Chasse, qu’est ce qui pousse l’homme à tuer la perdrix?

Par dessus l’étang, soudain j’ai vu, passer les oies sauvages… Yves Paccalet partage avec Michel Delpech et les chasseurs l’amour de la nature. Mais il regrette que ces derniers l’apprécient derrière un fusil.

Voici revenu le temps de la chasse. Accidents en série. Les journaux regorgent de « faits divers » à l’ingrédient de chevrotine.

Des humanoïdes au front bas et en tenue kaki sillonnent la campagne en compagnie de leurs chiens énervés par la poudre. Les oiseaux fuient, les lièvres tremblent, le cueilleur de champignons serre les fesses.

L’ami de la nature s’interroge. Qu’est-ce qui pousse l’homme (rarement la femme) à acheter un fusil et un permis de tuer le chevreuil ou la perdrix ? A l’évidence, ni la faim, ni la nécessité. Nous ne disputons plus nos abris aux ours des cavernes.

Les chasseurs disent qu’ils battent la lande ou la forêt pour l’amour du sport ; ou pour amuser leur chien ; ou pour entretenir une tradition : mais je m’y promène hors des périodes d’ouverture sans en rencontrer un seul.

Ils s’intitulent « protecteurs de l’environnement », mais ils ont décimé le loup, le tigre, le bison, l’éléphant ou le gorille…
J’en connais qui aiment le chant de la bécassine ou la parade du coq de bruyère. J’ignore pourquoi ils désirent rapporter un cadavre à la fin de la balade, quand je me satisfais d’une photographie.

Je mange de la viande. Je n’ai pas l’hypocrisie de faire semblant de croire qu’elle arrive par magie à l’étal du boucher : il y a bien eu meurtre. La chasse, c’est autre chose. Elle donne du plaisir à ceux qui la pratiquent.

Je ne la comprends pas, mais je ne veux en aucun cas l’interdire… Les chasseurs et moi-même adorons le gibier sous deux formes incompatibles. Eux, criblé de plombs ; moi, rempli de vie.

Parce que nous sommes démocrates, nous devons négocier. La France compte un million et demi de chasseurs, soit 1/40e de la population nationale.

J’exige, démocratiquement, que ce 40e-là se contente du 40e du gibier disponible.

Je n’entends pas priver les chasseurs de leur droit imprescriptible à infliger la mort. Mais j’exige qu’ils cessent de viser mes lièvres, mes canards ou mes sangliers. Je revendique ma part de gibier. Sauf que je la veux vivante et libre dans la nature.

Auteur : Yves Paccalet

Source : leplus.nouvelobs.com
partagé avec Sos-Planète

82 commentaires

  • Alex

    100% d’accord avec l’article si ces messieurs sont « chaud » pourquoi ne pas les envoyés en 1er lignes en Irak ou je ne c’est ou eurent qui ce vante de manié le fusil…..je suis écœure

  • josserand anne marie

    il n’y a que 2 sortes d’hommes : les chasseurs et les chassés. Les premiers font partie des insensés !

  • Talion

    Classe l’image d’illustration de cet article en tout cas !…  :rotfl:

  • spike636

    Le chasseur est celui qui sera capable de suivre une piste sur plusieurs kilomètre pendant des jours. C’est celui qui peut se débrouiller totalement seul et sans outils en pleine nature. Aujourd’hui ce ne sont que des ivrognes et des lâches. Ils ne méritent absolument pas le titre de « chasseur ».

    • homme des bois

      je suis exactement d’accord avec toi. qu’on traite les chasseurs de gros cons en se baffrant un poulet de grande surface, c’est absurde. je préfère une poule d’eau qui à eu une belle vie qu’un pauvre poulet qui n’est passé sur terre que pour agoniser.  Après, ya chasseur et chasseur. ceux qui ne se se nourrissent comme ça, qui font un potager à coté, y en à pleins. mais ya aussi le gros con qui s’amuse, et en général on vois l’image que ça, du cul terreux borné. Une petite question, vous en connaissez vous des chasseurs? ou bien c’est juste une considération morale qui vous fait détester toute une catégorie de personnes? perso moi j’ai plus de mal avec les gens qui bossent dans les elevages intensif ou les abatoirs qu’avec les chasseurs

      • spike636

        Je connais des gents qui s’adonnent à cette pratique oui. Mon opinion, c’est qu’à moins de faire partie de ces rares groupe de personne dans certains pays, qui vivent encore comme le faisaient nos ancêtres, il n’y a aucune raison de continuer ça.
        Chasser un animal par « tradition historique », me parait tout aussi insensée et primitif que d’accuser une femme de sorcellerie et de la bruler sur la place du village, parce qu’à l’époque c’était une pratique courante.

