Débat: Quelle stratégie adopter? Le « tous ensemble » ou le « chacun pour soi »?

Une questions dont vous avez sûrement un semblant de réponse toute personnelle, mais une réponse qui peut aider à la réflexion en général. Quel avenir dans nos pays, quelle stratégie adopter face à ce qui est annoncé? Faut-il penser que tous ensemble, en nous unissant, nous pourront reprendre le pouvoir et changer la politique de ces dirigeants qui sont censés travailler pour nous et pour nos intérêts? Mais pour cela il va falloir compter sur l’ensemble de nos congénères qui défilent généralement sur invitation, tous les « Charlie » gavés d’information officielle orientée et manipulée au maximum, tous ceux pour qui le principal combat est également le plus inutile (voir ici par exemple), ainsi que ceux qui n’ont pas encore vu ou mesuré l’ampleur de la crise, ceux qui espèrent encore en l’UMPSFN, et les autres? Car du monde, il y en a, mais du monde qui s’en fout, il y en a également beaucoup! Pour réunir et bouger les moutons de tous pays, surtout si la réunion n’est pas festive (technique de plus en plus utilisée d’ailleurs…), les  gens ne suivent pas.

voiesQuelle voie suivre pour préparer son avenir?

Autre stratégie, celle du « chacun pour sa gueule et les autres z’ont qu’à morfler », plus censée selon vous?

Chaque jour, nous nous devons de préparer l’avenir pour mieux l’affronter, si ce n’est psychologiquement, c’est matériellement, cela c’est toujours fait, cela perdurera dans le temps. N’avez-vous jamais prévu des frais ou des moyens techniques pour dans plusieurs semaines, plusieurs mois ou années, dans l’éventualité, au cas où? Des investissements sur le long terme, pour que vos enfants aient un bien que leur sera profitable, ou que vous puissiez réaliser un certain projet qui vous tient à coeur? Nous avons de toute manière tendance à préparer l’avenir, mais quel sera-t-il cette fois-ci? Commun ou individuel?

Si l’actualité se confirme, et malheureusement depuis l’ouverture du blog, difficile de nier que nous risquons de connaître des heures quelque peu difficiles, alors nous pourrons craindre la réaction de certains de nos congénères qui seront plongés aussi sec dans une réalité qu’ils n’avaient pas vu arriver, ou qu’ils souhaitaient ne pas voir.

Le jour où les banques tomberont, où l’ensemble des comptes seront vidés pour renflouer la finance, où les pays deviendront officiellement « taftaïsés » et dirigés par une bande de financiers sans scrupules, où pire, le jour où un conflit dérivé du conflit russo-ukrainien s’exportera sous d’autres frontières, comment réagiront-ils?

Nous ne savons déjà pas comment nous réagirons nous, car même si nous sommes prévenus, le choc sera difficile, alors pour les autres… Face à la faim, à la peur, à l’incompréhension, tout peut devenir possible, les agneaux peuvent se transformer en loups, et ceux qui l’étaient déjà se montreront encore plus dangereux.

Sur qui compter? Sur soi uniquement ou sur les autres? Le « moi uniquement » ou le « nous ensemble »?

Il reste peut-être une option à na pas négliger, le nous sans les autres, stratégie que certains compte adopter, « nous » informés et préparés en communautés quand aux autres…. Car la survie et le survivalisme ne sont possible qu’en combinant différents connaissances, de multiples compétences, et personne ne peut prétendre maîtriser l’ensemble de ces compétences suffisamment bien pour vivre tout seul dans son coin.

Alors, quelle est votre stratégie, quelles sont vos convictions? Chacun pour soi? Tous ensemble? Ou Ensembles mais sans les autres?

