Réfrigérateur sans électricité : une alternative écologique facile à fabriquer.

À essayer pour ceux qui aiment expérimenter. Avec l’aimable autorisation de Jonathan d’Exoportail. Partagez ! Volti

******

Par Jonathan pour Exoportail

Écologique et économique, le réfrigérateur sans électricité est une alternative 100% naturelle pour conserver fruits, légumes et boissons au frais. Durable et éco-responsable, ce réfrigérateur est très simple à faire soi-même à partir de 3 éléments : pots en terre cuite, sable et eau. Suivez les étapes pas à pas pour fabriquer le vôtre.

Le procédé du réfrigérateur sans électricité, également nommé «frigo du désert» ou «pot Zeer», a été conçu par Mohammed Bah Abba, un enseignant nigérian. En relation avec l’Intermediate Technology Development Group et l’Université Al Fashir, il pose le brevet du réfrigérateur pot-en-pot en 1995.

Le pot Zeer s’inspire de systèmes similaires utilisés dans différentes régions du monde. Il y a la matka en Inde, le botijo en Espagne, ou encore le uphisi en Afrique du Sud ou la garba au Mali.

Adapté aux conditions locales de l’Afrique, le pot Zeer permet notamment aux agriculteurs de mieux conserver leurs aliments. En Occident, le réfrigérateur sans électricité peut également s’adapter à notre mode de vie. Que vous soyez en plein déménagement, en camping ou encore en cas d’absence d’électricité, le pot Zeer présente de nombreux atouts.

Principe de fonctionnement du réfrigérateur sans électricité :

Le système du réfrigérateur sans électricité est simple. Ce dispositif de réfrigération maintient les aliments au frais et sans électricité, grâce au refroidissement par évaporation. C’est le principe de la thermodynamique, qui étudie le comportement thermique et les mouvements de chaleur.

Ce réfrigérateur sans électricité est composé de 3 éléments simples : des pots en terre cuite, du sable et de l’eau. Les deux pots, de taille différente et en terre cuite, sont imbriqués l’un dans l’autre. Ils sont séparés par une couche de sable imprégné d’eau, d’une épaisseur de 4 cm.

En mouillant ce sable, la température dans le pot interne diminue à mesure que l’eau s’évapore. Ce procédé est d’autant plus efficace lorsque l’air ambiant est sec et chaud.

Le pot intérieur doit être imperméable pour contenir les aliments que l’on souhaite conserver au frais.

Le pot extérieur est quant à lui poreux et laisse l’eau s’infiltrer jusqu’à la surface extérieure.

À l’intérieur du pot Zeer, la température baisse de 5 °C :

Lire l’article complet

Source Exoportail

Voir aussi :

Les commentaires publiés sont signés du nom des auteurs et engagent leur seule responsabilité sans que « lesmoutonsenrages » ne prennent en rien à leur compte leur orientation.

11 commentaires

  • Avatar behappy

    Intéressant voici un model similaire xxxl
    https://www.18h39.fr/articles/un-refrigerateur-enterre-dans-votre-jardin.html

    Quasiment inconnu en France, on peut utiliser un ozoneur a frigo
    https://www.isofilter.fr/enlever-mauvaises-odeurs-de-frigo-de-congelateur/
    Cela détruit toutes les odeurs du frigo par assainissement, en détruisant tous agents pathogène quelque soit leur nature virus, bactéries, micro organisme etc https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yahoo.gif
    Et aussi avec des effet surprenants, c’est que toute nourriture aura une durée considérablement prolongée et les fruits stop leur mûrissement, et se conservent comme intact 2 a 3 fois plus longtemps https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_good.gif

    Toute ce que tu met dans le frigo devient automatiquement assaini a des niveau proche de la stérilisation au bout d’un certains temps
    Je l’utilise aussi pour stériliser mon masque et tout ce qui est du domaine médicale
    Aucun produit chimique, hyper écologique et inconnu pratiquement en occident, sauf dans le domaine médicale

    • Volti Volti

      Hors Sujet, on parle de frigo SANS ÉLECTRICITÉ

      • Avatar behappy

        Le premier que j’ai donné est sans aucune electricité
        C’est le principe d’une cave mais moderne

        Et on peut mettre un ozoneur a frigo dedans car l’ozoneur marche sur batterie et fonctionne facilement sur énergie solaire

        • Avatar Billou223

          Le premier que tu as donné coûte entre 9K et 12K€…
          Produit de luxe…
          Dans le genre à faire soi-même, tu peux aussi récupérer des tambours de machines à laver, en inox, avec une trappe, et les enterrer.
          Les modèles ouverts eux, peuvent servir à faire un feu. :)

          • Volti Volti

            C’est ce qui démontre une totale démarche inutile et l’incompréhension sur le concept du pas cher, de la résilience, de la récup etc… Et quand tu dis « hors sujet » on te répond, « mon premier lien est sans électricité » oui OK mais à quel prix ?…

  • Il y a quelques temps que je voulais m’en fabriquer un. Il faudrait le mettre sur un plateau roulant pour pouvoir le bouger facilement car l’ensemble doit être assez lourd. Et pas très commode pour les petits espaces.
    5° en moins ? Je pensais davantage. Quand il fait 30° dans un appartement, cela reviendrait à 25° ? Hummm… N’y aurait-il pas une erreur, là ?