    • Francia

      « Aujourd’hui ce ne sont que des ivrognes et des lâches. »
      Généraliser c’est facile ^^ »
      Mais une bonne majorité sont comme ça, oui, malheureusement.

  • Francia

    Je ne sais pas qui est ce Yves Paccalet, mais….
    Il est si facile d’être hypocrite…

    Je mange de la viande, mais je veux que mes « jolie lièvres et perdrix » ne soient pas tué.

    Hum.

    Deviens végétarien, au moins ce sera plus crédible.

  • Cédric

    La chasse est un plaisir. Certains diront que c’est un plaisir malsain, car c’est prendre du plaisir à tuer.

    De mon point de vue, un chasseur, un vrai, qui a le respect de l’animal, ne gaspille pas. Ce qu’il tire, il l’achève, et ne tuera pas d’autre animal avant d’avoir mis la mains sur sa précédente proie. Et ce qu’il tue, sera mangé.
    Après tout, je préfère ce genre de chasseur à n’importe quelle personne mangeant de la viande provenant d’animaux d’élevage.
    L’auteur, Yves Paccalet, se donne le droit de critiquer la chasse, mais ne voit pas le mal qu’il fait en mangeant la viande du boucher. En ça, je le trouve plus ignoble qu’un chasseur, de part son hypocrisie.

    Dans le cadre de la chasse, l’animal a vécu libre, et a sa chance face au chasseur. (le chasseur est loin d’atteindre toujours sa cible)
    Dans le cadre de l’élevage, l’animal a vécu enfermé, souvent dans des conditions malsaines, puis tué jeune d’une façon pas plus respectueuse qu’un tir de fusil.

    Alors bien sûr, comme partout, il y a des cons irrespectueux. Le genre de personne qui tir sur tout ce qui bouge, qui ne prend pas la peine d’aller chercher la bête blessée, etc …
    Malheureusement, ce genre d’ahuris ont aussi une grande gueule, et c’est ceux là qu’on entend le plus.
    Mais tout les chasseurs ne sont pas ainsi.

    Pour vous donner une idée de ce qu’est un vrai chasseur, parcourez des forums de chasse à l’arc, ou de chasse à l’arbalette (canadien) ou rencontrez-en. Vous verrez que le plaisir ne se trouve pas que dans la satisfaction d’avoir atteint sa cible.

    PS : je ne suis pas chasseur, je suis végétarien pour des raisons qui me sont propre. Mais si un jour, en France, nous autorisons la chasse à l’arbalette, j’en serais un.

    • Lyliberté

      Faut savoir qu’en France, ils font de l’élevages de sanglier , faisans et perdrix, puis les lâchent en pâturage quelques jours avant la chasse! Quel plaisir il y a là à tirer sur des gibiers qui n’ont pas peur de l’homme? C’est tellement facile! Je n’approuve pas du tout ces méthodes de chasse!

      • Cédric

        De la « chasse » après la libération de gibier d’élevage, c’est un défouloir.
        Ca n’intéresse que les viandars, pas un chasseur.

  • engel

    Attention !
    Avec une photo comme celle là, vous risquez de susciter des vocations !

  • cavallero_nero

    Je me permets de dire que je connais des chasseurs ayant une éthique et que je suis en passe de commencer la chasse.
    Premièrement, je ne mange que rarement de la viande (1fois tous les 15 jours) pour des raisons perso. (pour moi, on est pas fait pour ça, la doctrine « viande tout les jours, santé »…. bof)
    Ensuite, je préfèrerais tuer moi même le peu de viande que je consomme. Cela permet de prendre la mesure de la vie plutôt que de prendre des barquettes dans un supermarché.
    Et pour terminer : Vous stigmatisez les chasseurs en prenant exemple sur les quelques « viandars » qui existent. Mais les industriels de la viande, qui massacrent des milliards de boeufs et autres par an.. c’est animaus sont moins « nobles » ? ils ont le devoir de mourir hors de notre conscience puisque soumis à l’élevage docile ?
    Donc, vive la chasse dans la limite humaine, et si vous voulez vous défouler, cassez du carrefour ou du Mc Do. c’est eux qui détruisent la planette, pas le poivrot qui butte 2 sangliers.

