[MàJ] Le nouveau modèle, c’est l’ancien. Point barre.

Une question : OK ! pour tout ce que dit Sylvain (des terres il y en a partout) mais, on ne peut pas squatter des terres, ni s’installer n’importe où. Les acheter il faut des moyens, quant à le faire à plusieurs, il faut au minimum être dans le même secteur, toujours avoir les moyens et, l’expérience de propositions faites ici même, nous a démontrer que tout le monde était d’accord, mais personne n’était très chaud pour aller jusqu’au bout. Ça n’était peut-être pas le bon moment. Partagez ! Volti

******

Auteur Sylvain Rochex

Tous artistes de la Terre.

Le poncif du « On ne revient jamais en arrière » quand il s’agit de discuter de nos modes de vie est un outil fort astucieux et pervers pour cette majorité qui ne veut pas changer. Bien-sûr qu’on peut revenir en arrière. C’est d’ailleurs la marque la plus claire de l’intelligence et de la clairvoyance.

Et en plus, il se trouve que le nouveau modèle à bâtir, c’est l’ancien. Il faut avoir le courage de le scander et de ne pas se faire avoir par ces tenanciers du « On ne revient jamais en arrière ». Il n’y a plus aucun doute.

La toute petite ferme d’antan, avec ses 3 brebis, son cheval, sa herse, son jardin, son verger, sa forêt, ses poules, ses lapins, sa canne à pêche, ses tas de fumier, son âtre, ses poêles, ses fileuses, ses cardeuses, sa cave, son fromage fait sur place, son vin fait sur place, ses 6 ruches, sa grange à foin, son grenier, ses fourches, son p’tit atelier bois, sa charrette, son puits, ses toilettes sèches, sa meule, son four à pain, ses feux de camps, ses danses, ses bocaux, son stérilisateur, toutes les fleurs cultivées ou sauvages, toutes les plantes vivaces, pérennes et médicinales, ses graminées, tous les arbrisseaux à baies, toutes ses plantes grimpantes à fruits, son chien de berger et de ferme, sa vaisselle en bois ou en terre, son tour à bois et ou à potier, sa faux, etc. etc. etc.

Oui, ce modèle est notre seul avenir possible. Oui, notre avenir, c’est l’ancien modèle, pourquoi chercher midi à quatorze heure si ce n’est pour procrastiner sans fin ? Faut arrêter de se voiler la face avec le « On ne revient jamais en arrière ». Car on DOIT revenir en arrière, oui, TOTALEMENT, ABSOLUMENT. On doit revenir vers ce qui marchait, vers ce qui était fertile et nourricier pour tous. Vers “Les vraies richesses” de Jean Giono… Vers la seule chose qui a fonctionné sur terre pour les humains. (Terminer aussi avec le mythe des chasseurs-cueilleurs, pour l’humain : Chasseur-Cueilleur-Cultivateur.)

15 Commentaires

  1. Trouver des terres arables pas très chères ça existe, mais le problème c’est qu’on ne nous autorise pas à y mettre un camping cars, une yourte, un mobile home ou à construire une maison si ce n’est pas un terrain constructible.

    Alors pendant ce temps on habite où, on loue un appartement au village le plus proche ? Oui c’est une solution, cependant il faudra bien un jour que les conditions d’habitations soient levés, les gens n’ont pas tous les moyens de louer, de plus les propriétaires s’en donnent à cœur joie, accéder à la location devient un véritable parcours du combattant si vous n’avez pas de feuille de paie.

    Va-t-on continuer à nous laisser priver de notre droit de vivre ? Tout le monde devrait avoir accè au logement qu’il souhaite et avoir un bout de terrain pour sa subsistance, que je sache, la Terre appartient à tout le monde et à personne !

    Chaque humain qui nait devrait avoir le choix et non nous obliger à travailler pour acheter le minimum vital mais à la place de ça, chaque enfant qui né doit 32.000 euros de dette, hallucinant non !

    N’oublions pas, la vie nous est donnée nous n’avons pas à la gagner !

    Rien d’étonnant à ce que ce monde de profit égoïste et personnel s’écroule ! Mais c’est bien si ça va nous permettre de tout repenser.

    • En France on peut acheter des terrains de loisir et y faire son jardin, y planter sa tente ou y mettre sa caravane pour une année, ensuite il suffit de déplacer celle-ci et de l’installer plus loin (tous les ans).
      On peut aussi y installer un abris de jardin de moins de 20 m2 avec autorisation (très rarement refusé).

      • Il y a quelques années, nous avons acheté pour 8000 € un terrain non constructible près de la sortie de la ville, au bord d’une rivière ombragée ( pêche, baignades, promenades en barques ), à 5 familles de voisins et d’amis, payé 2000 euros par 4 familles ( la 5e, au chômage, n’avait pas d’argent) . Nous y cultivons un potager-verger collectif et y avons ajouté un poulailler et des toilettes sèches . Nous y passons gratuitement les week-ends ensoleillés, les barbecues festifs ( anniversaires, mariages etc …) et les vacances d’été dans la bonne humeur . Avec le chômage, il y a presque toujours des amis sur le terrain . Il y avait déjà sur le terrain une cabane de jardiniers-pêcheurs où entreposer le matériel de culture et de cuisine . Aux beaux jours, on monte un chapiteau pour les repas collectifs et nos tentes pour dormir . D’autres amis, jardiniers épisodiques ou pêcheurs à la ligne, nous rejoignent avec leurs véhicules utilitaires ou leurs tentes pour dormir . Bonne ambiance, bons légumes, bons oeufs, week-ends et vacances gratuits, je n’ai pas eu à regretter mes 2000 € du départ .

