Chômage : la crise annihile 5 ans d’efforts pour l’emploi

Si cette crise avait été gérée différemment comme certains pays l’ont fait, nous n’en serions pas là. On ne fait pas d’omelette sans casser des œufs. Il a bon dos le covid… Partagez ! Volti

******

Merci pour l’image/© Ben Garrison

Source : STATISTA (Url: https://fr.statista.com/infographie/10722/evolution-du-taux-de-chomage-en-france)

Alors que l’on assistait à une lente mais durable baisse du chômage depuis cinq ans, la pandémie est venue annihiler tous les efforts réalisés ces dernières années sur le front de l’emploi. Au début de l’année dernière, le chômage était redescendu à son plus bas niveau depuis la crise financière de 2008, avec un taux de sans-emplois sur la population active qui tutoyait à nouveau les 7,0 % en France métropolitaine.

Mais face aux chocs économiques liés au Covid-19, ce dernier a fait un bond au troisième trimestre et les dernières prévisions de l’INSEE tablent sur un taux de chômage avoisinant les 10 % à la fin de l’année 2020. Ce dernier devrait continuer d’augmenter en 2021 où il pourrait atteindre 11 % avant de se stabiliser, alors qu’un retour à la normale de l’activité économique n’est pas attendu avant 2022. Ce sont les jeunes qui sont les plus exposés face à la crise, puisque les moins de 25 ans représentent actuellement plus de 20 % des chômeurs au sens du BIT en France.

Infographie: Chômage : la crise annihile 5 ans d'efforts pour l'emploi | Statista Vous trouverez plus d’infographie sur Statista

À quoi pourrait ressembler la reprise économique

Dans ces dernières prévisions publiées le 5 janvier, la Banque mondiale envisage une reprise économique plus longue et difficile que prévue, en raison notamment de la persistance de la pandémie et des retards dans la mise en œuvre des campagnes de vaccination. Les économistes de l’institution financière tablent sur une récession mondiale de 4,3 % en 2020. Mais le rebond attendu cette année est désormais estimé à 4,0 %, soit environ un point de pourcentage en moins par rapport à ce qui était annoncé cet été. Comme le montre notre graphique, la zone euro est particulièrement impactée avec une contraction du PIB qui devrait s’élever à 7,4 % en 2020, suivie d’une reprise économique estimée à 3,6 % en 2021.

Graphique actualisé avec les prévisions de la Banque mondiale publiée en janvier 2021. Si les données du texte et du graphique venaient à ne pas correspondre,nous conseillons de rafraîchir la page avec la touche F5 ou de vider la mémoire cache du navigateur.

Infographie: À quoi pourrait ressembler la reprise économique | Statista Vous trouverez plus d’infographie sur Statista

Source STATISTA (Url : https://fr.statista.com/infographie/21955/prevision-evolution-annuelle-pib-mondial-europe-etats-unis-chine )

10 commentaires

  • Avatar Billou223

    La reprise économique… Quelle blague !! :’)
    Il n’y aura pas de reprise, il n’y en a jamais eu, c’est la monnaie de singe qui a tiré les indices vers le haut, vous savez, ce fameux argent magique qui d’après Macron, n’existe pas !
    Nos systèmes d’échanges et d’organisation sont à bout de souffle, simplement parce que d’une part, il y a trop d’intermédiaires et d’emplois non essentiels qui profitent du labeur de l’économie réellement productive et essentielle (couper le gâteau en des parts toujours plus fines pour contenter tout le monde a un prix ! Celui du sang, de la sueur et des larmes, pour ceux qui produisent tous les besoins matériels de base), et d’autre part, parce qu’on fait face à une crise écologique majeure dont le coût économique, humain, climatique, sera de plus en plus difficile à supporter.

