Cultiver son propre tabac à rouler

Il y a toujours des astuces, même si elles ne sont pas très connues, elles sont là! À l’heure où tout peut arriver, connaître quelques unes de ces astuces est toujours profitable, et malgré les nombreuses annonces, campagnes, images choc et études scientifiques disponibles à travers la planète, certains continuent malgré tout à tirer sur ces « clous de cercueil » plus communément appelés « cigarettes ». Bien sur, le principal problème n’est pas le tabac, mais la feuille de papier lorsqu’elle se consume, et les très nombreux additifs ajoutés au tabac pour entretenir la dépendance du fumeur.

Vous avez donc trois possibilités si vous souhaitez absolument continuer à fumer en cas de crise majeure (entre autres raisons)… La vapotte, utiliser une alternative au tabac, et la culture de votre propre tabac à rouler qui est possible sous certaines conditions.

tobacco-19997_640

Commençons avec la culture de votre propre tabac à rouler, avec un rappel de la loi qui stipule dans quelles limites vous pouvez le faire:

Nous allons commencer cet article par un petit rappel de la loi française.

Il est interdit à quiconque de faire profession de fabriquer pour autrui ou de fabriquer accidentellement en vue d’un profit, des cigarettes avec tabac sauf dans les conditions prévues par le décret mentionné aux 2 de l’article 565 (1) ou, lorsque cette fabrication est effectuée au domicile du consommateur dans la limite de ses besoins personnels, par lui-même, par les membres de sa famille par des gens à son service.

Voir le texte de loi

Le tabac :

Faire son tabac est tout à fait possible. Le tabac est un produit manufacturé que l’on fabrique généralement à partir de feuilles séchées de plantes de tabac commun.

Lorsque votre plant de tabac est en fleurs, vous devez couper ces dernières afin de favoriser le grossissement des feuilles du haut. Votre plan produira davantage.

Lorsque les feuilles sont vertes à taille adulte, c’est le moment de la récolte. Vous devrez les suspendre afin de commencer le séchage. Vous devriez obtenir une feuille en partie sèche mais qui restera tout de même souple pour pouvoir la manipuler. C’est un peu comme une peau de chamois.

Lorsque vous aurez atteint ce stade, ébouillantez les feuilles et suspendez-les de nouveau jusqu’à obtenir le séchage final. Celui-ci doit être doux et progressif afin de laisser leur souplesse aux feuilles afin qu’elles ne s’émiettent pas.

Lorsque vous aurez atteint le niveau de séchage désiré, découpez la nervure centrale des feuilles et émincez-les en fines lamelles. Il ne vous reste plus qu’à stocker votre tabac dans une boîte hermétique. Le tabac que vous aurez récolté de cette manière sera beaucoup moins agressif pour vos poumons et la gorge. Le résultat sera donc une diminution de votre toux. Rien ne vous empêche afin d’adoucir davantage votre tabac, de le couper avec d’autres plantes séchées comme le trèfle par exemple.

 

La culture :

Vous nous avez demandé comment était cultivé le tabac. Nous allons donc vous proposer une plongée dans la culture traditionnelle. La graine de tabac est semée en pépinière ou sur du semi flottant au début du mois de mars. La plante est mise en terre à la mi-mai. Au début de l’été, c’est-à-dire au début de la floraison la plante aura atteint près de 1 mètre 80. La fleur est coupée pour que les feuilles se développent, il y en a environ une vingtaine par pied. Lorsque les premières décolorations arrivent, elles indiquent le moment de la récolte au mois de juillet et d’août. Il faut énormément de main-d’œuvre et d’attention. Les feuilles sont séchées sous air chaud ou sous serre ou dans des séchoirs traditionnels. Elles sont triées en été et au début de l’automne.

Ce séchage d’air chaud nécessite 20 kg de bois pour sécher 1 kg de tabac. Cela dure environ une semaine. C’est la méthode de séchage la plus utilisée mais elle entraîne cependant une déforestation importante. En Afrique, plus de 140 000 ha de terrains boisés indigènes disparaissent chaque année afin de servir au séchage du tabac.

Nous sommes pour la préservation de notre planète et il est de notre devoir de vous déconseiller cette méthode de séchage qui nécessite des procédés consommant du bois ou des énergies trop coûteuses. Ne cherchez pas à accélérer un séchage naturel qui est certes plus long mais qui comme chacun le sait, ne saurait égaler la qualité d’un résultat parfait pour un tabac goûteux et savoureux.

 

Quel tabac choisir ?