42 commentaires

  • xeos839

    Bonjour a tous et bon lundi
    Il faut mieux être seul que mal accompagné mais je préfère etre ensemble sans les autre après le tri se feras le moment venu par la force des chose les cigale resteront avec les cigales et les fourmis avec les fourmis

  • Trollzilla Trollzilla

    De la misanthropie…
    « Toute personne qui ne le devient pas passé la quarantaine ne sait pas aimer » donc sans hésitation « ensembles sans les autres », reste le troc pour pallier à ça ; plombs ou céréales ???

    Un bon livre, « les funérailles célestes » de Xinran.

  • gneu

    Pourquoi n’y aurait-il que ces deux alternatives.
    Il me semble qu’on peut définir un modèle social conjuguant les deux. On peut avoir à la fois un petit coin de chez soi tout ayant en cogestion un poulailler ou un élevage ou un potager ou que sais-je encore avec ses voisins.
    On a beaucoup critiqué les systèmes communautaires mais ils ont du bon.
    C’est utopique ?

  • justebienlibre justebienlibre

    Alors comme beaucoup d’entre vous je suis beaucoup de réseau comme un scanner écoute les idées des uns et des autres. Récemment il y a eu des changements sur une radio que je continue à écouter qui s’appelle rim 95.2.
    Pour la réflexion pure j’aime à vagabonder sur le site de paul jorion, pour les explications plus terre à terre du méta tv du soral du dieudo ect… ça fait toujours sourire.
    Pour les solutions de demains pour ma part vos mieux un petit chez soi qu’un grand chez les autres mais plus précisément je suis deux choses qui ne se résume quand une: la cause des causes donc je reste attentif à une nouvelle constitution soit http://www.vuncf.org/?p=1111 , soit http://mocica.org/fr/Forums/ .
    Donc je travaille comme esclave du système pour m’en échapper au plus vite , je m’informe de toute alternative réalisable seul ou en groupe et je réfléchie à comment trouver une solution à la cause des causes c’est à dire à une nouvelle constitution. C’est pas facile mais ça me permet de garder un petit goût à rester parmi vous ici bas.

  • Hector

    L’adaptabilité. C’est à dire aucune des options proposées et toutes les options en même temps. En fonction de la situation et des autres eux-mêmes.

    Une lecture intéressante sur le sujet, quand les animaux nous montrent les possibilités :

    http://cataglyphis.fr/Publis%20AL/Cours%20AL/Vie-groupe.pdf

    Faire un choix éclairé implique dans un premier temps d’identifier et avoir conscience de ses propres besoins.

    Mais dans l’absolu, je dirais qu’un noyau dur est l’option de base. Par noyau dur j’entends la famille proche. A condition bien sur que cette famille proche soit capable de composer avec les travers de chacun et de faire preuve d’un assez haut niveau de cohésion. Eventuellement étendu aux amis très proches si ils peuvent s’adapter aux membres du noyau de base et être acceptés par eux, si la famille proche ne suffit pas.

    Une fois la cohésion du noyau dur effective (communiquer franchement, être capable d’assumer ses défauts, et accepter de composer avec ceux des autres est primordial), on peut alors plus facilement étendre sa sphère car on dispose d’un socle solide sur lequel se reposer en cas de besoin.

  • En partant du principe que la meilleure alternative soit la troisième, cela pose quelques problèmes tout de même, du moins, dans mon cas.
    Il faut bien se rendre compte que nous ne pourrons sauver tout le monde, et qu’il va bien falloir faire la part des choses, car il risque d’y avoir des victimes et du sang sur les murs, indéniablement! Maintenant, comment abandonner ces personnes âgées que j’apprécie tant, et d’un autre côté, je ne pourrais pas non plus les aider et les protéger indéfiniment, car ma famille et sa sécurité passe avant.

    • Trollzilla Trollzilla

      Benji, dans cette config les anciens ont leurs rôles à jouer, celui de l’éducation de la progéniture et la transmission des connaissances pendant que les parents plus jeunes s’escagassent aux tâches quotidiennes pour assurer la subsistance du « clan ».

