Les initiales de la mort : C.D.S (Crédits Défault Swap)..

Même si nous ne comprenons pas grand chose au jargon des économistes (z’ont mal choisi leur nom!). Nous devons nous tenir au courant, les choses vont très vite et ça peut se dégrader à n’importe quel moment….Merci Pokefric.

Une interview de Blythe Masters, la sorcière de la JP Morgan qui a créé les C.D.S dans son chaudron magique, explique le risque systémique incontrôlable si « une part du système devait échouer ». Mes chers amis lecteurs, nous y sommes !

« Un manque de transparence des régulateurs »

« Un haut degré d’inter-connectivité menant au risque systémique »

« Si une part du système ou une société devait échouer, les implications seraient difficiles à évaluer et si significatifs que ce serait problématique »

Blythe Masters et ses risques systémiques S/T par hussardelamort

Pour info, 600 000 milliards de dollars de CDS vendus actuellement sur le marché des produits dérivés représentent 10 fois la richesse mondiale…

En partant du même ratio de 1/10 avec une dette grecque totale détenue par les banques créancières évaluée à 350 milliards, le coût réel des CDS en cas de défaut de la Grèce serait donc de…. 3’500 milliards d’euros !
De quoi faire sauter, au choix :

– 10 fois le FMI

– 1 fois le PIB de l’Allemagne

– 10 fois la capitalisation boursière totale des 32 banques européennes !

Bienvenue dans l’apocalypse !

La mort du système bancaire européen a un nom : CDS grec

Il faut payer 3’600’055 $ par an sur 5 ans, soit 15’300’000 $ pour couvrir une dette grecque de 10 millions de $ !

SOURCE Gol-up

Voir aussi :

« Le monde financier est sur le point d’entrer en mode panique »

5 commentaires

  • pokefric pokefric

    Définition des Credit Default Swap
    Un Credit Default Swap (CDS) est un contrat par lequel un vendeur de protection (Protection Seller) s’engage, contre le paiement d’une prime, en cas d’événement (credit event) affectant la solvabilité d’une entité de référence (Reference Entity), à dédommager l’acheteur (Protection Buyer).
     
    :oops:

  • zoé

    Attendons la vidéo conférence de sarko, merkel et le prem ministre grec ! (en fin d’aprem.) En fonction ça bougera dans les prochains jours enfin ……… c’est mon humble avis !

  • remifasol57

    Il faut lire le dernier livre de P. JOVANOVIC sur Blythe Masters, il explique TOUT sur ce qui se passe, et grâce à qui on en est là …
    voir le lien http://www.jovanovic.com/angeQDM.htm
    Gagner du fric en pariant sur la baisse de cotation, fallait l’inventer …
    même des banquiers grecs sont masos, ils ont gagné du fric en pariant sur la mauvaise santé de leur pays … … …
    Une seule solution qui ne sera pas mise en œuvre : séparer banque d’investissement et banque de dépôt. Changer le paradigme de l’économie, à savoir :tout miser sur la croissance … alors que les ressources naturelles manquent DÉJÀ. Tant que les économistes sont à dire : « il faut rassurer les marchés financiers », c’est perdu … Ce sont les banksters qui doivent avoir peur des politiques et pas l’inverse. A suivre …

  • phoenix

    ce que je voit c’est qu’on es encor les dindons ! et on va encore payer pour ces pourris de banquiers !