Le tabac que je vous conseillerais est certainement le BURLEY (brun). Il est produit dans plus de 50 pays. Les principaux sont les États-Unis, l’Italie, la Corée, le Brésil et le Mexique. Il représente 10 % de la production mondiale. C’est une sorte de tabac légèrement séché à l’air libre, dérivé du White BURLEY, qui est une forme mutante née dans une ferme de l’Ohio en 1864. On le retrouve généralement dans les mélanges de tabac pour cigarettes. Sa particularité est d’avoir un faible pourcentage en sucres et un rapport sucre/azote très bas. Ce tabac à une grande capacité d’absorption des arômes ajoutés à la cigarette. Les feuilles ont des couleurs qui vont du marron clair au marron foncé. Elles ne doivent avoir aucune tache jaune. Un plan typique a environ 20 30 feuilles.

Vous pouvez aussi choisir le tabac de Virginie et le tabac d’Orient qui sont blonds. Pour ma part j’ai choisi du Nicotiana tabacum (tabac brun).

 

Une autre méthode de séchage

À la fin du mois d’août vous pouvez ramasser les feuilles qui sont les plus avancées. Ce sont généralement les plus basses sur la tige et vous remontez au fur et à mesure. Cette petite astuce de la récolte progressive vous permettra un travail beaucoup moins fastidieux. Lorsque vous aurez ramassé une quarantaine de feuilles mures dans la journée, vous en aurez approximativement pour 20 minutes de préparation seulement. Et nous allons voir ensemble comment faire.

Il faudra couper des tronçons de fil de fer d’environ 20 cm. Vous allez passer chaque tronçon dans la côte centrale de la feuille, à la base de la tige et refermer la boucle. L’endroit idéal comme local sec et aéré, serait un grenier, un garage ou au pire des cas un auvent. Vous allez tendre des cordes à linge ou des fils très solides. Vous y suspendrez les feuilles la tête en bas en recourbant l’autre extrémité du fil de fer qui est enfilé. Tant que faire se peut, évitez que les feuilles se touchent en les écartant ou en faisant des tronçons de fil de fer de longueurs différentes. L’idéal est que les feuilles restent souples c’est-à-dire qu’elles conservent une certaine humidité. Elles ne doivent absolument pas dessécher ni moisir. Mais dans la pratique, il est très difficile d’éviter le dessèchement. On pourra compenser en humidifiant de nouveau lorsqu’on les mettra en bocaux. Par contre un point important, dès le premier signe de moisissures qui est en fait une substance grise qui se développe sur la tige puis gagne la feuille, il faudra se séparer des feuilles atteintes. Essuyez la tige et placez le tout dans un endroit plus chaud. Si vous avez la possibilité, les placer à côté d’un radiateur ou d’un poêle dans une cagette serait idéal tout en n’oubliant pas de remuer de temps en temps pour aérer.

Le séchage initial c’est-à-dire lorsque les feuilles sont fraîches, prend environ trois semaines dans un garage ou un grenier. Il va sans dire que cela dépend de la température ambiante. On pourra ensuite stocker les feuilles sèches en cageots pour les faire vieillir et les préparer à l’affinage en bocaux. La raison principale est que le tabac prend énormément moins de place lorsqu’il est en bocaux que lorsqu’il est en cageots. Il sera ainsi plus facile de maintenir une bonne humidité car le dessèchement altérera sa saveur. Je conseille un affinage d’au moins un an pour que le tabac soit vraiment bon.

 

La mise en bocaux

Avant de mettre le tabac en bocaux, il va falloir s’assurer du taux d’humidité des feuilles. Si elles sont souples ou sèches, la technique sera différente. Rassurez-vous, nous allons voir les deux.

1. Souples :

Si les feuilles sont souples c’est qu’elles ont gardé une certaine humidité. Il faut prendre une feuille et en détacher la chair de la côte centrale pour ôter les nervures secondaires. Nous allons former une liasse de quelques morceaux de feuilles pour la rouler serrée et la trancher aussi finement que possible avec un gros couteau bien affûté. Est-il utile de vous préciser de faire attention à vos doigts ? Répétez le tranchage au couteau dans l’autre sens. À l’aide d’un hachoir manuel pour les fines herbes, il faut maintenant hacher de tabac. Il vous appartient de choisir la taille de coupe. Vous pouvez aussi bien entendu passer le tout dans un hachoir électrique bien un robot ménager pour râper les légumes en essayant de trouver la grille qui correspond à vos souhaits. Vous pouvez maintenant le mettre dans un bocal en verre fermé et en rectifier l’humidité si nécessaire.