      Reste cette vieille problématique entre l’agriculteur et l’éleveur, le nomade et le sédentaire, bref, y restera toujours l’origine du premier meurtre (Abel et Caïn…)à prévenir par la générosité humaine des uns envers les autres…
      Quant aux arrivistes et pillards, la « démocratie » en est le plus bel exemple à ne pas suivre.

    • kinafest

      Bonjour Benji,

      Désolé de commenter pour « çà » mais c’est dans le titre…..
      « stratègie » est féminin => « quelle stratègie » STP

  • jplchrm

    Situation compliquée … solution compliquée. Seul, on crève. Avec le troupeau, on crève. Comme il faut bien commencer, il faut bien commencer seul, puis peu à peu créer les liens solidaires avec ceux qui ont choisi grosso modo la même démarche. On n’est pas d’accord sur tout, c’est inévitable, mais ça n’a pas d’importance. L’important c’est de s’être mis en route. La suite viendra en marchant. Nous connaissons bien nos ennemis. Le problème, c’est qu’ils ont idéologiquement plusieurs longueurs d’avance et qu’ils nous enfument un max. Mais on n’a pas le choix…

  • gnafron

    préparer l’avenir, c’est bien !
    passer sa vie à préparer l’avenir, c’est creuser sa tombe, dans tous les sens du terme ! http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_scratch.gif

  • moutonnade

    C’est l’union qui fera une force chacun dans son coin est condamné
    – un canapé,
    – de la bouffe, à boire
    – ou juste prendre un douche
    Le contact de l’autre est aussi une nécessité humaine, ne serait ce que parler à quelqu’un qui va péter un câble.

    • Trollzilla Trollzilla

      Le trait de liaison et le fermant de cette utopie est et restera la musique et tout ce qui a trait à la joie par l’immatériel en relation avec le sacré.
      La beauté de la chose commence par le partage au sein d’une même communauté.
      (je dis ça, je dis rien…)

      • moutonnade

        « on attire pas les mouches avec du vinaigre » et j’adore les causes désespérés ;)
        Mais pour avoir testé ça en dehors de ma communauté ça n’est pas une utopie, et nous pourrions tous a notre niveau le faire, les gens sont pas tous des animaux contrairement a ce qui se dit sur TF1, ou a poil et injurieux tout le temps lol ils savent se tenir ;)
        Maintenant en temps de crise ou de famine ou de guerre, c’est encore plus important de l’appliquer, sinon quoi ? nous ne serions que des animaux dont l’instinct de survie dépasse la raison et la morale.

  • Yanne Hamar

    Il peut arriver tellement d’événements imprévus que je préfère rester ouverte à l’avenir sans trop le fabriquer. La mentalité « fourmi » c’est le départ ensuite il y a plusieurs formes de résilience : jardiner et savoir fabriquer ses vêtements par exemple. Dans tous les cas, ceux qui savent faire pourront apprendre aux autres. Des liens importants peuvent se tisser ainsi.

  • Le veilleur

    Sur qui compter? je dirais sur nous en premier lieu, surtout si nous sommes tous dans une situation de famine ou de peur collective, de toute façon, l’instinct de survit reprend toujours le dessus dans les conditions extrêmes, et la question que l’on peut se poser alors: est-ce humain ou pas de penser à sa survit en premier lieu ? Je répondrais que oui car on ne doit pas s’oublier. Si vous êtes diminuer ou faible vous ne pouvez pas agir, ni aider les autres dans les bonnes conditions.

    Je pense qu’il est très difficile d’aider son prochain, de penser normalement ou de partager lorsqu’on à très faim car dans des conditions extrêmes, l’instinct de survit « peut » passer au dessus de toutes morales sauf si le groupe est vraiment la seule chance de survit.

    Je pense que tout dépend les circonstances extérieures. Pendant une guerre par exemple beaucoup s’arment et résistent, il y a aussi des gens débrouillards qui trouvent des produits rares: Savons, viandes, fruits, chocolats, cigarettes, alcool etc….moyennant trocs, services ou argents. Là c’est une entraide collective pour le vital.