  • karbonn

    D’une part les chasseurs si respectueux de la nature, mangent de la viande en supermarché comme tout un chacun, et d’autre part, et il faut bien le dire, prennent du plaisir à chasser. C’est un « sport ». La bonne blague. Poursuivre une bestiole sur des kms avec une meute de chiens, des voitures, des telephones portables, je n’appelle pas ça un sport. C’est une boucherie, un point c’est tout. Et contrairement à ce que certains peuvent dire, le vrai hypocrite, ce n’est pas celui qui mange sa tranche de jambon, en sachant pertinemment que le porc a été élevé en batterie, mais plutôt l’individu qui pense que la chasse à l’heure actuelle est encore juste et que son bout de bidoche à la fin de sa journée de détente est mérité.
    La régulation de la population  animale dans nos forêts devrait être gérée par des professionnels compétents et assermentés par l’état, et non par des pochtrons à peine capables de discerner le bout de leur fusils après l’apéro. Quand à la chasse à l’arbalète, arrêtons les conneries deux minutes. Déjà que les nazes qui chassent au fusil ne sont pas toujours capables de tuer une bestiole en une fois avec des décharge de chevrotine, alors avec des carreaux, n’en parlons même pas.
    Nous ne sommes plus à lâge des cavernes ou l’on devait chasse pour manger. La chasse est devenu un plaisir malsain, un point c’est tout.
     
     

    • engel

      On voit bien que vous avez une vision extérieur du sujet.
      Pas nécessairement fausse, mais….
      sic : « La régulation de la population  animale dans nos forêts devrait être gérée par des professionnels compétents et assermentés par l’état »
      Ca tombe bien car c’est l’administration avec le concours de L’ONF qui définit  et vérifie les quotas de chasse.
      En clair, les chasseurs ont chaque année en fonction de la masse de gibier, un nombre de bêtes à tuer et pas une de plus.
      Les chasseurs sont étroitement surveillés par les gardes forestiers de l’ONF qui passent pour intransigeants sur ce point.

      sic :  » pas toujours capables de tuer une bestiole en une fois avec des décharge de chevrotine ».
      Ca tombe bien, les chevrotines sont interdites depuis les années 70.

    • Cédric

      La chasse à l’arc est autorisée en France.

      La différence dans la pratique de la chasse entre une arme de jet et une arme à feu est considérable.
      – il faut s’approcher beaucoup plus près
      – on a un seul tir, pas deux
      – le tir atteint un point unique, pas comme les fusils qui criblent de plombs une surface de 1 à 5m de diamètres
      Autant dire que réussir à atteindre et tuer une bête avec une arme de jet relève de l’exploit. Et ce n’est pas les « pochtrons à peine capables de discerner le bout de leur fusils après l’apéro » qui vont s’intéresser à cette pratique.

      Votre commentaire est le reflet de votre ignorance sur le sujet.

      • Texcaltex

        D’où beaucoup de blessures qui ne sont pas mortelles …
        « Retrouver un gibier blessé

        Quitter un endroit de chasse sans avoir décoché une seule flèche demande moins d’efforts que de savoir que vous avez laissé un animal blessé qui est en train de mourir au plus profond des halliers. Chaque chasseur est responsable du devenir du gibier qu’il chasse. Lâcher une flèche n’est que la moitié du travail de chasse. L’autre moitié est de rentrer en possession de l’animal tiré. Cette deuxième partie commence dès que la flèche a quitté la corde de l’arc. Un jour ou l’autre notre décoche est mauvaise, notre flèche part de travers, ou elle heurte une branche et au lieu d’atteindre proprement l’animal visé, cette mauvaise flèche va seulement le blesser… » http://www.arctraditionnel.com/gibier.html
        Combien de chasseurs prendront la peine de chercher l’animal blessé sur des km???
         
        Que ce soit par balle ou par flèche, tuer par plaisir est malsain et « anormal » à mon sens ! Quoique.. connaissant les humains….