2. Sèches :

Si maintenant le tabac est sec et qu’il s’effrite tout seul, la seule option qui s’offre à vous est de réduire le tabac en flocons. Utilisez pour cela un grand saladier et brisez-le à la main. Adaptez la taille à votre convenance mais nous vous conseillons de le faire assez fin. Il devient alors impératif de ré humidifier les feuilles. Pour cela, il faut remplir un bocal en verre aux deux tiers de tabac haché. Il faut y ajouter des arômes. Vous pouvez prendre de l’alcool de fruits parfumés ou bien du whisky, du rhum, du sirop de réglisse, etc. Cela dépendra de vos goûts. Mélangez le tout et laissez reposer quelques heures avant de l’utiliser. Si le taux d’humidité devient trop important, la combustion s’en fera ressentir et vous n’arriverez pas à le fumer. Il suffira de sortir la quantité voulue et de la poser dans un bol ou une assiette pour un séchage à l’air libre rapide. À force de pratique, vous trouverez le degré idéal d’humidité pour le roulage.

En conclusion, voyons le cas « idéal ». Il faudrait que le tabac ait séché suspendu au moins un an afin d’être réellement agréable. Mais les goûts ne se discutent pas. Pour ceux qui ont la chance d’avoir un local dédié à la fabrication de leur tabac, le faire sécher accroché ou empilé en cageots le plus longtemps possible tout en maintenant un taux d’humidité idéal serait parfait. Si vous vous posez la question de savoir quel est ce fameux taux d’humidité idéal, c’est celui que vous retrouvez dans votre paquet de tabac à rouler lorsque vous l’achetez. Mais il est très difficile d’arriver à un tel résultat car il y a des risques de moisissures dans les premières semaines lorsqu’il est frais et de dessèchement par la suite ce qui altérera son goût. Gardez comme ligne de conduite que votre tabac doit être séché tout en restant souple.

Je conclurai en disant que d’après notre expérience personnelle, les machines à tuber et les tubes sont réellement économiques. L’équivalent d’un paquet de 20 cigarettes fabriquées artisanalement reviendrait à moins de 0,40 €.

Source+vidéo sur Permaculteurs.com

Au pire donc, il y a toujours des alternatives, à chacun de voir quelles sont ses préférences….

Je citerais ici une mise en garde justifiée trouvée un site au cours de mes recherches dans le domaine:

Ne choisissez pas n’importe quelle plante qui peut être toxique. De toute façon, n’abusez pas non plus des herbes inoffensives et n’avalez pas la fumée, car les plantes aromatiques, aspirées à hautes doses peuvent exciter, ou au contraire provoquer l’abattement, voire entraîner une intoxication. Exactement comme le vrai tabac qui est d’ailleurs classé parmi les plantes toxiques……

Ce même site nous présente un petit éventail des plantes qui peuvent être fumées:

  • Des feuilles de noyer: âcre, corsé, légèrement enivrant;
  • Des feuilles de fraisier: fin, doux, fruité;
  • Des feuilles de cassis : délicieux;
  • Des feuilles de menthe: le parfum est connu;
  • Des feuilles d’origan ou de marjolaine: parfumé et tonique;
  • Des feuilles d’eucalyptus: très bon quand on a la grippe ou le rhume.
  • Des fleurs de tilleul: doux et calmant.

Un autre site propose cette longue liste de végétaux pouvant être fumés, mais n’ayant pas testé ceux-ci, je ne garanti pas non plus le plaisir ni l’efficacité de ces substituts, mais comme le rappelle à plusieurs reprises Allen Carr dans son livre dédié à l’arrêt de la cigarette: « le fumeur est prêt à fumer de la vieille corde pourrie plutôt que de se passer de sa béquille« .

Voici la liste en question:

Achillée

Ajonc

Armoise

Arnica

Aspérule odorante

Aubépine

Avoine

Bardane 

Bétoine

Betterave

Bouillon blanc

Bourrache

Brunelle

Carotte

Cassis

Céleri

Cerisier

Chanvre

Charme (écorce)

Châtaignier

Chêne

Chicorée

Clématite (tige)

Cognassier

Consoude

Coquelicot

Coudrier

Cournouiller Mâle (écorce)

Cyclamen

Cytise

Endive

Épinards

Eucalyptus

Flouve odorante

Fraisier

Framboisier

Frêne

Fougère

Guimauve

Haricot

Hêtre

Houblon

Hysope

Iris (rhizomes)

 Laitue

Lavande

Lierre terrestre

Maïs (barbe)

Marronnier

Marrons d’Indes (coques)

Mauve

Mélilot

Menthe

Merisier

Muguet (fleurs)

Noisetier

Noyer

Origan

Orme

Ortie

Pavot

Pêcher

Peuplier

Pin sylvestre

Plantain

Pomme de terre

Populage

Prunelier

Rhubarbe

Ronce

Sarrasin

Sauge

Saule (écorce)

Scutellaire

Séneçon

Serpolet

Sphaigne

Sureau

Tabac

Thé

Tilleul

Topinambour

Tournesol

Trèfle

Tussilage

Valériane (rhizomes)

Varech

Verveine

Vigne vierge

Violette

Vionne (écorce)

Nous avons donc réalisé ici un petit tour des alternatives au tabac dit « classique », ce qui permettra aux plus drogués de continuer à l’être même si notre société ne nous permet plus de s’en procurer via les méthodes classiques.

