Yémen: « On a créé une crise humanitaire sans précédent »…

N’oublions pas que Hollande a autorisé la vente d’arme aux agresseurs saoudiens.

Dans le pays, 70% des habitants ne savent pas quand ils mangeront leur prochain repas…

Dimanche 26 mars, cela fera deux ans que le Yémen vit au cœur de plusieurs conflits. « La plus grave crise humanitaire du monde » disent les ONG présentes sur place. Peu d’images circulent sur cette guerre et pourtant, l’urgence est grande : à court de vivres, le Yémen entier risque la famine.

Du blé et du sucre. C’est tout ce qu’il reste aux Yéménites pour se nourrir. Les réserves du pays courent jusqu’au mois d’avril, rapporte le Programme alimentaire mondial (PAM). Après, c’est l’inconnu. Dans tout le pays la nourriture manque et la famine menace de s’étendre : 17 millions de personnes sont en insécurité alimentaire, soit 70 % de la population qui ne sait pas d’où viendra son prochain repas.

Les médicaments manquent aussi. « Il n’y a plus de médicaments dans le pays pour soigner la population ou les blessés de guerre. Les gens meurent des maladies les plus simples, comme la diarrhée chez les enfants ou des maladies respiratoires », explique Marina Benedik, coordinatrice générale à  Médecins du Monde.

…/…

VOIR la vidéo et lire l’article

Auteur Lucie Bras pour 20Minutes

Voir aussi:
Yémen: Deux ans de conflit et une crise humanitaire sans précédent

22 commentaires

  • On peut remercier les sbires saoudiens qataris, et autres des États Unis.
    Merci aussi a notre « president » qui ventait les ventes de rafales au émirats et saoudiens.
    Heureusement que l’Iran soutient un peu ce pays car ce n’est pas L’ONU qui le fera.

  • Danielle Danielle

    Je lis cet article et je ne sais pas si j’ai envie de crier ma haine ou mourir de honte pour participer à ces horreurs au travers de mes impôts et taxes par le vol de nos deniers par cet ordure de Hollande (mais la liste de présidents nous ayant fait participer à des horreurs du genre est longue dont un Mitterand qui nous a rendu coupable d’avoir financé des machettes utilisées dans la guerre Hutus-Tutsis au nom de la Francophonie…).

    • ROSSEL

      Le gouvernement français ne se contente pas de vendre du matériel. D’ex-membres des forces spéciales salariés par une société agréée par le ministère de la défense instruisent leurs homologues saoudiens. Je ne peux citer mes sources mais je vous en garanti la véracité.
      Les événements qui se sont déroulés au Rwanda n’ont rien à voir. Comme vous l’écrivez vous même, les massacreurs étaient armés de machettes qu’ils n’avaient pas besoin d’importer. Les miliciens qui les maniaient n’étaient pas des militaires. L’aide technique apportée par la France concernait l’armée régulière. Sauf cas individuels, celle-ci n’était pas impliquée dans les tueries et les instructeurs français encore moins. La légende qui prétend le contraire a été inventée par les US qui aujourd’hui rêvent d’évincer la France de son « pré-carré » africain.

      • Danielle Danielle

        Il n’en reste pas moins vrai que nous avons FINANCE ces machettes et par l’intermédiaire du Crédit Lyonnais si je ne me trompe.

      • ROSSEL

        Dans ces pays les machettes et autres coupe-coupes sont aussi communes que les Opinels en France. Personne n’a financé ces ustensiles. Il s’agit d’un énorme bobard.