      • Yuca965

        Donc tu es végétarien Texcaltex ? la viande du super-marché à été tué aussi…
        C’est vrai, les super-marché ne tuent pas par plaisir, ils tuent par profit.
        Je comprends ce rejet du « tué par plaisir », néanmoins la viande si ce n’est pas toi qui la tue c’est quelqu’un ou quelque chose d’autre (une machine, un abattoir, un élevage massif ou respectueux).
        Si le chasseur mange sa proie alors ce n’est nullement pire qu’une viande de boucher qui vient d’élevage.
        Soyons Franc, entre être tué et créer du plaisir chez un humain (chasse), et entre être tué « parce que c’est comme ca » et aller nourrir un humain qui sait vaguement ce que tu étais avant de devenir un steak et qui ne voit en toi que de la viande (classique-boucher-élevage). Moi je préfère être tué et faire plaisir à quelqu’un.
        A partir du moment ou tu bouffes de la viande il faut faire un choix : Acheter la viande ou se la procurer soi-même ?
        Si tu manges de la viande il y aura forcément un mort :Met toi à la place de l’animal ! Tu préfères quoi ?
         
        -Manger en petit morceau uniforme par des personnes qui ne savent pas ce que tu étais, et qui n’ont fait que sortir des pièces de leur poches pour te manger ?
        -Manger par un homme isolé qui crève de faim et qui ne chasse que par BESOIN, et qui culpabilise de d’avoir dû tué un être vivant ?
        -Manger par un chasseur qui prend plaisir à t’avoir tué (attention, il prend pas plaisir à la mort elle-même, mais à la réussite de sa chasse) et être préparé puis manger par un homme qui à conscience de ce que tu étais avant de devenir que viande.
         
        Tuer juste pour voir mourir c’est malsain, mais si c’est ça qu’une personne recherche alors il devient pas chasseur, mais il part travailler dans un abattoir, logique. Conclusion : Tué par plaisir concerne que les chasseurs qui NE mange PAS leur proie. Et ce genre de gens tu les trouves dans un abattoir, moins dans la chasse.
         
        A, et si tu es végétarien, tu oserais dire que les végétaux ne sont pas vivant et ne sont donc pas tué ?
        Le vivant se nourrit de vivant, ou alors apprend la photosynthèse ! (ou le respirianisme pour les humains ; ) )

      • Francia

        +1 Beau texte ^^

      • Texcaltex

        Je sais que ce n’est pas pire pour l’animal que les élevages industriels, on n’est pas complètement débiles sur ce site quand même!
        Je dis que ce n’est pas digne d’un humain de tuer par plaisir et tu ne me feras pas changer d’avis… enfumage que toutes les bonnes excuses des chasseurs amoureux de la nature…!!!
        Je n’admets pas que l’on puisse aller tuer pour passer un bon moment! C’est tout !
        Et prendre plaisir « à la réussite » de la chasse, c’est une belle entourloupe verbale, mais ça revient au même!
        N’est pas digne des humains non plus, ce qui se passe dans les élevages industriels!
        Comme je l’ai déjà dit plusieurs fois, je mange très, très peu de viande et n’achète aucune viande issue d’élevages industriels… sinon, je ne me permettrais pas dire ça!

  • heaventramp

     
    C’est du grand n’importe quoi… comme la gestion du végétal, de la mer etc…
    Au lieu de dépenser des milliards dans des conneries, l’homme ferait bien d’investir dans la restauration et la guérison de la planète !
    On a réduit leur habitat, on ne les laisse plus s’autoréguler seuls, puisqu’ils n’ont plus ou pas de prédateurs naturel, on élève du gibier en cage qu’on lâche à l’automne ou au printemps et qui se reproduisent de façon érratique…
    Le gros gibier est un vrai problème en Sologne… Mon frère (non chasseur) est envahi par les sangliers qui deviennent de plus en plus familiers et lui labourent régulièrement son terrain.. Il a être obligé de clôturer… pareil pour les cerfs et leurs familles… Apparemment, encore une chose qu’on a voulu régler à notre sauce et avec laquelle on s’est planté.
    Je connais des chasseurs amoureux des bêtes et de la nature qui tuent avec respect comme décrit plus haut, ce n’est pas tout le monde, hélas… C’est trop long ici à raconter en détail ici, mais du temps de ma splendeur passée, j’ai été invitée à une chasse au canard dans une chasse privée de Sologne… J’ai failli pleurer…
    En ce qui concerne l’élevage intensif, alors là, c’est monstrueux… C’est du sadisme… Ca me donne envie de vomir…
    Une bonne habitude prise chez les bouddhistes : lorsque exceptionnellement, je mange de la viande, je visualise l’animal et le remercie de me nourrir, lui demande pardon et lui souhaite une bonne réincarnation. Ca semble peut-être neuneu à certains, mais cela inscrit en nous le respect du vivant.
     