Maintenant, comment fumer?

Je ne vais pas ici vous expliquer la méthode pour entretenir votre dépendance, vous savez très bien le faire par vous-même, mais vous indiquer comment profiter de votre récolte, quelle que soit la nature de celle-ci, car en cas de problème, il va bien falloir confectionner la-dite cigarette, avec du papier à rouler qui lui aussi peut vous manquer un jour! Un annuaire téléphonique accompagné d’un bâton de colle ne faisant pas l’affaire, il va falloir se tourner vers une méthode plus traditionnelle: rouler les feuilles pour obtenir des cigares, ce qui n’est pas donné à tout le monde, ni très évident suivant la plante choisie (taille des feuilles).

Au pire, ma méthode dite de la « pipe à eau » reste la dernière véritable alternative, certains connaissant cet ustensile sous le nom de « bong »… Une méthode avec mises en gardes est disponible ici.

Au final…

Au final, le mieux étant d’arrêter, fumer n’est de toute manière pas une bonne chose ni pour soi-même, ni pour son entourage. Ces informations vous ont été données pour que les plus dépendant puissent continuer à calmer leurs nerfs même en cas d’impossibilité d’acheter du tabac via les moyens traditionnels.

61 commentaires

  • ConscienceU12 ConscienceU12

    Et une bonne vieille pipe pour fumer (même de fabrication maison), il n’en parle même pas ! …c’est peut-être bien mieux non ?
    …un bon vieux calumet (de la paix) http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wink.gif https://www.google.fr/search?q=calumet+pipe&biw=1318&bih=619&source=lnms&tbm=isch&sa=X&ei=J3miVKauGaSU7QbpwYGgDg&ved=0CAYQ_AUoAQ

  • Itsmie

    PFFFFF
    Utiliser son temps, son énergie et une partie des terres cultivables à faire pousser un truc cancérigène, est-ce vraiment une bonne idée?

    • stereo

      Ce n’est pas pour rien que la cibiche est aussi appelée « sucette à cancer ! »…

    • logic

      Dans la nature, rien n’est cancérigène tant que la dose ingérée est raisonnable.
      Il n’en est pas de même pour les substances fabriquées, car elles sont nouvelles pour nos organismes et arrivent sans nous avoir sélectionné au fils des millénaires.
      Nos organismes aujourd’hui sont le fruit de nos diverses résistance, ou pas! au milieu naturel.
      Une substance fabriquée de nos jours est beaucoup plus dangereuse en soi que n’importe quelle substance naturelle, car elle ne vous aura pas sélectionné depuis des millénaire. Elle peut donc être totalement inoffensive, ou totalement cancérigène.
      Pour le savoir, il faut attendre au moins 2 générations et faire le bilan!
      Pour ma part, je préfère ne pas prendre un tel risque!! ;)
      pour en revenir au tabac, voici un petit article sur ses bienfaits!!
      http://fr.sott.net/article/12330-La-nicotine-l-antidote-au-zombie

      • engel

        +100000…

        Purement logique.
        Et quand la logique est bien menée, elle est juste.

        Bravo logic.

      • nomdemon

        Logic, c’est très juste l’article sur la nicotine. Je connais au moins 2 cas qui après sevrage tabagique ont déclenché un diabète. Mon pauvre père qui avait arrêté de fumer il y a 28 ans est décédé en 3 semaines d’un cancer du poumon qui s’est généralisé. Ca pose question non ?

    • utopiste10 utopiste10

      c’est ce qui est rajouté au tabac qui augmentent le risque cancerigéne tout comme sur les lègumes donc planter du tabac comme cité dans l’article est bon pour la planete (pas de pesticides ,ni engrais chimique et methodes de sechages naturelle )et certainement moins dangereux que le tabac actuel .

