Acheter autrement : La ruche qui dit oui !

Tout est bon à prendre pour améliorer un tant soit peu son quotidien, le niveau alimentaire n’échappant pas à la règle. Dans les alternatives existantes pour échapper aux circuits dit « classiques » comme les centres commerciaux, il y a le réseau de « la ruche qui dit OUI »:

Avec La Ruche qui dit Oui !, vous bénéficiez pour vous et votre famille d’un réseau sûr et économique d’approvisionnement basé sur la proximité et la connaissance des fournisseurs.

Pour vous faire plaisir, profiter de bons produits au prix juste, tout en soutenant un commerce plus équitable pour les producteurs, inscrivez-vous !
La participation à la Ruche ne vous engage à rien d’autre que d’être informé des offres.
C’est un système libre où chacun s’engage à la mesure de son intérêt.

Vidéo trouvée sur les Brindherbes

Acheter directement aux producteurs de sa région en réduisant les intermédiaires, pourquoi pas? Et il est généralement plus intéressant d’enrichir un « petit exploitant local » plutôt qu’un gros producteur non?

Alors pourquoi hésiter? Les ruches sont ici, et c’est en faisant connaître ce système que celui-ci pourra gagner en ampleur…

La ruche qui dit OUI!

10 commentaires

  • ConscienceU12 ConscienceU12

    http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_good.gif Parfaitement arrêtons de collaborer avec ceux qui nous empoisonnent, et soutenons les producteurs locaux par ce genre de filière sinon ils vont disparaitre et l’on se retrouvera à bouffer plus que de la merde comme des cons.

  • samlours94

    Et il est généralement plus intéressant d’enrichir un « petit exploitant local » plutôt qu’un gros producteur non?

    Ben non … un type qui veut s’enrichir a le même intérêt qu’une multinationale qui veut s’enrichir.
    Votre question revient à dire : préférez vous enrichir X, qui est un enfoiré notoire ou Y qui aspire à le devenir ?
    Les producteurs ne chercheraient-ils qu’à …s’enrichir ?

    Maintenant, je suppose que c’est tout simplement votre phrase qui est mal posée car j’espère que ce genre d’initiative est là pour autre chose que pour enrichir d’enièmes futurs enfoirés !

    • yoyo

      – plus intéressant de faire travailler un « petit exploitant local » : Tu l’aurais traité d’esclavagiste ?

      – plus intéressant d’aider un « petit exploitant local » : tu l’aurais traité d’assisté ! Il y en a assez !

      – plus intéressant d’acheter chez un « petit exploitant local » : formule peut être correcte. Mais un exploitant, c’est un gar qui exploite ? Dans ce cas, qui exploite les abeilles ! Moi les exploiteurs ce n’est pas trop mon truc !

    • voltigeur voltigeur

      Très juste Samlours94
      Et c’est là que l’on se rend compte que les
      mots ont un sens….. itwasntme

    • Zugzwang

      Que ta parole soit impeccable (1er accord Toltèque).
      C’est pas facile tous les jours ;)

    • L4Them

      Ma femme a passé une première commande la semaine dernière, j’ai vu les producteurs, c’est plutôt ambiance larzac et les même prix qu’en supermarché.
      Ca les aide plutôt à survivre amha
      Le pain bio très bon, les légumes un peu meilleurs et pas calibrés comme au super, ils ont même de la terre dessus ! les gosses ont découvert le lai cru et le patisson.

  • Angel

    On a une ruche à coté de chez nous, au début on y allait, puis quand je me suis rendu compte que le gars vendait son fromage 3,50 et que je retrouvais ce meme fromage, au meme prix dans l’ecomarché du coin, ça m’a un peu mise en colère.

    • Zugzwang

      C’est vrai que c’est abusé. Ton magasin qui vend ses produits au même prix que le producteur… change de magasin !

      Je trouve ça étonnant car en général, les grandes surfaces s’arrangent presque toujours pour proposer les produits moins chers qu’ailleurs. Les enseignent achètent en gros, à moindre frais et peuvent en général proposer un produit moins cher qu’ailleurs tout en conservant de bonnes marges de bénéfices.

      D’un autre côté, si tu viens dans une ruche, tu as certainement devant toi un producteur local qui fait de la « petite ou moyenne série ». Il n’a pas forcément ni les moyens ni l’envie de se lancer dans une usine de production… Du coup, déjà content d’arriver à vendre une partie de son stock à des supermarchés, il ne faut pas non plus espérer qu’il puisse y vendre des milliers d’unités puisqu’il n’est pas en capacité de les produire. Il en vend un peu moins et ne peut pas proposer des prix hyper-compétitifs, cela se ressent sur le prix final qui ne change pas du suché au producteur.

      Si ce producteur vend son fromage 3,50€ à un particulier (en calculant ses frais et ses bénéfices), il ne va pas pas proposer un prix moins cher au supermarché (sinon il ne fait plus de bénéfice ou se met dedans financièrement). Bon en admettons que le supermarché lui achète 100 fromages d’un coup, on peut revoir légèrement le prix à 3€ ou 2,50€ (je rappelle qu’on est sur de la petite/moyenne série). Là dessus le supermarché recalcule sa marge pour te vendre le produit 3,50€ comme le producteur.

      Maintenant, à choisir, un même produit, au même prix, je ferais plutôt le choix d’une ruche et d’un producteur local plutôt qu’une enseigne de supermarché. Mais mes valeurs importantes sont plutôt dirigées vers une économie locale et c’est pourquoi je trouve le concept des ruches génial.

      Pour moi, les supermarchés restent essentiellement des usines à fric qui n’hésitent pas à conditionner ses clients et faire tout son possible pour lui vendre un produit frelaté, sur-emballé, mal étiqueté qui a certainement du faire le tour du monde en bateau, oeuvrant pour la grande symphonie nauséabonde et polluante contre notre environnement. Carte de fidélité pour analyser tes achats et te proposer une campagne de marketing plus efficace pour le prochain trimestre, paiement à crédit pour t’entuber comme le font les banques… C’est un peu caricatural je le reconnais et il m’arrive de fréquenter les supermarchés. Pour un même produit au même prix, je préfère aller voir le producteur en direct.

  • Natacha Natacha

    Les ruches, elles sont dans le jardin !
    Nous avons tant à apprendre, à comprendre des abeilles !
    Faites les marchés ! Vous verrez les producteurs directement et établirez avec eux des liens précieux et enrichissants pour tous.
    Vous leur permettrez de continuer à travailler de façon digne, sans être obligés d’avoir la tête dans le guidon pour produire plus et moins bien. Vous saurez ce que vous mangez en allant les visiter.
    C’est un lien social capital aujourd’hui.
    Et puis, c’est toujours un plaisir partagé. :)