     

    • Lyliberté

      Bonjour Heaven…!
      Tes pratiques ne sont pas neneu, comme tu dis. J’ai pratiqué l’hindousime, donc « lacto végétarienne » et avant de manger nous offrions d’abord la nourriture au Dieu  avant de la manger, tout comme font les bons chrétiens autour de la table!

    • Texcaltex

      T’as raison Heaven, l’éternelle prétention humaine qui se croit indispensable pour réguler la nature, laissez-moi rire!
      Et on en revient à la surpopulation travestie par l’éternelle excuse des tueurs « Il faut absolument réguler les populations de sangliers, de renards etc etc…il y en a trop! »
      Ca ne vient à l’idée de personne que ce sont les humains qui sont en surnombre!
       
      Je ne suis pas contre le fait de chasser pour se nourrir, en ayant conscience qu’on prend une vie ( les indiens s’excusaient auprès des animaux qu’ils tuaient et ils les remerciaient de donner leur vie pour que eux puissent continuer la leur). On en est loin!!!
      Ce que je n’admets pas, c’est que l’on tue par plaisir.

      • Texcaltex

        Errata …l’éternelle prétention de l’humain qui se croit indispensable

      • Texcaltex

        Pffff sais pas ce que j’ai, je n’arrive  plus m’exprimer..
        Je rectifie donc :
        « Et on en revient à la PRETENDUE surpopulation QUI EST L’excuse des tueurs « Il faut absolument réguler les populations de sangliers, de renards etc etc…il y en a trop! »

    • engel

      Entièrement d’accord avec toi.

      Sologne et chasse toute une histoire…..de nantis!
      Pour la petite anecdote : On nourrit les sangliers avec du maïs(trans), ils appellent ça égrainer.
      Dans les bois, on apporte artificiellement de la nourriture aux cochons.
      Histoire de bien dérégler le milieu naturel par un taux de survie artificiel, qui en empêchant la sélection naturelle va donner de magnifiques sangliers obeses et malades.
      Et pourquoi tout ceci ?
      Parce que la fierté du chasseur…., c’est la taille de la bête tuée!
      Et la taille de la bête se définit par son poids.

    • Texcaltex

      Neuneu?? Certainement pas c’est l’attitude mentale la plus saine qui soit à mon sens…

    • Jean Neymard

      Je fais du boudhisme sans le savoir :)

      • Francia

        Tout ce que vous voulez, mais tous autant que vous êtes, vous mangez de la viande (ou des produits animaux).

        Alors votre opinion sur la chasse, je m’en passes, c’est juste de l’hypocrisie !

        Tant que vous aurez un régime cannibale, je vois pas pourquoi vous jouez les « effarouchée » à la vue du sang et en même temps vous vous en gavez la panse.

      • heaventramp

        Je ne crois pas que le fait de manger de la viande soit le problème… La question de mon point de vue est pourquoi et comment ?
        La chasse comme l’élevage devraient être pratiqués par nécessité avec respect pour l’animal qui nous nourrit. C’est la seule justification à mes yeux.
        On peut tuer à la chasse, mais que les chasseurs s’interrogent sur l’excitation de la traque et le plaisir que leur procure la mort de leur victime.
        Si on aime se promener dans la nature avec son chien, on a pas besoin d’armes, à la limite on prend des photos !
         
        Que l’on élève du bétail, des volailles pour se nourrir, soit !  Mais pour le profit dans des conditions ignominieuses d’une cruauté incroyable, ce n’est pas admissible.
        De plus, la viande dans ces conditions de stress ne peut être saine…
        Un jour, ayant assisté à un enseignement d’un maitre bouddhiste tibétain pendant la série de questions qui suivent  cet enseignement, un type s’est levé pour demander ce qu’il devait faire si il se trouvait dans des circonstances où il devait partager un repas à base de viande..
        Le maître a rigolé, et lui a demandé : En quoi sont vos chaussures, et votre ceinture ???? Au Tibet, la viande et la graisse de yack sont une question de survie. Il ne sont pas végétariens.

      • Texcaltex

        C’est certain Heaven qu’il n’est pas question de cautionner l’élevage industriel d’animaux… quelle honte pour l’humanité!
        Il faut boycotter cette viande-là à tout prix!! Mieux… être végétarien…et si on ne veut pas devenir végétarien, acheter sa viande chez les petits éleveurs…

      • Texcaltex

        Que sais-tu de notre façon de vivre Francia?

