Réflexion: Plaidoyer pour un monde libre

Nous avions parlé il y a 3 mois de cela du projet Mocica, trois étapes pour changer le monde. Et comme la réflexion évolue dans le domaine, voici une petite « mise à jour » pour faire avancer le débat.

L’idée du Monde Libre (sans argent, ni dirigeant) a suscité de nombreux retours, positifs et négatifs. Nous vous en remercions, vos critiques nous ont beaucoup apporté.

Nous nous accordons tous à dire que l’argent est au cœur des problèmes et des dérives de notre civilisation. Nombreux sont ceux qui attendent un nouveau système monétaire et n’envisagent pas sa disparition comme possible.

Pour beaucoup cela parait utopique, bien que bon nombre d’arguments en sa faveur sautent à l’évidence de chacun, que nous soyons pour ou contre. A commencer par un argument de taille : l’outil qui permet à une petite oligarchie de contrôler 7 milliards d’individus, sans la menace des armes, est l’utilisation consentie de l’argent dans nos vies quotidiennes. Leur suprématie ne tient qu’à ce seul fil. Sans lui, nous serions libres et les menaces que nous pointons quotidiennement du doigt seraient écartées d’un revers de la main (capitalisme, dettes, corruption, austérité, censure, Mosanto, Tafta, dictatures, oppression, restriction des libertés, impérialisme, esclavagisme moderne etc).

Avons-nous seulement un autre moyen de reprendre notre avenir entre les mains ?

Ceux qui n’ont pas adhéré au projet nous ont exprimé leurs doutes et les raisons pour lesquelles cela leur semble être une mauvaise idée, impossible ou utopique. Nous en avons relevé 7, auxquelles nous avons répondu par la mise en place d’une FAQ sur le site du MOCICA. Nous les connaissons bien, puisqu’elles étaient dans nos esprits avant que nous créions le projet. Chacune de ces raisons découle d’une transposition de nos comportements actuels dans un contexte qui, selon nous, ne les permettrait plus ou ne les inciterait plus. Pour illustrer ce dernier propos, ce serait comme se promener sous un parapluie un jour de beau temps. Rien ne nous en empêche, pourtant il serait absurde de le faire.

La Liberté n’est pas synonyme d’incohérence comportementale ou de folles dérives. Elle ne permet pas tout, justement (corruption, domination ou esclavagisme moderne deviennent impossibles) et n’incite pas à n’importe quoi ; compétition, quête du profit, censure, obsolescence programmée, proxénétisme, trafic d’enfants, d’armes, d’organes, d’animaux, braconnage, mafias ou croissance infinie n’auraient aucune raison d’être, pour ne citer que quelques exemples. Toute la noirceur liée à notre système s’effondrerait.

La Liberté nous ouvrira un champ des possibles. Cela pourrait-il être pire ou plus dangereux ? Le meilleur est bien plus probable, et l’extraordinaire à portée de main.

Parvenir à notre Liberté, c’est commencer par une victoire, et pas des moindres. Elle nous unirait, enfin. Sans le moteur financier au coeur de nos vies, ni la nécessité de la compétition, un nouveau climat entre nous apparaitrait, et une nouvelle organisation serait possible. Être libre, c’est permettre à chacun de s’émanciper comme il l’entend sans entraver l’émancipation des autres. C’est la possibilité d’être tous gagnants. Plus de pyramide, ni de concurrence, mais une synergie.

Pour entrevoir l’étendue qu’un tel changement de paradigme a à nous offrir, tant en termes de sécurité que de possibilités, il est nécessaire de ne pas l’écarter à la hâte et de prendre un temps d’introspection. Vis à vis de la situation et des options que nous avons, cette proposition ne peut être considérée aujourd’hui comme invraisemblable.

Nous ne pouvons prétendre avoir raison. Mais les événements mondiaux, tant sur le plan politique, écologique, que social nous renforcent sans cesse dans cette unique perspective. La fin du système monétaire écarterait d’emblée tous les désastres et les dérives que nous déplorons. Entre autres, la lutte contre le terrorisme serait redoutablement efficace si tous les intérêts occultes, politiques et financiers en étaient écartés. Les forces militaires internationales n’auraient de raison d’exister que dans une coopération pour y mettre fin.