    • Avatar behappy

      biquette
      Au moins tu expérimentes et cela te permet de vérifier une théorie https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_mail.gif
      Mais si tu fabriques un « thermos » et que tu mets des fruits dedans qui sont plus froid que la température ambiante, ils vont rester plus froid plus longtemps, mais sans fabrique de froid ils vont rejoindre la température extérieure
      A moins que tu ne l’ouvres rarement ^^
      Tous les « thermos » froid ou chaud finissent par rejoindre la température extérieure
      A moins quie le froid ou le chaud soit entretenu

  • Avatar CryptoKrom

    Le principe est parfaitement fonctionnel…
    Et plus il y a un courant d’air, une brise, méme chaude, c’est encore plus efficace.

    Sinon pour comparer si vous avez pas de pots !
    -prenez une bouteille plastic d’eau, genre Contrex ou autre,
    – mettez votre eau, et un thermométre, posez dehors en plein soleil,
    jusqu’a ce qu’elle ai la méme température que l’air a l’ombre.

    Ensuite, une fois la température Eau – Environnement équilibrée,
    – enroulez 2 ou 3 tours d’Essuie-Tout, ou un grand linge en coton pour bien envellopez
    votre bouteille, du bas jusqu’au goulot
    – mouiller ce papier / linge abondament, méme avec de l’eau TIEDE a la méme température
    – puis laissez faire l’Evaporation, et verifiez le thermométre dans l’eau
    – comme dis, avec un peu de vent, sa refroidira plus VITE !

    Ce principe est méme industriellement utilisé , par effet Douche, l’eau de refroidissement
    des machines va vers l’exterieur,
    puis s’ecoule a travers des pommeaux de douches ,
    en tombant, les gouttelettes frottent l’Air, et cela les refroidis par évaporation,
    au point de faire chutter du 60-80 degrés a 15-25 !!

    J’ai essayer plusieurs fois le truc de la bouteille, au boulot, a une température d’atelier
    de 30 a 45 degrés, et un bon courant d’air,
    j’avais ma boisson trés fraiche au bout de 15 minutes.

    la clé est l’Evaporation de l’eau, qui, transformée en vapeur, emporte avec elle les calories, le refroidissement est transmis par CONDUCTION vers l’interieur.

    https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_rose.gif

    • Avatar CryptoKrom

      Ahhh les bouteilles sa marche pas pour y mettre les légumes et fruits hein…lol.
      Bin oui,
      bin faites pareil avec des TupperWares, mais PAS a plat au sol, DEBOUT sur le coté,
      pour permettre une meilleure circulation d’air, donc Efficacité Evaporation.

      rien ne vous empeche d’améliorer le principe, une fois que vous l’avez compris.

      Comme a dis l’Auteur, c’est l’Evaporation qui agit !

      merci https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_rose.gif

      • Avatar CryptoKrom

        Oubliez pas de désinfecter de temps en temps, la partie humide interne,
        chaleur et humidité fait proliférer les bactéries,
        qui pourrais « sauter » ensuite sur les fruits/légumes.

  • Avatar mianne

    Tout ce système m’intéresse énormément car il va sans doute falloir se passer de l’électricité dans quelques années quand un ministre plus responsable que les précédents décidera enfin d’arrêter les 58 réacteurs de nos centrales nucléaires vieillissantes ou déjà trop vieilles ( ayant dépassé de dix ans la limite d’âge prévue au départ) avant un nouveau Tchernobyl . De plus, je connais plusieurs personnes qui ont résilié volontairement leur abonnement d’électricité quand on leur a remplacé leur compteur bleu par un Linky sans leur consentement, après des menaces parfaitement illégales . Les tarifs n cessant d’augmenter, il y aura vraisemblablement de plus en plus de coupures d’électricité pour défaut de paiement .
    J’ai utilisé le système du refroidissement de l’eau par la légère évaporation à travers la paroi d’une cruche en terre rouge légèrement poreuse (alcaraza) pendant les quelques années d’enfance où nous n’avions pas l’électricité . J’ai grandi dans deux-pièces ( une cuisine, une chambre) au premier étage sans arrivée d’eau ( fontaine au bout de la rue) , sans écoulement des eaux usées ( grille d’égout dans le caniveau de la rue) . Nous avions deux grands baquets étamés, l’un que nous remplissions d’eau propre avec les seaux que nous ramenions de la fontaine du bout de la rue et après usage, nous vidions les cuvettes et les bassines dans le lourd baquet d’eau sale que nous descendions et vidions chaque soir dans la grille d’égout de la rue . Pendant plusieurs années nous n’avions pas d’électricité, rien qu’une lampe à pétrole au-dessus de la table , c’était indispensable pour faire mes devoirs pendant que ma mère, assise en face de moi, épluchait les légumes pour le repas du lendemain midi . Elle achetait la viande ou le poisson à midi en sortant du travail , nous les cuisions rapidement à la poêle et les consommions immédiatement avec les légumes cuits la veille au soir et conservés dans un pot en grès, avant de repartir aussitôt à pied, moi pour l’école , elle au travail .. Le reste de viande cuite était gardé dans un pot en grès pour le soir et le saindoux ( pour la cuisson) se conservait aussi pendant des semaines dans un pot en grès . Pour rafraîchir l’eau de boisson, nous la mettions simplement dans une cruche en terre rouge légèrement poreuse, du type « alcaraza » , la légère évaporation à travers la paroi poreuse rafraîchissait l’eau . L’absence de frigo ne nous a jamais rendus malades et l’obsession actuelle de « ne jamais rompre la chaîne du froid » me semble exagérée .
    Cependant, Je note avec beaucoup d’intérêt les systèmes proposés par les inventeurs géniaux des M.E. pour se passer d’électricité .