    L’histoire de Martin Gray survivant du ghetto de Varsovie, échappé du camp de la mort de Treblinka et une histoire de survie or norme. Le film « au nom de tous les miens » consacré à son expérience pendant la guerre, nous montre bien qu’il a saisie des opportunités et ne c’est jamais résigné mais sa survit il la doit à son aptitude à être plus dégourdit que les autres pour sa survit et celle des siens.

    Lorsqu’on regarde le film « les survivants » qui de plus est une histoire vrai, nous voyons bien dans cette histoire que le groupe est important pour la survit de tous mais qu’en premier lieu faute de pouvoir survivre à des conditions extrêmes de froid et malgré leur foi profonde, ils n’ont d’autre choix que de manger les corps des pilotes de l’avion pour survivre et avoir la force d’aller chercher de l’aide.

    http://www.lepoint.fr/c-est-arrive-aujourd-hui/20-decembre-1972-bien-avant-chabal-il-existait-deja-des-rugbymen-cannibales-dans-les-andes-20-12-2012-1604056_494.php

  • justebienlibre justebienlibre

    Le totalitarisme est là à notre porte un petits coups de faux berger pour sentir bon?
    Combien de vieux on laissé tombé après avoir bien profité ou qui maintenant sont incapable de proposition suite aux maladies qui les touchent.
    Un ou deux se rappellent que si ils ont accepté toutes ses conditions nauséabondes c’était pour la « Retraite ». le rêve d’avoir de quoi faire autre chose que de travailler en pouvant vivre.
    Combien d’hédoniste voulait prendre leur retraite à 20 ans pour profiter pleinement de celle-ci.
    Faut il travailler ou créer tout en créant sa vie et si par hasard on est un peu ouvert d’esprit savoir être neutre.
    C’est à dire apporter un peu de soi sans salir les lieux qui nous ont accueillis.

  • Elvin

    Bonjour,

    Je trouve que le survivalisme fait le jeu des mondialistes, totalement .

    D’abord il prend pour principe de base un effondrement sociétal, géologique ou autre et c’est tout a fait ce que veut la pseudo-élite !

    Ensuite il repose sur un raisonnement à courte vue : L’hypothèse très optimiste que le stockage de quelques denrées alimentaires suffira à passer un cap avant que quoi ? Je vous le donne en mille, que le système se réorganise selon la volonté bien sûr de la pseudo-élite qui tire les ficelles !

    En ce qui concerne les relations aux autres, vous n’avez rien remarqué ? Vous n’avez pas constaté à quel point les relations humaines deviennent difficiles ?

    Même et surtout au sein des familles, qui sont minées depuis des années par l’hypnose médiatique, télévisuelle et publicitaire, puis plus récemment par le gouvernement avec l’adoption de lois concernant le mariage et l’éducation.

    Si vous ne vous soustrayez pas à cette hypnose mauvaise votre couple et votre famille est en grand danger .

    Tout le système médiatique et publicitaire fabrique nuit et jour et à longueur d’année, des armées de pervers narcissiques manipulateurs qui pourrissent la vie de leur entourage et rendent toute communication impossible .

    Il ne faut pas stocker des conserves car c’est ce que veut le système, il faut jeter les télés ! Et peut-être bien aussi les ordinateurs …

    PS : J’ai vu cité plus haut le blog de PJ qui pour moi est un imposteur, totalement à la solde du système, d’ailleurs si vous regardez bien à droite vous verrez en référence un certain JA, éternel conseiller des présidents, très doué pour dire tout et son contraire, expert du triple ou quadruple jeu dont les recettes économiques sensées libérer la croissance économique visent en fait à son contraire absolu !