Nous l’avons compris : voter, manifester ou signer des pétitions n’arrêteront pas le système en place. La Liberté est possible puisqu’elle dépend de notre choix et ne nécessite aucune confrontation. A l’ère de la communication, cet appel universel peut nous rassembler au-delà des frontières et nous unir dans cette décision commune.

S’il est nécessaire de diviser pour régner, il est tout autant nécessaire de nous unir pour être libres.

Notre Planète peut loger et nourrir tout le monde. L’Humanité a atteint une quintessence du savoir, tous domaines confondus.

Un monde de Paix n’est pas une chimère inaccessible, mais un objectif à atteindre.

Il est important de rappeler que les dirigeants du monde n’ont pas la mainmise sur les peuples. Le système ne nous tient pas entre ses mains. Nous ne sommes pas prisonniers de lui et nous ne l’avons jamais été.

Ce choix est le nôtre.

L’impasse est une illusion.

Jean-Philippe Huber

www.mocica.org

 

69 commentaires

  • 108

    j’aime les gens qui rêvent… mais ils rêvent.

    • nicolas_d

      A une époque, des personnes ont dû rêver qu’une poignée de personnes pouvait dominer le monde.
      C’était un rêve bien plus fou…

      • 108

        Que veux-tu dire par là ?

        Que le rêve est un moteur ? oui, comme le fantasme, comme l’espoir.
        Mais devant la réalité, et pour la « globalité », c’est une chimère.

      • nicolas_d

        Ce que je veux dire, c’est que le monde dominé par une poignée de personne n’est pas une chimère

      • 108

        tout dépend dans quel sens on prend le mot « chimère » ^^ (je taquine)
        Ceux qui dominent, sont ceux qui ont le pouvoir, ce sont ceux qui « jouent » avec les manettes d’un système, en rapport avec l’argent.
        Tant que le consensus marche, au niveau de la psyché, aucune remise en question ne peut être enclenchée, aucun autre paradigme ne peut être élaboré.
        Comment changer une société sous hypnose ?

      • nicolas_d

        Débrancher les appareils à hypnose ?

      • 108

        oui, si on casse la machine, on ne peut plus s’en servir.

        L’être humain est un être religieux (dans son sens premier) et qui se projette (dans la fiction, dans le fantasme, dans le passé, dans le futur, dans ses croyances, etc.). il est préprogrammé à se soumettre au groupe, dépendant.

        Tiens, Scarface ^^

        Hein, la vie de rêve, on te dit quoi il faut penser, ou quoi écrire, quoi faire, être le mouton tu aimes ?
        Avec le troupeau des bêtes, beeeeeeeeeh, beeeeeeeeh, cogno cogno.
        Tu bosses 8-10 heures en te crevant le cul, tu gagnes rien, rien il est à toi.
        Tu veux qu’on te mettes un tchévato dans ta maison il surveille, il espionne tout ce que tu fais, tout ce que tu dis, tout.

      • nicolas_d

        « il est préprogrammé à se soumettre au groupe, dépendant. »
        C’est bizarre ça, vous avez envie de vous soumettre vous ? Vous connaissez quelqu’un qui a envie de se soumettre ?
        Moi personne…
        C’est une théorie de gens de pouvoir ça !

  • Et voilà …

    Avec le flux d’infos, j’avais zappé ce site que j’avais été voir y’a 3 mois

    Merci pour la piqure de rappel !

    (Mais je pense que ça reste une belle utopie … Je vais suivre leur évolution quand même)

    P.S : Le lien direct vers mocica.org pour les fainéants

    • boco

      exemple :

      Nous pourrons regrouper les grandes surfaces actuelles en centres de distribution dans des complexes encore plus performants et mieux conçus que les nôtres.

  • GROS

    Si on se met tous à fumer des gros joins à longueur de journée, ça a peut-être une chance de marcher.