      • Danielle Danielle

        Je n’e suis nullement convaincue que ce financement soit un bobard : http://www.lemonde.fr/afrique/article/2014/04/07/le-genocide-rwandais-vecu-par-un-humanitaire-francais_4396815_3212.html

        Cet article n’est qu’un exemple…

      • ROSSEL

        L’article présenté n’évoque en rien un éventuel financement des milices hutus. La machette est dans ces pays un outil utilitaire banal. Sérieusement imagine t-on une transaction internationale pour l’achat de tels ustensiles ?
        Quant à Kagamé, créature des américains, son rôle dans l’assassinat du président rwandais, événement déclencheur du génocide, est sujet à controverses.
        La France a été débordée par des milices qu’elle n’avait ni armé ni soutenu. Cette tragédie est une affaire dont les responsables sont rwandais. Certains avancent l’hypothèse d’une tragédie sciemment déclenchée par Kagamé et les USA en éliminant le président Habyarimana hutu modéré.
        Je constate que les seules forces engagées pour tenter de secourir les populations ont été les troupes françaises intervenues pour palier l’inefficacité de la MINUAR.

      • ROSSEL

        Un article de l’Humanité ayant pour sujet l’Armée Française a autant de crédibilité qu’une hypothétique reconversion de Marc Dutroux en baby siter.

      • Et pour faire bon poids bonne mesure concernant tout ceci : Bruno Bourdiguet journaliste poursuivi en justice…..

        « Le 2 septembre a eu lieu, près de huit heures durant, le procès de la plainte en diffamation déposée par les médecins militaires François Pons et Sylvain Rigal à l’encontre du chapitre de mon livre « Vendredi 13 à Bisesero » rapportant les mauvais traitements, les humiliations, les amputations abusives ainsi que les tentatives d’amputation subies par les rescapés de Bisesero (haut lieu de la résistance civile au génocide) lors de leur transfert à Goma en juillet 1994 »

        « La présidente du Tribunal, de par son discours inaugural, a démontré qu’elle était parfaitement au fait du contexte politique et militaire concernant le génocide des Tutsis ayant eu lieu au Rwanda en 1994 et de la problématique de l’engagement de l’État français auprès de l’ancien régime rwandais responsable de la perpétration de ce génocide »

        http://www.cobaye.in/Compte-rendu-du-proces-Pons-Rigal

      • Manque de chance Bruno Bourdiguet est une personne connue dans mon entourage proche.

        Voir le compte rendu d’audience de et son livre. La 17 e chambre du TGI de Paris préfère ne pas épiloguer……

      • ROSSEL

        urait plannifié

      • ROSSEL

        Désolé mon commentaire est mal passé.

        Si j’en crois les documents, les médecins militaires français seraient des émules de Mengele et la troupe une survivance des einzatsgruppen. Le gouvernement français aurait engagé des milliers de soldats dans une opération visant à apporter son aide à l’élimination de centaines de milliers de personnes sous les yeux des journalistes de la presse internationale. Pour avoir servi longtemps dans des unités d’intervention, je suis à même d’affirmer que de telles accusations sont grotesques et odieuses. Si certains individuellement ont pu avoir un comportement indigne, ils ne reflètent en rien celui adopté par l’immense majorité de mes camarades. Les faits reprochés aux membres du Service de Santé des Armées sont particulièrement dégoutants. Les accusés Pons et Rigal ont d’ailleurs été innocentés. Le travail effectué par les infirmiers et médecins militaires sur leurs zones d’opération en faveur des populations civiles est remarquable. Pour avoir été détaché dans des armées africaines au titre de l’AMT, j’affirme que notre présence en bien des cas à servi à apaiser des tensions qui autrement auraient évoluées de manière tragique.

      • ROSSEL

        La présence de militaires « blancs » sur les lieux de massacre s’explique. Elle n’est pas glorieuse j’en conviens mais elle n’est en aucun cas la preuve de leur participation au génocide. Un certain nombre de personnes devaient être exfiltrées et les soldats des FS avaient eu pour instructions afin de maximiser les chances de réussite de leur mission de ne pas s’interposer entre victimes et bourreaux.

      • Regardes bien, lis et essaye de comprendre.

        Bruno Bourdiguet n’est pas le seul a avoir écrit sur le sujet.