      • Francia

        C’est pas comme si c’était la première fois que vous postiez…

        Alors, végétarien, laissez moi rire, vous ne refusez pas de boire/manger le lait qui devait normalement nourrir le veau, qui lui sera bientôt abattu…Et qui sera mangé par quelqu’un d’autre que toi, qui aura sans doute beaucoup moins d’arrière pensées, mais ça ne changera rien au fond à la vie de l’animal en amont.

        Tu cautionnes donc, même si c’est peut-être que parfois, le fait qu’un veau soit élevé dans des conditions miséreuses pour satisfaire ton envie de fromage.

        Un animal qui a pu vivre sa vie, sauvage, et est abattu par un chasseur au sens noble du terme est un acte qui est à mile lieux d’un élevage industriel. La bête sera mangé, et non gaspillé, tué rapidement, et non une agonie par égorgement de plusieurs dizaines de minutes. Oui, il y a une différence.

        Si tu n’es pas capable de tuer la viande que tu manges, tu ne mérites pas non plus d’en manger. Point.

        Si tu ne cautionnes pas l’élevage industriel, arrête donc de « prier pour l’âme » de la viande que tu manges :
        Même les « éleveurs près de chez soit » abattent leurs viandes dans des abattoirs, ces même abattoirs qui tuent les animaux à la chaîne, avec un gaspillage monstrueux.

        Oui, tant que vous en mangerez, peut importera vos arrières pensées « neuneu », vous cautionnerez l’élevage industriel, l’abattage à la chaîne, et le gaspillage fait par la chaîne de distribution .

        Tu trouves que les humains ne méritent pas de vivre (selon tes principes) ?

        Commence déjà par mériter de vivre (selon tes principes).

      • heaventramp

        Chacun est libre de ses choix. Ce qui est récusé ici, c’est la maltraitance des animaux et la chasse pratiquée comme un loisir.  C’est aussi barbare que les corridas… La jouissance de la traque, de l’odeur du sang et de la mort…
        Je n’ai pas lu que Tex s’élevait contre la consommation de viande ! Elle s’élève contre la bêtise et la cruauté…
        Quant au fait que le paysans n’a plus le droit de tuer ses bêtes, ce n’est pas un choix personnel, contrairement à la chasse et à la corrida, c’est une règlementation.

      • Francia

        « Je n’ai pas lu que Tex s’élevait contre la consommation de viande ! Elle s’élève contre la bêtise et la cruauté… »

        J’aurais préféré lire qu’elle était végétaLienne, au contraire. Au moins, ça aurait été logique avec ses convictions.

        « Quant au fait que le paysans n’a plus le droit de tuer ses bêtes, ce n’est pas un choix personnel, contrairement à la chasse et à la corrida, c’est une réglementation. »

        Une réglementation que vous acceptez quand vous mangez votre viande.
        …Si vous ne vous élevez pas contre la cruauté mais y participez de part votre consommation, comment peut-on prendre vos choix au sérieux ?

        Soyez un peu logique et allez jusqu’au bout de vos convictions : Ne vous arrêtez pas en chemin…!

        Relis le texte de Yuca plus haut (24 novembre). C’est cette logique la que je défends.

      • Texcaltex

        Francia arrête de me prêter des intentions et des comportements que je n’ai pas… mais qui t’arrangeraient!!

      • Texcaltex

        Et  chasse par plaisir si tu aimes ça et que tu trouves ça normal… c’est ton problème.. pas le mien…! Mais ne me demande pas de cautionner…

      • Francia

        Je ne te demande rien, je n’ai même pas cité ton nom. Seulement Delaude pense que je penses à toi en écrivant mes texte.
        Pas de ma faute si vous vous sentez concerné.

      • Francia

        « Et  chasse par plaisir si tu aimes ça et que tu trouves ça normal… c’est ton problème.. pas le mien…! Mais ne me demande pas de cautionner… »
        Dire ça, c’est que toute évidence tu n’as rien lu de ce que j’écris.

      • Texcaltex

        « C’est pas comme si c’était la première fois que vous postiez… »
         » Vous » c’est tous les autres sauf moi?? Ben ça alors, y se passe des trucs!!!!Mais fallait le dire … c’est plus simple …
         
         
         

      • Texcaltex

        « Dire ça, c’est que toute évidence tu n’as rien lu de ce que j’écris. »
         
        Ben oui…. c’est comme toi!

  • Korrigan

    Pour celles et ceux qui ne connaissent pas Yves Paccalet, procurez vous l’un de ses nombreux ouvrages.
    Je vous recommande « L’Humanité disparaîtra, bon débarras ».