    • getup

      C’est un peu GROS comme réflexionhttp://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_mail.gif

      • unmar

        non pas tant que ça , remplace gros joints par ce que tu veux ca marche comme ca de toute façon , pour s’entendre faut etre d’accord ou pas mais faut faire qq chose ensemble deja , ceux qui decide font, le reste suit.

        ca va dans le sens d’un gouvernement mondial de toute façon , que ce soit utopiste, financier ,guerrier ou spirituel, pour une entente cordiale , il faut un meme socle !
        qui peut aujourdhui dire a part ses propres vélléités , qu’adviendra du futur apres un choix x ou y , pourquoi pas les freenet village , les fameuse solution locales pour ordre mondiale sont deja lancés dans les tetes depuis je sais pas 20 ans ou 40 ans plus precisement depuis 10 en france , c’est donc en cours ,en parallele d’autre structure de pouvoir bien plus avancées dans l’accomplissement: les états et sociétés privés , il n’y a pas une verité , il y a celle qui va subsister surement pour le mieux , en attendant pire http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yahoo.gif

  • getup

    En tout cas la cible est bonne,c’est bien l’argent qui est le problème de bien des maux.Seulement, aucun gouvernement n’acceptera une idéologie qui le mette en péril et c’est donc le vrai visage des dirigeants que les gens risquerait à faire face avec les conséquences que l’on connaît.

    Ce qu’il se passe en ce moment en est un parfait exemple ou les chiens de guerre écrasent tous ceux qui s’oppose à eux quitte à diabolisé les opposants en employant toute l’armada médiatique ou autre pour tuer une idée dans l’oeuf.

    Si en plus les gens qui devraient comprendre le fond de cet exposé ne le comprennent pas, la division n’en sera que plus facile comme cela est déjà le cas pour d’autres causes subversives pour les états en place.

    Apparemment sortir d’une sphère de pensées pour en découvrir d’autres qui seraient susceptible de mettre l’humanité sur une autre plan de réflexion n’est pas possible pour beaucoup de ceux qui n’arrive pas à sortir de « la fabrique du consentement » (Noam Chomsky).

  • Zugzwang

    Et oui, nous avons de l’argent un outil que nous jugeons indispensable pour notre survie alors que nous avons passé des milliers d’années à vivre sans.

    Combien coûte une balade en famille à la campagne ? Et un feu de camp entre amis ? Sans doute bien moins cher qu’un gros 4×4 ou qu’une télévision… Mais beaucoup ne veulent plus abandonner leur confort.

    • Et oui, l’eau de la marmite est arrivée à ébullition; ils vont grever avec leur 4/4 et Iphone 6 (voir l’expérience de la grenouille) :
      « Imagine une marmite remplie d’eau froide dans laquelle nage tranquillement une grenouille. Le feu est allumé sous la marmite. L’eau se chauffe doucement. Elle est bientôt tiède. La grenouille trouve cela plutôt agréable et continue de nager. La température commence à grimper. L’eau est chaude. C’est un peu plus que n’apprécie la grenouille; ça la fatigue un peu mais elle ne s’affole pas pour autant. L’eau est maintenant vraiment chaude. La grenouille commence
      à trouver cela désagréable, mais elle est aussi affaiblie, alors elle supporte et ne fait rien. La température de l’eau va ainsi monter jusqu’au moment où la grenouille va tout simplement finir par cuire et mourir, sans jamais s’être extraite de la marmite. »

      Cette expérience peu recommandable est riche d’enseignements. Elle montre que lorsqu’un changement négatif s’effectue de manière suffisamment lente, il échappe à la conscience et ne suscite la plupart du temps pas de réaction, pas d’opposition, pas de révolte.

  • aum

    Le problème c’est pas vraiment l’argent en lui même, c’est ce que les êtres humains en font… donc à chacun d’aller voir au fond de lui même, car c’est ici que naît le monde libre. A ceux qui s’y refuse, ou qui trouvent ces idées utopiques, essayez, ne tirer pas de conclusions, car ce ne sont que des croyances.

