Le forçage génétique : Ne laissons pas les multinationales décider seules de l’avenir du vivant !

Il y a vraiment de quoi s’inquiéter. Action Pollinis pour l’application du principe de précaution et l’organisation d’un débat citoyen sur le forçage génétique. Partagez ! Volti

******

Source Pollinis via Aphadolie

Attendu que les nouvelles techniques d’édition du génome permettent désormais de modifier facilement et à moindre coût le patrimoine génétique de n’importe quel être vivant sexué, et de s’assurer de la transmission de ces modifications à toute sa descendance, dotant ainsi les laboratoires industriels d’un droit de vie ou de mort sur l’ensemble des organismes vivants, sur des critères commerciaux, productifs, économiques, qui ne représentent pas nécessairement l’intérêt général.

Attendu qu’avec une centaine de brevets déjà déposés, qui couvrent un large spectre d’espèces sauvages, ces techniques permettraient un accaparement du vivant par les multinationales : les populations naturelles seront petit à petit remplacées par celles porteuses de gènes brevetés par les firmes.

Attendu que les experts mettent en garde contre les risques de déstabilisation massive et irréversible des écosystèmes, de précipitation de l’extinction dramatique des insectes déjà en cours et que tous les scientifiques, y compris les inventeurs et promoteurs de ces techniques, s’inquiètent de la perte de contrôle sur ces organismes et les répercussions une fois disséminés dans la nature.

Attendu que les décisions concernant ces technologies et leur implication pour notre avenir à tous sont actuellement prises par un groupe limité d’« experts », et que la plupart des citoyens ne sont même pas informés de l’existence de ces techniques, alors même qu’un débat public interdisciplinaire serait indispensable.

Pétition à Virginijus Sinkevičius (Commissaire européen à l’Environnement, aux Affaires maritimes et à la Pêche), à Stella Kyriakides (Commissaire européenne à la Santé), à la Commission européenne et au Conseil européen.

Nous vous demandons d’empêcher la dissémination d’organismes modifiés par forçage génétique dans l’environnement, et d’œuvrer en faveur d’un moratoire international sur la dissémination d’organismes modifiés par forçage génétique lors de la Conférence des parties (COP) de la Convention des Nations unies sur la diversité biologique (CBD).

Sources :

Via Aphadolie

Voir :

Connaissez-vous les effets de la peur sur le cerveau ?

Vaccination : L’aluminium, les vaccins et les 2 lapins [Vidéos]

Houtouwan, le village fantôme chinois [Vidéos]

8 commentaires

  • Avatar CryptoKrom

    Le monde agricole, secteur le plus….OGMisé !

    Le Vaccin a ADN, est basé sur le méme principe… OGM

    L’Evolution naturelle c’est quoi ?
    Bin des Bactéries DANS nos cellules, nommées Plasmid. ( précisément Episomes )
    Ces bactéries là, fabriquent et contiennent NOTRE ADN Naturel …a chaque fois transmis dans nos chromosomes.

    Mais les Vaccins dans tous sa?
    Les vaccins « normaux » sont des virus, atténués.
    Les « nouveaux » vaccins, a ADN, vont littéralement REMPLACER nos Plasmid,
    Nos Bactéries a ADN Naturel…
    C’est de l’OGM pur et simple.

    Selon le mode de Transmission entre cellules (pour se répandre et affecter les autres cellules), les « risques »…pourrait étre pire qu’un virus.

    Notre Evolution Naturelle est en GRAND DANGER !
    – ADN Naturel, Plasmid, Episome

    https://en.wikipedia.org/wiki/Plasmid
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Plasmide
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Épisome

    – Fabrication des faux-plasmid pour les vaccins OGM:
    (suite)

    • Avatar CryptoKrom

      https://bioprocessintl.com/manufacturing/monoclonal-antibodies/electroporation-enhanced-delivery-of-dna-vaccines-320992/

      ( vaccins pour OGMiser les humains )

      extraits traduit:
       » Parce que les vaccins à ADN transfectent directement les cellules hôtes, l’expression génique se produit par le biais de la propre machinerie de l’hôte (par exemple, les facteurs de transcription, les ribosomes et la ribonucléoprotéine messagère [mRNP]), permettant ainsi la présentation de l’antigène à la fois par le complexe majeur d’histocompatibilité (CMH) de classe I et II voies.