  • Lyliberté

    j’ai répété ..avant de manger….2fois dans la même phrase….désolée!

  • Texcaltex

    ALLEZ UN PETIT COUP DE REMONTE MORAL :
    Les Inconnus : les chasseurs
    http://www.youtube.com/watch?v=vH2GdDrJpKg

  • moutondu22

    UN RESTE D’ESPRIT SOT-RIEN …

  • SAM 1664

    http://www.youtube.com/watch?v=ypjCkWQWc2U
    la plombière à écouter mdr !!
    ce qui me gène le plus c’est que si tu bois 2 bières tu est un « assassin » si tu prend le volant mais tu peux boire plusieurs litres et allez te promener dans la forêt avec un fusil chargé !!
    pour le reste le pour et le contre ont leurs arguments mais surtout n’emmenés pas de jeunes enfants dans ces parties de chasse ! comment voulez vous leur apprendre ensuite le respect de la vie humaine et animale .
     

    • payne

      il y a aussi des contrôles d’alcoolémie de la part de la gendarmerie pour les chasseurs, de plus les chasseurs ont souvent un véhicule, et à ce titre sont aussi contrôlables . En cas d’accident de chasse la gendarmerie effectue des tests d’alcoolémie .
      le discours sur la chasse c’est comme celui de la peine de mort ou celui des centrales nucléaires, ça fait vendre du papier et les opinions sont tellement tranchées que c’est imbitable !

      perso je chasse de temps en temps , je n’ai aucun plaisir à tuer un sanglier si ce n’est la satisfaction d’un exercice bien mené et une satisfaction anticipée de plusieurs bons repas.
      je me fais une bonne ballade dans la nature, avec le même plaisir que d’aller aux champignons où à la pêche .
      Quand je chasse je le fais pour manger du gibier, et même avec l’investissement arme, munition , permis, licence annuelle, c’est rentable.
      En ce qui me concerne, c’est pas un sport, c’est juste habituel , normal . 
      j’aimerai bien chasser à l’arc, mais c’est plus compliqué, ça demande d’approcher plus le gibier, et ça peut « blesser » l’animal au lieu de le tuer.
      Etant donné que je le fais dans une idée de résultat , j’essaye d’optimiser . Certaines chasses me débectent , comme celle au blaireau ou les palombes , ortolans …

      je respecte les gens qui n’aiment pas la chasse et les chasseurs , chacun son opinion .

      • engel

        Rien à redire,

        Sauf qu’il faut arrêter de croire qu’un carreau d’arbalète ou qu’une flèche d’arc sont moins létaux qu’une balle de fusil.
        En cas de bon tir le résultat est identique.
        Par contre en cas de tir foireux, la flèche présente une nette supériorité.
        Une flèche provoque une large hémorragie facile à suivre contrairement à une balle qui peut ne provoquer  qu’une hémorragie interne donc impossible à pister.
        De plus, une flèche figée dans les chairs provoque à chaque mouvement de l’animal un traumatisme très douloureux qui l’oblige à cesser très rapidement sa fuite.
        La recherche pour achever le plus rapidement possible s’en trouve grandement facilité.

    • Texcaltex

      Excellent ce sketch!!!

  • heaventramp

    je fais un essai d’émoticone (bah)

