Appel à perturber l’inauguration du siège de la BCE

Vous vous souvenez du siège de la BCE? Ce nouveau bâtiment hors de prix pour y caser des banquiers qui ont deux grands buts dans la vie, faire payer les pays, et imprimer pour permettre à l’économie de perdurer encore un peu… Il devait couter 500 millions d’euros, il a fini par couter 1,2 milliards, quand à l’imprimante, juste une bagatelle de 1000 milliards qui ne va rien régler mais précipiter l’inéluctable!

Et le collectif Blockupy lance un appel à perturber l’inauguration de ce nouveau bâtiment, ce qui ne serait pas un mal même si l’on peut penser que cela ne suffira pas, il en faudrait bien plus! Car dès qu’il s’agit de la finance, il n’y a pratiquement jamais de condamnation sauf si celle-ci est stratégique. Par exemple, pour la HSBC, aucune condamnation! Pour le scandale Luxleaks, déjà enterré, la seule arrestation fut pour le lanceur d’alerte qui a permis au scandale d’éclater. Pour les emprunts toxiques, idem, pour les scandales du Libor et de l’Euribor, itou… Bref, la finance dirige, commande, et est éternellement protégée!

Reste à savoir, à quand un tel appel pour mettre fin aux méfaits de l’Union Européenne? Elle décide de 80% des lois de votre pays, elle est complètement lobbyisée, elle n’est que le valet de Washington et nous engraissons avec notre argent nombre de politiques non-élus qui par moment ne restent même pas au siège alors qu’ils sont payés pour… En faut-il réellement plus…

Bllockupy

Le collectif anticapitaliste Blockupy appelle à une mobilisation internationale le 18 mars à Francfort en Allemagne pour perturber l’inauguration du nouveau siège de la Banque centrale européenne, institution qu’il accuse notamment de « chantage » envers la Grèce.

« La politique capitaliste de la BCE n’est pas quelque chose à fêter selon nous », a déclaré Aaron Bruckmiller, l’un des porte-parole de Blockupy, lors d’une conférence de presse organisée mercredi à Francfort devant la tour occupée par la BCE depuis fin 2014. Le gardien de l’euro compte inaugurer officiellement le 18 mars ce bâtiment qu’il a fait construire sur les rives du Main, dans l’est de la capitale financière allemande. La BCE occupait auparavant un immeuble dans le centre-ville, à côté de la célèbre sculpture lumineuse représentant le symbole de la monnaie unique.

Blockupy fédère dans toute l’Europe des activistes opposés aux politiques d’austérité, membres de syndicats ou d’organisations telles qu’Attac, le parti allemand de gauche radicale Die Linke ou le groupe contestataire Occupy Frankfurt. La mobilisation prévue en mars vise à protester « contre le chantage et la politique anti-démocratique et néolibérale de la BCE », a expliqué le porte-parole.

La BCE a récemment décidé de priver les banques grecques d’un important canal de financement en faisant sauter un régime de faveur qui leur permettait d’accéder à ses opérations régulières de refinancement. Cette décision est interprétée par Blockupy comme un moyen de pression sur le nouveau gouvernement de gauche radicale à Athènes, qui souhaite renégocier la dette colossale du pays. « Tôt le matin, nous allons bloquer les accès à la BCE pour empêcher les invités et les employés d’entrer » dans le but de perturber la journée de travail et la réception dans le bâtiment, a précisé le porte-parole de Blockupy.

Il attend « plusieurs milliers de personnes de toute l’Europe » dès 07H00 du matin (06H00 GMT) et affirme que « 10.000 personnes se sont déjà inscrites pour participer à la manifestation » qui aura lieu le même jour à partir de 17H dans le centre de Francfort. Plusieurs milliers de personnes du collectif Blockupy avaient déjà manifesté en juin 2013 devant l’ancien siège de la BCE, dans le cadre d’une journée européenne de protestation contre les politiques d’austérité.

Source: 7sur7.be

Le site du mouvement blockupy est disponible en allemand ici.

2 commentaires