    • justebienlibre justebienlibre

      évidemment d’accord avec ton ps elvin puisque je disait concernant la réflexion pure autrement dit celle qui tourne en rond et n’aboutie à rien .
      Mais je reste persuadé que dans tout ces gens qui se triture le cerveau comme à tout ceux qui ne pense pas plus loin que leur satisfaction personnel (une bonne branlette ou un gang bang) proposé une réflexion qui peut devenir action en remplaçant cette merde de constitution actuelle avec la participation de tous sans en laisser sur le bord du chemin serait une solution .
      Car évidemment l’effet de groupe à cela de dangereux d’entrainer la foule sans pendre en considération le désir de chacun. Donc laissé l’ensemble des humains bon ou mauvais participer à des règles communes c’est pour ma part éviter de laisser la moindre personne dans l’exclusion.

    • Grand marabout Grand marabout

      c’est clair elvin,ah oui,JA « la France un est hotel »
      les sources officielles sous officines,ici ou ailleurs ne font t-elle pas de fausses informations « sacralisées »,dans le seul
      but de justifier leurs utilités au sein du système
      ..ils annoncent même leur propre déclin,d’ici peu ..

      sous couvert de liberté de la presse combien de journaliste reporter,ne sont jamais exprimés,des lanceurs d’alerte(hum hum),est ce de la poudre aux yeux?
      c’est possible,tout ça est utile pour laisser croire aux
      « rebelles et insoumis » qui ont encore les chances de renverser ce bourbier « autonome » et auto-alimenter..
      quelques chevaliers blancs,des troll(ette),des sbires éditorial dans les torchons et les blog/site alternatif « orienté « ou « concret »

      acheter une CB,canal 19
      internet est gangréné et saturé,ceux qui profite à l’establishment oligarchique,au final,par les lois restrictives,liberticides et répressives
      « celui qui combat peut perdre !
      celui qui ne combat pas à déjà perdu ! »
      attention nous « combattons »,l’hydre de Lerne..
      elle installée confortablement sur cette pyramide..

      la pyramide est tétraèdre,sur base d’un triangle équilatéral et sur toutes ses « faces » de renversement..
      elle restera toujours stable,en effet les points isostatiques
      parfaits,se suffisent à TROIS …
      n’oubliez par l’hydre !

    • TJAAA

      Evidement si ta vision du survivalisme se limite à « quelques boites de conserves » tu as surement raison.

      Mais la vérité est que le survivalisme est saint pour la santée et pour l’esprit.

      Se préparer physiquement, avoir des activités de groupe, élaborer des plans catastrophes comme pour des ruptures du système si momentanées soient-elles, élargir son champs de connaissance dans des domaines comme l’agriculture, la médecine, la nature, les relations sociales, etc … et bien plus encore, la est la nature du survivaliste !

      Bien sur si tu vois un gars en tenue de camouflage avec un gros fusil et des conserves pleins le sac, pas sur que ce soit ta vision qui est la bonne et je comprends donc ton approche.

      Mieux vaut prévoir que guérir ! Ca c’est un fait avéré et il n’y a pas si longtemps, du temps de nos grands parents, juste après la guerre et jusque dans les années 70, tout le monde vivait ainsi, ce n’est que le grand moulin d’abondance et de systèmes sois disant sécuritaires qui empêchent les gens de penser dans ce sens !

      Ce qui prouve bien que malgré que beaucoup d’entre nous sont informé par des sites comme celui-ci (je suis ancien adepte du veilleur que je salue au passage) peu ont un véritable détachement de l’endoctrinement quotidien, il ne suffi pas de dénoncer pour en sortir mais agir !

      Cela n’engage que moi, c’est ma vision après 3 années de préparation.

      • Grand marabout Grand marabout

        http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_good.gif
        une digue un coup de vent ..
        un coup de chaleur en france..
        quelques flocons de neige..
        et ça prend tout son sens!
        situation inattendue urgente à assumer pour des proches ou/par la société..
        mais ça se réveille et d’autres sont insomniaques..
        pour les immobiles…ils restent sur place,hein..