    • Planete bleu Planete bleu

      Pour ce qui est du tabac je suis d’accord avec toi Itsmie. Le tabac c’est une drogue, les gens ne serait pas accro si ce n’était pas de la drogue et il provoque beaucoup de dégât, ceux qui nous gouvernent sont hypocrite, s’il se souciait vraiment de la santé des français il l’interdirait mais sa leur rapporte beaucoup d’argent

      Par contre beaucoup de gens ne savent pas que le chanvre qui est considéré comme une drogue par beaucoup de gens et que c’est soit disant pour ça qu’il est interdit de le cultivé librement, c’est plutôt que beaucoup d’industrielle seraient ruiné car avec le chanvre on peut fabriquer du papier donc plus besoin d’abattre des arbres, des vêtements, des draps et même une voiture avait été conçu pour rouler avec de l’huile de chanvre, la carrosserie de cette voiture était construit avec du chanvre

      Marijuana et son Histoire « Pourquoi le cannabis est interdit?! »:

      http://www.guide-coffeeshops.com/histoire-de-marijuana/

      http://www.wikistrike.com/article-tout-ce-que-l-on-vous-cache-sur-le-cannabis-ou-chanvre-111275667.html

    • Itsmie

      Ah ben, je vois qu’il y a pas mal de fumeurs parmi les ME qui défendent les bienfaits du tabac!!

      Les produits naturels sont sans danger, c’est connu!!!
      http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wacko.gif

      http://www.quittetabac.com/tabac-bio-pour-cancer-bio/

      « …on pourrait penser que la seule manière de fumer en minimisant les risques serait d’utiliser du tabac bio sans additifs. Evidemment, ça existe ! Hélas la combustion du tabac, même bio, même sans additifs, libère de nombreux composés cancérigènes et/ou irritants pour la sphère ORL. Si tout ce qui était naturel était sans danger, alors nous pourrions manipuler des blocs d’uranium naturel sans protection, ou patauger dans du pétrole naturel tout en grignotant des amanites phalloïdes, tout aussi naturelles. Et tout naturellement, nous aurions de gros problèmes de santé… »

      Bon, moi je n’ai jamais fumé alors ce que j’en dis…du moment qu’aucun fumeur ne vienne polluer mon air plus qu’il ne l’est…

      • engel

        Logic a écrit: « tant que la dose ingérée est raisonnable. »
        ..Et là, cela change tout.

        Sinon, il est vrai que tout est poison. Même l’eau!
        … Et pour le coup, on appelle cela, « un noyé ».

        Comme le disait Paracelse et d’autres: « C’est la dose qui fait le poison ».

        Oui, son raisonnement est juste. Et cela s’appelle « l’adaptation au milieu », donc un certain Darwin a tiré une théorie, somme toute assez connue.

      • Itsmie

        1 millionième de milligramme de ricine par jour, en forme toujours!

        Le monsieur te dit que « tout est dans le dosage »!!
        http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yes.gif

      • engel

        Ouais, sauf que dans la vraie vie,
        on est loin, très loin du millionième de milligramme!

        Car faudrait pas oublier la suite du baratin:

        « La ricine est hautement toxique;
        -6 000 fois plus toxique que le cyanure et 12 000 fois plus que le venin du crotale.
        -Si elle est ingérée, elle est en grande partie détruite par les enzymes digestives protéolytiques. Mais son absorption sublinguale peut augmenter la quantité absorbée.

        Et
        http://fr.wikipedia.org/wiki/Ricin_commun

        Dixit: « On considère que trois graines peuvent être fatales à un enfant, quatre graines peuvent déterminer une intoxication sérieuse chez l’adulte et six à huit graines pourront lui être fatales.

        Ces chiffres sont cependant à nuancer, la gravité de l’intoxication dépendra de la sensibilité individuelle de chacun à la ricine, de plus, selon que les graines sont mastiquées ou non, la gravité de l’intoxication ne sera pas la même. Dans tous les cas, lorsque les intoxiqués sont pris en charge à temps en milieu hospitalier, l’issue de l’intoxication est presque toujours favorable. »

        Conclusion:
        Chère Itsmie, une bonne dose est toujours préférable à une mauvaise pratique. ;)) bouahhhh…

      • engel

        Sinon,
        Si l’excès de tabac tue!

        Alors faudrait pas oublier que:
        -L’excès de graisse tue!
        -L’excès de sucre tue!
        -L’excès de protéine favorise le cancer!
        -L’excès de fibres provoque l’irritation du colon pouvant débouchant sur des polypes cancéreux!

        …Ah merde il est reconnu que manger des lipides, des glucides, des proteines provoquent donc le cancer et tue!!!

        Merde en somme, d’aprés certaines études scientifique, ils nous restent donc les cailloux.

        ..Bonne appétit.

    • Eaglefeather Eaglefeather

      Je ferais remarquer que les substances cancérigènes ne proviennent pas du tabac en lui-même, mais bien de tout l’ensemble des produits utilisés tout au long de sa culture et de son conditionnement commercial. Le tabac du commerce contient plus de 2 500 composés chimiques, dont les pesticides appliqués pendant la culture et les nombreux additifs ajoutés au cours du processus de fabrication.