    La seule alternative, ce n’est pas d’espérer est croire, ni le capitalisme vert, ce n’est pas la décroissance, mais la sobriété; vivre moins et mieux, et tenter coûte que coûte de trouver des solutions pour se débarrasser de toutes les charges fixes mensuelles, où à minima, les réduire au maximum. (Habitat léger, auto conso d’énergie et récupération d’eau de pluie & cie, faire son bois de chauffage, gazéification de la combustion du bois au poêle en plus l’hiver pour produire de l’énergie électrique éventuellement manquante, jardins, vergers, forets comestibles, échanges locaux…)

    Il en sera ainsi tant qu’il n’y aura pas de nouvelle source d’énergie à profusion et au coût dérisoire et au bilan écologique neutre. (Et la fusion nucléaire, c’est pas pour demain !)

    • Volti Volti

      Pour l’instant c’est :Taxes, taxes, taxes?? Rien n’est prévu pour la sobriété? Le capital devant payer les dividendes de ses actionnaires. Personne ne peut croire qu’il y a une réelle volonté d’œuvrer pour le bien de tous. Il est surtout question de ponctionner le maximum (quelqu’un paiera). Les sources d’énergie à profusion, si elles ne rapportent rien, faut oublier. :(
      Éoliennes = escroquerie, panneaux solaires = enfumage, méthanisation = au cas par cas, on a rien prévu et pour ceux qui voudraient vivre différemment, faudra passer à la caisse..

  • Avatar predateur

    content de savoir que depuis 5 ans on était dans la bonne voie …..https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_whistle3.gif

  • Avatar PH7

    Il me semble que les graphiques ne présentent que la version officielle du nombre réel de demandeurs d’emploi. Si on compte tous les radiés et sortis de force du système de comptage, j’ai idée que le nombre de demandeurs est bien plus élevé, surtout si je me réfère à certains articles parus sur les ME.
    Mais est-on sûr que l’emploi soit vraiment une priorité dans la France macronnienne et pas plutôt une carotte pour faire croire et occuper les esprits ?

  • Avatar Leveilleur

    De toute façon le gouvernement ne se cache plus de nous dire qu’il veut nous voir vivre avec un revenu universel faute d’autres solutions, nous savons que les machines ont remplacé la main d’œuvre depuis longtemps, réjouissons nous, nous n’aurons plus à pointer tous les mois à Paul emploi, au pire nous consommerons moins ou mieux et finalement tant mieux pour la planète, le seul hic c’est qu’un revenu universel nous rend dépendant de ce système et ce n’est pas avec ce maigre revenu qu’on peut s’acheter un terrain pour devenir autonome ou alors si, à plusieurs peut-être.

    Nous savons très bien que beaucoup d’entreprises ne trouvent plus preneur et les faillites se succèdent depuis plusieurs années, même le travail en intérim se fait rare, le télétravail va devenir une mode et la vente de produits sur internet va se généraliser de plus en plus. Un revenu universel ok mais il faut que le revenu soit conséquent car si nous ne pouvons pas consommer tout ce qui reste de ce système s’arrêtera également. Finalement ce virus n’arrive pas par hasard mais pour nous habituer à vivre comme ça.

    • Avatar predateur

      perso je suis pour le revenu universel mille euros par mois à ne rien foutre ou bosser 70 heures par semaine pour une moyenne d un peu plus du smic il n y a pas photo …..ça ressemble tout de même à un caprice de gosse de ne pas s en réjouir https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_bye.gif

      • Avatar Sully-Morlandimus

        @predateur => Oui, je te comprends, surtout si t’es paysan-éleveur et que tu trimes 95 heures par semaine pour une vie de misère avec une retraite de 700 balles hors CSG et tout le tsoin tsoin plus le coût d’une complémentaire …..
        Sauf que, à bien y réfléchir, c’est accepter d’être avec une laisse au coup. Tu refuses de te faire vacciner ? T’as plus le revenu dit universel, eh couillon ! Tu es rebelle ou reconnu comme tel ? pas de revenu universel et pas de job non plus etc etc…. Moi je veux bien croire au Papa Noël , en Scandinavie peut-être, mais pas en plein désert australien entouré de chacals et de vautours !! Nuance !!

Laisser un commentaire