution.

    Ce que je veux dire, c’ est qu’ un site dédié est vulnérable, pour de bonnes ou de mauvaises raisons. On a tous été surpris de constater la disparition d’ un site ou d’ un forum, sans forcément avoir été prévenu par avance. Le maintien d’ un site en ligne coûte son prix et sa perte pour le public est une grande frustration car, le site et l’ information qu’ il contenait ont brutalement faits pschitt.

    Il serait donc insuffisant voire dangereux, de faire reposer une fonction qui se voudrait un minimum sérieux, sur un site en ligne ordinaire. L’ idéal serait un site qui deviendrait, lui et son contenu, « indestructibles » et gratuit à l’ usage (tant qu’ à faire).

    Parce qu’ on retrouve les même vulnérabilités, dans toute structure hiérarchique dont l’ architecture est pyramidale. Pour toutes ces raisons, il serait nécessaire de développer l’ outil universel de mise en œuvre de la E-démocratie directe, soit l’ holostructure. Pour comprendre rapidement et simplement tout ça, il suffit de penser à la manière de télécharger un fichier sur internet.

    Il existe la manière du téléchargement centralisé: je vais sur le site qui propose ce service, je clic sur le lien de téléchargement et j’ obtiens mon fichier. Il existe la manière du téléchargement décentralisé: j’ installe sur mon PC le logiciel de téléchargement de paire à paire (e-mule ou ktorrent, par exemples), je recherche mon fichier et je le télécharge. L’ holostructure, c’ est ce dernier cas de figure.

    Imaginer maintenant que l’ E-assemblée nationale est soit un site centralisé, soit un logiciel décentralisé que tout participant aura installé sur son ordi (et qui aura téléchargé en partage, toutes les informations relatives de la fonction E-assemblée nationale, logiciel inclus). A votre avis, laquelle des deux sera la plus fiable, la plus démocratique et la plus résistante aux attaques ?

    L’ holostructure serait un outil universel, qui compléterait les besoins de la démocratie directe, sur les réseaux maillés. Un peu comme un gestionnaire de programme Windows ou Ubuntu. Il suffirait de l’ associer avec une fonction/logiciel pour obtenir une petite bombe démocratique. Par exemple, holostructure + démocratie directe = holodémocratie ; holostructure + Assemblée nationale = E-assemblée nationale (ou holo-assemblée nationale), etc…

    Si l’ on considère la représentativité comme antidémocratique, on devrait aussi considérer la structure hiérarchique pyramidale, de la même manière ; à cause du trop grand danger de vulnérabilité et de corruption, que représente toute centralisation. On le constate tous aujourd’hui avec nos élus.

    Il existe un logiciel de forums « holostructuré » (entre autres), il s’ appelle Retroshare, mais il n’ est pas très fonctionnel. Il a au moins le mérite de prouver que cela est techniquement possible:
    http://www.numerama.com/magazine/21980-retroshare-un-logiciel-de-p2p-prive-securise-et-decentralise.html
    http://retroshare.sourceforge.net/index_fr.html

    (désolé pour la tartine)

    • Balou

      Pi÷2> A votre avis, laquelle des deux sera la plus fiable, la plus démocratique et la plus résistante aux attaques ?

      A première vue celle avec un logiciel à télécharger, mais la base de données devra bien être en ligne même si elle est distribuée et interactive en partie.

      La centralisation est inévitable en réseau…http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yes.gif

  • Hector

    Ceux qui votent pour un sujet sont ceux qui sont intéressés par ce sujet. Et les plus motivés seront ceux qui ont quelque chose à y perdre ou à y gagner.

    La démocratie directe est donc faussée par nature. Ca peut facilement devenir un outil d’oppression de minorités.

    De plus, on ne voterais que pour ce qui est proposé. Ce qui fausse encore l’idée de démocratie directe.

    Deux petits exemples, faut-il interdire le diesel ? Inutile de faire un cours sur sa dangerosité, ni sur les problèmes de production. Et pourtant :

    http://www.lelynx.fr/assurance-auto/actualites/sondage-interdire-diesel/

    Et faut-il interdire la e-cigarette dans les lieux publics ?
    http://www.ladepeche.fr/article/2014/04/30/1873304-cigarette-electronique-touraine-pour-l-interdiction-dans-certains-lieux-publics.html

    Sachant que la seule étude à ma connaissance qui reconnait un danger au « vapotage passif » vient d’un pays qui fait tout pour interdire la e-cigarette, et à été tenu dans des conditions hautement douteuses, les adeptes du vapotage seraient donc de bien belles victimes de cette démocratie directe.

    Mais bon, inutile ici d’essayer d’exprimer une idée à contre-courant de l’opinion dominante, je vais encore me faire traiter d’idiot ou de troll…