      Mais la plante en elle-même, cultivée et conditionnée sans aucun produit, n’a rien de cancérogène. Mais reste néanmoins DANGEREUSE comme toutes plantes médicinales, eh oui le « TABAC » en est une, il ne faut pas dépasser les doses(voir ci-bas).

      Hélas les fiches avec les propriétés phyto du tabac sont très dures à retrouver.

      Voici son utilisation :
      Contre les parasites, les migraines, les nausées, les vomissements, pour régularisé la circulation du sang, l’asthme, toux, bronchite, rhumatisme, goutte, contre les douleurs et les névralgies, l’épilepsie, lavement purgatif.

      La recherche sur les vertus du tabac s’oriente ou se focalise systématiquement sur : la cigarette, le sevrage du tabagisme, et tout sur le tabac commercial. Un de mes aïeuls était un des derniers cultivateurs de tabac dans la vallée de la Semois (Belgique). Il le chiquait depuis ses 15 ans et il est parti à l’âge de 97 ans, d’autres exploitants ont aussi fait des vieux os.
      Lui-même le disait déjà il y a 45 ans il n’a jamais voulu exploité pour ces sociétés car elles obligeaient un rendement bien trop supérieur à ce que les plantes « naturelles » pouvaient fournir. Autrement dit elles obligeaient l’utilisation d’engrais chimiques, de pesticides, de fongicides qui seraient alors contenus dans la plante et seraient dès lors consumé par le fumeur.

      • Itsmie

        Ah bon?
        Le tabac bio ne contient pas de goudron??

      • Eaglefeather Eaglefeather

        NON !

        Seulement 3% du goudron provient de « sa combustion » (et sans papier à cigarette, juste les feuilles (type cigares/cigarillos)), le reste du goudron provient de la combustion du papier et de toutes les saloperies utilisées de sa culture > à son conditionnement commercial (e. a. les conservateurs et fongicide pour qu’il puisse garder sa fraicheur).

      • Itsmie

        TU as vu ceci?
        http://www.quittetabac.com/tabac-bio-pour-cancer-bio/

        « …on pourrait penser que la seule manière de fumer en minimisant les risques serait d’utiliser du tabac bio sans additifs. Evidemment, ça existe ! Hélas la combustion du tabac, même bio, même sans additifs, libère de nombreux composés cancérigènes et/ou irritants pour la sphère ORL. Si tout ce qui était naturel était sans danger, alors nous pourrions manipuler des blocs d’uranium naturel sans protection, ou patauger dans du pétrole naturel tout en grignotant des amanites phalloïdes, tout aussi naturelles. Et tout naturellement, nous aurions de gros problèmes de santé… »

      • Itsmie

        Quel avenir pour le tabac bio sans additif ?

        « L’arrêt des pesticides enlève peut être certains éléments (le polonium 210 est celui qui me vient à l’esprit en premier), mais la cigarette contient toujours autant de nicotine et produit toujours du goudron une fois allumée !

        Et je ne parle même pas du monoxyde de carbone que l’on inhale à chaque bouffée. Au final, il n’existe que peu ou prou de différences entre ce type de tabac et l’habituel.

        Toujours est-il que le tabac bio sans additif a le même potentiel destructeur que son homologue « normal », alors si vous n’êtes pas accro, fuyez ! »

        http://arret-tabac-bienfait.com/tabac-bio-sans-additif

      • robertespierre

        La tabac pense que c’est l’Homme le poison
        Il pollue TOUT
        Le TABAC est protecteur des espèces vivanteshttp://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wink.gif

      • robertespierre

        Mais si vous voulez commencer à fumer!http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wink.gif
        je vous suggère YUMA
        et même YUMA en tabac…… à rouler soi-même

      • Itsmie

        Oui http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_smile.gif!
        Le tabac est mauvais pour les humains donc bon pour la planète!

        « SAUVEZ LA PLANÈTE!
        FUMEZ UNE CIGARETTE! »

      • robertespierre

        Autre illustration(pour tous)
        Bonne Année 2015 Itsmie
        et merci pour ta présencehttp://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_bye.gif

        http://precocite.blogspot.fr/2014/12/storm-solarham-et-aurores-borealesune.html

      • Itsmie

        Merci à toi Robertespierre!
        Que 2015 te soit douce
        et qu’elle te rende ce que tu donnes chaque jour…

  • ciray

    Bravo Itsmie
    Je pensais que ce blog était pour des gens sérieux et intelligents . Ben voila que comme une grande majorité de
    Moutons ils désirent se préoccuper en priorité de Drogue
    avec de penser à leur subsistance ou la qualité de leur nourriture . C’est affligeant . Quand a moi j’ai décidé
    d’acheter des clopes et d’en stocker un max en cas de pb d’appro j’aurais un moyen d’échange incontournable . Les
    fumeurs comme tous les addict a n’importe quelle drogue préfèreront laisser creuver de faim leurs enfants que de se priver . L’humanité à 999/1 000 ne mérite que de disparaitre point barre .