  • nico nico

    Cet article est dans le vrai , mais la majorité n est pas encore prête , il faudra passer par des étapes intermédiaires avant d en arriver la .
    L effondrement de notre système actuel nous fait avancer vers cet idéal , pour éveiller ou faire prendre conscience et nous détacher de ce lien qu est l argent , il faudra encore un peu de temps .
    Si nous n arrivons pas à briser ce lien par nous même (ce qui serait la meilleure des situations possibles pour nous tous , la moins douloureuse ) , alors l expérience nous le fera lâcher par obligation de la situation .
    l argent et le pouvoir sont intimement liés , lacher le lien argent voudra forcement dire de passer par la case sagesse .
    L AMOUR N IMPOSE RIEN IL SE VIT

  • saian

    Et voilà encore une initiative qui va dans le sens d’un monde sans argent !

    Ca me fait penser à la Free World Charter et évidement au Venus Project qui reste pour moi la vision la plus aboutis d’un monde juste ou chacun pourrait exprimer son plein potentiel (ce qui ne veux pas dire que tout le monde le fera, bien entendu).

    Tant que notre seul moyen d’accéder aux biens sera l’argent il n’y aura jamais d’égalité. Comment parler d’égalité avec les écarts de revenus qui existent sur notre planète ?

    L’Homme ne sera libre d’exprimer son plein potentiel que le jour où il aura définitivement aboli l’argent qui est la clé de voûte des inégalités et du pouvoir.

    Merci à tous les rêveurs et utopistes sans qui nous n’irions jamais de l’avant.

    • lily

      les milliardaires ne voudront jamais lâcher leur part de gâteau et leur bien être…, ils voudront toujours être servis, chouchoutés… mais oui on peut toujours rêver c’est gratuit!

      • N’oubliez pas que nous sommes le Nombre, alors les 1% peuvent commencer à réserver leur billet pour partir sur une autre planète…

      • lily

        peut être un coup de comète sur notre planète pour remettre tout le monde au même niveau mais les milliardaires s’installeront sur Mars (ou bien sur la Lune provisoirement)avec leurs esclaves.. car ils seront prévenus de l’arrivée de cette futur collision pas les sans dents http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wacko.gif

  • saian

    Le mythe de la nature humaine intrinsèquement mauvaise…

    Le comportement humain résulte de son environnement.

    Et force est de constater que notre environnement actuel conduit un tas de gens à adopter des comportements malsains.

    Ce n’est pas une question de nature mais d’environnement.

    Si vous pensez que la nature humaine est mauvaise, je vous enjoins à lire ces 2 textes et tout ce que vous pourrez trouver sur la question :

    Sur http://mocica.org :

    L’humain n’est-il pas trop mauvais par nature pour être libre ?

    « L’Humain est-il bon ou mauvais ? » est une question aussi curieuse que de savoir si nous sommes plutôt « lunettes de soleil » ou  » parapluie ». Cela dépend principalement d’un contexte et non d’une nature.
    L’humain est réactif et adaptatif à son environnement.
    Nos comportements actuels ne sont pas le reflet d’une nature, mais sont des réactions naturelles (et humaines) à un contexte qui y est parfaitement propice et responsable.
    L’Homme ne peut évoluer dans la bonne direction par la servitude ou la menace, qui, au contraire le restreint, le rétracte et provoque en lui des comportements agressifs.
    Lorsque les besoins fondamentaux de l’Homme sont assurés et qu’il grandit en sécurité, l’ouverture aux autres est particulièrement spontanée.
    Le climat social, la nécessité, l’éducation ou encore la culture sont des paramètres desquels résultent nos comportements.
    Le système monétaire n’est pas garant de bons comportements (au contraire).
    La compétitivité ne peut pas nous rassembler.
    La nécessité de manger pousse à la criminalité.
    L’argent incite au « toujours plus » et à la soif de domination qu’il rend possible.
    Nous ne pouvons nous épanouir/ouvrir aux autres dans un contexte comme le nôtre.
    Etc.
    En une phrase : nous devons réfléchir « contexte » et non « nature ».

    Sur https://www.thevenusproject.com :

    You place great emphasis on human behavior as opposed to human nature. Would you define both?

    There is no such thing as human nature in the conventional sense of being a set of predetermined, preprogrammed behaviors and values to which all human beings are predisposed. What we are concerned with is human behavior and values, which can certainly be changed. If they could not, we would still be living in caves.

