Crise économique et Nouvel Ordre Mondial: Le super-état européen fasciste est ourdi par l’Allemagne avec la France en sous-fifre…

Doit on croire que nos dirigeant se réunissent dans le but de trouver des solutions pour nous sortir de cette crise? Non ils mettent en place dans notre dos, le pire des système qui soit. Merci à Lyliberté

Image/blog2news.com

Beaucoup de gens ont été intrigués sur la signification à donner à la pensée de la chancelière allemande Angela Merkel quand elle a récemment déclaré que la solution ultime à la crise financière de l’UE serait “plus d’Europe et non pas moins d’Europe”. Lire la suite…

moutonsenrages3

Le droit de planter et cultiver librement bientôt interdit ?

L’enfer vers lequel nous nous dirigeons n’est pas uniquement financier avec l’union européenne qui veut prendre sous tutelle (quel terme bien fade pour décrire la trahison des populations…) les pays les plus endettés, l’esclavage touche bien plus de domaines, dont l’agriculture et les plantations. En clair, nous n’aurons plus la possibilité d’avoir nos propres plantations et de réutiliser à notre gré les semences sans avoir à payer, un phénomène décrit dans l’excellent documentaire « le monde selon Monsanto » et qui est à l’origine du suicide d’un nombre toujours croissant des paysans en Inde. Bien sur le problème n’est pas nouveau, souvenez-vous, il avait été déconseillé à la première dame des États-Unis madame Obama d’entretenir un potager, un mauvais exemple, surtout mauvais pour le chiffre d’affaire des producteurs d’OGM. Les banques dirigent, les lobbys également, et nous, quand prendrons-nous le pouvoir exactement?

Les industries et multinationales semencières veulent rendre les paysans captifs… grâce à la loi. Les députés doivent examiner le 28 novembre un texte instaurant une « contribution volontaire obligatoire » : une véritable dîme sur les semences. Ressemer librement sa propre récolte ou échanger des variétés de plantes deviendra illégal. Soucieux de préserver l’autonomie alimentaire, des paysans et des citoyens entrent en résistance.

Photo : source

Demain, graines et semences ne seront peut-être plus libres. Des agriculteurs s’inquiètent d’une proposition de loi votée par les sénateurs le 8 juillet dernier, et déjà appliquée par décret aux productions de blé tendre. S’ils veulent conserver une partie de leur récolte pour la ressemer l’année suivante (quoi de plus naturel ?), les producteurs de blé tendre doivent payer une redevance appelée « Contribution volontaire obligatoire » (sic). « L’enjeu de cette nouvelle proposition de loi est d’étendre ce mécanisme à tous les paysans, alerte Guy Kastler, du Réseau semences paysannes. Chaque fois qu’on cultivera un hectare, ils prendront un peu d’argent de nos poches pour payer les détenteurs de propriété intellectuelle. » La loi prévoit de considérer la reproduction de semences à la ferme, sans payer cette dîme moderne à leurs « propriétaires », comme une contrefaçon [1]. La récolte pourra alors être saisie. Lire la suite…

Qui mordra à l’hameçon du pécheur Bankster ?

La belle arnaque du moment, échanger de l’or-métal contre du papier qui même en double épaisseur ne vaut pas grand chose! C’est mieux que du Garcimore, mieux que du David Copperfield, c’est du « bankster »!

23 nov

« Le FMI vient de créer un nouvel outil pour enrayer les crises » : c’est une ligne de liquidité dont la création avait été promise lors du G20 de Cannes, le mois dernier. Elle est à la disposition des Etats-membres du FMI, pour répondre à des besoins de court terme. Peuvent y prétendre les pays qui sont atteints par la crise financière et qui ont des politiques saines et qui s’engagent à les maintenir. C’est par exemple (selon le FMI) le cas de l’Italie.

Or l’Italie a beaucoup d’or dans ses coffres… Juste un hasard ?

On voit donc très bien ce qui s’esquisse. Notre rédaction a bien compris que les fonctionnaires du FMI n’ont rien inventé : cela vient plutôt de la BRI et cela annonce les grandes manœuvres.

Le cartel bancaire liquide les Etats et vise un échange de leur OR… contre du PAPIER.

Source: Liesi

Britanniques au chômage et immigrés au travail : la tension monte au Royaume-Uni

Il ne faut ni se leurrer ni hésiter à regarder ce qu’il se passe chez le voisin pour savoir  à quelle sauce nous pourrions être mangé, et les anglais ne sont décidément pas au paradis actuellement, notamment au niveau du travail. Bien sur le phénomène n’est pas nouveau et commence à faire des remous, privilégier le travail des migrants avec des salaires moindres et des horaires revus à la hausse, l’esclavage version XXIème siècle en somme…

La crise n’a pas réduit l’afflux de travailleurs étrangers outre-Manche, notamment non Européens. Ni leur capacité à trouver du travail : plus flexibles sur les horaires et les salaires, ils sont toujours plus nombreux à exercer une activité, alors que de plus en plus de Britanniques se retrouvent eux au chômage.

Un homme passe devant une offre d'emploi, dans une vitrine à Leicester.

Un homme passe devant une offre d’emploi, dans une vitrine à Leicester.

L’immigration au Royaume-Uni n’a guère faibli pendant les années de crise avec, cependant, moins d’entrées au motif du travail mais un accroissement très important des entrées d’étudiants.

David Cameron avait promis de traiter la question migratoire dans son ensemble pour qu’il n’y ait pas de report et éviter l’abus du statut d’étudiant. Il n’a manifestement pas réussi. Entre juin 2009 et juin 2010, le nombre d’étudiants ayant reçu un visa est passé de 268 000 à 362 000, soit une augmentation de 35 %. Lire la suite…

Une maison autonome et sans factures…….

Voilà de quoi faire plaisir à ceux qui s’installent à la campagne, plein d’idées que le maitre des lieux partage volontier……..

Qui n’a jamais rêvé de ne plus recevoir de factures, de s’affranchir du réseau électrique, de ne pas être raccordé à celui de l’eau ? Se sentir libre de tous ces fils à la patte et surtout faire beaucoup, beaucoup d’économies  tout en contrôlant enfin sa consommation grâce à la prise de conscience de ses besoins réels. Lire la suite…

1 2 3 4