    • nomdemon

      Bonjour les ME,
      Le tabac existe depuis la nuit des temps, donc des drogués qui ont laissé mourir leurs enfants aussi.
      J’en ai assez des donneurs de leçons qui savent mieux que vous ce qui est bon pour vous. J’ai suffisamment de respect pour les autres pour ne pas leur cracher ma fumée dans la figure et mes enfants ont toujours eu à manger.
      Où peut-on se procurer des plants de tabac si quelqu’un veut bien répondre à un drogué lol ? Merci d’avance.

      • nomdemon

        Merci Volti pour ton lien. Juste une petite mise au point, je ne voulais agresser personne par mes propos. Je voulais simplement dire que je respecte le point de vue de tous mais à force de nous dire de faire là où on nous demande de faire, on perd toutes libertés individuelles. Cette société devient liberticide. Le sexe à la télé dans les clips via Beyoncé et Cie heurte moins que le tabac. Je voudrais simplement dire qu’un cancer du poumon coûte moins cher à la société qu’une personne âgée qui vivrait jusqu’à 85 ans. Puisque tout n’est que fric et rentabilité mieux vaut mourir jeune. Y en a plus que marre de la stigmatisation des fumeurs, des noirs, des arabes, des petits, des grands, des cons et des moins cons. Je suis responsable de ce que je fais. J’en assume toutes les conséquences et je dénie à quiconque de me dire constamment ce que j’ai à faire. Je respecte les autres et j’entends qu’on me respecte pour ce que je suis. Je fume et alors ? C’est ma façon de résister.

      • Itsmie

        Ouch!!!
        Susceptible un fumeur contrarié!
        Pis que moi !

        T’as raison Ciray!
        Alcool et cigarettes et on ne manquera de rien!

        Viiiiite!
        Une cloooope!!!

      • Planete bleu Planete bleu

        Bonjour Nomdemon,

        Je ne suis pas fumeuse, toi tu l’ai et je respecte ton choix mais regarde les photos de se site, sa donne à réfléchir

        http://www.stop-tabac.ch/fra/risques-et-maladies-liees-au-tabac/sante-et-hygiene-bucco-dentaire.html

        Extrait:

        Le cancer de la cavité buccale est étroitement lié à la consommation de tabac, cigarette, pipe, tabac à chiquer. En Suisse, on enregistre annuellement quelque 1000 nouveaux cas de cancer de la bouche ou du pharynx (carcinome oro-pharyngé). Parmi ceux-ci, environ 400 personnes meurent dans les cinq années qui suivent le diagnostic – avant tout parce que les tumeurs situées au niveau de la langue, du palais et de la mâchoire sont diagnostiquées trop tardivement.

        Certain parent fument vitre fermée dans leur voiture alors que leurs enfants sont dans la voiture sans se préocupés des conséquences

        Plus de risques cardiovasculaires pour les enfants de fumeurs

        http://sante.lefigaro.fr/actualite/2014/03/07/22084-plus-risques-cardiovasculaires-pour-enfants-fumeurs

    • lolita3

      @Ciray:

      donc si je suis bien ton raisonnement, pour t’en sortir, tu fournirais ce que tu appelles « drogue » à des gens qui risqueraient de laisser leurs enfants mourir de faim???

      tu as raison de dire que 999/1000 méritent de disparaitre!

      et pas toujours ceux qu’on pense…….

      • engel

        Pour certains, vos dires « glisse comme un pet sur une toile Ciray ».

        Ah les donneurs de leçons,…toujours au-dessus.

      • mani mani

        Bière maison.. :)

        Temps de préparation : 15 minutes
        Temps de cuisson : 5 minutes

        Ingrédients (pour 1 fût) : – 30 g de fleurs de violettes
        – 30 g de fleurs de houblon
        – 25 g de fleurs de sureau
        – 2 kg de cassonade
        – 25 cl de vinaigre
        – 6 g de levure de bière
        – 50 l d’eau

        Préparation de la recette :

        Mettre les fleurs à bouillir dans 10 litres d’eau pendant 5 minutes.

        Filtrer à travers un linge fin et verser dans un tonneau. Ajouter la cassonade, la levure de bière délayée dans un peu d’eau, le vinaigre puis les 40 litres d’eau restants.

        Avec un grand bâton en bois, remuer le contenu du tonneau. Fermer le tonneau et laisser fermenter au moins deux mois.

