La (ré)volution des colibris: le plan

Face a ce déferlement monstrueux d’actualités anxiogènes et désespérantes qui nous plonge chaque jour davantage dans le grand Chaos,je reste persuadée que si chacun de nous faisait sa part de colibri,en repensant son mode de vie avec discernement…..
Une lueur d’espoir est là,qui ne demande qu’à être encourager.

Nous sommes nombreux à vouloir construire une société véritablement écologique et humaine. Dont la priorité est notre épanouissement collectif sur cette planète. Qui prenne soin de la nature et des animaux.

Nous sommes encore plus nombreux à savoir que si nous poursuivons dans la voie actuelle, les
conséquences seront catastrophiques.

plan-rouge

La plupart des responsables politiques, des organisations internationales, des collectivités locales, des entreprises grandes ou petites, des citoyens le savent. Le GIEC, l’ONU, la Banque Mondiale même, ainsi que bon nombre de chefs d’Etats le disent, les journalistes l’écrivent…

Pourtant, aucune décision, politique ou économique, réellement courageuse, véritablement en adéquation avec la gravité de la situation, n’est prise.

Voici en quelques pages, les directions que nous, colibris de toutes plumes, pensons juste de prendre pour construire une société nouvelle, réellement soutenable et épanouissante pour tous.

Ces orientations ne sont pas exhaustives. Elles ne sont pas non plus des Vérités. Mais elles constituent des pistes qu’il nous semble urger de creuser, d’expérimenter et de bonifier. Un bon point de départ pour nous mettre au travail.

(Vous pouvez aussi télécharger le Plan des colibris en pdf)

Le Plan Démocratie

Une démocratie, garante de l’intérêt général, qui serait l’émanation d’une vraie volonté populaire…

voir l’article

 

Accompagner chaque être humain dans la découverte de lui-même.

 

L’accès à l’énergie pour tous, de façon autonome, sans mettre en péril les équilibres naturels.

 

Assurer sécurité, salubrité et autonomie alimentaire pour tous, durablement.

voir l’article

Le Plan Économie

Une économie remise au service de l’intérêt général, des humains et de la Nature.

Source: Les Brindherbes

 

7 commentaires

  • oli

    Bien vu pour le relais Benji :)
    Un petit rappel du lien du site officiel pour tous les ME qui ne seraient pas déjà dans le coup : http://www.colibris-lemouvement.org/
    A voir aussi, la conférence de lancement complète avec évidemment Pierre Rabhi, mais aussi Etienne Chouard qu’on ne présente plus, Thierry Salomon (asso. négaWatt), Isabelle Peloux (École du Colibri aux Amanins), etc… : http://www.vimeo.com/58721280

    Un très bon moment à passer pour se regonfler un peu le moral :)

  • fliouguer

    Bravo,
    « aucune décision, politique ou économique, réellement courageuse, véritablement en adéquation avec la gravité de la situation, n’est prise » …
    mais il y a les colibris et tous leurs cousins.
    Super de relayer cela car ce sont ces gens là qui sauvent la France.
    Sensible à l’Éducation je remarque combien ce plan est bon :

    « Accompagner chaque être humain dans la découverte de lui-même. »

    – Des démarches pédagogiques ouvertes sur les savoirs intellectuels autant que manuels, sensibles, relationnels ; d’explorer des pédagogies adaptées à leurs élèves.
    – Faire entrer à part entière l’enseignement de la coopération, de la communication interpersonnelle, la connaissance de soi, dans les matières enseignées.
    – Placer l’élève et non les savoirs au centre du système scolaire. Faciliter et rendre libre et égaux les choix d’instruction : école publique, privée, école à la maison, etc.
    – Horizontaliser l’enseignement pour que les enseignants ne soient pas les seules sources du savoir mais créent des situations d’apprentissage pour leurs élèves.

  • Oh oui, voilà qui fait du bien au moral. A chacune et chacun de nous d’y participer, de relayer encore et toujours, d’informer, d’ouvrir les esprits et les coeurs. A la mesure de chacun.
    Remettre la Nature, les Animaux, et les Humains à leur place, dans un équilibre qui tend vers l’idéal. Oui, c’est possible et nous nous devons de le faire. http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yahoo.gif

  • Colibris, Moutons Enragés, Brinsd’herbes, Gentils Virus, Attac, Alternatiba, et caetera,…

    MÊME COMBAT !!!

    Nous avançons, Citoyennes et Citoyens !
    http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yahoo.gif

  • Natacha Natacha

    Vivre en cohérence.

  • On ne peut pas « faire du renouvelable » sans pétrole.

    Pour les dubitatifs à ce sujet, trois questions:

    1. peut-on construire et transporter des panneaux solaires avec du soleil?

    2. peut-on construire, transporter, entretenir et réparer des éoliennes avec du vent?

    3. peut-on construire, entretenir et réparer des barrages avec de l’eau?

    Comme d’habitude, à chaque fois que l’on présente un beau projet, on oublie de se poser la question de base: avec quelle énergie?

    La production de pétrole étant en situation de pic, cette production ne peut aller que dans une direction (un indice: commence par un b).

    Et comme TOUT dépend du pétrole, de par l’extraction de matières premières dans des mines et/ou en tant que matière première, TOUT suivra cette même direction (solution: vers le bas).

    Pour celle/celui qui n’a pas encore acheté ses graines/tubercules, c’est le moment (printemps). Même en appartement, on peut apprendre à cultiver, dans des pots ou des jardinières.

    Voir pousser ses graines et les voir se transformer en nourriture est quand même plus rassurant que d’amasser des pièces d’or…

    Et même si l’on ne fait pousser que deux ou trois légumes, les connaissances et les compétences accumulées seront déterminantes le jour où les robinets seront secs, les supermarchés désertiques et les prises de courant inoffensives pour les bébés.

    Se faire un petit stock de graines ne coûte presque rien. Garder les graines des fruits que l’on mange encore moins. Composter les épluchures des fruits et légumes non plus. Bref les petits gestes vers l’indépendance alimentaire sont plus accessibles qu’on ne le pense.