  • MiracleBoy

    le monde se divise en 2 catégories : ceux qui ont le pistolet chargé et ceux qui creusent ..

  • Emy Emy

    le problème d’être en groupe c’est qu’il y a toujours des cons qui veulent diriger le groupe parce qu’ils pensent qu’ils savent mieux ce qui est bon pour le groupe ce qui est faux car le besoin des uns n’est pas le besoin des autres.

    personne ne sait ce qui est bon pour l’autre a par l’autre elle-même.

    être dans un groupe ça crée des conflits parce ce que finalement on se retrouve a faire ce que les autres nous disent de faire et pas ce que nous voudrions faire avec des lois complétements chiantes.
    Des cons finissent toujours par diriger le groupe ce qui mène le groupe a sa perte.

    être seul c’est mieux car ce sont tes propre choix que tu assumes.

  • J773

    En 2011, Voltige a posté la vidéo « Collapse » et dans laquelle Michael C. Ruppert, « étrangement décédé par suicide » il y a un an, donnait son avis sur la question.

    http://lesmoutonsenrages.fr/2011/12/14/collapse-leffondrement-en-route-vers-les-10-commandements-des-georgia-guidestones/#more-18116

    Je vous le retranscrit de mémoire, dans les grandes lignes, tant son avis mérite sa place ici:
    Il faisait un parallèle avec le Titanic et disait qu’à son bord, s’il avait été le capitaine et qu’il avait annoncé que le bateau coulait et qu’il savait comment faire pour s’en sortir, il aurait rencontré 3 types de personnes.
    – Un groupe aurait paniquerait et crierait sans rien écouter ni bouger, tétanisé par la peur,
    – Un groupe aurait nié et assurerait jusqu’au bout que c’est impossible, que le bateau est insubmersible et qu’il ne peut objectivement pas couler,
    – Et un dernier groupe réaliserait qu’effectivement, le bateau coule et se tournerait vers lui en lui disant « ok, on a compris, maintenant explique nous comment faire pour qu’on s’en sorte. »

    Alors apprenons le plus possible sur la manière de survivre, voire même de « vivre » bien, heureux et dans le confort rustique obtenu par notre savoir-faire, apprenons pour transmettre à notre tour à ceux qui le voudront, et comme cet homme nous le conseillait, stockons le maximum de graines non hybrides.

  • TJAAA

    Survivaliste … To be or not to be !

    Mon choix est fait depuis longtemps à ce sujet, j’ai bien essayé d’innitier mes proches aux bases des techniques de survie, voir même de tenter certains amis à se préparer à d’éventuelles situations de chaos mais rien n’y fît !

    Donc je me suis résigner à me contenter du peu qui ont la même idée que moi sur de quoi notre avenir sera fait.

    ma vision est donc : en groupe sans les autres.
    Seul la survie n’est qu’une utopie et la motivation de survivre prendra le large un jour ou l’autre.

    Il faut être conscient que la simple idée d’abandonner des proches dans ce genre de situation est en soi un travail de préparation, il est nécessaire de faire des choix aujourd’hui car demain trop de paramètres nous empêcheront de réagir comme il se devrait, peur, faim, fatigue, stress, etc …

    Un bon site à visiter pour du A-Z de la survie :

    http://survivreauchaos.blogspot.be/

    Ils ont débattu tout les sujets possibles et imaginables, de long en large.

    • voltigeur voltigeur

      Pour avoir fait le choix de vivre loin de la ville, c’est un
      réflexe de bon sens, que d’avoir des réserves en cas de problèmes,
      Les intempéries ne sont pas rares l’hiver, route impraticables etc.
      Il ne faut pas voir le survivalisme comme une fabrique de « Rambo »,
      mais un moyen d’affronter les événements, quel qu’ils soient, en ayant
      l’esprit critique et en se disciplinant. Dans l’urgence on perd ses moyens,
      la panique n’aidera pas, et savoir quoi faire est important.