        Goûter pour s’assurer que la fermentation a bien eu lieu puis mettre en bouteille. Boucher les bouteilles à l’aide de capsules ou de bouchons. Dans ce cas, ficeler les bouchons pour ne pas qu’ils sautent.

        Sinon il y a ceci…hi hi hi hummm de l’hydromel.. :

        http://www.rhaaa.fr/diy-hydromel-maison

        ou du chouchen..hummm :).. :

        http://www.1001cocktails.com/cocktails/5272/recette-cocktail-chouchen-chouchenn.html

        ;) bonne fabrication et dégustation.. :)

      • Itsmie

        T’as goûté cette bière Mani?
        Elle ressemble à quoi?

      • engel

        Mami ta recette m’intéresse.
        J’ai quelques tonneaux(3) en bois d’une ancienne brasserie qui traînent dans une cave.
        Alors, pourquoi pas essayer…

        Tu l’as déjà réalisé?
        Tu l’as conserve combien de temps?
        Tu dis qu’il faut fermer le tonneau, mais avec la fermentation il n’explose pas?

      • Maverick Maverick

        Il me semble me souvenir qu’il faut un genre de siphon pour laisser échapper le surplus de pression et ne garder que le CO2 produit par la fermentation …

        http://www.youtube.com/watch?v=GOYZUNUGyjs&feature=relmfu

        ;-)

      • Itsmie

        Lolita!

        C’est sûr qu’un fumeur ne laissera pas mourir ses enfants de faim pour des cigarettes,
        Ciray s’est laissé un brin emporter!

        Bon cela dit,
        on ne va pas avoir d’états d’âmes
        ni se tracasser pour la santé de gens
        qui se foutent de leur propre santé,
        qui s’empoisonnent
        et souvent empoisonnent leurs proches à longueur de temps…

        Si Ciray refuse de fournir leur « drogue »,
        tu crois qu’ils n’iront pas la chercher ailleurs?

        En cas de gros clash, si je peux nourrir ma famille en fournissant un litre de Vodka à un alcoolo, je n’hésiterai pas!

      • Itsmie

        Enfin… ça dépend des enfants aussi…:))

      • logic

        le jour ou le plus grand des dealer(l’état) arrêtera de fournir du tabac, on fumera tous beaucoup moins, et beaucoup plus naturel!!!
        le plus grand problème du drogué, est qu’il existe des dealers!!
        Quand ce monde qui s’écroule en aura fini d’agoniser, je planterai mon tabac et dégusterai mes petites clopes bio, ce qui aura pour effet de booster mes neurones afin de pouvoir créer un monde meilleur!

      • nomdemon

        Je trouve que les neurones de « logic » vont plutôt très bien voir son lien sur la nicotine ci-dessus.

      • Itsmie

        Ah oui?
        Tu crois que le tabac booste les neurones??

        Je te retourne ta « logique »
        S’il n’y avait pas d’acheteurs/consommateurs, il n’y aurait pas de dealers!

        D’ailleurs on n’arrête pas de dire sur ce site que
        « On ne fabrique pas ce qui ne se vend pas! »

        C’est un peu facile d’acheter puis de dire que c’est à cause des vendeurs qu’on achète!
        Drôle de logique logic!
        Tu peux mettre 1000 vendeurs de clopes, drogues ou simplement de nourriture non bio devant moi, je n’achèterai pas pour 1 cent!

        A CHAQUE FOIS QU’ON DÉPENSE DE L’ARGENT ON CHOISIT OFFICIELLEMENT DANS QUEL MONDE ON VEUT VIVRE!

      • nomdemon

        A Itsmie,

        Et oui Itsmie, des études scientifiques ont prouvé que la nicotine contenue dans le tabac (à dose raisonnable bien sûr) tendraient à démontrer que les facultés cérébrales seraient plus développées que la normale chez un sujet ayant absorbé de la nicotine.

      • Itsmie

        Ah mon dieu!
        http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yahoo.gif
        T’imagines quelle cata planétaire si tous les fumeurs arrêtaient de fumer et d’inonder l’humanité d’idées lumineuses?

        En tout cas ça ne les rend pas assez malin que pour arrêter d’acheter cette merde!
        http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_scratch.gif

      • Itsmie

        « ..le jour ou le plus grand des dealer(l’état) arrêtera de fournir du tabac, on fumera tous beaucoup moins »

        Donc, il suffit de vous solliciter, de vous tenter pour que vous consommiez???

        Pas pour rien que la société de consommation va si bien!

        Vous n’êtes donc pas adultes et responsables de vos actes?

      • logic

        Pourquoi tant de haine envers un drogué qui n’avait rien demandé à personne avant qu’on ne lui propose une clope dans son adolescence?

        Quant à la consommation en générale, cela fait 30ans que j’ai arrêté, peux-tu en dire autant?