      La fabrication d’ADN plasmidique est considérablement plus rapide et plus facile que la plupart des autres plates-formes vaccinales et repose principalement sur des hôtes bactériens pour la production. En effet, la fabrication de matériel plasmidique à petite échelle, non conforme aux BPF et de qualité recherche est devenue une activité commerciale. Un avantage est que les difficultés associées à la fabrication et à la manipulation de vaccins viraux vivants / atténués ainsi que la grande variabilité de l’activité d’un lot à l’autre ne sont en grande partie pas un problème avec l’ADN. Bien que les coûts de fabrication actuelle de l’ADN selon les bonnes pratiques de fabrication (CGMP) à petite échelle restent relativement élevés (de l’ordre de 50 à 100 USD / mg à une échelle de 1 à 10 g en utilisant des trains de processus de fermenteurs de 500 L), le la facilité relative de la fabrication et de la mise à l’échelle de l’ADN plasmidique fait qu’il est probable que les futurs fabricants trouveront des moyens de réduire les coûts de 2 à 3 log10 à l’échelle commerciale (vers 10 kg en utilisant des trains de procédés de fermenteurs de 3 000 à 30 000 L) »

      Procédés d’OGMisation standart:
      https://sphweb.bumc.bu.edu/otlt/MPH-Modules/PH/GMOs/GMOs3.html

      extraits traduits:
       » Comment les organismes sont-ils génétiquement modifiés?
      Le génie génétique est la modification de l’indicateur d’annotation phénotypique d’un organisme en manipulant son matériel génétique. Une partie du génie génétique utilise le principe de la recombinaison.indicateur d’annotation textuelle

      La recombinaison est le processus par lequel un nouveau gène est inséré dans un ADN bactérien « Le plasmide ». L’ADN doit être coupé avec une enzyme appelée enzyme de restriction. L’enzyme de restriction utilisée doit avoir une forme spécifique lui permettant de se déplacer le long de l’ADN à couper. L’enzyme de restriction recherche un point spécifique de la séquence d’ADN où couper l’ADN. Lorsque l’enzyme de restriction coupe, elle laisse une «extrémité collante» qui aide un nouveau gène à se fixer à ce stade. Une autre enzyme est utilisée pour attacher le nouveau segment d’ADN; cela s’appelle « ADN ligase ». Une bactérie génétiquement modifiée est cultivée et de nombreuses nouvelles copies de la bactérie avec le nouveau gène sont cultivées. Des modifications génétiques peuvent être apportées à la fois aux plantes et aux animaux.

      Agrobacterium est une bactérie qui utilise un indicateur d’annotation textuelle de transfert horizontal de gène (HGT). HGT est le transfert d’ADN entre différents génomes [Pop up: Un génome est l’ensemble complet du matériel génétique présent dans un organisme]. HGT peut se produire dans les bactéries par transformation, conjugaison et transduction. Cependant, il est également possible que HGT se produise entre les eucaryotes et les bactéries bien que le mécanisme de ce transfert ne soit pas bien compris.

      Les bactéries ont trois façons de transférer des bactéries entre les cellules:

      Transformation: l’absorption et l’incorporation d’ADN externe dans la cellule entraînant ainsi l’altération du génome
      Conjugaison: échange de matériel génétique par contact de cellule à cellule de deux cellules bactériennes. Un brin d’ADN plasmidique est transféré à la cellule receveuse et la cellule donneuse synthétise ensuite l’ADN pour remplacer le brin qui a été transféré à la cellule receveuse.
      Transduction: Un segment d’ADN bactérien est transporté d’une cellule bactérienne à une autre par un indicateur d’annotation de bacteriophagetext. Le bactériophage infecte une cellule bactérienne et absorbe l’ADN bactérien. Lorsque ce phage infecte une autre cellule, il transfère l’ADN bactérien à la nouvelle cellule. Les bactéries peuvent alors devenir une partie de la nouvelle cellule hôte.
      Agrobacterium a également la capacité de transférer de l’ADN entre lui-même et les plantes et est donc couramment utilisé en génie génétique.  »

      Vous allez dire, « Oui mais sa c’est pour l’agriculture, les plantes »…
      donc je vous renvoie a la ligne
      « Cependant, il est également possible que HGT se produise entre les eucaryotes et les bactéries bien que le mécanisme de ce transfert ne soit pas bien compris. »

      Et apparement , l’OGMisation par Vaccins est trééééés bien comprise !!

    • Avatar CryptoKrom

      Vous avez vu la date de publication ?! 2011 !!

       » Electroporation-Enhanced Delivery of DNA Vaccines , by J Joseph Kim
      Thursday, September 1, 2011 9:00 am  »

      Depuis le temps… ils ont eu le temps, d’affiner le procédé d’OGMisation de Masse !

    • Avatar CryptoKrom

      Bon courage, chére moutonnerie… sa vous fera de la Lecture,
      coté Assimilation et Compréhension… sa reste a voir !

      Ceux/celles qui ont pas envie de réfléchir… bin, bonne OGMisation alors
      https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_rose.gif

Laisser un commentaire