    The question we should be concerned with is, « What are the factors that shape human behavior? » We feel that human behavior is just as lawful as any natural phenomenon. Our customs, behaviors, and values are by-products of our culture. If the environment is unaltered, similar problems and behaviors will reoccur. The Venus Project proposes to provide an environment that will bring out the best in human behavior and to extend maximum courtesy to all nations.

    Take, for example, the situation witnessed after W.W. II: even the most respectable families could be seen fighting over scraps of food. When people’s basic needs are not met, they resort to whatever behavior is necessary to ensure the necessities of life for themselves and their families. By making the necessities of life available to all in this participatory democracy and through a meaningful and productive education, we can dramatically reduce counterproductive behavior.

  • Dubitatif

    Bonjour à tous (tes)
    Mocica connaissais pas (voyez la rime)
    Tout ça c’est bien beau mais si je me réfère bêtement
    à l’époque des hommes des cavernes (bien plus évolués qu’on
    ne le pensait jusqu’à récemment), où déjà, ils se tapaient dessus pour avoir un truc de l’autre, ou se tapaient dessus pour avoir la femme d’un autre, où se tapaient dessus pour
    prévenir les autres qui était LE chef…

    l’Humain étant ce qu’il
    est, soit… un faiseur d’ennuis, ET… que l’humain même
    si à présent habite un building…. FONCIÈREMENT SA
    MENTALITE N’A PAS EVOLUE D’UN IOTA.

    fric ou pas fric pour diriger notre civilisation l’Homme
    fera toujours des merdes à l’autre.

    De plus, l’homme veut viscéralement SUIVRE un chef. Par
    manque d’assurance ? Pour rejeter la faute sur lui, en cas
    de blem ? Je l’ignore mais cela est VRAI. L’homme a besoin
    de se regrouper (un truc resté ancré dans son système rachydien du temps des cavernes) ^^etre dans un groupe le RASSURE. Sans compter qu’il y a IDENTIFICATION.

    L’homme n’aime pas être à part, être différent. En réalité
    dans la population nous devons être O,000000000000000000000000000001 % qui se fichent de ressembler au voisin.

    Sans compter que l’homme ment 200 fois par jour. Là encore
    seuls 12% de la population ne sait pas mentir. Ils sont si rares.. que finalement ce sont EUX, qui semblent anormaux
    pour les chercheurs !!!

    Bref, depuis le début je vous dit que l’Humain à un BUG
    et qu’avec un Humain RIEN NE PEUT MARCHER.

    Sinon je me pose juste comme ça …. histoire de… pourquoi dès qu’on pense nouvelle Ère (ici sans monnaie)
    d’emblée on retire le confort et on se retrouve tous à faire du camping, guitare sèche et feu de camp ???

    On a la connaissance de la technologie je vois pas pourquoi
    on reculerait ?

    En résumé ce n’est pas l’idée qui est à rejeter mais le
    comportement humain. car depuis le 1er feu dans cette anonyme caverne, l’homme n’a pas évolué.

    D’ailleurs… je me demande quel sentiment a traversé l’esprit de l’inventeur du feu face à ses petits copains ?

    RÉPONSE : sentiment de POUVOIR. Style  » les mecs je sais
    faire ce machin qui brûle, t’as intérêt à m’écouter, sinon
    je t’en donne pas… »http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yahoo.gifhttp://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yahoo.gifhttp://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yahoo.gifhttp://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yahoo.gif

    • petitscarabee

      Tout juste ;et comme un sauvage il a d’innombrables croyances.Tant que ce problème là ne sera pas réglé rien ne sera possible car comme il a déjà été expliqué  » l’intérieur détruira inévitablement la société la mieux organisée » je cite K et ma touche personnelle est que ces jean foutre de paléoanthropologue n’ont pas mal aux burnes de qualifié cette espèce d’homo sapiens sapiens.L’honnêteté intellectuelle ,si vraiment ça existe,serait de nous retrograder au rang de « homo debilitus ».Une révolution psychologique simultanément avec une révolution technologique.Moi,je ne souhaite pas vivre dans ces tours débile? Qui va construire ces merdes ? Pas moi et je souhaite pour personne d’aller travailler dans ces chantiers.

