Permaculture 17 avril, à l’Adrey…

Après toutes ces nouvelles consternantes, une invitation dans la nature, proposée par Sylvain Rochex. Si vous êtes à proximité, profitez en..

Chers amis,
Quelqu’un
nous aime tous.

« pour plus d’information, contacter nos amis de www.descolarisation.org »

 

Ceux qui sont libres peuvent venir bien avant 18h30, pendant la journée s’ils le veulent (et les autres jours aussi d’ailleurs ;-) ) pour vivre les mains dans la terre, toucher du bois, la face au soleil, à l’aise dans les seins de la Mère.

Bon courage à tous pour sortir de l’Enfer.
Bonus :
1 site internet pour se déscolariser pas-à-pas, admettre que tout est faux et mort(el) dans la société, que tout ce qui va dans le sens de la masse va dans l’abîme (loi de pesanteur). Admettre que notre soif d’adaptation à cette société nous aliène et nous tue : tous. Un site pour retirer ses enfants de l’école-de-la-peur.

— Prendre le chemin de la forêt et de soi-même. « Quittez tout et vous trouverez tout » (Kempis, imitation de Jésus Christ).

— Et mon trop-bon toutou Senzu vous salue !

N.b : A l’Adrey, en plus de nos quelques animaux de ferme, il y aura aussi les 4 chatons (Marbré, Dune, Ouranos et Cassis) d’environs 3 semaines de la chatte ! Bref, tellement d’occasion de chavirer dans l’océan divin.
Mort à l’athéisme, mort à la laïcité, (donc) mort à l’Argent. Les Dieux sont en colère. L’orage approche.
————>LIVRE DE L’ANNÉE, DE LA DÉCENNIE :
Et allez-voir les autres fous, les autres braconniers de génie : Regenere.org, L’Église Réaliste, La TVNet Citoyenne, Etienne Chouard, Jean-Pierre Lepri. Allez voir aussi Denis de la Planète de Lilou.
Allez voir tous les « croyants » : ceux qui croient à ce qu’ils font, mus par Dieu, et non par Mammon (le Dieu mauvais de l’Argent).
Allez même voir les témoins de Jéhovah (car ils sont aussi gentils que collants), prenez soin de chaque Musulman rencontré. Faite le Ramadan. Devenez Musulman, chrétien, animiste, Corse et Breton, tout à la foi. Il faut tout faire pour tuer la laïcité et aimer et honorer tous les Dieux SAUF CEUX DU CAPITAL ET DE L’ÉTAT, les Dieux de la Barbarie
Croyez et soyez fous.
Il faut en avoir plus rien à foutre de rien du tout sauf du chèvrefeuille et de la tulipe mais de la passiflore aussi !

Tout part en couille alors partez au ciel, celui qui surplombe la forêt.

Heureux ceux qui écoutent la parole de Dieu.
Malheureux ceux qui écoutent Michel Onfray, David Pujadas, Jean-Pierre Pernault et Eric Zemmour.
Le Plan pour vous y rendre
« pour plus d’information, contacter nos amis de www.descolarisation.org ? »
Sylvain Rochex de Déscolarisation.org

6 commentaires

  • MOUTON GRAIN MOUTON GRAIN

    Que de prosélytisme religieux !
    Dommage de mêler permaculture et idolâtrie …

    Bonne journée https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wink.gif M.G.

  • Graine de piaf

    je suis de ton avis MG ! Je ne dirais pas idolâtrie, mais la religion, quelle qu’elle soit, n’a rien à faire là-dedans !
    Bonne journée à toi aussi et à tous les ME https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_rose.gif

  • Ayus-Ved

    Le lien
    Revue, date de parution : Février 2012 n°16

    La voie dont on peut parler n’est pas la voie pérenne.
    Le nom dont on peut parler n’est pas le vrai nom.
    Lao-Tseu, Tao te king

    La plupart des gens croient que le terme de « divinité » s’applique à proprement parler à la nature divine… mais nous, nous suivons les indications de l’écriture et nous savons que cette nature est innommable et indicible ; nous disons que tout nom divin, qu’il soit inventé par les hommes ou transmis par l’écriture, ne fait qu’expliquer des concepts relatifs à la nature, tandis que le sens de la nature elle-même n’est pas compris par lui.