      • Danielle Danielle

        ROSSEL, ma mémoire me fait défaut et je ne retrouve plus le nom d’un autre humanitaire qui dans son livre révélait plusieurs affaires (pas que françaises), il donnait les détails des manoeuvres de MITTERAND (avec le Crédit Lyonnais) pour financer ces machettes (à hauteur de 2000 francs par foyer français) et cela était pour assouvir sa haine du monde anglo saxon pour ne laisser en vie que les francophones… J’ai lu ce livre il y a plus de quinze ans et l’ayant prété, je ne remet pas la main dessus. Mais les révélations de l’auteur m’ont semblé sincères.
        Il écrivait ce livre comme pour soulager sa conscience de tout ce à quoi il avait eu accès sans, souvent, pouvoir interagir… un « petit » humanitaire devant MITTERAND se serait fait au mieux « écraser »…

      • ROSSEL

        Ben voyons. 2000 francs par foyer français. Quand on a une idée du prix de vente sur place, on se dit qu’elles devaient être plaquées or. Mitterand serait à l’origine de la grande avancée technique qu’est l’introduction de la machette au Rwanda. A ma connaissance, le français est autant parlé chez les tutsis que chez les hutus. Plus un mensonge est gros plus il a de chances d’être relayé.

      • ROSSEL

        Les ONG servent souvent de paravent à des organisations dont l’humanitaire n’est pas le souci premier.

      • ROSSEL

        @ Danielle & Thierry65

        Il est toujours bon de prendre connaissance du camp « adverse » : http://www.france-turquoise.fr/

      • @Rossel.
        Ce n’est pas spécialement l’armée qui est mise en cause, qui ne fait qu’obéir au « cadres » que sont les politiques au pouvoir.
        Ce qui aurait été possible avec une armée de conscrits n’est plus possible avec une armée professionnelle.
        Donc tu peut continuer a défendre la grande muette, mais le problème est qu’elle est aussi payée pour la fermer.

      • ROSSEL

        Les unités envoyées aux Rwanda étaient professionnelles. Une opération ne peut être tenue secrète lorsque des milliers d’hommes y ont participé et seront rendus tôt ou tard à la vie civile. Il ne s’agit pas de défendre la « Grande Muette » mais de mettre fin à un tissus de mensonges orchestré dans un but bien précis.

  • laspirateur

    Entre mourir de faim ou mourir empoisonné, la caste oligarchique guerrière opère toujours dans l’espoir d’un monde meilleur! La dépopulation c’est un programme au long cours qui exige une grande persévérance et un courage sans faille. Mettons nous un peu à la place de ses milliardaires malhonnêtes qui ne savent plus compter leurs profits et que l’on méprise tout en bas de la pyramide! Ils sont tellement excédés par leur pouvoir qu’ils voudraient éliminer tout le monde autour d’eux afin de se sentir libres! La vie est un châtiment pour tous, faut-il l’aimer pour ne pas en douter? Pourquoi l’homme a-t-il encore raison de croire en l’homme? Qu’espère-t-il de mieux? Aspirer à sa décadence, à sa lente agonie n’est-il pas ce qui lui reste à faire de mieux désormais? La souffrance est en chaque être humain et apparaît un jour ou l’autre là où on ne l’attendait pas. La Terre infestée par les hommes (création hybride aux origines cachées), connut plusieurs civilisations au cours des âges, qui disparurent toutes un moment donné. Il y eu sans doute le déluge d’origine naturelle pour certains et pour d’autres celui-ci fut provoqué par une attaque nucléaire dirigée par des êtres venus du ciel. Il semble qu’en un siècle, l’espèce humaine ait connu son heure de gloire aux yeux des grands profiteurs rois du capitalisme. Il semble qu’un siècle ne représente qu’une année (voir un mois ou une semaine) pour ceux qui étaient venu du ciel. Que sommes-nous face au néant, le beau canon du revolver? Fascinante persistance du désir de reproduction, obstination innée et inébranlable du vivant. Courrez vous cacher!http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_rose.gif