  • delphine

    Bonsoir,
     
    je suis végétarienne depuis mon adolescence, par choix personnel et je respecte ceux qui consomment de la viande autour de moi.
    il y a assez d’intégristes sur terre, pour ne pas faire rentrer le végétarisme dans ce lot malsain. Néanmoins, il m’est impossible d’accepter l’idée de la chasse actuelle. en effet, elle était acceptable quand les gens devaient se nourrir et qu’il n’y avait pas vraiment d’autres moyens.
    je connais quelques rares personnes qui ont peu de moyens et pour qui c’est réellement le moyen de consommer des protéines. et je m’abstiendrai dans ce cas de toute condamnation.
    mais,
    les gros zozos friqués qui vont se faire des chasses en Pologne ou en Irlande…de quoi ont-ils besoin? d’aller se faire chauffer l’adrénaline? de se prouver qu’ils sont encore des mâââles? c’est vrai que le pouvoir de tuer ça vous forge un homme!
    d’accord avec Alex, si la gâchette les titille qu’ils aillent défendre des causes nobles. il fut un temps ou des hommes, pas des tueurs se dressaient contre les dictatures pour dire NO PASSARAN, et s’il fallait se battre, et bien ils y allaient. pas pour le plaisir de tuer, mais parce que parfois il n’y a plus rien d’autre à faire pour sauver la liberté.
    mais que des beaufs aillent massacrer des animaux sous prétexte de « sauver la nature » cela passe toute mesure en matière d’imbécilité.
    j’aime la nature, viscéralement, et je peux vous dire, qu’elle sait toujours réguler ses équilibres toute seule, comme une grande. laissons la nature oeuvrer par elle-même, quand une espèce se développe trop, il y a toujours un prédateur pour compenser.
    j’espère qu’un jour pas trop lointain viendra où le législateur sera capable avec l’éducateur de former des hommes plus humains. peut-être  que les hommes mangeront encore de la viande. mais qu’au moins ils réfléchissent, et ne tuent plus que le strict minimum.
    la chasse est régressive, elle flatte les instincts les plus archaïques de la psyché humaine et quand des riches tuent pour le fun, ils endommagent leur propre humanité et se désolidarisent de la vie. car il faut le dire, dans 80% des cas la chasse est devenue un plaisir de riches et de classes aisées.
    je ne parle pas de cette ignominie que l’on appelle la chasse à courre,elle était justifiable dans les siècles passées. aujourd’hui elle est inqualifiable, cela sert juste à des nobliaux  fins de races gâteux  pour se prouver qu’il leur reste un peu de testostérone à défaut de virilité.
    la nature nous nourrit  plus que généreusement avec le règne végétal et elle serait en état de nourrir tout le monde, même s’il est souhaitable de diminuer la population mondiale.
    :-)) peut-être qu’un jour des extra terrestres trouveront que la terre est un terrain de chasse intéressant pour ses cuissots de brésiliennes et ses foies gras de ricains! :pig:

  • Yves Paccalet a l’air bien hypocrite en effet.
    Et pour les gens qui pensent que tuer un animal peut se faire avec respect, je suis désolée mais tuer et respect ne vont pas ensemble. On va voir si vous respectez vos enfants en les tuant.
    P.S : je suis vegan ;)

  • Cédric

    Et moi je suis un dévoreur de chair, je me baffre de viande matin, midi et soir.
    Et puis j’adore la chasse. Comme tout mes potes poivrot, ce qui me plait c’est de voir la souffrance de l’animal dans les yeux… et longtemps. Je les finis à la petite cuillère: moins c’est tranchant, plus ça fait mal. Faudrait qu’on trouve un moyen d’avoir des effusions de sang sans perdre en temps d’agonie. Peut-être avec une perfusion ?
    La chevrotine ? Sûrement pas, on risquerait d’abattre le sous-fifre d’un seul coup, pas marrant.

    L’élevage ? Les abattoirs ? Pfff, c’est pour les mauviettes. Nan mais c’est vrai quoi, c’est quoi cette manière de chouchouter les animaux, placés dans une cage ou un box, pile poil à leur taille, bien à l’abris des prédateurs ? Et en plus on les égorge, 15 minutes pour mourir, c’est bien trop court ! Heureusement qu’on les assommes de moins en moins ! Manquerait plus que la chaîne de la viande d’élevage ne gaspille pas…

    Ça va ? J’ai bien résumé l’idée que vous vous faites du chasseur ?
    Vous, irréprochable, qui ne chasse pas, ou ne mange pas (ou très rarement) de la viande d’élevage ?
    Mais qui, parfois (ou souvent), boit du lait, mange du fromage, des oeufs, voir même a mangé un chamallow !
    Et qui sait, certains d’entre vous porte ou a porté quelques chose en fourrure.
    L’intérieur de votre voiture est peut-être même en cuir, qui sait ? Ou vos pompes !
    Et mesdames, vous maquillez-vous ?
    Et les médocs, tout les produits testé sur animaux que vous utilisez potentiellement ?

    Mais bien sûr, tout ceci, c’est bien moins pire qu’une partie de chasse ! Chasseur qui, peut-être, a un impacte sur le mal être animal bien moindre que ceux qui l’accuse.

    • Texcaltex

      Grand bien te fasse Cédric!!

      • Francia

        Réponse pour le moins utile, Tex. Comme d’hab.

        Non, Cédric. Je connais ton point de vue. De même que yucca ou Homme des bois.

        Mais ya des moutons carnivore ici. Et ces mêmes moutons aiment les lapinous mignons…à la moutarde. Pas grave si ça meurt dans la souffrance.

        Paradoxe, quand tu nous tiens !