      • saian

        Euh de quelles tours parles tu ? parce que si tu fais référence à l’image de l’article, qu’on retrouve sur la homepage du site mocica, sache que ça n’a rien à voir avec le contenu de leur message.

      • petitscarabee

        Ah Ok merci

      • petitscarabee

        Citation fausse . Donc quand on colporte de la fausseté on est un propagandisme ,un faussaire . Et je peux ajouter et ceci sans prendre de risque qu’un mensonge propagé depuis des milliers d’années devient la vérité. Comble de la bêtise car les gens croient qu’à partir d’une chose mauvaise (guerre,meurtre,mensonge,livres stupides ,etc,etc )on obtient une chose bonne . Théorie toujours en vigueur chez les pseudos intellectuels…P’tain les cons,des ouvrages complets ont étés écrits sur le sujet.
        Concernant ta citation….Explique donc à l’assemblé sur quel base tu t’appuies pour faire du mot amour un verbe.Ouais,ouais,je sais machin à dit,le curé à dit,les magazines et les psy aussi en parlent mais personne ou trés peu en on une idée .Donc A partir de « marche » on peut fabriquer le verbe « marcher » pour courir itou…Ca je peux le voir.Des verbes d’actions. Crois tu que les lois de la nature ne s’applique pas au langage? Ce que je veux dire est qu’avec un monde neuf il faut un langage neuf. Tous les jours la nuit succede au jour ou si tu prefères l’obscurité suit la clareté ou l’inverse,peu importe et peu importe qui tourne autour de qui car le resultat est le même.Ce n’est pas une opposition entre deux phènomènes mais une succession.Quand une chose disparait un autre apparait.Donc regardes scarabée : quand la violence disparait certainement qu’une autre chose apparait.Appelle le amour,compassion peu importe mais toi tu ne peux faire aucun action sur l’amour,ni le conjugué,te l’accaparer,an faire un amour divin,courtoi,exclusif et toutes ces conneries…donc tout ce que tu peux faire et voir la violence qui est en toi et faire quelle cesse et là peut être,peut être ,la fenêtre s’ouvrivra pour toi ou restera-t-elle close.Tu peux aller méditer ces propos et fabriquer un langage à partir de tes découvertes autrement tu resteras comme un animal attaché à un poteau qui ne peut aller plus loin que la corde le lui permet.

    • MOUTON GRAIN MOUTON GRAIN

      L’être Humain n’est qu’un ordinateur biologique équipé d’un logiciel open source,
      il suffit de connaître le langage de programmation du code source pour le modifier à sa guise.
      A partir de là …
      M.G.

  • article 35

    Je ne pense pas que l’argent soit le problème. Il reste le moyen le plus pratique et rapide de faire des échanges .
    Le vrai problème est sa gestion .
    Les choses ne se passaient pas si mal avant que ces pourritures de VGE et Pompidou ne pondent leur loi scélérate .
    Les choses ne se passaient pas si mal avant que les gouvernements n’abandonnent leur contrôle de la monnaie au profit des banques . Qui dans la rue sait que la FED est un organisme privé ? Voilà où se situe le vrai problème, c’est quand des organismes privés à but lucratif peuvent à volonté imprimer des bout de papier reconnus comme de la monnaie . D’où aussi cette frénésie pour nous pousser vers une monnaie virtuelle, là, même plus besoin d’imprimer des rouleaux de PQ.
    Le second problème est l’honnêteté. On peut trouver le moyen le plus innovant possible pour remplacer l’argent , tant que les mentalités ne changerons pas ce sera toujours à qui va détourner le système à son profit .
    Sinon après avoir jeté un oeil sur le site Mocica, je pense qu’on pourrait le renommer : » Ouioui chez les bisounours ».

    • Dubitatif

      suis total d’accord avec Art.35

      et d’ailleurs….. je me demande si ce pseudo foutoir
      planétaire n’est pas VOLONTAIREMENT ORGANISE

      pour nous proposer sur un plateau une nouvelle Ère à leur sauce soit pucé, connecté, et j’en passe.

      http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_cool.gif

  • PhildeFer

    Lu sur le blog « mocica »: …Pour les militaires, si possible rejoigniez l’ONU….

