Une liste de livres utiles à la survie en cas de crise grave…

Nos amis LesBrinsd’Herbe Galadriel et Koan, nous ont listé les livres qu’il serait bon d’avoir au cas où. Nous avons souvent évoqué ce contexte de crise dans notre société ICI, ou encore ce témoignage d’un survivant de la guerre en Bosnie. Fragilisés par l’illusion apparente du « tout va bien » et la méconnaissance de ce qu’il faudra faire, en cas de rupture d’approvisionnement, de troubles sociaux, de conflit ou de catastrophe naturelle, etc.. Il est utile d’avoir des connaissances qui pourront aider. En tenant compte du stress , il vaut mieux se préparer avant et cibler les priorités. Vos avis et titres d’ouvrages sont les bienvenus, nous partagerons avec les « Brins »..

Il y a quelques temps, quelques articles apparaissaient dans des journaux MMS comme La Tribune Libé, Slate ou même le New York Times pour expliquer que les super riches entraient dans le mode survivaliste. Ces gens-là ont des réseaux et fréquentent les coulisses des pouvoirs. Ce mouvement n’est donc peut-être pas aussi anodin et ridicule qu’il y paraît.

Et nous, alors ?

Sans nullement présumer d’un avenir catastrophique, il faut admettre tout de même qu’il est pour le moins incertain et très instable. D’une nature profondément optimiste, si j’ai du mal à imaginer le pire, je ne le rejette pas totalement pour autant.

Comment survivre en cas de grande catastrophe naturelle, troubles sociaux qui empêcherait les approvisionnements, ou carrément en situation de conflit ? Certains d’entre-vous se posent peut-être la question et ne savent pas, en dehors du réflexe qui consiste à entasser des paquets de riz et de nouilles dans leur cave, comment l’on doit s’organiser et ce qu’il est bon d’avoir dans sa bibliothèque pour avoir les connaissances utiles et les bons réflexes à une situation de survie.

L’état de Robinson si il peut faire rêver dans les livres, les films ou Koh Lanta demande une faculté d’adaptation et des connaissances que la plupart d’entre nous n’ont pas. Nous sommes en majorité des êtres dé-naturés, et apprendre à se réapproprier la nature peut nous aider à gérer des situations extrêmes.

La liste des ouvrages qui suit a été choisie à ma demande par notre ami Koan plus fin connaisseur que moi sur la question.

(Pour plus de facilité, tout a été trouvé sur Amazon. Mais, bien entendu, vous pouvez chercher les titres ailleurs sur n’importe quel site qui propose des livres neufs ou d’occasion comme FNAC ou Price-Minister par exemple.)

Peut-être, et je l’espère, cela n’aura-t-il aucune utilité. Mais au cas où…

Vous connaissez l’adage : « Mieux vaut prévoir que guérir »

%%%%%%%%%%

Premier des savoirs indispensables : Apprendre à se nourrir en milieu sauvage. Voilà un bon but de promenade pour le week-end, c’est le printemps, profitez-en !

https://www.amazon.fr/plantes-sauvages-comestibles-toxiques/dp/260302017X/

https://www.amazon.fr/régal-végétal-Reconnaître-cuisiner-comestibles/dp/286985319X/

https://www.amazon.fr/PLANTES-SAUVAGES-CONNAITRE-CUEILLIR-UTILISER/dp/2848863765/

https://www.amazon.fr/Récolter-pousses-plantes-sauvages-comestibles/dp/2359810324/

https://www.amazon.fr/survie-nouveaux-Robinsons-François-Couplan/dp/2035898617/

https://www.amazon.fr/Vivre-pleine-nature-guide-survie/dp/286985174X/

https://www.amazon.fr/Manuel-vie-sauvage-Revivre-nature/dp/2703302215/

Plus extrême mais vu la situation et les inconnues sur le climat :

https://www.amazon.fr/Aventure-survie-John-Wiseman/dp/2013966504/

https://www.amazon.fr/Guide-survie-randonneur-tout-terrain-Towell/dp/2702909817/

PS : Si vous avez des références utiles à partager, n’hésitez pas à poster les liens dans les commentaires. Merci.

Galadriel et Koan pour LesBrinsd’Herbe

**Note: on peut rajouter « Survivre en ville…Quand tout s’arrête » de Jade Allègre VOIR ICI . (proposé par la « brindille » Claire)

Ne hurlez pas à la « pub » pour Amazone. Vous pouvez chercher ces ouvrages ailleurs, il a été cité pour plus de facilité, l’équipe n’ayant pas pu fouiller par manque de temps. N’oubliez pas que les bénévoles qui prennent le temps d’informer, ont aussi une vie à l’extérieur**

 

6 commentaires