    • D’accord avec toi LE VEILLEUR, le minimum vital est un droit, même s’il n’est pas institutionnalisé.
      Maintenant, comme dirait ma chère Keny Arkana “le droit à la Vie ne se demande pas il se prend”. Si on attend que les gouvernants deviennent vertueux pour avoir une meilleure vie, ça paraît mal barré.

      Ceux qui ont les moyens de respecter la loi (achat de maison avec grand terrain, permis de construire etc) se concoctent potentiellement une bonne vie mais ne font rien avancer collectivement: en acceptant, il confortent les lois qui oppressent toujours plus les plus pauvres.

      Je crois qu’il est temps d’avoir un peu de courage et de commencer à prendre un peu (même des petits) de risques.

    • Je suis pas un convaincu de yourte/camping car. Mais a priori si vous avez une vielle grange, vous rangez ce que vous voulez dedans quelle que soit sont état….
      J’ai pas regardez la législation mais je vois pas ce qui pourrait empêcher l’installation d’une tente/yourte/ camping car dans un bâtiment… S’il ( le bâtiment ) n’a plus de toit et que ces murs sont plus très haut…
      J’avais songer à cette “astuce”, j’ai pas regardez si c’était faisable..

      • Salut,

        Je te confirme, tu as le droit. Je sais pas pour le batiment a mur bas …..

        Si tu possede une grange ou autre, tu peux mettre ce que tu veux dedans et y vivre.

        En revanche, c est sur le rejet des eaux usées qu ils peuvent t emmerder.

        Il te faut un assainissement, mais ca passe par autorisation et urbanisme.

        L Europe tolere les assainnissement phytos aujourd hui.

        Donc si t es pret a ramasser ta merde, c est carrement faisable.

        Schu.

        • Ok. Du coup,toilette sèche après une phyto épuration mais c’est du boulot ou de l’argent.
          L’eau à mon avis, il faut sérieusement pensé à faire un max de récupération de toute façon, je penses qu’à l’avenir ça va être essentiel vu que chaque année il y a des restrictions.

  2. C’est un gros malin celui là!!
    Je comprend pourquoi ils on supprimer la possibilité de mettre des commentaires sous sa vidéo youtube!

    Parce-que MONSIEUR a eu la CHANCE d’avoir un terrain sur lequel personne ne le fait chier et peut donc rester y vivre à l’année, MONSIEUR s’imagine que c’est partout pareil, que tu trouve un terrain non constructible et que tu pourra y vivre le restant de ta vie sans qu’un connard ne vienne te foutre dehors!!

    En faite ce mec est comme les politiciens, déconnecté de la réalité, il ne se rend pas compte des difficultés qu’on les gens qui veulent vivre de cet “ancien modèle”!….

    https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_negative.gifhttps://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_negative.gifhttps://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_negative.gifhttps://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_negative.gifhttps://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_negative.gif

    • Sylvain dit des choses intéressantes, mais c’est vrai qu’il n’a jamais eu à bosser (pour de l’argent) pour vivre comme je l’ai déjà entendu dire à la radio. Ce qu’il décrit parfois comme étant facile ne l’est pas de la même manière pour tout le monde.

      • Ha oui, je suis tout a fait en adéquation avec le style de vie qu’il decrit, seulement venir se la péter en disant que c’est simple comme bonjour, c’est ce foutre de la gueule de ceux qui n’ont pas eu sa CHANCE, car c’est clairement une CHANCE.

        Beaucoup se sont bousillé la santé, le moral et toutes leurs maigres économies à essayer de vivre autrement, et ce coté là il s’imagine qu’il n’existe pas!

        • Je n’ai même pas regardé sa vidéo. Je comprends aussi ce qu’il veut dire. Mais non, ce n’est pas évident. Squatter un terrain ? C’est se faire mettre dehors à coups de pied au c..! Le fin fond d’une forêt ? Peut-être, pendant un peu plus de temps, tant que les chasseurs ne nous repèrent pas. Parce que, si on les gêne, c’est foutu.
          Alors oui pour un achat à plusieurs. Sauf que, si c’est pour y passer les vacances, ce n’est pas intéressant car il faut quand même avoir un logement, des charges …

          Dans un tel pays totalitaire, on est coincé, surtout avec la dernière loi qui interdit les habitats légers sur les terrains. L’astreinte est très lourde.
          Pour peu qu’on ait lâché la proie pour l’ombre, on se retrouve à la rue. C’est tout bête ! Et ça ne gênera pas les élites qui ont de quoi se loger confortablement, elles.

          • Je pense qu’il est préférable de chercher à acheter le terrain (financement participatif, par exemple, si pas d’argent) et ensuite seulement de désobéir (éventuellement) pour l’habitat. Avec de bonnes relations de voisinage (à construire: tu montres que tu es sympa et que tu ne fais pas n’importe quoi) le cabanon illégal peut passer.

            • Oui, mais à condition de se mettre aussi le maire dans la poche, et de le maintenir d’élections en élections…

              • Auparavant de trois ans, la prescription pénale est depuis 2017 de 6 ans.

                Donc, techniquement, si vous construisez dans une grange quelque chose, à l’abri des regards tout ce temps, en conservant soigneusement les preuves de l’édification. et fin des travaux, vous serez peinards sous 6 ans.

  3. Le nouveau modèle c’est l’ancien, avec les éoliennes et les antennes relais en plus!
    https://www.youtube.com/watch?v=vdjXHvIfcP4https://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_cool.gif

Les commentaires sont clos.