    Si vous ne le savez pas, l’ONU c’est l’une des bêtes décrites dans l’Apocalypse. Ne cherchez pas, ce blog ne vise qu’à donner une vision « paradisiaque » du NOM… avec les fameuses lois noahides pour « nous » les goyim… ;-)

    Par contre, le texte soulève certains points de réflexion qui seront effectivement d’actualité pour les survivants à ce monde, qui seront vraisemblablement confrontés à un monde sans argent ni système financier puisqu’ayant été débarrassé de toute la race de Caïn ainsi que de la totalité de ses œuvres…

    Pour en savoir plus sur ce qu’est l’Antéchrist:

    http://textup.fr/118080jY

  • 1236 abonnés à ce jour … +1

  • Ellie

    C’est vrai que cela me semble une utopie aujourd’hui.
    Il y a eu pourtant des exemples où l’homme vivait en harmonie avec la nature, dans un clan, sans se taper dessus. Je pense aux indiens d’amérique. Chacun avait un rôle dans le clan avec quand même un chef.
    Dans notre pays, le modèle « citenaturelle » me semble plus réel à mettre en place à notre époque:
    http://citenaturelle.org/images/bibliotheque/Cite_Naturelle_le_concept.pdf
    (déja cité dans un précédent sujet)

  • ConscienceU12 ConscienceU12

    « Chacune de ces raisons découle d’une transposition de nos comportements actuels dans un contexte qui, selon nous, ne les permettrait plus ou ne les inciterait plus. Pour illustrer ce dernier propos, ce serait comme se promener sous un parapluie un jour de beau temps. Rien ne nous en empêche, pourtant il serait absurde de le faire. »

    …Désolé de dire à ce monsieur que si toute son idéologie repose sur des arguments « aussi implacables » que cette dernière phase ; …ben on va dire que c’est bien maladroit de sa part car pour bon nombre de personnes se promener avec un parapluie sous un soleil de plomb est très logique notamment lorsque l’on a la peau très blanche, je dirai même que l’on appelle cela une ombrelle ! http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_smile.gif

    Je lui conseille donc de mieux choisir ses rhétoriques implacables, s’il veut éviter de tendre des perches aux critiques des « réalistes capitalistes » et autres faux sceptiques désabusés tel notre ami « Gros le bien nommé, …franc-mac le Gros » ! http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_whistle3.gif

  • Shuksep

    Un langage universel, une intelligence de cœur, une réflexion équilibrée, une sagesse mesurée, un respect de la nature….. peuvent sembler un leurre pour certains mais prit très au sérieux par d’autres…
    https://http://www.youtube.com/watch?v=aHro7HpKXL8
    Je suis une utopiste convaincue.

  • dek

    La liberté c’ est retourner sa veste pour chaques évènements.

  • kid4info

    Pour tout projet posons-nous la question: avec quelle énergie?

    Une fois que notre monde moderne aura perdu son sang, que restera-t-il? L’énergie fournie par nos bi-, tri- et quadriceps… c’est-à-dire, en arrondissant, 0kWh.

    Lorsque l’on ingurgite 2000 calories de nourriture par jour, avec un rendement de 20% (machine humaine), ça donne 400 calories (0,465kWh) utilisables pour un travail.

    Et le travail c’est quoi? C’est chercher et transporter sa nourriture! Le seul avantage de ce système, c’est sa durabilité: 7 millions d’années. Pretty boring though.

  • kid4info

    Tomorrow, gold and precious stones will return to their real value: nothing. They cannot feed a man, an animal or even a plant. They are just rocks. It would be profitable and logical to make jewellery out of them for absolutely everyone.

    Des bijoux en or et en pierres précieuses pour tout le monde? Moi j’irais bien travailler dans les mines d’or et de pierres précieuses pour rien. C’est un chouette boulot.

    Lisez la réponse à la question « Who should do the most difficult and thankless jobs? ». La réponse est pleine de bon sens, mais encore une fois, il faut de l’énergie pour tout ça, énergie que l’on n’aura plus.

    http://mocica.org/en/Project#2_2

    La seule solution à mon avis consiste à imaginer un monde basé sur l’énergie fournie par nos seuls muscles. Mais il faut effectivement beaucoup d’imagination ;-)