    Grégoire De Nysse, à Ablabius.

  • Ayus-Ved

    Chers amis,

    À l’aube de cette nouvelle année, arrêtons-nous un instant sur ces propos de Lao-Tseu et Grégoire de Nysse. Pour le sage taoïste comme pour le Saint chrétien, noms et concepts sont des étiquettes qui ne permettent pas de rendre compte de l’ultime Réalité. Comment l’Infini pourrait-il être circonscrit dans l’orbe du fini ? Les noms ne sont que des reflets, incapables de dépasser les limites inhérentes au domaine du mental. Pour pouvoir dépasser ces limites, il faut aller au-delà du miroir. « Connaître autrui n’est que science. Se connaître soi même est Conscience », dit encore Lao-Tseu.
    Le mot Conscience désigne ici la conscience du Soi. Tat Tvam Asi : tu es Cela, déclare la Chandogya Upanishad. Gnothi sé auton, « connais-toi toi-même » recommande la sagesse grecque.
    Beaucoup plus tard, Mahomet affirme « Qui connaît son soi, connaît son Seigneur, j’ai connu mon Seigneur par mon Seigneur».

    La voie spirituelle englobe la contemplation, la voie des œuvres et l’invocation de Dieu au moyen de noms ou de mantras.

  • Ayus-Ved

    La réponse de Yahvé à Moïse « JE SUIS CELUI QUI EST » n’est pas si éloignée des nombreuses affirmations égyptiennes concernant le caractère caché (imen) de la divinité suprême « l’Un qui demeure Unique, Divin dont le nom est caché Unique est Amon (Imen) qui se cache, aucun dieu ou immortel ne connaît sa véritable nature. Son image n’est pas étalée dans les écrits. » (Hymnes à Amon, P. Leiden). Les noms et représentations de la divinité ne sont que les rayons
    d’un méga soleil invisible à nos yeux et inaccessible à l’entendement humain. De même que le Non-Être engendre l’Être, le Sans-Nom donne naissance à une multitude de noms, mais ceux-ci ne sont que des facettes, des aspects de l’Un, à jamais incommensurable et indicible.

    Au-delà de la diversité apparente, tout baigne dans le vide quantique. Selon les astrophysiciens, une énergie noire (qu’il ne faut pas confondre avec les trous noirs) enveloppe toute la matière de cet univers. Le vide quantique n’est pas Dieu, mais sa création. Cependant, cette théorie peut nous aider à progresser vers la conscience de l’unicité.

  • Ayus-Ved

    En ce début d’année 2012, chacun devrait dans sa langue, son cœur et selon sa foi émettre des prières de paix, d’harmonie et de fraternité, et se souvenir que quel que soit le nom que l’on donne à Dieu, l’idée de la Divinité est universelle. Les violences inter-religieuses desservent la foi et sèment des graines de déception, de doute qui engendreront, à court ou long terme, l’athéisme. La nécessité de s’unir, par-delà les clivages apparents, est d’autant plus forte que nous traversons aujourd’hui une période de fortes turbulences. Contrairement à certaines interprétations du calendrier maya, 2012 ne sera pas l’année de la fin du monde, mais des changements inhérents à l’évolution du microcosme tout comme à celle du macrocosme sont à l’œuvre. L’humanité a tout à gagner à faire front commun face aux bouleversements actuels.

    Par-delà les difficultés, ceux-ci peuvent favoriser l’émergence d’un monde plus équilibré si nous savons nous recentrer et nous brancher sur la Conscience Suprême.

    Paix, harmonie, fraternité !

    Babacar Khane

Laisser un commentaire