  • samlours94

    De toute façon, l’être humain en général ne veut des autres que pour servir son intérêt personnel.
    Il y a des structures sociétales qui forcément font appel …au nombre et ne peuvent exister sans le collectif, mais je crois que les gens n’ont pas compris à quel point elles sont omniprésentes dans nos vies.. En effet, pas mal de personnes s’imaginent qu’elles ne doivent rien aux autres quand, en fait, elles doivent au contraire quasiment tout aux autres. Seulement ça, il est de bon ton de l’oublier, de le mettre de coté pour éviter d’avoir de nouveau à se battre pour améliorer ou à tout le moins conserver.
    Tous les tenants de l’ultra individualisme, du chacun pour sa gueule feraient bien attention à ne jamais tomber malade, ni même une carie dentaire car tout seul, l’humain crève très rapidement, faut pas se leurrer.
    Alors pour répondre à la question de départ, je dirais que depuis le début, l’humain n’a JAMAIS été vraiment seul à accomplir ce qu’il a fait. Et donc, c’est une question qui ne devrait même pas se poser.

  • ConscienceU12 ConscienceU12

    http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_mail.gif A mon avis les 2 options c’est plutôt : est-ce qu’on continue à accepter l’esclavage jusqu’à la soumission ultime et irréversible, et là tout ira à peu près bien dans le meilleur de leur monde; ou alors à un moment donné on tente une révolte mondiale contre le système, et là sans grand doute on aura droit à la grande mascarade Hollywoodienne avec projection holographique sur grand écran atmosphérique nommé Projet Blue Beam pour nous faire retourner dans le rang – http://www.dailymotion.com/video/x3evwk_illuminati-le-projet-blue-beam_news http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yes.gif

    • ConscienceU12 ConscienceU12

      http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_sad.gif C’est comme avoir le choix entre la peste et le choléra quoi ! …Bref, dans n’importe quel cas on est mal barré !

      …Enfin bon de toute façon j’ai bien l’impression qu’une grande partie de nos con-citoyens aient déjà choisi la 1er option http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wacko.gif

  • baron william baron william

    bravo benji je trouve terrible cette idee de debat et le resultat est a la hauteur

    aucune engueulade et des reponses interessantes

    je propose de le mettre en 1e page quelques jours pour le prolonger et d en faire d autres sur divers themes

    ma reponse au probleme pose est qu il se passera un fait exceptionnel ou plusieurs qui permettront d eviter le pire

    vu le niveau d importance donne par beaucoup a leur ego au materiel et le vice que cela implique il est tres probable qu un homme ou un petit groupe se chargent de stopper tous les individus autodestructeurs avant qu ils finissent de detruire notre ecosysteme

    donc sauf miracle ou tous les humains recouvreront la raison spontanement ma strategie est de m unir a un maximum d individus sains

    en occident cela represente un tres petit nombres mais dans beaucoup de pays de l est et surtout du sud il y en a bien plus

    un seul exemple pour finir

    j ai lance moult appels pour preter main forte a nicolas bourgouin victime d un chantage odieux l empechant de tenir une conference et l obligeant a autocensurer le dernier article tres exact et detaille sur dieudonne

    tout le monde s en paluche gaiement ici alors que lme est un des meilleurs sites que je connaisse parmis un paquet

    continuez comme ca et prevoyez bien votre abris atomique et l armee necessaire pour le defendre mais sans moi

    juste pour rire voila mon contact pour qui peut m aider pour organiser une conference ainsi que les liens de l article autocensure sur dieudo seulement consultable sur e & r

    hermine2rien@laposte.net

    http://www.egaliteetreconciliation.fr/Dieudonne-de-l-antiracisme-a-l-antiracisme-32031.html

    https://bourgoinblog.wordpress.com/2015/03/30/dieudonne-de-lantiracisme-a-lantiracisme-breve-analyse-dun-engagement-sans-faille/ not found autocensured