Aéroport de Toulouse: Vendu aux chinois!

L’aéroport de Toulouse est vendu, pas totalement mais en grande partie. Officiellement, les raisons pour lesquelles un aéroport comme celui-ci est vendu ne sont pas trop mises en avant, elle méritent pourtant d’être détaillées. Les caisses sont vides, c’est la cata, certains salaires ne sont plus versés, l’état tente de rogner de tous les côtés. Souvenez-vous de ce petit bilan publié il y a quelques jours, il n’est qu’un petit aperçu de la situation réelle, le reste du tableau ferait pâlir quiconque le verrait…

Et c’est justement la situation financière calamiteuse du pays qui pousse l’état à vendre tous ses bijoux de famille, tout ce qui appartient à la France, à son histoire, qui fait la France et qui peut être vendu assez discrètement y passe, ils ont même envisagé de vendre la française des jeux! Quand aux entreprises dont l’état est actionnaire, là également, c’est le marché aux puces, achète qui peut. Le patrimoine français est en train d’être dilapidé. Celui-ci est  bradé à qui peut payer (quand ils ne le font pas avec la planche à billets…)… Rien que le Qatar a acheté des hôtels très luxueux en France, ainsi que des casinos et une partie des Champs-Élysées, la Russie a acheté le siège de Météo-France… À l’heure actuelle, rien qu’au niveau immobilier, il y a 346 ventes en cours et 1728 à venir. Le pays est de plus en plus dépouillé… Heureusement, il y a toujours quelques défenseurs de notre magnifique patrimoine dont « Bucket » dont nous avons parlé dernièrement… Et l’aéroport de Toulouse n’est que le premier, ceux de Nice et de Lyon vont y passer également. Maintenant, imaginons que le pays ne soit pas endetté et que les caisses de l’état soient pleines, ce dernier serait tout de même contraint de vendre ses parts dans les nombreuses sociétés en parties publiques, puisqu’il y a l’accord TISA qui impose la privatisation de tout ce qui est public, cela fait partie du TAFTA, et la France est de toute manière coincée! Donc si cela n’avait pas été les chinois, cela aurait été les américains, le choix n’est même plus possible, refuser irait à l’encontre des Etats6unis et des décisions de l’UE.

Mais revenons-en à l’aéroport de Toulouse dont la vente à entrainé une manifestation de 450 personnes suivant la police, 700 suivant les organisateurs. Ceux-ci sont contre la privatisation des 49,5% cédés par le gouvernement à un consortium chinois, car si ce patrimoine passe entre des mains étrangères, ce sont les conséquences qui sont les plus redoutées. Il ne restera entre les mains de l’état que 10,1% des parts de l’aéroport, le reste étant possédé à hauteur de 25% pour la chambre de commerce et d’industrie de Toulouse, 5% pour la région, 5% pour le département, et 5% pour l’agglomération de Toulouse. Le plus grand pouvoir décisionnel sera donc pour le chinois, mais ce n’est pas tout. Le consortium a pour projet de transformer le 4ème aéroport de France tout juste vendu, pour que le trafic aérien habituel de 7,5 millions de passagers en 2013 atteigne les 18 millions en 2030, inacceptable au niveau nuisances sonores suivant les riverains déjà au bord de la crise de nerf…

3 commentaires

  • kalon kalon

    Hors sujet, quoi que ! :
    Les Russes sont beaucoup trop taiseux ces derniers temps !
    Quelque chose de gros se prépare ! http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wink.gif

  • PhildeFer

    C’est du même calibre que la privatisation des autoroutes non?
    Concernant le bruit des avions en 2030… je suis prêt à prendre le pari qu’on ne les entendra même pas voler! ;-)

  • Philippe30

    On nous laisse entendre qu’une erreur de contrat à pu être faite pour les autoroutes et pendant ce temps on fait la même erreur sur un autre bien de la collectivité.

    Persister dans l’aberration est une constante de n’importe gouvernement